Chercher

__________________________________________________________

2009 :
Le Conte de Deux Lignes Temporelles

Pour une version PDF de ce texte (18 pages) : cliquez ici

Cette page est une traduction d'une publication originale de Project Camelot



En janvier 2008 nous avons écrit un article important que nous avons appelé 2008 : Le Futur, c'est Maintenant.

C’était un résumé majeur des différentes menaces et possibilités que, pensions-nous, nous réservait l'avenir sur la Planète Terre, d’après les informations dont nous disposions à ce moment-là. Si vous ne l’avez pas déjà fait, nous vous invitons à le lire en entier.

Nous sommes maintenant en mars 2009, quelque 12 mois plus tard ; certaines choses ont changé, d’autres pas. Mais suffisamment de nouvelles informations nous sont parvenues pour que nous puissions réexaminer notre synthèse et faire quelques commentaires sur le but de ce jeu… qui se joue sur deux lignes de temps.

Le titre de cet article est une allusion au livre de Charles Dickens, Le Conte de deux cités. En réalité il existe bien évidemment une multitude de lignes temporelles – peut-être même un nombre infini. Lisez...

2008
2009

1) Présentation

Notre ami et important contact Henry Deacon nous a répété plusieurs fois, depuis notre première rencontre, que c'était la convergence simultanée de nombreux risques qui contribuait à créer une situation globale sans précédent. Pour ce que nous en savons, c'est exact.

Les désaccords entre chercheurs viennent parfois du fait qu'aucun ne dispose d'une vue d'ensemble. Chacun détient sans doute une part de la vérité... quel que soit le domaine qu'ils étudient.

 

Rien n’est venu modifier notre point de vue sur ceci...

2) Les soi-disants ''Controllers''

Il est important de comprendre que les ''Controllers'' (les dirigeants supposés du gouvernement mondial) - Illuminati, Committee of the Majority (Comité de la Majorité), et/ou divers groupes d'aliens - ne sont pas aux commandes.

Deacon rapporte, de manière crédible selon nous, que ce n'est pas un seul groupe surpuissant qui tire les ficelles depuis le sommet, mais une multitude de factions divisées entre agences, militaires et programmes secrets, qui se battent pour le pouvoir, tout en devant coopérer.

Certains groupes font sans doute de leur mieux pour améliorer la situation, du moins de leur point de vue. Deacon y inclut le programme spatial secret, qui serait d'après lui une forme de canot de sauvetage pour la Terre si elle devait heurter un iceberg cosmique.

Dan Burisch a également évoqué une sorte d'''Arche de Noé'', qui aurait été construite sur Terre avant d'être transférée sur la Lune pour être immédiatement opérationelle en cas de besoin. Il nous a décrit précisément les problèmes complexes rencontrés par le personnel de la Zone 51 pour soulever et déplacer cet engin extrêmement massif.

Parallèlement, il est probable que d'autres groupes aient des objectifs bien moins avouables, comme réduire la population mondiale par tous les moyens possibles - de la dispersion contrôlée de pathologies mortelles au déclenchement de guerres ouvertes. Nous évoquerons ces deux possibilités plus bas.

D'autres facteurs d'origine naturelle viennent également influencer la situation. Nous en ferons aussi état. Bien sûr, il peut parfaitement y avoir d'autres éventualités dont nous ne sommes pas informés.

 

...ni sur ceci.

3) Ce que font les insiders

...c'est se protéger. Il y a selon nous des preuves concrètes et irréfutables qu'il existe depuis plusieurs décennies un vaste programme secret de construction de  bases souterraines en profondeur, parfois de véritables cités entièrement auto-suffisantes.

Elles ont coûté des trillions de dollars et n'ont pas été bâties juste pour le plaisir. C'est le plus grand chantier jamais entrepris dans l'histoire humaine, et il se poursuit depuis cinquante ans. Il a été gardé entièrement secret, et constitue la parade à une menace dont nous ignorons la nature exacte. Plus bas, nous proposons plusieurs pistes sur ce dont il pourrait s'agir.

Pour nous, d'un point de vue éthique, il est inconcevable que le public ne soit pas informé de ce dont sont au courant les plus hauts niveaux de l'armée et du gouvernement. Un des buts du Project Camelot consiste à découvrir quelle est la menace et à la révéler au grand jour.

 

Et c’est toujours le cas. En octobre 2008 nous avons rencontré un nouveau témoin très important, Jake Simpson. Jake, qui a des relations bien placées, qui est bien informé et tout à fait digne de foi, nous a dit que les projets militaires destinés à préserver l’avenir de l’espèce humaine sont toujours d’actualité.

Jake nous a indiqué que les projets militaires américains prévoient, parmi d'autres éventualités, de faire de l’Australie une "Arche de Noé" et que certains équipements, installations ou personnels sont régulièrement délocalisés là-bas. Il a mentionné Pine Gap et une demi-douzaine d’autres bases assez importantes, mais moins connues, situées dans les vastes étendues vides et presque inhabitées du désert australien.

Jake a également fait très fortement allusion au fait que les navettes sous-marines à haute vitesse circulant entre les Etats-Unis et l’Australie, depuis longtemps objet de rumeurs, étaient bien réelles et qu'elles fonctionnaient depuis un certain temps.

La raison pour laquelle se poursuivaient sans interruption ces activités défensives, nous a raconté Jake, était que l’on ne savait pas avec une totale certitude si on avait paré à l’éventualité d’un cataclysme -- possible à un quelconque moment des douze prochaines années environ, mais PAS NECESSAIREMENT en 2012. Dan Burisch nous a affirmé en privé être tout à fait d’accord avec cette hypothèse et précisé qu’on ne faisait que croire le danger écarté. Il est impossible d’en être totalement certain. Pour plus de détails, veuillez lire plus bas.

4) Les Grandes Lignes

Ce qui suit est un simple résumé d'un ensemble complexe et hétérogène de facteurs et d'évènements. Pour en savoir plus, veuillez vous reporter à la page The Big Picture (Le Grand Dessein), sur laquelle nous travaillons actuellement.

D'après ce que nous savons, il est évident que l'armée américaine sait depuis longtemps que notre espèce est menacée d'extinction - peut-être même depuis la fin des années 40. La technologie des portails temporels, développée au moins en partie grâce à nos visiteurs (qu'ils voyagent dans l'espace ou dans le temps, comme nous le croyons), a convaincu les militaires qu'une catastrophe de grande ampleur était probable, voire inéluctable.

En réponse, MJ-12 (ou le comité approprié, quel qu'il soit) décida trois choses:

• Mettre immédiatement en place des mesures de protection.
• Attribuer le plus haut niveau de secret à cette information.
• Initier un programme de contacts accéléré avec les ET ainsi que de recherches high-tech destinées à obtenir le moyen de contrôler ou de modifier la situation.

Au moins l'une des factions impliquées souhaite faciliter le déclenchement du cataclysme pour satisfaire ses ambitions et son désir de domination. Ce groupe prévoit de contrôler et/ou d'éliminer la population par divers moyens, détaillés entre autres dans  The Report From Iron Mountain (Le Rapport de la Montagne de Fer).

 

Rien ne s’est produit qui puisse ici modifier notre point de vue.

Jake Simpson (voir ci-dessus) nous a affirmé penser qu’il était tout à fait possible que la menace ait déjà été connue au moment de la deuxième guerre mondiale et que l’information, apprise des Anunnaki, en 1954 au cours de réunions hautement secrètes (à la base aérienne Muroc/Edwards) et en 1955 (à la base aérienne Holloman) a précipité la crise cardiaque d'Eisenhower en septembre 1955.

5) Ce qui a été vu

Une de nos sources, dont nous n'avons pas encore parlé, nous a raconté que le 5 novembre 1971, au moyen d'un appareil appelé chronoviseur, il avait vu le bâtiment de la Cour Suprême à Washington DC noyé ''sous près de 30 mètres d'eau saumâtre''.

Nous ignorons QUAND se situe l'évènement observé ci-dessus, et quel incident est à l'origine de ce qui a pu entraîner cet état de fait.

Dan Burisch nous a parlé d'une éventuelle inversion des pôles aux alentours de 2012 et de la façon dont cette nouvelle nous a été transmise par des humains venant du futur. Nous considérons son témoignage comme valable et important. Henry Deacon a confirmé cette information, ainsi que d'autres (y compris la source mentionnée plus haut).

Des fuites similaires de données classifiées, des avertissements, des rêves, des intuitions et des channelings dépassant le millier de témoignages - de même que le mystère du célèbre calendrier Maya - semblent corroborer le fait qu'il se produira (ou devait se produire) en 2012 un quelconque cataclysme majeur - très certainement une inversion des pôles.

 

Nous restons en contact avec le témoin qui nous a informé de ce qu’il avait vu au moyen du chronoviseur, bien qu’il ne se sente pas prêt à relater publiquement l'ensemble de son extraordinaire histoire.

Jake Simpson (voir ci-dessus) nous a signalé très clairement que la date soigneusement évaluée d’un éventuel événement cataclysmique se situait après 2012. Il a suggéré que 2017 ou 2018 serait plus probable et que, si rien ne s’était produit d’ici à environ 2020, on pourrait en toute sécurité considérer le danger comme écarté.

Chose importante, Jake a insisté sur le fait qu’on ne savait pas exactement quand, ni même si le cataclysme aurait lieu. Comme nous l’avons dit dans notre exposé de Vilcabamba, Jake nous a parlé du récent lancement par la NASA d’un satellite coûtant mille milliards de dollars, et Jake sait parfaitement ce que valent mille milliards de dollars.

L’important dans cette extraordinaire nouvelle est que les Pouvoirs en Place ne dépensent pas mille milliards de dollars pour collecter des renseignements scientifiques quand ils savent ce qui va se produire. Ils ne les dépensent que lorsqu’ils IGNORENT ce qui va se produire… Et s’ils veulent autant le savoir, c’est parce qu’il y a vraiment beaucoup en jeu.

6) Cela s'est déjà produit

L'Histoire est cyclique, comme le prouvent la géologie et les phases de grandeur et de décadence des civilisations. Le Déluge est un mythe commun à près de 100 cultures à travers le globe. Platon, un historien consciencieux, fiable et très intelligent, a relaté l'engloutissement d'Atlantis avec de nombreux détails.

Partout dans le monde (et probablement sur la Lune et Mars) on trouve des ruines cyclopéennes qui témoignent clairement de l'existence passée d'une civilisation avancée. Nous ne sommes pas les premiers à affronter cette situation.

 

Jake Simpson (voir ci-dessus) nous a relaté qu’en au moins une occasion, des équipes de construction occupées à creuser des bases souterraines en profondeur, avaient débouché dans des installations souterraines plus anciennes, qui n’avaient pas été construites par nous. Elles l’avaient été par nos prédécesseurs (ou nos ancêtres) il y a quelque 12500 ans… juste avant le Déluge. Nous avons considéré que cette information était d’une énorme importance, dans la mesure où elle confirme la nature cyclique de ces événements majeurs.

Tout aussi significative a été la confirmation de ces événements par Dan Burisch. – lors d’une réunion privée le mois dernier, en février 2009. Nous lui avons fait part du témoignage de Jake, et Dan a abondé dans le même sens : oui, c’était arrivé dans un "pays scandinave". On avait découvert un gros tunnelier, et il était "presque identique" à celui qui avait été utilisé par les humains actuels pour creuser ces installations – sauf qu’il a été trouvé dans un endroit différent, que ce n’était pas la même machine… et qu’on l’avait abandonné "il y a très longtemps".

La sinistre nature des liens entre ces événements cycliques – et la nature cyclique de la réaction-réflexe des humains confrontés à ces événements – donnent beaucoup à réfléchir. C’est ce que dit également le Dr Bill Deagle dans sa conférence du Granada Forum [de Los Angeles] en 2006 :

…Quelque chose est en train d’arriver. Parce que tout est littéralement en alignement, comme ce fut le cas avant la grande guerre qui opposa l’Atlantide et la Lémurie : exactement les mêmes types de population, exactement les mêmes technologies et exactement la même géopolitique. N’est-ce pas une coïncidence ? Que nous nous situions au même point de la précession des équinoxes dans les cycles. (1ère Partie, 1:05:45)

Ils ont débouché par effraction dans un de ces tunnels, et il s’est ainsi trouvé que le tunnel dans lequel ils avaient pénétré avait déjà été évidé et construit trois à cinq cent mille ans auparavant – par une autre civilisation. Dieu sait par quel type de créatures – qu’il s’agisse d’habitants de la Terre, ou de visiteurs. Mais notre monde est très ancien… et l’idée même que nous n’ayons que 6000 ans est stupide. (3ème Partie, 23:18)

7) La grande catastrophe semble avoir été évitée

D'après Dan Burisch, dont le témoignage nous paraît fiable, les humains du futur ont déterminé que la cause la plus probable de la catastrophe qui avait frappé leurs ancêtres (i.e. nous) était l'existence de micro-vortex spatio-temporels dont les effets perturbateurs (altération de la trame spatio-temporelle) avaient été amplifiés de façon démesurée (jusqu'à rompre le continuum espace-temps) par l'utilisation de portes des étoiles et de portails temporels du type ''Looking Glass''.

Une fois avertis, la solution la plus efficace consistait à désactiver tous ces appareils - où qu'ils soient et quels que soient leurs détenteurs. Dan nous assure que cela a été fait.

Selon les informations que nous a communiquées Dan en personne, et reprises sur son blog, nous avons quitté l'Avenir Alternatif 2 (ou ''T2'' pour Timeline 2) - le nom donné au futur hypothétique où survient le cataclysme. Des recherches approfondies ont été effectuées l'été dernier (2007) et Dan nous a appris que nous nous dirigeons désormais (ou nous dirigions, en novembre 2007) vers la ''Variante 83 de l'Avenir Alternatif 1''.

"Nous devrions être hors de danger", nous a-t-il écrit il y a quelques semaines.

Toutefois, le récent assassinat de Benazir Bhutto ne semble pas avoir été prévu. Cela doit nous rappeler qu'aucun évènement futur, prédit ou non, n'est certain, et que l'avenir est en perpétuel changement.

Par nos propres processus de pensée, nous altérons constamment la réalité qui nous entoure et en tant que cocréateurs de l'Univers, nous sommes maîtres de notre destin. Dans la partie 3 de sa récente interview, Richard Hoagland se dit intimement persuadé que nous sommes capables de nous organiser pour tirer le meilleur parti de ce phénomène. Nous sommes entièrement d'accord.

Il est important de noter qu'il existe certainement des organismes cherchant activement à infléchir la réalité vers un avenir spécifique au moyen de technologies acquises auprès de certaines races aliens et basées sur des théories hyperdimensionnelles avancées. Un de nos contacts sur les projets secrets nous a révélé ces derniers jours (en vérifiant les données du livre récemment mis en ligne sur la base ''New Berlin'' en Antarctique) qu'un groupe situé en Antarctique semble précisément se consacrer à ce projet - ce que confirmeraient les formules mathématiques détaillées à la fin de l'ouvrage.

 

Quelques mois après la publication de l’article 2008 original, nous avons obtenu de Dan Burisch l’autorisation d’écrire un rapport complet sur  Timeline 1, Variant 83. (Avenir Alternatif 1, Variante 83). Il y était question, entre autres, d’une guerre contre l’Iran dont on disait qu’elle éclaterait en octobre 2008, suivie de peu par l’élection d’Hillary Clinton comme nouveau président des Etats-Unis.

Aucun de ces événements du chemin critique ne s’est produit.

Ceux parmi vous qui ont suivi notre blog "What’s New" ("Les Nouveautés") l’an dernier (maintenant archivé ici et ici - si vous êtes un nouveau visiteur de notre site, lisez-le !) auront vu que nous avions rassemblé un certain nombre de données principales (14 au total, pas toutes publiées sur notre site), qui se combinaient pour nous persuader, ainsi que beaucoup d’autres, de l’existence de plans visant à faire se produire en octobre dernier de graves bouleversements au niveau mondial. Un insider digne de confiance, dont nous avions parlé en détail, Hawkeye – [Littéralement "œil de faucon". Egalement le surnom des habitants de l’Iowa – NdT], avait fait allusion aux prochains événements en ces termes (23 août 2008) :

"Les événements d’octobre seront le coup d’état de la vie humaine, telle que nous la connaissons dans ce siècle-ci."

Half Past Human avait aussi averti ses abonnés de graves événements censés se produire dans les derniers mois de 2008. Et le Dr Bill Deagle, dans son désormais célèbre coup de téléphone du 4 octobre, nous a parlé de la terrible nuit qu’il avait passée à percevoir quasi-physiquement une attaque nucléaire imminente contre une des plus grandes villes américaines, peut-être Los Angeles.

Bill Deagle – tout comme George Green, Half Past Human, et beaucoup d’autres – avait également prédit le krach boursier d’octobre. Cet événement, tel une énorme avalanche qui acquiert de la puissance en balayant les marchés et institutions mondiaux, est toujours en cours au moment où nous rédigeons cet article, quatre mois et demi plus tard. De même, au moment où nous écrivons ces lignes, tout en reconnaissant que les effets se sont révélés graves pour de nombreux individus et de nombreuses entreprises, aux Etats-Unis comme ailleurs, les cataclysmes prédits ne se sont pas encore matérialisés.

Que s’est-il donc passé ici ? Tous les pronostiqueurs se sont-ils trompés ?

Les critiques de Bill Deagle avaient-ils raison lorsqu’ils l’ont accusé d’avoir été induit en erreur ? Half Past Human avait-il mal interprété l’énorme quantité de données linguistiques à leur disposition? Hawkeye a-t-il été mal renseigné par ses propres sources "dans la place" ?

Quand on a soudain téléphoné en septembre à notre contact Henry Deacon pour lui proposer un emploi au Moyen-Orient à 800 dollars de l’heure – plus que tout ce qu’on lui avait jamais offert auparavant - et de commencer dès le lendemain (emploi qu'il a refusé –et c’est vraiment tout à son honneur), était-ce réellement là une affectation de routine ?

Nous pensons que non. Nous croyons que nous sommes maintenant sur une nouvelle ligne de temps majeure : une variante différente majeure de la ligne temporelle 1. Et lorsque nous en parlons en privé, Dan Burisch approuve entièrement.

Des informations récentes en provenance de Dan indiquent que lui et d’autres, agissant en "white hats" [Allusion aux héros altruistes des westerns – NdT] au sein du gouvernement américain, se sont également employés à modifier la Ligne Temporelle 1 (ou Avenir Alternatif 1), variante 83. Parmi les événements prévus dans cette séquence figuraient un grave conflit entre le Pakistan et l’Inde, une crise nucléaire impliquant la Chine et les Etats-Unis, et finalement un échange de bombes atomiques entre les Etats-Unis et la Russie.

Avec la présidence d’Obama aux Etats-Unis et non celle d’Hillary Clinton, et le décès de Benazir Bhutto – dont Dan dit qu’elle était totalement consciente du risque et du sacrifice que cela supposait -  Dan croit fermement que nous ne nous situons plus sur cette variante temporelle. Cette opinion, que nous partageons, suppose que nous nous trouvons, depuis quelques mois maintenant, sur une variante d’avenir alternatif complètement inconnue : théoriquement une que nous avons forgée par nous-mêmes, dans laquelle nous sommes responsables de tout ce que nous voulons manifester.

Cela restera impossible à prouver, mais nous croyons qu’il existe de nombreuses preuves qu’autour d’octobre – peut-être à la suite d’une importante concentration de conscience et d’intentions positives, sous de nombreuses formes, de la part de milliers de gens – un changement s’est produit. La meilleure réponse que nous puissions apporter aux critiques de la conversation téléphonique du 4 octobre avec Bill Deagle, c’est que l’événement apocalyptique qu’il a "vu" s’est probablement déjà produit – mais sur une ligne temporelle différente.

Ce qui signifie que cela ne nous est heureusement pas arrivé. Quelles en ont été les victimes – d’autres versions de nous-mêmes, à défaut d’une meilleure description – nous laisserons aux métaphysiciens le soin de l’expliquer. Donc nous sommes maintenant en territoire inconnu. "Les paris sont ouverts", nous avait écrit Dan en octobre dernier. Lorsque nous avons rapporté ceci à Jake Simpson, il a totalement acquiescé.

8) Pour l'Armée, toute assurance est bonne à prendre

Ce qu'il faut comprendre, c'est que même si l'analyse des informations obtenues via les portails temporels semble écarter tout risque de catastrophe, les militaires ne vont pas changer leur façon de penser du jour au lendemain et modifier leurs plans pour les cinq prochaines années. Après tout, ils se préparent au pire depuis deux générations ; alors qu'importe quelques années de plus, juste au cas où.

Par conséquent, la construction des bases souterraines et les programmes spatiaux secrets se poursuivent. Mars est terraformée alors même que nous parlons, du moins le croyons-nous - comme un écho de ce qui s'est produit dans l'Avenir Alternatif 2 décrit par nos descendants, où un groupe, celui appelé à devenir les ''P52 Orions'', a fui notre planète via la Lune et Mars pour aller coloniser d'autre systèmes stellaires et ainsi perpétuer l'espèce humaine.

                                                                                       

"Tous les paris sont ouverts", Jake avait approuvé  (voir immédiatement ci-dessus). Nous avons été perturbés d’apprendre de Jake que les préparatifs militaires défensifs se poursuivaient au même rythme. Tout se passait comme s’ils planifiaient – ou se protégeaient contre – la catastrophe de l’Avenir Alternatif 2. Mais Jake se montrait flegmatique à ce sujet. La date de cet événement, disait-il – si tant est qu’il y en ait un – serait plus proche de 2017-2018 que de 2012. Il restait encore beaucoup de temps pour rassembler renseignements et ressources… exactement ce que faisaient les scientifiques militaires, nous a-t-il dit.

Dan Burisch était lui aussi d’accord. Un groupe d’Orions P52, nous a-t-il raconté, avait choisi de "rester en arrière", en orbite autour de la Terre dans un grand vaisseau, pour nous aider en cas de besoin. En agissant ainsi, nous affirma Dan, et parce que la ligne temporelle semblait être devenue le non-catastrophique Avenir Alternatif 1, ils avaient fait pour notre bien un des plus grands sacrifices possibles : rester ici nous aider, nous leurs propres lointains ancêtres, et se priver ainsi de toute possibilité de retourner un jour chez eux.

Pour nos nouvelles les plus récentes sur ceci, consultez notre rubrique "What's New" ("Les Nouveautés") en date du 14 mars. Marci McDowell a rapporté sur l'Eagles Disobey Forum (le forum des "Aigles Désobéissants"), - réponse 27 – que Dan pensait avoir réussi à décoder, à partir d’un écrit laissé par son contact et futur descendant ET -  Chi’el’ah - la date exacte où la catastrophe de l’Avenir Alternatif 2 s’est produite.

Dan n’a pas publié cette date mais a subi un grave choc mental et émotif – lié à la responsabilité potentielle de savoir réellement, exactement, et pour la première fois, cette date historique future. Il l’a honnêtement indiquée à Majestic, et annoncé qu’il ferait une déclaration publique le 28 mars. C’est à peu près tout ce qui est connu publiquement pour l’instant, bien qu’on puisse lire quelques détails supplémentaires sur le forum d'Eagles Disobey, dans les pages suivant l’annonce.
* Mise à jour : voir la fin de cette section.

Dans ce domaine une information cruciale a récemment révélé que Dan travaille actuellement sur le Cube Orion (ou "Livre Jaune, comme l’appellent certains) pour déterminer notre position face aux éventualités appartenant à différents scénarios sur l’avenir.

Par ailleurs, et cela nous a intrigués, Dan nous a rapporté personnellement ce qui suit. L’explosion et l’incendie de septembre 2008 à l'hôtel Marriott, au Pakistan sont liés à l’utilisation de boîtes en acier placées dans plusieurs chambres des étages concernés, placées sous la garde de militaires américains. Quelque chose a été apparemment déclenché dans ces boîtes pour provoquer une combustion ; et ceci nous ramène à ce que Dan nous a dit être des copies de "cubes" ayant fait l’objet de rétro-ingénierie, cubes actuellement confiés (moyennant finance) à différents gouvernements, et équipés d’un interrupteur binaire ne permettant de ne poser qu’une question à la fois - en application de protocoles stricts. En cas de non-respect de cette procédure, ils s’auto-détruisent par mesure de sécurité.

Ces cubes "à usage unique" permettent à l’utilisateur de voir la probabilité future sous forme d’hologramme. Mais afin de faire fonctionner le cube, l'utilisateur doit être bien entraîné à se protéger - lui, mais aussi le cube - des interférences causées par sa propre présence et ses éventuelles idées préconçues, (a) en n’ayant qu’une seule personne près de lui pendant son fonctionnement et (b) en étant un "contacté" formé à différentes techniques, suite à ses expériences de contacté.

L’utilisation de ces cubes est d'importance significative et, selon Dan, ne présente pas le même danger que la technologie du Looking-Glass (du "Miroir") : les cubes n’utilisent ni portails ni trous de ver, mais montrent les dénouements probables en ayant plutôt accès au champ de conscience.

Le 28 mars, Dan Burisch révélera quelque chose d’important lié à notre position sur la ligne de temps actuelle. Il est néanmoins utile de noter qu’étant donné les protocoles utilisés par les haut-gradés du groupe de renseignement militaire avec lesquels il travaille, il y aura de nombreux éléments qu’il ne sera pas autorisé à dévoiler.

Sur le forum des Eagles Disobey (des Aigles Désobéissent), Dan and Marci ont annoncé ce qui suit :

Les Docteurs McDowell et Burisch s’adresseront aux membres appartenant aux échelons supérieurs du Nouveau Groupe, aux membres retraités, et aux membres des niveaux moyen et supérieur de l’ex-Consistoire du Majestic, ainsi qu'aux autres membres de l’Eagles Team (de l’Equipe des Aigles) le samedi 28 mars 2009 à midi, Temps Universel, à propos des 6 endroits où il est écrit ou fait allusion à la défunte (Ligne Temporelle) T2 présumée, dans le journal personnel permanent du Dr Burisch.

 
Ils poursuivent en annonçant qu’une transcription sera rendue publique. Dan et Marci ont clairement affirmé en de nombreuses occasions qu’ils révèleront tout ce qui menace directement l’humanité sans se préoccuper des conséquences – puisque leur loyauté va d’abord au peuple, pour la survie de tous.

Mise à jour du 2 avril : Dan a rapporté, une fois le jour écoulé sans événement notable, que la date en question, qu’il avait déchiffrée, était… le 28 mars 2009.

    "Nous avons survécu à la Croix des Cycles. Il faut     que je contrôle mes émotions…"
    --Stan Goldstein, Dr. en Psychologie,Psy.D, Psychologue Clinique     de Majestic, en retraite. Vice Administreur de l’Eagles Forum

9) Toute chose a sa contrepartie

Toutefois, l'Avenir Alternatif 1 n'est pas exempt de problèmes. La suite de cette page les détaille, du moins ceux dont nous avons connaissance à l'heure actuelle. Ils peuvent être répartis de la façon suivante :

• Montée du niveau de la mer et perturbations climatiques.
• Ondes de choc IEM dues à une hausse de l'activité solaire (Cycle Solaire 24).
• Instabilité géopolitique et risques de conflits.
• Récession économique et possible effondrement des marchés.
• Pandémie globale.
• Agitation sociale et crises politiques aux USA et dans le monde.
• ''Planète X''.
• Vraie-fausse ''invasion alien".

 

Comme indiqué ci-dessus, la "Surprise d’Octobre" ne s’est finalement pas concrétisée, nous laissant avec la forte impression que nous sommes sur une nouvelle variante de l’Avenir Alternatif 1, avec des événements inconnus en réserve. Qu’il s’agisse ici d’une bonne nouvelle - ou de choses que nous n’avons pas envie d’expérimenter – reste à voir.

Le reste de cet article explore les différentes possibilités, en s’en tenant à la répartition déjà utilisée dans l'article "2008" et ci-contre.

 

10) Montée du niveau de la mer et perturbations climatiques

La banquise du Groenland fond à un rythme accéléré, déjouant toutes les prévisions mathématiques. Plusieurs climatologues, justement alarmés, estiment que le niveau des océans pourrait s'élever de près de trois mètres dans les années à venir.

Bien que négligeables d'un point de vue global, ces trois mètres sont suffisants pour submerger les zones côtières et obliger des millions d'individus à migrer, déclenchant un afflux de réfugiés sans précédent avec tous les problèmes que cela implique en termes d'approvisionnement en eau et nourriture, de risques sanitaires et de conflits locaux - sans parler des effets économiques désastreux sur la production industrielle et les infrastructures dans le monde. Des nations entières, comme les Maldives, cesseront simplement d'exister.

Nous avons fortement suggéré à nos amis en Floride d'envisager un déménagement. D'autres endroits, bien entendu, sont également vulnérables. Ce que vous devez vous demander, c'est dans quelle mesure vous êtes affecté par la mer et à combien de kilomètres (ou de centaines de kilomètres) vous en vivez, la région ou le pays où vous vous situez pourraient se retrouver sinistrés en termes d'économie, d'infrastructure, d'alimentation disponible ou subir des migrations massives de population s'ils sont épargnés, ce qui changerait radicalement votre façon de vivre.

C'est un sujet à surveiller de près avec la multiplication d'études à grande échelle (qui semblent actuellement se dérouler dans la plus grande urgence). Si cette élévation du niveau de la mer devait ne pas se produire, alors, bien sûr, tous les éléments ci-dessus sont à considérer comme nuls et non avenus.

Toutefois, il semble clair que la dégradation du climat ne peut que s'accentuer avec l'accélération du réchauffement global - causé par l'activité solaire, et PAS par les émissions de CO2. Un climat plus chaud signifie un réchauffement des océans provoqué en partie par une activité volcanique sous-marine accrue (voir le Cycle Solaire 24 ci-dessous).

Des océans plus chauds signifient plus d'ouragans, de typhons et de cyclones (qui auront tous les mêmes effets) - ainsi que davantage de précipitations. Certains climatologues affirment que cela entraînerait par ricochet des chutes de neige plus abondantes aux latitudes élevées et pourrait paradoxalement produire un âge glaciaire localisé, limité à certaines parties de l'Europe du Nord, de la Russie et du Canada.

Une fois de plus, rien de tout ceci ne mettra fin à notre civilisation ; mais les mêmes causes produisant les mêmes effets, des migrations massives de population fuyant les zones sinistrées sont à prévoir, avec des conséquences identiques sur la production alimentaire et les infrastructures. Et cela arrivera tôt ou tard, le climat devenant chaque jour de plus en plus chaotique.

                                                                                       

Parmi de bons climatologues indépendants fait rage un vaste et houleux débat sur les perturbations météorologiques dans le monde – et, en étroite liaison avec ce problème, ce que le soleil provoque (ou non) actuellement.


Bien que le sujet n’ait pas été largement couvert par les grands médias, le temps de cet hiver (2008-2009) se révèle extrême à la fois en Amérique du Nord et en Europe. Les températures sont basses et les précipitations (pluie et neige) importantes. Cela ne correspond pas à ce que beaucoup supposaient.

Une personne qui pourtant s’y attendait, c’était le Dr Deagle. Citons de nouveau sa conférence du Granada Forum, en 2006 :

Perte de l’Effet Escalator : il y a une diminution de 30 à 35% dans l’apport d’eau chaude du Gulf Stream entre le Golfe du Mexique et l’Europe du Nord. Nous n’allons pas vers le réchauffement climatique. Nous nous dirigeons vers une ère glaciaire. Une ère glaciaire n’est pas causée par un refroidissement. Elle est causée par une augmentation des pluies. Avez-vous remarqué comme les précipitations ont augmenté dans certaines zones et comme d’autres sont en train de se désertifier ? Ces pluies dans l’Hémisphère Nord peuvent produire de la neige capable de s’entasser jusqu'à atteindre 30 m par an… et ces ères glaciaires, au passage, viennent très rapidement : en moins de 3 à 5 ans. Cela ne signifie pas la fin de la civilisation. Mais tout de même que de nombreux endroits ne seront pas très habitables. (1ère Partie, 1:06:18)

Robert Felix, sur son site météorologique controversé Ice Age Now (Maintenant l'Ere Glaciaire), prétend la même chose.

Ce qui est très intéressant – et nous ne l’avions pas communiqué auparavant - , c’est que la source non-publiée (voir [5] ci-dessus) qui nous a renseignés en détail sur son expérience de première main avec le chronoviseur, nous a raconté "avoir compris, d'après les informations données par ses supérieurs de la CIA, qu’il y aurait une ère glaciaire".

11) Des pics d'IEM dus à l'intense activité du soleil (cycle solaire 24)

Le Cycle Solaire 24 a officiellement débuté le 4 janvier 2008 - il se dirige inexorablement vers un pic d'activité prévu pour... 2012. L'élément crucial ici, c'est que de nombreuses informations disponibles publiquement prouvent que le Cycle Solaire 24 va sévèrement affecter notre planète.

Tout ce que nous faisons sur Terre dépend directement ou indirectement du soleil. Si son comportement devait se modifier, rien ne pourrait nous soustraire aux conséquences. Project Camelot a été contacté à la mi-2007 par un scientifique mondialement connu, que beaucoup de lecteurs doivent connaître de nom, engagé par le gouvernement US et travaillant avec une accréditation Top Secret. Il a pu nous révéler qu'un des principaux problèmes qui nous attend dans les années à venir (''à partir de 2009'') est une CME (Ejection de Masse Coronale) de grande ampleur qu'il compare à l'éruption solaire de 1859.

En 1859, il y avait eu de spectaculaires aurores boréales à toutes les latitudes, mais le monde d'alors n'était pas dépendant de l'électronique. Aujourd'hui, un tel évènement interromprait les communications, incapaciterait les satellites et clouerait les avions au sol, voire (si vraiment sévère) grillerait toutes les puces et circuits sans protection adéquate. Cela représenterait effectivement une menace majeure.

Ici, les risques directs ne concernent pas la population, mais les infrastructures. Les journalistes aiment à souligner l'aspect sensationnel (ce qui est ici nécessaire) - à savoir qu'un tel évènement nous ramènerait au stade de développement qui était le nôtre au milieu du XIX° siècle, à cette différence près que la plupart d'entre nous ignorent comment vivre sans électronique, véhicules, ou eau courante. Encore une fois, c'est un problème purement matériel : sans électronique, pas de pompe et donc pas d'eau ni de gaz, autrement dit, aucune nourriture autre que cultivée localement, ce qui mettrait beaucoup d'entre nous dans une situation extrêmement difficile.

La bonne nouvelle c'est que si une CME majeure se produisait, nous aurions un délai de 6 à 48 heures avant d'être frappés - un peu comme si c'était un tsunami solaire. C'est suffisant pour protéger ses appareils électroniques en les emballant dans du papier aluminium et en les enfouissant dans le sol ou en les éloignant au maximum de la surface.

Remarquez également qu'en cas d'IEM puissante, tous les véhicules seront immobilisés exceptés les vieux modèles diesel et les engins sans assistance électronique. Henry Deacon nous a conseillé à plusieurs reprises d'acquérir du matériel de radio-amateur et d'apprendre à l'utiliser - car, dans le pire des scénarios, ce serait le seul moyen de communiquer à distance.

De nombreux visiteurs de notre site noteront que cela recoupe parfaitement le témoignage de Dan Sherman, entraîné comme télépathe militaire au sein du Project Preserve Destiny (Projet Préservation de l'Avenir) - en prévision, lui avait-on expliqué, ''d'un futur où toute communication électromagnétique serait devenue impossible''.

Nous IGNORONS si cet évènement a été prévu grâce à un portail temporel, tout comme nous ignorons comment le scientifique mentionné plus haut a eu connaissance du risque potentiel de CME. Il n'a pas répondu à notre question sur ce sujet et s'est excusé de ne pas pouvoir nous en dire plus.

Il nous a juste dit que ''nous allions vivre de sales moments''. ''Je suis dans l'incapacité de communiquer publiquement aussi librement que j'en ai l'habitude'', nous a-t-il écrit. ''Il se trouve simplement que la majorité des gens refusent d'affronter une réalité aussi brutale.''

Cette personne nous a également certifié qu'il se produirait une inversion des pôles en 2012. Sans doute ignorait-elle qu'on a réussi à l'éviter (voir point 7 plus haut). A moins que non ! Impossible de savoir exactement à quoi font référence les ''sales moments'' qu'il a évoqués... même si on peut deviner.

Notre meilleure analyse de la situation, c'est qu'il existe un risque réel de voir une éruption solaire suffisamment puissante (qu'Ed Dames a exagérément appelé The Kill Shot - Le Tir Mortel) pour perturber gravement la production, le transport et la distribution de nourriture. Prévoir un certain degré d'auto-suffisance, comme beaucoup le conseillent, nous semble donc plus qu'avisé.

Pour finir, nous devons ajouter que certains scientifiques associent activité solaire et activité tectonique et géothermique - en d'autres mots, éruptions volcaniques, tremblements de terre et (logiquement) tsunamis. Si cette relation devait se vérifier, les changements que tant de gens prédisent sur Terre pourraient être initiés par notre bon vieux soleil, peut-être pas si bon, finalement.

                                                                                       

Le débat sur le fait de savoir si l’activité solaire va croître dans des proportions dramatiques continue à faire rage parmi les astro-physiciens du secteur public spécialistes du soleil. Cet article très intéressant du New Scientist, en date du 23 mars 2009, fait très clairement état de la menace, telle qu’elle est envisagée par quelques scientifiques traditionnels.

Le chercheur Mitch Battros résume la situation sur Earth Changes Media (1er Avril 2009) :

Les conversations et les débats entre scientifiques spécialistes du soleil ont éveillé de l’inquiétude, car nous continuons à vivre une nouvelle période de minimum solaire. Aucune tache solaire n’a été observée pendant 266 des 366 jours de l’année.

Qu’en penser ? La tendance est-elle au refroidissement, et sommes-nous alors au début peut-être d’une nouvelle mini-ère glaciaire ? Ou bien est-ce le calme qui précède la tempête ? Il faut remonter à 1913 pour trouver une année aussi privée de taches solaire, avec 311 jours sans taches.

Toutefois, ne soyez pas dupes – tout comme avec les autres cycles météorologiques apparemment lents, nous pouvons imaginer à tort avoir échappé à un nouveau cycle, et nous en sentir soulagés. Des observateurs ont suggéré que le cycle solaire 24 avait atteint un minimum en 2008, mais le nombre de taches relevé en 2009 est encore plus faible. Au 31 mars, aucune  tache solaire n’était apparue au cours de 78 des 90 jours de l’année..

Mais n’oublions pas que des scientifiques de pointe de la NASA, de l’Agence Spatiale Européenne et du Royal Observatory, ainsi que plusieurs universités renommées, ont tous prédit que le Cycle 24 serait jusqu’à 50% plus fort que son prédécesseur.

La technologie moderne ne peut néanmoins prédire exactement ce qui viendra ensuite. Des modèles élaborés par des douzaines de physiciens du soleil sont en compétition et se contredisent, parfois totalement, sur la date de la fin de ce minimum solaire, et sur la taille du maximum suivant. Cette grande incertitude provient d’un unique fait : personne ne comprend la physique qui est derrière le cycle des taches solaires.

Mise à jour du 7 avril : Nous avons été contactés par l’épouse d’un ingénieur électricien informé officiellement de l’existence d’un risque majeur pour les infrastructures dans quelques années..

Nous trouvons cette information crédible et importante mais il se peut que nous ayons perdu le contact avec cette personne. Nous publions en conséquence la réponse dont nous disposons – mais aussi beaucoup de questions sans réponses. Voici le contenu du premier message, reçu le 27 mars 2009 :

Bonjour B & K,
 
Mon mari est ingénieur électricien dans une compagnie nationale d’électricité. On vient de lui dire qu’ils s’attendent au cours des 3 ou 4 prochaines années à un événement qui mettra hors-service tous les transformateurs du monde entier. Ils essaient désespérément de trouver une solution au problème. S’ils n’y parviennent pas, l’ensemble du système électrique mondial cessera de fonctionner. Je sais que ceci coïncide avec certaines de vos recherches. En avez-vous entendu parler ?

En réponse à ma question, cette dame a ensuite écrit :

Bonjour Bill : Mon mari est actuellement en déplacement pour travailler sur ce problème, et je n’ai aucun moyen de le contacter. On ne l’autorise pas à avoir avec lui un téléphone mobile. J’essaierai d’en savoir plus la prochaine fois que je lui parlerai, mais j’ai eu l’impression que c’était un événement inévitable. Il a parlé de nuages électromagnétiques situés dans l’espace et dans lesquels la Terre est en train de pénétrer. La pression exercée sur eux afin qu’ils trouvent une solution est incroyable. Mon mari est ingénieur, c’est un homme logique et rationnel. Il ne se laisse pas emporter par son imagination, mais cette nouvelle l’a totalement perturbé.

Merci de cliquer ici pour lire la correspondance complète et tout ce que nous avons réussi à apprendre.

Mise à jour du 28 avril :

Ressources supplémentaires :

Deux rapports de recherche importants et détaillés de l’ingénieur atomiste James A. Marusek:

Solar Storm Threat Analysis (Analyse de la menace de tempête solaire) (29 pages, 2007)
There are two paths ahead; each marked with a 'Danger' signpost (Il y a deux chemins devant nous, les deux fléchés par un panneau "Danger" ) (5 pages, Avril 2009)

Deux voies s’offrent à nous. Les deux sont balisées par un panneau indiquant "Danger" !

Sur une de ces voies nous attendent de monstrueuses tempêtes solaires. La menace la plus grave aurait pour conséquence la destruction, aux Etats-Unis, de nombreux transformateurs électriques spéciaux à Très Haute Tension (THT). Ces équipements sont fabriqués sur mesure, coûteux (environ 10 millions de dollars chacun) et leur remplacement par de nouveaux nécessiterait au minimum un an de travail.

Sur l’autre voie se trouvent plusieurs décennies de froid insupportable et une famine mondiale.

• Un livre électronique gratuit intitulé Severe Space Weather Events - Understanding Societal and Economic Impacts (De graves événements météorologiques spatiaux – en comprendre les impacts sociaux et économiques).   

• Deux articles de la grande presse ici et ici confirmant notre rapport de l'ingénieur électricien informé des graves problèmes "attendus" sur le réseau électrique au cours des 3 ou 4 prochaines années. Cet extrait de l'article d'ABC News a retenu notre attention :

Le résultat direct d’une tempête spatiale serait la défaillance du réseau électrique, a prévenu le rapport.

John Kappenman, analyste chez Metatech Corporation, une compagnie qui étudie les interférences des effets électromagnétiques sur les systèmes électriques, a dit dans le rapport que les transformateurs endommagés étaient longs à réparer.

Dans des dossiers bien documentés traitant des pannes, dues à la chaleur, des transformateurs qui renforcent le réseau électrique, John Kappenman affirme qu’il a fallu 12 mois au minimum pour remplacer les unités endommagées, par de nouvelles.

• Une interview, dans Wired, de John Kappenman, l’auteur du rapport Metatech mentionné ci-dessus par ABC News. L’interview s’appelle The Geomagnetic Apocalypse - And How to Stop It (L’Apocalypse géomagnétique – et comment y mettre fin).


12) Instabilité géopolitique et risques de conflits

Ici, c'est l'homme qui représente le risque. Tout a prouvé que les USA ont planifié (depuis longtemps) une agression militaire contre l'Iran, qui aurait été justifiée de diverses manières, toutes plus délirantes les unes que les autres. Cela a de quoi nous inquiéter, et les derniers mois de George Bush au pouvoir - à l'instar d'un animal acculé - pourraient bien s'avérer les plus dangereux.

Le risque est difficile à évaluer. Il y a des preuves qu'une opération destinée à provoquer l'entrée en guerre contre l'Iran en été dernier (2007) a été déjouée par une poignée d'aviateurs courageux de la base aérienne de Barksdale AFB (Air Force Base). Simultanément, plusieurs acteurs majeurs des places boursières restés dans l'ombre ont spéculé à hauteur de 4,5 milliards de dollars sur l'effondrement des marchés avant le 21 septembre 2007. Mais rien ne s'est passé et ils ont perdu leur pari. Il n'y a eu ni attentat ni guerre. Peut-être avons-nous échappé au pire, comme beaucoup le croient.

Il faut se rendre compte que de nombreuses choses se jouent en coulisse. Nous sommes contraints de rester vagues sur ce que nous pouvons déclarer à ce propos, mais sous savons qu'à Washington et au Pentagone, le déclenchement d'une guerre nucléaire est loin de faire l'unanimité.

Le NIE  (National Intelligence Estimate) - Rapport Annuel des Agences de Renseignements) publié le 2 décembre 2007, indiquant que l'Iran ne représentait aucune menace, constituait une tentative majeure pour couper l'herbe sous le pied de Bush en écartant d'emblée toute justification possible d'une attaque. Nous ne pouvons en dire plus mais ce fait est certain.

Peu après, Benazir Bhutto était assassinée. Il y a de fortes raisons de croire qu'elle a été ''écartée'' parce qu'un de ses principaux objectifs était d'éviter à tout prix un conflit majeur entre le Pakistan et l'Inde.

La seule conclusion possible de ces évènements c'est que la situation au Moyen et en Extrême-Orient reste extrêmement instable. Il faut bien garder à l'esprit que certaines des factions impliquées - voir (2) plus haut - semblent souhaiter un conflit nucléaire.

Les raisons de ce délire (le seul mot approprié) ne sont pas claires. Cela a peut-être été ''vu'' (via un portail temporel) et doit donc être réalisé ; ou peut-être cherche-t-on à se conformer à la Bible (en déclenchant une forme d'''Armageddon''). Il peut aussi s'agir d'un moyen de réduire la population. D'un autre côté, il est aisé d'imaginer des motifs qui justifieraient l'instauration de la Loi Martiale aux USA (et sans doute d'autres pays) en cas de déclenchement d'une guerre nucléaire.

 

Notre contact et source George Green est toujours préoccupé par l’intention des Pouvoirs en Place de faire éclater la Troisième Guerre Mondiale. Il a développé cette question dans son récent exposé de Vilcabamba.

D’autres – dont nous sommes – pensent que les scénarios (voir ci-dessous) ont maintenant toutes les chances d’être économiques, et serviront de justification soigneusement préparée à un contrôle étroit des populations et des infrastructures, si l’économie du monde industrialisé s’effondre au niveau d’une deuxième Grande Dépression – comme nous en avertissent de nombreux commentateurs bien informés.

Le récent documentaire d’Alex Jones The Obama Deception (L’Imposture Obama) traite longuement de cette question. Au fur et à mesure que cet article prendra de l’âge, la signification des événements décrits deviendra limpide d’une manière ou d’une autre. Mais à ceux qui le liront juste après sa publication (fin mars 2009), nous le recommandons instamment pour la valeur de ses informations fouillées et les avertissements, importants d’un point de vue critique, qu’il peut contenir.

On a beaucoup écrit sur Obama, les médias alternatifs ayant une forte tendance à pencher vers la critique et (pour être poli !) le doute sérieux. Notre position demeure celle qui est exprimée ici (Archives 2, entrée du 5 novembre 2008) :

Barack Obama est le nouveau Président-élu des Etats-Unis. Il nous reste à constater maintenant s’il est son propre maître. Mais avec des conseillers tels que Zbigniew Brzezinski, George Bush Senior, et Bill Clinton – et après avoir été formé à la fonction pendant deux ans par une faction différente du Nouvel Ordre Mondial – nous avons le sentiment que ce que nous réserve l’avenir n’est pas très clair. Nous espérons être surpris et nous tromper.

Dans notre propre exposé de Vilcabamba nous avons révélé ce que nous avait appris un informateur digne de confiance : lorsqu'il avait rencontré Obama au début des années 1980, cela semblait évident – malgré son très jeune âge d'alors, entre 20 et 30 ans – qu’Obama savait qu’il deviendrait Président.

Nous avons noté ceci avec grand intérêt et nous le rapportons pour sa valeur anecdotique. Si Obama le savait vraiment, il nous faut au moins essayer honnêtement de faire coller ceci avec notre thèse :  les lignes temporelles ont récemment changé après que Hillary a été proposée comme Présidente, selon les renseignements acquis sur l’Avenir Alternatif 1, Variante 83. Entre-temps, un "contacté" ayant rencontré des pléiadiens à l’âge de 12 ans (c’était en 1974), nous a également annoncé que le Président des Etats-Unis en 2012 serait… Obama. Notre contact a écrit le nom, qui ne lui disait rien du tout, et nous en a parlé l’an dernier… avant même qu’Obama ait remporté l’investiture du Parti Démocrate.

Dans l’intervalle, Henry Deacon nous avait lui-même déclaré en octobre – et ceci, nous ne l’avons jamais publié – avoir lu au cours d'un briefing, des années auparavant, que "quelque chose d’inhabituel se produirait à la dernière minute" - et il n’a pas pu se souvenir de quoi il s’agissait ! – avec pour résultat qu'Hillary Clinton deviendrait Présidente à la onzième heure, bien qu’il ait semblé à un moment que ce ne serait pas le cas.

Que se passe-t-il donc ici ? Se peut-il que tous ces rapports soient simultanément  corrects? Nous le soupçonnons. La nature complexe et paradoxale de l’interaction entre lignes temporelles alternatives parallèles doit mener à la forte probabilité (comme nous en avons discuté, en liaison avec la vision de Bill Deagle du 4 octobre 2008), que tous ces événements sont possibles, "réels" en un sens, et donc tous visibles, soit psychiquement, soit au moyen de différentes formes de technologie avancée, ces dernières servant d’interface à la réalité hyperdimensionnelle liée aux capacités accrues d’un observateur conscient.

13) Récession économique et possible effondrement des marchés

Chacune des situations ci-dessus peut entraîner une récession économique ou une crise financière. Cela dit, avec des dettes de plus de 120.000 milliards de dollars pour un PIB de 14.000 milliards, l'économie américaine a déjà fait faillite. La forte chute des places boursières le 22 janvier dernier marquait (d'après nous) le début d'une période de turbulences et de perte de confiance qui entraînera inévitablement l'effondrement du dollar - et, par effet domino, celui de la livre sterling et de l'euro.

La crise se déclenchera dès qu'une banque ou entreprise US majeure se déclarera en cessation de paiement. Au vu des indices dont nous disposons, ce n'est plus qu'une question de temps - quelques semaines ou quelques mois.

Nous avons parlé avec l'ex-banquier et changeur de paradigme George Green à ce sujet. Il avait prévu le dérapage des marchés à la mi-janvier (ce qui nous a impressionnés) et nous avait dit qu'en plus de rechercher des terres à acquérir en Amérique du Sud (ce que font nombre d'insiders, d'après lui), il convertissait tous ses actifs en petites coupures (rien de supérieur à un billet de 20 $) et achetait des pièces en argent.

George nous a affirmé que l'argent (16,50 $ l'once au moment où nous écrivons) était le meilleur placement - parce qu'il était sous-évalué comparativement à l'or et que l'offre mondiale était inférieure à la demande, sachant qu'il est utilisé dans de nombreuses branches de l'industrie. Il nous a également dit que l'argent monterait rapidement à 40 $ voire 100 $. Nous surveillons attentivement le cours.

Les pièces d'or et d'argent détenues chez soi sont la meilleure des ''devises''. Posséder des lingots d'or ou d'argent dans le coffre d'une banque (ou pire, des équivalents papier, ne garantissant qu'un avoir théorique) ne vous sera d'aucune utilité si la banque ferme et que vous n'avez pas la clé.

                                                                                       

Eh bien là, nous avions raison : voir ci-contre. Et ce scénario (voir [12] ci-dessus) continue à nous préoccuper, nous et beaucoup d’autres.

Beaucoup ont fait allusion à la lente – mais de plus en plus rapide – dégradation des marchés financiers comme étant une sorte de démolition contrôlée de l’économie mondiale. Les charges explosent tout d’abord, puis le bâtiment semble encore tenir debout, intact… mais son sort est réglé. Comme pour les tours du World Trade Center, le 11 septembre, l’effondrement vertical s’accélère ensuite jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien, sinon le choc et le traumatisme qui peuvent perdurer des années.

Les avantages d’un tel stratagème sont évidents : au moment où les marchés s’effondrent, où les entreprises et les institutions sombrent, et où les infrastructures (qui fournissent l’énergie et la nourriture, par exemple) atteignent le point de rupture, un plus grand contrôle des citoyens par le gouvernement – et peut-être même celui de la foule dans les rues – se justifie. Ainsi que le décrit David Icke : problème-réaction-solution. Et peut-être (voir [12] ci-dessus) la chose fournit-elle aussi prétexte à  une nouvelle guerre de diversion, provoquant des inquiétudes qui détourneront l’attention de téléspectateurs jusqu’alors seulement tracassés par leurs biens personnels.

Pendant ce temps, George Green (voir ci-contre) avait jusqu’à un certain point raison concernant l’argent, qui est monté à 21 dollars l’once le 17 mars 2008, sept semaines après la publication de notre article sur 2008. Cela aurait été alors, avec toute la sagesse que procure la connaissance rétrospective, le moment de vendre. Les prix de l’or et de l’argent recommencent maintenant à grimper, l’or en tête. Tous les conseils que nous avons donnés sur la possession ou la détention d’or ou d’argent physiques – si on en a les moyens – sont toujours d'actualité.

Beaucoup de nos lecteurs sont au courant du témoignage de Lindsey Williams, que nous n’avons pas encore interviewé. En bref, Lindsey a rapporté en juillet 2008, à un moment où le pétrole dépassait les 140 $ le baril, qu’on – c'est-à-dire une source bien informée, haut placée – lui avait annoncé que son prix serait manipulé pour chuter à 50 $ le baril avant l’élection de novembre. Cela semblait à l’époque presque impossible à croire… mais c’est pourtant exactement ce qui s'est passé.

Selon Lindsey, le plan qu’on lui avait annoncé consistait à causer la faillite des pays du Moyen-Orient producteurs de pétrole, qui seraient confrontés à une diminution catastrophique de leurs revenus. Ils seraient alors obligés de se débarrasser de leurs réserves en dollars… avec à leur tour des conséquences dévastatrices d’abord sur l’économie américaine, puis sur l’économie mondiale. Cette phase finale, dit Lindsey, est en cours de route, ne peut pas être arrêtée, mais ne s’est pas encore produite.

Lindsey indique en particulier qu’une récente et importante interview sur le sujet (réalisée, non par nous, mais par The Byte Show) existe, sans copyright, et nous considérons que cette mise à jour de Linsey est l’entretien le plus détaillé et le plus informatif qu’il ait jamais donné jusqu’à présent. A tous ceux qui suivent les avertissements économiques de George Green et de Bill Deagle, et qui souhaiteraient des renseignements plus détaillés, nous recommandons vivement d’écouter la mise à jour de Lindsey Williams.

14) Pandémie globale

La Grippe Aviaire n'est pas une blague. La Grippe Aviaire (''des oiseaux'') est une menace réelle, et pourrait fort bien justifier la mise en place de la Loi Martiale. Les vols internationaux seraient interdits et une pandémie d'ampleur pourrait même servir d'excuse pour restreindre la liberté de mouvement à l'intérieur des frontières.

Les infrastructures seront sinistrées parce que personne ne voudra se risquer à aller travailler et les victimes se compteront par millions - bien plus qu'en 1918. En 1918, la Grippe Espagnole - un type de Grippe Aviaire, ce que peu de gens savent - avait tué 5 à 10% des individus contaminés. En 2008 ce sera mortel dans 60% des cas.

Le Dr Bill Deagle affirme dans son forum de lecture de décembre 2006 à Granada qu'il est certain que les Controllers ont créé le virus H5N1 (son nom scientifique) à partir de la souche de 1918 avec pour objectif d'éliminer entre 1 et 2 milliards d'individus. Henry Deacon nous a certifié qu'il avait assisté à des réunions où il était question de planifier la dispersion d'agents pathogènes pour réduire la population.

D'un autre côté, Dan Burisch, en réponse à cela, a expliqué clairement :
Je suis maintenant (il y a quelques mois de cela) certain que de telles actions ont été envisagées, à un moment dans le passé, par plusieurs dirigeants des Illuminati. Cependant elles n'ont jamais été mises à exécution, pas par amour de l'humanité, mais parce qu'elles furent finalement jugées contre-productives. Ils craignaient également qu'en agissant de cette manière, ils puissent perdre le ''contrôle'' de la situation à un moment ou à un autre.

D'autres factions, comprenant celle en charge de la levée progressive du secret imposé par Majestic, sur cette période, s'étaient préparées à contrer les actions entreprises par les Illuminati en utilisant des biologistes, des décrets fédéraux, et si nécessaire - la force brute. Une veille 24/7/365 (permanente) est en cours. C'est tout ce que je peux révéler à ce sujet. Je me contrains à ''franchir la ligne'' pour vous le dire... mais vous avez le droit de savoir.
Concernant la création en laboratoire du H5N1, c'est par ici. La grippe aviaire est présente dans 90 pays au moment où nous écrivons (janvier 2008) et la seule raison pour laquelle elle ne se propage pas c'est que les gens en meurent trop rapidement - comme pour la fièvre Ebola. Tout ce qui lui manque, ce sont deux mutations génétiques (or la masse virale est gigantesque) pour se communiquer d'homme à homme, et ensuite, elle n'aura plus qu'à trouver quelques porteurs résistants pour se répandre - autrement dit, des voyageurs. Si toutes ces conditions s'enchaînent rapidement, la probabilité qu'elles fassent partie d'un plan concerté sont élevées.

Les causes possibles de l'instauration de la Loi Martiale doivent être prises en compte. Un second attentat ''bidon'' type 9/11 est une chose. Une pandémie globale n'a rien à voir. Cette fois, les Controllers devraient plutôt opter pour quelque chose de moins visible qu'un nouveau 9/11 s'ils veulent atteindre leurs objectifs. On ne risque pas d'analyser une attaque virale sur un ralenti vidéo... et les virus sont réels. La Grippe Aviaire n'a rien d'une mise en scène.

Le risque que survienne une épidémie de Grippe Aviaire dans les prochaines années est de 30% d'après  le Center for Disease Control in Atlanta. (CDC - Centre de Recherche et de Formation sur les Maladies Infectieuses). Si une pandémie se déclarait (une pandémie étant une épidémie de grande ampleur), l'Amérique du Nord pourrait être protégée par les Océans Atlantique et Pacifique, tandis que l'Europe serait bien plus exposée (peuplement dense et connexion terrestre avec l'Asie, où les deux mutations manquantes ont le plus de chance de se produire).

Mais dans ce cas, vous pouvez escompter des mesures de sécurité draconiennes aux USA (et dans d'autres pays également) pour repousser ou limiter la menace virale. C'est sans doute l'une des raisons pour lesquelles l'Amérique du Sud est considérée comme un lieu sûr par nombre d'insiders - pour lesquels rien de ce que nous venons de dire n'est nouveau.

 

Tout comme la guerre avec l’Iran (et la présidence d'Hillary Clinton), ceci ne s’est pas produit. De nombreux observateurs bien informés, cependant, (comme le Dr Rima Laibow ou le Général Bert Stubblebine de la Natural Solutions Foundation) pensent que la menace est encore réelle, et demeurent sur le qui-vive.

Notre contact Jake Simpson confirme ceci, et en octobre 2008 il nous a parlé de l’éruption d’un virus – qui pourrait se déclarer (ou être rapporté comme se déclarant) brutalement – et qui serait un prétexte facile à la fermeture des frontières nationales et au contrôle (ou à l’interruption) des communications internationales.

Mise à jour du 28 avril :

"Le marteau a peut-être frappé"
-- Dr Bill Deagle, interview par Jeff Rense, 24 avril 2009

Au moment où nous écrivons cette mise à jour, nous suivons très attentivement le déclenchement de la grippe porcine. Il existe un certain nombre d’articles bien écrits sur le sujet liés à  Rense.com, et l’interview du Dr Deagle par Jeff Rense le 24 avril est ici. Cliquez ici pour écouter la conversation d’Alex Jones avec Bill Deagle et le chercheur Steve Quayle, spécialiste du Nouvel Ordre Mondial, en date du 27 avril.

Deagle et Quayle sont d’accord à 100% que l’éruption d’avril au Mexique annonce probablement une ou plusieurs "vagues" supplémentaires, l’une d’entre elles considérée comme la "bonne".

Tous les deux affirment avoir reçu il y a un certain temps des indications qu’une pandémie potentielle avait été planifiée. Dans la 1ère Partie de sa conférence au Granada Forum, Bill Deagle en parle avec force détails.

Entre-temps, le 30 mars 2009, un "lanceur d’alerte" nommé "Mary" a décrit de manière précise, lors d’un appel téléphonique à The Power Hour, d’apparents préparatifs exécutés par le Department of Homeland Security (le Département de la Sécurité Intérieure) en vue d’une pandémie. Si vous ne l’avez pas encore écouté, nous vous recommandons de le faire. Nous en avons reçu la confirmation indirecte par quelqu’un qui, lui, est en contact direct avec "Mary", que ce "lanceur d’alerte" paraît authentique. Nous ne demandons pas mieux que de l’entendre, si elle désire nous contacter en toute discrétion.
   Cliquez ici pour voir la vidéo de YouTube (audio illustrée seulement par des images fixes).
   Cliquez ici pour écouter l’extrait MP3.
   Cliquez ici pour lire la transcription (en anglais) de l’appel téléphonique.
   Cliquez ici pour obtenir une analyse détaillée de la situation. (NB: toutes les applications de mon ordinateur se sont immédiatement "plantées" lorsque j’ai voulu accéder pour la première fois à cette page. Après plusieurs tentatives, j’en ai fait un PDF.
Cliquez ici, lisez, archivez et partagez cet article.)
   Cliquez ici et ici pour le rapport du Dr Rima Laibow sur l’éruption de grippe porcine.

Notez également qu’après des conversations détaillées au cours d’un certain nombre de réunions avec l’insider Jake Simpson, nous avons rapporté les éléments suivants en janvier 2009 : 

Plus imminente, a affirmé Jake, était la menace de la propagation délibérée de différents virus… Avec, pour conséquences, l’effondrement au niveau mondial de toute infrastructure, le chaos et des populations plus faciles à contrôler.
Jake a prédit comme possible avant fin 2009 – ou peut-être début 2010 – l’annonce de l’éruption soudaine et le très rapide développement, de pays à pays, de virus extrêmement dangereux (créés par l’homme ou ayant d’autres origines). Il a souligné l’annonce possible d’une pandémie mondiale, émergeant de nulle part et qui se répandrait "en quelques heures". Il serait donc avisé de s’y préparer : Jake a fait remarquer que certains pays pourraient rapidement se retrouver en quarantaine, ou choisir de s’y mettre, avec des répercussions majeures sur les voyages internationaux et le contrôle des ports ou aéroports.


15) Agitation sociale et crises politiques aux USA et dans le monde

Ceux qui suivent Alex Jones et Jeff Rense sont déjà au courant depuis un certain temps qu'il y a de bonnes raisons de croire que les libertés civiles des Américains sont menacées à brève échéance.

Cela ne peut se faire sans une bonne raison (du moins une raison suffisante pour que la population l'accepte), les spéculations vont donc bon train sur le moyen que choisiront d'employer les Controllers. Bill Deagle nous a dit qu'il avait des informations comme quoi des engins nucléaires auraient été répartis dans 22 grandes villes américaines dans la perspective d'un nouvel attentat ''bidon'' (genre 9/11, mais en plus grand, plus violent et plus dramatique). Que cela soit vrai ou pas, c'est sans doute l'une des options envisagées par les Controllers.

Project Camelot possède le témoignage, pas encore rendu public, d'une personne ayant participé aux expériences du Projet Montauk au début des années 1980. Elle parle depuis plusieurs années de ce qu'elle appelle ''Le scénario King George'', dans lequel George Bush resterait au pouvoir en réponse à une situation d'Urgence Nationale (fabriquée de toutes pièces mais suffisamment convaincante). Nous avons frôlé cette éventualité en mai 2007.

Notre source nous a surpris en précisant que ce plan avait été conçu dans les années 1980 - à une époque où nul n'aurait su dire qui était George W. Bush. Qui plus est, il associe le déclenchement de ce plan au manque de nourriture et à des émeutes de la faim aux USA.

Nous avons renoncé à diffuser ces informations en 2007, dans la mesure où aucun évènement de ce genre ne semblait devoir se produire et nous nous sommes interrogés sur la véracité de ces révélations. Le chercheur et spécialiste en flux de produits alimentaires Steve Shenk, a cependant signalé récemment que de futures pénuries de nourriture, liées à la sécheresse et au Syndrome d'Effondrement des Colonies d'Abeilles (CCD ou Colony Collapse Disorder), sont très envisageables. C'est une raison de plus, s'il en fallait encore, pour éviter de se retrouver piégé au mauvais moment dans une grande ville.

Les autres raisons possibles des troubles civils et/ou de l'instauration de la Loi Martiale (l'un pouvant provoquer l'autre et vice-versa) ont déjà été évoqués plus haut: attaque nucléaire (la pire des possibilités, qu'elle soit ''réelle'' ou planifiée), ou restrictions de mise en quarantaine suite à une pandémie virale.

Pour finir, nous devons préciser qu'il nous a été dit que d'après le dernier aperçu de l'Avenir Alternatif 1 via le portail temporel, voir (7) ci-dessus, George Bush ne restait pas au pouvoir - il laisserait la présidence à Hillary Clinton. Nous aimerions croire que vous l'avez appris ici en premier... mais ce n'est sans doute pas le cas.

                                                                                         

Voir [12] ci-dessus pour une discussion sur ce sujet – à ce stade très probablement en liaison avec de graves problèmes économiques, si la situation continuait à se détériorer.

16) La ''Planète X''

Le dernier mais pas le moindre ! Nous annonçons d'entrée que nous ne sommes guère fixés à ce sujet. Nous pensons qu'il existe effectivement un objet astronomique massif (quelle que soit sa nature, planète rocheuse, naine brune qui serait notre ''second soleil'', ou même un petit trou noir) situé sur une orbite excentrique (de caractéristiques inconnues) et détecté par le téléscope spatial IRAS (InfraRed Astronomical Satellite) ainsi que celui récemment installé au Pôle Sud. Mais ce que cela présage, nous l'ignorons, et aucun insider ne nous a fourni d'élément crédible à ce sujet.

Nous sommes au courant que de nombreuses personnes capables ont effectué des recherches là-dessus et ont conclu qu'il y avait là matière à s'inquiéter - l'équivalent d'une boule de bowling géante traversant le système solaire, une chose qui se produirait tous les quelques milliers d'années (tous les 3.600 ans pour certains). Cet objet semble bien exister - et participe sans doute en partie, par résonnance électromagnétique et d'autres phénomènes de ce type, à accroître l'activité solaire (voir 11 plus haut).

Cela étant, que cela annonce un possible cataclysme (et/ou l'arrivée des Anunnaki, selon certains) est une autre question, à laquelle nous n'avons pas encore les moyens de répondre. Notre source politique en Norvège, qui relate de première main l'élaboration de plans d'évacuation visant à abriter 40% de la population norvégienne en sous-sol pour 2012, mentionne lui aussi que ''la Planète X arrive'' ; sans plus de détails, ni données scientifiques précises, en fait il n'a aucune information concrète sur la raison exacte des nombreux projets qu'il nous a affirmés être en cours.

Nous ne savons rien de plus sur la ''Planète X''. Nous sommes convaincus de la réalité des bases souterraines, mais nous doutons qu'elles soient liées à cette menace précise. Nous sommes plutôt portés à croire que l'inversion des pôles prévue pour 2012 était la justification première de ce programme secret.

Il est même possible que la ''Planète X'' soit un outil de désinformation. Pas son existence, confirmée par Bill Deagle comme celle d'un ''objet hypergravitationnel'', mais ses effets réels. Sa réalité constitue sans doute la part de vrai dans la désinformation, tandis que ses effets destructeurs supposés serviraient à détourner notre attention - en nous abreuvant d'histoires fallacieuses. Il nous est impossible de le dire.

Notre position, comme toujours, consiste à garder l'esprit ouvert et à tirer davantage d'informations de toutes les sources disponibles. Or c'est ce que va nous apporter 2008, de nouvelles données. De toutes les probabilités et possibilités évoquées sur cette page, la plus grande est celle que nous en apprenions plus au cours des mois à venir.

 

Marshall Masters, avec qui nous sommes en contact suivi, continue à s’exprimer sur le sujet, dans son site très complet, yowusa.com.

Au cours de l’été 2008, nous avons effectué des recherches non publiées, afin de vérifier les dires de Steve Woods – censé être "lanceur d’alerte" à propos de la Planète X – et conclu qu'il s'agissait d'un mauvais plaisant. Par ailleurs, nous avons obtenu vers la fin de l’année des informations, en privé, de la part d’un contact dont un parent proche était un Jésuite haut placé, et qui lui avait affirmé que les problèmes concernant la Planète X étaient bien réels.

Le Dr Bill Deagle, au cours de sa conférence du Granada Forum de 2006, fait aussi allusion à l'approche perturbatrice d’un "objet hyperdense" comme étant une réalité – et, il est très important de le comprendre, aussi comme à un problème séparé, indépendant du mouvement cyclique du soleil entrant en alignement avec le plan galactique. Et Bob Dean, que nous connaissons et aimons beaucoup, nous a raconté, de manière mémorable, dans son interview de septembre 2008, avoir appris, de son côté, que ‘Nibiru’ était censé repasser aux environs de 2017.

Cette confusion – intégrant les informations rapportées par Bill Deagle, Bob Dean, Jake Simpson, Dan Burisch, Luca Scantamburlo (qui nous a parlé en détail en février 2008 des recherches de Cristoforo Barbato sur la ‘Planète X’), Marshall Masters et beaucoup d’autres – peut être comparée aux commentaires de Henry Deacon, rapportés au tout début de l’article 2008 original :

Notre ami et important contact Henry Deacon nous a répété plusieurs fois, depuis notre première rencontre, que c'était la convergence simultanée de nombreux risques qui contribuait à créer une situation mondiale sans précédent.

Par ailleurs, nombreux sont ceux qui nous ont écrit pour nous suggérer l’identité de notre source politique en Norvège. Certains y sont parvenus. Nous lui avons promis de ne pas révéler son identité sur notre site, mais c’est déjà un secret de polichinelle en Norvège et beaucoup de gens sont au courant des détails.

Cliquez ici, et après quelques brèves recherches, il se peut que vous en sachiez rapidement plus. Mais attention : c’est une boîte de Pandore, et à trop vouloir fouiller, ou creuser la question, vous pourriez vous retrouver avec un fort mal de tête. Nous pensons personnellement que les messages originaux de notre source sont authentiques et dignes de foi. Après être partis le rencontrer à Oslo en février dernier - en vain (mais nous avons pu vérifier son identité et toutes les coordonnées), les choses sont devenues beaucoup plus floues. Nous nous garderons de tout autre commentaire.

 

17) Vraie-fausse ''invasion alien''

Nous vous faisons part de ce scénario uniquement parce qu'il en est beaucoup question sur internet, où certains l'appellent Project Blue Beam. Il y a beaucoup à lire sur ce sujet, mais ce sont principalement des spéculations sans base solide ni témoignage de whistleblower (à l'exception notable du Dr Carol Rosin qui rapportait les propos de son collègue et mentor, le Dr Wernher von Braun).

Project Camelot n'a aucune information à ce sujet et ne peut donc faire de commentaires. Aucun de nos contacts ne nous en a parlé pour l'instant.

 

Nous n’avons rien appris de plus ici… sinon ce qui suit. Au cours d’une conversation enregistrée en juillet 2008, où prenaient part Henry Deacon, Michael St.Clair et nous-mêmes, s’est déroulé le dialogue transcrit ici...

Henry: Et alors vous avez le risque d’une fausse... – un risque très fort, très bientôt – d’une fausse invasion liée à des menaces spatiales, qui… Comme Kerry, je ne sais pas ce que vous avez vu. Mais cela peut très bien avoir été un engin du type de ceux qui sont construits ici-même.

Kerry: Oh oui. Ça y ressemblait, je dois l’admettre, bien qu’il se soit trouvé à très, très haute altitude…
 
Henry: Oui. Donc avec des milliers de ces engins envoyés au-dessus des grandes villes et des régions très peuplées, et ensuite en utilisant les grands médias, on peut vraiment faire beaucoup de dégâts et de contrôle psychologique– des "psyops" – sur un tas de gens.

Kerry: Vrai. Mais en fin de compte, quel sera le résultat de tout ça, à votre avis ?

Henry: D’être ensuite capable de contrôler les gens, peut-être de les parquer dans… euh…

Kerry: Dans des camps ?

Henry: Oui, exactement.

...et ici:

Bill: Quand vous avez parlé de la fausse invasion... Avons-nous vraiment autant de ces vaisseaux ? Et vous aviez très sérieusement l’impression que ça allait arriver. Je ne vous ai jamais entendu dire ça auparavant.

Henry: Oh oui. Pour répondre à votre dernière, deuxième question : nous en avons plus que vous… Je ne sais pas combien nous en avons, mais nous en avons plus que vous pourriez… Vous seriez très surpris. Tout le monde serait très surpris.

18) Résumé

Au tout début de cette page, nous vous disions :

Notre boulot, tous ensemble, c'est de permettre à l'humanité de trouver sa voie vers un meilleur futur au travers des nombreux pièges et obstacles qui se dressent sur sa route. Nous lancer à l'aventure en aveugle ne nous semble guère raisonnable. Il vaudrait mieux nous munir d'une carte, même incomplète, avant. C'est ce que nous nous proposons de faire ici.

Le texte ci-dessus (et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg) se contente de survoler quelques-unes des crises éventuelles à venir. La plus problématique, l'inversement des pôles en 2012, semble avoir été prévue et circoncise. Voilà pour les bonnes nouvelles. Cependant, beaucoup de choses peuvent encore se produire qui nous placeraient au mauvais endroit au mauvais moment. C'est pourquoi faire un état des lieux nous semblait une bonne idée.

Nous ne cherchons ni à vous convaincre ni à vous persuader de quoi que ce soit, nous voulons seulement vous informer de façon objective afin que chaque lecteur puisse prendre les meilleures décisions possibles pour lui et les siens en toute connaissance de cause.

C'est notre politique depuis le début : faire connaître ce que nous estimons crédible, potentiellement important, et qui devrait être connu du plus grand nombre. Quoi nous fassions, nous recherchons la vérité, mais sans être dépendants d'un quelconque dogme ou doctrine excepté l'idée selon laquelle la Vérité se suffit à elle-même, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Les circonstances ont toujours raison, comme l'expliquent sans cesse les maîtres bouddhistes.

Conseils de bon sens:

• Informez-vous, et passez l'information à ceux qui vous entourent.
• Soyez patients avec les sceptiques et ceux qui ont peur (souvent les mêmes personnes).
• Ne laissez personne penser pour vous.
• Restez ouverts d'esprit et développez vos capacités d'adaptation.
• Créez et incarnez les changements que vous souhaitez.
• Souvenez-vous que nous cocréons l'avenir à chaque instant de notre vie.

Certaines de ces informations finiront par éclater au grand jour tandis que d'autres non. Le temps déterminera lesquelles. Notre tâche consiste à en apprendre le maximum afin de vous les faire connaître. C'est là l'objectif de Project Camelot.

Bill Ryan
Kerry Lynn Cassidy
28 janvier 2008


Cliquez ici
pour lire un message personel de Bill Ryan
Cliquez ici pour lire un message personel de Kerry Cassidy

 

 

Il y a un certain nombre d’initiatives, partout sur Internet, de gens qui proposent et organisent différents rassemblements, des groupes de méditation, et d’autres activités collectives destinées à éviter des événements défavorables et à provoquer des résultats plus positifs pour nous tous.

Nous ne pouvons qu’applaudir à ces initiatives. Nous encourageons TOUTE activité qui a pour but l’amélioration des conditions de vie de l’humanité. Comme nous l’avons souvent déclaré publiquement, Project Camelot n’est qu’un élément dans un énorme effort d’équipe au niveau mondial visant à éloigner la Planète Terre de sales moments potentiels dans l’avenir..

Mais certaines de ces initiatives s’appuient sur de fausses prémisses. Il très important de bien préciser que les problèmes sont déroutants : et que surfer sur le Net, sans discrimination ni discernement, essayer de s’imaginer ce qui se passe, c’est risquer de se retrouver noyé dans des informations fausses, accidentellement ou intentionnellement.

Dit simplement, il y a là beaucoup de bêtises. Il faut se souvenir qu’une partie non négligeable de la base des croyances New Age n’est qu’une nouvelle religion, et sert à contrôler les gens comme l’a toujours fait tout autre système de croyances. Le Dr Fred Bell, par exemple, avec lequel nous avons discuté hors micro, rapporte que  :

Des programmes de satellites-espions, tels que Misty, lancé en 1990 par la STS-36 de la NASA, a commencé à mettre en place des technologies liées aux rayons qui visent souvent les médiums et les "méditants" New Age, les trompant en leur faisant croire qu’ils sont en rapport avec leur moi supérieur, ou bien une entité alien. Ces technologies, dit le Dr Bell, sont un  pas de plus en direction du contrôle mondial des populations.

Un des objectifs de Project Camelot est de pré-filtrer les informations des insiders, afin que les risques de mensonges soient au moins minimisés. D’après les réactions que nous recevons quotidiennement, une majorité écrasante de nos visiteurs semblent penser que nous réussissons dans cette tâche ardue.

Comme nous l’avons déjà déclaré sans ambiguïté bien des fois, tous nos témoins ne sont bien sûr pas entièrement d’accord entre eux. Si c’était le cas – comme avec les enquêteurs à la suite d’un accident qui découvrent dix témoins oculaires faisant dix récits identiques – nous serions un tantinet soupçonneux.

Donc il existe des différences. Beaucoup de ces différences peuvent avoir pour origine la célèbre explication de Richard Hoagland : "le mensonge est différent à tous les niveaux", c'est-à-dire que des informations fausses sont volontairement diffusées – et crues- parmi les insiders, comme parmi le public intéressé. Ceci rend bien évidemment l’évaluation frustrante et difficile… mais c’est justement le but du jeu.

Nous comptons donc autant sur notre intuition, ressentant souvent très fortement qu’on nous a emmenés dans des directions très positives pour nos recherches, où des portes se sont presque magiquement ouvertes devant nous. Nous recevons de temps en temps des messages qui répètent de vieilles affirmations d’Internet comme quoi le Dr Burisch n’est pas digne de confiance, par exemple, et nous n’y répondons plus.

Nous connaissons cet homme. Il fait partie des gens les plus honnêtes, les plus brillants, les plus humbles et les plus généreux qu’il nous ait jamais été donné de rencontrer. Ses récits sont confirmés par Henry Deacon et Jake Simpson, et il est hors de doute qu’il y a dans son "conte de deux lignes temporelles" des vérités profondes et déterminantes.

Nous avons, par ailleurs, offert sur notre site une tribune à Pane Andov [dit "Astralwalker"], pour qu’il puisse présenter ses idées. Nous ne les partageons pas toutes, et pensons même que certaines d’entres elles sont défectueuses. Par exemple, l'"événement de 2012", comme le verront ceux qui ont lu depuis le début, peut ne pas se produire du tout en 2012, et peut ne pas être en rapport avec le calendrier maya. L’heure de 11 h 11, le matin du 21 décembre 2012 est presque certainement fausse. Il n’est pas précisé de quel fuseau horaire il s’agit, et souvenez-vous : les Mayas n’avaient pas d’horloges, et ils n’ont jamais mentionné quoi que ce soit de lié à un cataclysme, ni à la fin du monde… et encore moins les croyances New Age concernant l'"Ascension" (quoi que cela recouvre) ou l'entrée dans la Quatrième Densité (quoi que cela veuille dire).

Les Contrôleurs de cette planète, aux mains remplies de questions réelles concernant des problèmes et effets hyperdimensionnels potentiels, vrais et imminents, sont sans aucun doute enchantés de nous voir innocemment occupés à d’aussi vagues et charmantes billevesées. D’autres exemples de ceci sont que le message de 1997 de "Vrillon", appartenant à l'"Ashtar Command", est presque certainement d’origine terrestre (très vraisemblablement une expérience Tavistock qui, si c’est bien le cas, a dû faire jubiler ses auteurs) ; et alors que l’idée de "Superwave" du Dr La Violette est l’hypothèse sérieuse d’un homme brillant ("Une forme inconnue d’énergie arrive sur nous !" annonce Astralwalker), LaViolette n’affirme pas que ce genre d’événement cosmique périodique est lié au système solaire en alignement avec le plan galactique, ni à la "Planète X", quelle qu’elle puisse être. En fait, dans son important ouvrage  Earth Under Fire (Littéralement La Terre sous le Feu), LaViolette a rejeté la notion que des basculements périodiques des pôles aient eu lieu tout au long de l’histoire. Donc, pour l’instant le jury ne doit pas s’en mêler.

En résumé, caveat lector : attention, lecteur ! Une modification de la conscience est cependant EN TRAIN DE se produire. Cela semble faire partie du cycle naturel des événements à l’échelle cosmique décrits ci-dessus par Deagle et beaucoup d’autres chercheurs sérieux. Le défi consiste en ce que, dans notre enthousiasme fébrile, nous ne nous contribuions pas, ce faisant, à la destruction de la Planète Terre et de l’espèce humaine.

Les rassemblements de toutes sortes sont POSITIFS, et nous les encourageons totalement. De nombreux individus aux grandes capacités œuvrent discrètement aussi pour modifier les conditions qui règnent sur cette planète et ailleurs. Certains d’entre eux utilisent des méthodes spirituelles de différents types : et d’autres, à l’esprit pratique, sont les bonnes gens des armées et des services du renseignement de nombreux pays industrialisés : des héros et des héroïnes qui travaillent en coulisse, dont le nom nous demeurera inconnu, afin de pouvoir contrer des plans authentiquement machiavéliques. Jake Simpson nous a informés de la manière la plus claire possible que ces "white hats" existaient, qu’ils étaient actifs et travaillaient dur, avec une lourde tâche à accomplir..

On nous demande souvent : "Que devrais-je faire ?" et notre réponse dans ce cas est toujours : "Faites tout ce que vous pouvez faire". Il s’agit d’un immense effort d’équipe. Chacun a son importance. La plupart des gens impliqués sont bien intentionnés. Il s’agit pour nous d’un apprentissage. Très peu de gens veulent assister à la disparition de notre liberté, de notre civilisation ou (Dieu nous en préserve), de notre monde. Nous autres, à Project Camelot, nous continuerons à faire notre possible pour apporter aux gens notre savoir, et encourager tous les autres à faire pareil.

Bill Ryan and Kerry Cassidy
Project Camelot
21 mars 2009

La plus grande partie de ce qui figure ci-dessus a été écrit par Bill Ryan. Les mises à jour sur Dan Burisch ont été ajoutées par Kerry Cassidy. Veuillez noter que les formulations de nature générale ne reflètent pas nécessairement notre opinion à tous les deux… Celles-ci varient parfois grandement.





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+