Chercher

__________________________________________________________

Avalon logo La Mission Anglo-Saxonne :
Transcription de l'exposé de Bill Ryan

16 février 2010


 

Cliquez ici pour la version PDF de ce texte (8 pages)

Début de l'exposé

Ici Bill Ryan, de Project Camelot et Project Avalon, et nous sommes le 16 février 2010. Voici une présentation de vidéo un peu inhabituelle, parce que je prends l'initiative de faire une vidéo pour interpréter et commenter l'interview audio d'un important témoin, venu apporter son témoignage à Project Camelot et que nous avons réalisée il y a un petit moment - à peu près deux semaines.

Comme beaucoup de nos témoins, cette personne a voulu demeurer anonyme, mais nous a autorisés à transcrire l'audio ; nous en avons donc une transcription [La Mission  Anglo-Saxonne : Interview Audio du Témoin], qui va paraître en même temps que la vidéo. Il est en effet important de pouvoir lire la transcription tout en réfléchissant à ce que j'en dis ici.
Au fur et à mesure que nous entrerons dans le récit, vous commencerez à comprendre pourquoi il est important d'être en possession de toutes les informations, de les avoir toutes en main pour pouvoir les soupeser.

Cet homme est Britannique. Il a travaillé chez les militaires britanniques pendant un certain nombre d'années, et après avoir quitté l'armée, il a travaillé à la City de Londres, où il a occupé un poste assez élevé, une situation d'autorité.

Pour ceux parmi vous qui regardent la vidéo mais ignorent ce qu'est la City de Londres... La City de Londres est une sorte d'enclave, une sorte d'enclave financière située au cœur de Londres. Certaines personnes la considèrent un peu comme on considère le Vatican. C'est très vieux, c'est très ancien. C'est le cœur du système financier, non seulement de la Grande-Bretagne, mais probablement du monde.

Beaucoup de chercheurs considèrent très possible que la City de Londres tienne les cordons des systèmes financiers américains. Elle contrôle la Réserve Fédérale, la Banque des Règlements Internationaux - et tout un tas de choses qui se produisent. C'est en quelque sorte le centre névralgique de la finance mondiale. C'est très maçonnique, très ancien, très traditionnel.


Notre source a assisté à un certain nombre de réunions avec des francs-maçons de haut grade, et bien qu'intéressantes pour beaucoup d'entre elles, il s'agissait là de réunions de routine pour la City de Londres - leurs participants discutant d'affaires financières, etc., etc.

Puis, en juin 2005, il assista à une autre réunion qui, pensait-il, serait une réunion de routine. Mais elle s'avéra être quelque chose d'assez inhabituel, et il s'en rendit compte dès son arrivée.

En fait, dans notre interview de lui, celle dont nous avons la transcription [La Mission Anglo-Saxonne : Interview Audio du Témoin], vous verrez qu'il dit qu'à son avis sa présence était un accident. Il n'aurait normalement pas dû y assister, ne savait pas ce qui s'y passait et, en conséquence, il ne participa pas vraiment à la réunion. Il était là un peu comme une petite souris. Il ne faisait qu'écouter ce qui se disait et, au départ, ne comprenait même pas l'objet de la discussion.

Les gens présents étaient francs-maçons. C'était des Maçons de haut grade. Ils étaient environ 25 ou 30 participants, y compris des politiques de premier plan, dont la plupart des gens au Royaume-Uni connaîtraient le nom. Je ne sais pas de qui il s'agit. Notre témoin ne les a pas nommés, et je ne lui ai pas demandé de le faire. Mais il a dit : "Ce sont des noms très connus".

Le chef de la police était présent, ainsi que des représentants de l'Eglise, de l'armée - 25 ou 30 personnes.

Et en écoutant ce qu'on disait de cette affaire... C'était une réunion décontractée. Pas de grande table avec sous-main et verres d'eau, procès-verbal, ordre du jour et président de séance. Seulement des gens dans une pièce qui parlaient de toute cette histoire. 

Ce dont ils parlaient, c'était d'un plan de toute évidence élaboré il y a longtemps. Et en fait ils discutaient de l'exécution de ce plan. Ils discutaient de la façon dont les choses se présentaient, s'ils étaient sur la bonne voie ou non.

Par exemple, pour vous en donner une idée, ils discutaient entre eux de quelques uns des problèmes qu'ils rencontraient dans l'exécution de leur plan, et vous comprendrez dans la suite de cet exposé en quoi consistait ce plan. Je vais vous le révéler à peu près comme il a été révélé à notre témoin et qu'il me l'a révélé - morceau par morceau, pas à pas.

La première chose dont il les a entendu parler, c'était qu'Israël n'avait pas l'air de se préparer dans l'immédiat à attaquer l'Iran. Et c'était un problème.

Même alors, en juin 2005, ils craignaient apparemment que ce qui avait été planifié, selon un certain échéancier, ne se déroule pas comme prévu et, pour eux, cela représentait un problème.

Ceci attira très rapidement l'attention de notre témoin, car il ne s'était jamais trouvé jusqu'alors dans une réunion où ce genre de chose avait était discuté.

Puis ils parlèrent de la Chine, combien la Chine devenait puissante, très rapidement, à la fois dans les domaines militaire et financier, et que les Japonais ne faisaient pas ce qu'ils étaient censés faire, c'est-à-dire contrecarrer d'une manière ou d'une autre le système financier chinois. Ils ne le faisaient pas, et c'était là un autre problème, parce que la Chine devenait trop forte, trop rapidement.

Parmi les autres sujets abordés, il y eut, par exemple, le prochain krach financier, la centralisation des ressources - tout ce que nous avons vu commencer à se produire en octobre 2008. Ils planifiaient cela et y faisaient allusion lors de leur réunion de juin 2005. Donc, il y avait de toute évidence là le déroulement d'un plan.

Plus il en entendait, plus notre témoin était choqué et, quand il s'est réellement rendu compte de ce qui se produisait, il fut extrêmement choqué.

Une des raisons du présent exposé vidéo, c'est d'amortir le choc et d'expliquer un petit peu tout ceci, car il s'agit d'informations choquantes. Mais j'aimerais aussi faire la distinction entre ce qu'il a rapporté comme entendu de ses propres oreilles et ce qui est spéculations de sa part, et par ailleurs mes propres spéculations sur la manière dont tout ceci s'imbrique.

Ce sont des informations très importantes. Il est nécessaire que nous sachions tout de ceci, même si les choses semblent avoir quelque peu déraillé - je ne pense pas que cela se produira. Mon opinion, c'est qu'il y a un paquet de gens dingues extrêmement déterminés à faire quelque chose, et ils étaient pressés - et ceci est important à comprendre - ils étaient extrêmement pressés de parvenir à faire se réaliser cette série d'événements.

Maintenant, ce que notre témoin a décrit, c'est l'ordre prévu des événements.

Cela commence par l'attaque de l'Iran par Israël. Ceci ne s'est pas encore produit. Il existe un certain nombre d'indications prouvant que des forces essaient de provoquer cet événement. Il vous suffit de suivre les nouvelles de ces deux dernières années pour constater qu'on prépare le public à une justification de cette sorte. L'Iran est présenté comme le méchant qui mérite d'avoir des ennuis, etc., etc.

Cela, c'est le point de départ de ce qui ressemble au gambit d'ouverture d'une grande partie d'échecs. Le plan consiste à provoquer l'Iran, ou la Chine, à user de représailles. Notre homme, notre source, qui est militaire, est en privé aussi convaincu que possible - bien que ceci n'ait jamais été dit publiquement, et qu'on ne le sache pas dans le public - que l'Iran possède effectivement des armes nucléaires. Il pense qu'elles ont été fournies par la Chine, en coulisse.

Et il y a une volonté derrière tout cela, parce que ces forces de contrôle ne trouvent rien à redire à ce que l'Iran ait des armes nucléaires, car elles désirent que ces armes soient utilisées. Selon le plan, soit l'Iran, soit la Chine doit user de représailles après que l'Iran a été frappé par une arme atomique. A ce stade, il se produira un "échange nucléaire limité" au Moyen-Orient, suivi d'un cessez-le-feu.

Notre témoin a entendu qu'on planifiait cela au cours de la réunion. C'est une mise en scène. C'est comme le script d'un film. Voilà exactement ce qu'on veut faire arriver.

Et en même temps, l'autre chose prévue pour étayer ceci... et beaucoup de ceux qui nous regardent seront conscient que cela se fomente à l'arrière-plan. Nous avons reçu de nombreuses informations à ce sujet de la part d'un certain nombre de chercheurs réputés, originaires de nombreux pays, qui le rapportent sur Internet : qu'on organise dans de nombreux pays occidentaux une pesante aggravation du contrôle de la population - loi martiale, renforcement des pouvoirs des forces de sécurité, pas seulement de l'armée ou de la police.

En Grande-Bretagne, par exemple, notre source nous a dit savoir, avoir la certitude absolue fondée sur une connaissance personnelle et factuelle, que les pouvoirs d'un très grand nombre d'agents de sécurité privés ont été augmentés, pour leur donner la capacité d'arrêter des gens, de les détenir, la capacité de gérer des émeutes de rue. Et nous ne parlons ici que d'agents de sécurité ordinaires, des gens qui distribuent les PV pour stationnement interdit. Leurs pouvoirs ont été élargis de la même manière.

Et l'an dernier, nous avons entendu le Président Obama dire qu'il voulait avoir une sorte de Garde Nationale à demeure en Amérique, prête à gérer ce genre de chose. Il y a de nombreux éléments indiquant que ceci se met en place.

Dans le déroulement de ce scénario dingue, où on a l'intention de causer un "échange nucléaire limité" au Moyen-Orient, l'idée est que, au moment où le monde regardera tout ceci arriver avec horreur, les citoyens exigeront de leur gouvernement un renforcement du contrôle des déplacements, des communications, du droit de réunion, des manifestants dans les rues.

Ils veulent s'assurer qu'il n'y a pas de terroriste fou dans les avions, de terroristes fous dans les centres commerciaux - ils voudront s'en assurer. Et parce que cela causera aux gens de la peur, ces gens demanderont, exigeront et insisteront pour que leur gouvernement renforce les contrôles, qui seront justifiés. Et c'est ainsi que vous allez finir par avoir des circonstances propices à la loi martiale dans tous les pays occidentaux. L'intention, c'est d'en faire une justification.

Tout ceci n'est que le début de quelque chose, parce que cette histoire devient beaucoup plus grave, et que c'est une histoire assez horrible.

Si en regardant ceci en ce moment, vous vous sentez un peu choqué, c'est ce que j'ai ressenti lorsque j'ai entendu ces informations, et c'est ce que ressentait notre source quand il a entendu ces nouvelles au cours de la réunion, parce qu'il ne s'agit que du début.

Maintenant, pendant la période du cessez-le-feu, tout le monde est sous le choc, tout le monde est effrayé, tout le monde est réellement terrifié par les suites possibles. Il y a toutes sortes de contrôles pesants sur les populations, partout.

Et le coup suivant sur l'échiquier dans cette partie en cours, c'est la dispersion d'armes biologiques sur la Chine. Notre témoin en a entendu discuter dans cette réunion.

Ils lâcheront un virus semblable à celui de la grippe, en ciblant génétiquement la population chinoise. Ce virus cible les Chinois, en tant que race. Il est conçu pour se répandre comme une traînée de poudre et éliminer une grande partie du peuple chinois. Et cela faisait RIRE les gens qui assistaient à cette réunion.

Ils ont dit : "La Chine va attraper un rhume". Ce sont leurs propres mots : "La Chine va attraper un rhume". Et ils riaient du fait que ces armes biologiques allaient semer la confusion dans la population chinoise.

Ensuite, il y aura ce qui sera en fait une sorte de peste qui se répandra dans le monde entier, Occident y compris. Notre source ne nous a pas clairement indiqué s'il s'agissait d'une riposte chinoise, ou si la pandémie allait simplement se diffuser sans retenue, comme elle l'aurait normalement fait, avec ou sans cible raciale. Ces virus mutent, en réalité.

Donc à ce stade, vous obtenez une situation où il y a eu un "guerre atomique limitée" au Moyen-Orient, où une pandémie se répand dans le monde entier et tue vraiment beaucoup de gens, de manière très visible, et où vous avez ce tour de vis militaire et totalitaire dans tous les gouvernements occidentaux, parce que tout ceci va causer une panique générale.

"Et alors, a-t-il dit, alors commence la véritable guerre" - ce qu'on est en droit d'appeler la Troisième Guerre Mondiale, avec des ripostes nucléaires beaucoup plus graves.

A ce moment, je lui ai demandé : "L'objectif n'est-il que de réduire la population mondiale ? Quel est le but ? Pourquoi font-ils ça ? Pourquoi ce plan dément à la "Dr Strangelove", dans le seul but de larguer tout ça sur le monde ? Pourquoi faire ça ?"

Tandis que notre conversation suivait son cours, je commençais à trouver des réponses à ces questions. Maintenant, une partie de ceci n'est que pure spéculation, et je veux partager ces spéculations avec vous, parce qu'il est d'importance que nous travaillions ici ensemble à comprendre ce qui se passe. il y a des indices ; il y a des indices très importants que je vais vous présenter ici dans cette vidéo.

Lui : Absolument, il s'agit de réduire la population.

Donc, moi : Bon, dans cette réunion, ont-ils donné des chiffres ?

Lui : Oui. Cinquante pour cent.

La moitié de la population mondiale. C'est planifié, comme sur les Georgia Guidestones. Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les Georgia Guidestones, il s'agit d'un monument en pierre, situé en Géorgie, en Amérique [à Elberton, en Géorgie - Ndlr] qui a été érigé de manière anonyme il y a un certain nombre d'années. C'est en huit langues et ça ressemble à un manifeste Illuminati en faveur d'un "nouveau monde", en quelque sorte. Et gardez en mémoire qu'il s'agit d'un manifeste en faveur d'un nouveau monde. C'est un concept important dans le cadre de cet exposé.

Une des notions-clés de ce manifeste en faveur de ce nouveau monde, c'est qu'il devrait y avoir une population de 500 millions de personnes. Cela représente une réduction énorme par rapport aux presque 7 milliards actuels. C'est-à-dire qu'à peu près 95 pour cent de la popultion devraient disparaître de cette planète. Et le chiffre de 50 pour cent représente une étape vers ce but, et voici une raison pour laquelle il veulent faire tout ça. Cela explique pourquoi ils sont pressés. Cela explique cette démence.

Et en m'expliquant tout ceci, notre témoin a dit qu'ils avaient donné un nom à ce plan. Ce projet a un nom ! Et j'ai demandé : Eh bien, quel est ce nom ?

Il a répondu : On l'appelle la "Mission Anglo-Saxonne".

La Mission Anglo-Saxonne. C'est un terme que j'avais déjà entendu. C'était quelque chose d'historique, me semblait-t-il, de lié aux Croisades il y a très longtemps. Mais je n'en avais pas entendu parler dans un contexte présent, et lui non plus. Et plus tard, au cours de son récit, j'ai commencé à comprendre ce que je pensais être le sens véritable de cette expression - d'où le titre de cette vidéo et la raison pour laquelle je veux partager ces informations avec vous, parce qu'il nous faut travailler ensemble pour comprendre ce qui se passe ici. Il est extrêmement important de le comprendre.  

Voici un plan, à mon avis, dont Hitler aurait été fier, qui est si maléfique, si machiavélique, si difficile à contrer. C'est un plan si incroyable qu'il me faut vous l'exposer en détail, de manière à ce que vous puissiez considérer s'il est possible ou non.

Les plans que j'ai décrits sont, sans aucun doute, une possibilité, parce que notre témoin les a entendus de ses propres oreilles au cours de cette réunion, ainsi que tout ce que j'ai décrit jusqu'à présent, y compris la conflagration majeure, le grand déclenchement des hostilités, après la "guerre limitée".

Donc l'enchaînement des événements est le suivant... L'enchaînement prévu est le suivant : Israël attaque l'Iran, puis il y a un cessez-le-feu, pendant lequel s'établit un pesant contrôle gouvernemental, à caractère militaire, de la population dans tous les pays occidentaux. Puis la Chine est agressée par une arme biologique. Il s'agit d'une sorte de grippe, qui se répand comme une traînée de poudre dans le monde entier, puis ils déclenche une grave Troisième guerre Mondiale.

Et à ce stade, la moitié de la population mondiale sera détruite - non seulement à cause de la guerre ou de la peste, mais parce que, comme vont le comprendre beaucoup d'entre vous qui regardez, les infrastructures s'effondrent dans ce genre de situation de la façon suivante : plus d'alimentation dans les supermarchés, plus d'essence dans les pompes, plus de télécommunications, il se peut même qu'il n'y ait plus d'eau aux robinets.

Les gens se retrouvent en quelque sorte rejetés au XIXème siècle sans la faculté de gérer la situation, parce que la plupart des gens n'ont pas de jardin potager. Ils n'ont ni charrette ni chevaux. Ils ne sont plus capables de survivre comme nous le pouvions autrefois.  

Notre avance technologique nous rend très vulnérable. Nous sommes extrêmement vulnérables. Et, bien sûr, les Contrôleurs le savent.

A ce stade, notre source spéculait sur... Pourquoi sont-ils si pressés ? Pourquoi veulent-ils faire ça ?

AEt il y a ici une sorte de grande ironie, qui est... Comme je le disais : "Eh bien, si vous voulez planifier une Troisième Guerre Mondiale, pourquoi ne pas prendre son temps pour ne pas se tromper, et tout peaufiner ?" Vous savez, ça pourrait se passer dans 20 ou 30 ans, c'est sans importance. Pourquoi est-ce... Pourquoi cette précipitation ?

Et notre source a dit qu'il pensait, d'après des renseignements confidentielles qu'il continuait de recevoir, que tout cela est encore prévu pour dans environ 18 mois, à partir de maintenant, et ça nous renvoie aux alentours de juin 2011..

Il ne peut en être sûr car ces événements ne dépendent pas du calendrier. Ils sont en fait liés par le cours des événements. En d'autres termes, il faut que tel événement se produise avant tel autre, et alors seulement le suivant peut se produire. Donc tout un ensemble de choses doit être en place au moment où les dominos s'abattent, pour ainsi dire, et ils semblent avoir pris du retard dans le domaine. 

Certains de ces événements planifiés ne se sont, sans aucun doute, pas produits. Une des choses dont je me suis souvenu en écoutant ce récit, c'était que notre source "Henry Deacon"... Beaucoup d'entre vous, qui avez regardé les vidéos de Project Camelot et lu leurs rapports des trois dernières années, savent que lorsque nous avons rencontré Henry Deacon en 2006, il nous a annoncé que ses informations en provenance d'insiders faisaient état d'une guerre contre la Chine en 2008. Et ceci ne s'est pas produit.

A cette époque-là, cela n'avait pas de sens, et maintenant non plus. On pourrait dire : "Eh bien, admettons, mais pourquoi faire ça ? pourquoi faire ça ? Pourquoi faire ça ?" 

Maintenant, ça, c'était la réponse de notre source... Et c'est un gars très intelligent. Il a fait partie de l'armée. Il s'agit d'un récit totalement différent, dont il ne nous a pas parlé dans la transcription audio - que vous avez la possibilité de lire - mais il a vécu ses propres expériences ET chez les militaires ; il possède ses propres sources d'information sur certains aspects de ce qu'il y a derrière tout ceci.

Il dit être aussi sûr qu'on peut l'être que les gens qui mènent la barque - appelez-les comme vous voulez : les Illuminati, les Contrôleurs, la Cabale... - ces gens-là sont persuadés qu'il surviendra ce qu'il a appelé un "événement géophysique", un événement géophysique majeur. Il affirme que son information la plus sûre, c'est que les insiders croient à sa survenue, ou qu'ils la craignent.
 
Et beaucoup d'entre vous, qui regardez ceci, savent que l'idée n'est pas totalement folle. Ce n'est pas sans raisons qu'on a dépensé des milliers de milliards de dollars en bases souterraines, mais ces raisons, nous ne les connaissons pas.

Vous entendrez parler de la Banque de graines de Svalbard – c'est dans le domaine public - où les graines de toutes les plantes et de toutes les cultures du monde sont entreposées dans les profondeurs d'une chambre forte en granit, dans le nord de la Norvège. Beaucoup de précautions sont prises, comme si quelque chose allait réellement menacer ces ressources de grande valeur, y compris les banques de graines du monde. 

Maintenant, s'il va y avoir un événement géophysique, comme ils le croient, c'est parce qu'il semble s'agir de connaissances préservées, internes aux Illuminati, vraies ou fausses, indiquant qu'il se déroule régulièrement, tous les 11 500 ans environ, des événements géophysiques cycliques.

Il y avait très probablement des informations sur ce qui est réellement arrivé à l'Atlantide dans la Grande Bibliothèque d'Alexandrie, qui a brûlé il y a quelque 2000 ans. Selon des rumeurs persistantes, une grande quantité de ces renseignements a été récupérée et se trouve à la Bibliothèque Vaticane. 

Ce sont des informations qui ne sont pas dans le domaine public, mais auxquelles les insiders peuvent avoir accès. Que ce soit ou non le cas, l'important c'est de se rendre compte qu'ils croient probablement que ceci se produira, et prennent leurs précautions. Ceci pourrait expliquer la démence dont nous venons d'entendre parler dans ce plan.

Ecoutez ceci.

Lui : S'il va y avoir un événement géophysique majeur, quelque chose comme un glissement des pôles, qu'il s'agisse de la Planète X, qu'il s'agisse d'une sorte de phénomène énergétique dans lequel le Système Solaire va entrer, qui va en quelque sorte déstabiliser d'une façon ou d'une autre la Terre ou la croûte terrestre... nous ne le savons pas.

Mais s'il devait se produire une urgence de ce genre, de grande ampleur, quelque chose qui ferait qu'une guerre paraîtrait sans grande importance, l'élément qui permettrait à l'espèce humaine d'y survivre, ou du moins à une partie de l'espèce humaine d'y survivre, serait que soient déjà mis en place des dispositifs d'urgence avant qu'elle arrive.

Autrement dit, si vous saviez qu'une urgence allait bientôt se produire, si vous saviez, par exemple, qu'un ouragan allait bientôt toucher votre ville, alors vous mettriez tous les dispositifs d'urgence en place, d'avance. Vous tenez la troupe prête, les infrastructures prêtes, l'armée prête à intervenir. Tout ce dont vous avez besoin est prêt pour gérer cette situation, de façon que vous puissiez y faire face, réagir et vous en sortir dans les meilleures conditions possibles.

Notre source suggère que la raison de tout ce scénario de Troisème Guerre Mondiale, c'est qu'alors les gouvernements occidentaux, les Chinois étant maintenant hors course, seront en état de contrôler leurs populations de manière tellement totalitaire, qu'ils seront les mieux à même de récupérer et de reconstruire le "nouveau monde" après un cataclysme. Et notre témoin pense que c'est ce qui se passe.

Et je dois vous dire que cette logique terrible a du sens à mes yeux, qu'ils penseraient de cette manière-là. Pas une seconde je ne suis d'accord que cela se produira. Je pense que toute cette chose est dingue et démentielle, mais si eux croient que cela va se produire, alors ce pourrait constituer leur justification de ce type de plan dont nous entendons dire qu'il est débattu.

Il s'agit ici de mes propres spéciations qui, à mes yeux, font sens, et je vous invite à vous  exprimer à ce sujet. Il nous faut travailler ensemble pour découvrir ce qui se passe ici.

Cela s'appelle la Mission Anglo-Saxonne. A mon avis la raison de ce nom c'est qu'il s'agit d'un ordre du jour raciste lié à l'héritage de la nouvelle Terre. C'est un plan dont Hitler aurait été fier. 

S'ils pensent qu'il faut construire une nouvelle Terre, un "nouveau monde" - pensez à cette petite expression-là - s'il faut reconstruire un "nouveau monde" après un cataclysme, ils veulent que ce soit les Anglo-Saxons qui le fassent. Ils ne veulent pas que les Chinois puissent le faire. Ils commencent par éliminer les Chinois, puis les Anglo-Saxons hériteront de ce "nouveau monde", et les autres nations - les nations asiatiques, les nations africaines, les nations sud-américaines probablement - on assume que ces autres nations n'auront en aucune façon les ressources nécessaires leur permettant de gérer la situation et d'avoir la force de récupérer après ce qu'ils pensent qu'il se produira.

Donc, plusieurs autres pièces de cet ensemble s'emboîtent également. Et une des raisons qui montrent l'importance d'un exposé personnel ici, ce sont mes propres pensées parce que, jusqu'à présent j'ai suivi un grand nombre de recherches sérieuses portant sur ces types de programme. Nous avons eu, ces trois dernières années, nos propres sources d'information.

Mais j'ai toujours à l'esprit des questions comme : Pourquoi feraient-ils ça ? Vous savez bien... la guerre contre la Chine ? Pourquoi ? Une Troisième Guerre Mondiale ? Pourquoi ? Et soudain beaucoup de ces choses commencent à avoir un petit peu plus de sens.

Il se peut, par exemple, que lorsque nous avons interviewé Jordan Maxwell à la fin de l'an dernier, en 2009, il nous ait décrit comment il a fait des recherches sur un certain nombre de symboles et images répétitifs utilisés depuis Hitler et même longtemps avant cette période, concernant "l'Aube d'un Nouveau Jour".

Il y a dans la pensée maçonnique et illuminati quelque chose de très important à propos de l'Aube d'un Nouveau Jour, et il se peut que nous ayons là la raison de leur croyance... que, si vous réfléchissez à la possibilité d'un cataclysme, s'ils pensent que cela va réellement se passer...

Le film 2012 que beaucoup d'entre vous auront vu... après toutes ces inondations et tous ces tremblements de terre et tsunamis, vous avez ces grands navires voguant sur une mer  calme avec le soleil qui filtre à travers les nuages, et vous avez L'Aube d'un Nouveau Jour. Et le sous-entendu dans ce film, c'est que maintenant ces gens vont pouvoir reconstruire la nouvelle Terre, parce qu'ils sont les survivants, qu'il s'agit de l'Arche de Noé moderne. Il est possible que L'Aube d'un Nouveau Jour... que cela fasse allusion à ça.

Et il m'est même venu à l'esprit - et j'aimerais connaître le point de vue d'autres chercheurs sur ceci - que cette expression de New World Order (Nouvel Ordre Mondial), qu'on a commencé à entendre il y a à peu près 20 ans, en fait il y a plus longtemps que ça... Mais dans cette expression, New World pourrait faire allusion au monde de l'après-cataclysme - le Nouveau Monde (en anglais : New World). Il pourrait donc s'agir du New World Order, dans le sens d'Ordre pour le Nouveau Monde, après le cataclysme.

Il se peut qu'ils soient en train de planifier qui va hériter du nouveau monde, peut-être rien de moins que ça. Telle est peut-être la nature même de ce Nouvel Ordre Mondial. Ils s'imaginent que ce qui arrive, c'est vraiment l'ordre, le plan du Nouveau Monde. Ils pensent que cela va arriver.

Maintenant, je le répète, il est très important de faire la distinction entre toutes ces informations. Je ne pense pas du tout que ceci va se produire, mais ils pourraient faire quelque chose de fou pour essayer de sauvegarder ce qu'ils pensent être leurs propres intérêts. Voilà ce dont il faut que nous soyons conscients ici.

Mon objectif, c'est simplement d'exposer vraiment clairement pourquoi il existe de très bonnes raisons de ne pas croire que ces choses-là vont se produire. Beaucoup de choses ne sont pas arrivées parmi celles qu'on avait prévu de faire se produire.

Beaucoup d'entre vous s'en souviendront, je crois que c'est le 30 août 2007, un bombardier B-52 a traversé la moitié des Etat-Unis, de la base aérienne de Minot à celle de Barksdale, en Louisiane, avec sous ses ailes six missiles de croisière nucléaires armés - ce qui n'a absolument pas pu arriver par accident.

C'était illégal, ça n'aurait jamais dû se produire. On ne peut même pas sortir une cartouche d'une zone d'entrepôt d'armement dans une base de l'Air Force, sans avoir à fournir tout un tas de signatures et sans que tout le monde le sache ; il est donc exclu qu'on commette l'"erreur" de charger des missiles de croisière armés sur un B-52 sans que personne ne le remarque.

Il y avait une raison à cela, et c'était d'empêcher que les choses aillent plus loin. Elles se sont arrêtées à Barksdale, en Louisiane. Quelques aviateurs courageux ont lancé l'alerte, il sont fait leur travail en rapportant le fait à leur hiérarchie. L'événement a été très, très brièvement signalé par les grands médias, puis complètement étouffé et tous ont dit qu'il s'agissait d'une erreur. Il ne s'agissait pas d'une erreur.

Il y avait une raison derrière ça, et ce que beaucoup d'entre vous ne savent pas, c'est que durant cette même période, à la fin du mois d'août, un groupe d'investisseurs anonymes a parié 2 milliards de dollars que la bourse chuterait de 50% avant le 21 septembre 2007. Ils auraient gagné 4,5 milliards de dollars s'ils avaient réussi leur pari. On appelle ça des  Options de Vente. Les initiés de la bourse les appellent des "Bin Laden Trades". C'est une description ironique qui fait allusion aux paris tenus à propos du 11 Septembre.

D'accord, ces gens ont perdu leur pari ; ça n'a pas marché. Le plan n'a pas fonctionné. La bourse n'a pas chuté. Le bombardier n'est pas allé plus loin et pour autant qu'on le sache, c'était censé être le début de la Troisième Guerre Mondiale. Et ça ne s'est pas produit. D'accord ?

Nous l'avons entendu il y a quelques minutes ; je racontais comment Henry Deacon annonçait que la guerre contre la Chine était prévue pour 2008. Ça ne s'est pas produit. Beaucoup de gens ont pensé que c'était quelque chose de dingue. Beaucoup de gens ont pensé que c'était lui qui était dingue... Peut-être qu'il ne l'était pas. Peut-être a-t-il entendu quelque chose qui était un plan authentique, mais ils ont deux ans de retard et peut-être que ceci ne se produira jamais.

Il y a un certain nombre d'autres choses qu'on peut avoir planifiées et qui n'ont jamais transpiré.

Il est très intéressant de s'interroger sur la prétendue éruption de grippe mexicaine, de grippe porcine. Pendant les six à neuf derniers mois nous avons eu droit à un scénario où il semblait qu'ils voulaient pratiquer un grand nombre de vaccinations, qu'ils voulaient voir un grand nombre de gens tomber malade, qu'ils voulaient annoncer une pandémie. Même actuellement, il y a des propositions pour prolonger cette déclaration de pandémie de deux ans - et rien ne se passe.

En Angleterre on appelle ça une "tempête dans une tasse à thé" - rien ne se passe ici, mais peut-être qu'on avait prévu quelque chose.

Maintenant, si rien n'était prévu, peut-être s'agissait-il d'une sorte de test pour voir comment les gens réagissent, pour voir à quelle vitesse cela se propage, voir quel serait le degré de popularité de la vaccination. 

Et puis, bien sûr, nous autres à Project Camelot et un certain nombre d'autres gens, qui avons milité dans le domaine pour attirer l'attention sur ceci, nous sommes tous fichés ; ils savent qui va se manifester et commencer à parler de tout ça.

Donc il peut s'agir d'une expérience, ou bien de quelque chose qui a raté.

Il y a beaucoup de raisons de croire que les choses sont en train de changer. C'est ce qui est important. Ceux d'entre vous qui suivent les travaux de David Icke - son point de vue est  important ici - parce que nous soutenons totalement son travail, attendu qu'il fait un brillant exposé et commence par dire : "Nous sommes Conscience infinie". Il y a différentes façons d'exprimer ça, mais il est très difficile de ne pas être d'accord.

Nous sommes des êtres divins immortels, qui ont oublié, il y a très longtemps, de quel pouvoir ils disposaient. Le potentiel de la conscience est immense. Il est très important de se rendre compte que l'étendue de notre pouvoir peut être l'élément le plus important dans tout ce tableau, celui qui nous permettra de sauver la mise. C'est peut-être bien là le fin mot de l'histoire.

L'Amiral George Hoover -- du Bureau Naval de Renseignement de l'US Navy -- décédé en 1998, a parlé au chercheur Bill Birnes, le rédacteur en chef de UFO Magazine, et Bill Birnes a rapporté cette conversation avec George Hoover à George Noory, de Coast to Coast AM.

Ce que l'Amiral George Hoover a raconté à Bill Birnes, c'était le "secret des secrets", selon ce qu'avait découvert la Marine américaine... une histoire très, très intéressante.

Ils parlaient des visiteurs de Roswell et l'Amiral George Hoover a déclaré que ces visiteurs, c'était nous dans l'avenir. Que c'était des voyageurs du temps, pas des extraterrestres. Maintenant, d'autres chercheurs et lanceurs d'alerte ont parlé du même sujet, un sujet fascinant en soi.

Mais ce que l'Amiral George Hoover a affirmé être le véritable "secret des secrets"...  était en rapport avec les capacités et le pouvoir de la conscience de ces voyageurs. Par le fait même qu'ils étaient nous dans l'avenir, ce que les militaires avaient découvert, c'était les capacités réelles des humains.

Et il a dit que cette information avait été consciencieusement verrouillée, parce que si nous connaissions l'étendue de notre pouvoir, alors, selon ses propres mots, nous "causerions le chaos autour de nous", et ceci ne serait jamais toléré. Nous pourrions réorganiser la vérité qui nous entoure comme nous le voulons, de la manière dont - et c'est réel - dont les futurs humains avaient appris à le faire, ce qui leur donne accès à toutes sortes de capacités incroyables, telles que le voyage dans le temps.

Le Colonel Philip Corso, dans son livre, The Day After Roswell (Le lendemain de Roswell), a décrit en détail comment il pensait que les vaisseaux fonctionnaient : c'était des sortes d'amplificateurs de la propre conscience du pilote. Il s'agissait de leur conscience. C'était leur capacité à voyager et à se dédoubler qui était amplifiée par le vaisseau et donc, en fait, toutes leurs capacités sont essentiellement liées à la conscience des êtres eux-mêmes.

Et s'ils sont nous... voici le message pour nous tous ici.

On nous abrutit délibérément. On empoisonne notre nourriture, on ment à nos enfants à l'école, on nous abreuve de propagande dans les médias et on nous coince dans ce petit moule étriqué. On nous occupe constamment par des émissions de jeux et des jeux de ballon, et on nous décourage de réellement découvrir ce qui est notre héritage sur cette planète.

Erich von Däniken vient de publier un livre intitulé History is Wrong (L'Histoire se trompe). On nous refuse tant de choses.

George Green écrit qu'on nous appelle les "bouches inutiles", cette "population en trop" de milliards de gens, dont un très petit nombre au sommet de la pile qui comptent sur nous pour que nous nous gendarmions les uns les autres, pour que nous nous moquions les uns des autres, et pour que nous nous empêchions les uns les autres de sortir du rang, parce qu'on nous encourage à nous conformer au rôle qu'on nous a choisi.

Il y a donc cette camisole de force dont nous avons l'occasion de nous libérer, et c'est la camisole de force qui a été délibérément mise en place par les concepteurs mêmes de ce plan.

L'origine de ce plan est l'objet d'intéressantes spéculations. Notre source nous a raconté que ce plan était en place depuis longtemps. Il a entendu parler de la Mission Anglo-Saxonne pour la première fois dès 1976. La symbolique illuminati concernant l'Aube du Nouveau Jour existe depuis longtemps.

Beaucoup de gens pensent que ce plan nécessite un niveau tellement surhumain d'intelligence et de subtilité stratégique, qu'il est si impitoyable, si froid, que la logique suggère - David Icke le dit, Jordan Maxwell le dit, nous le disons nous-même d'un plein accord - que ce plan n'est pas d'origine humaine. Les gens ne sont pas capables de faire ça à d'autres gens. Il y a quelqu'un d'autre derrière.

Il nous faut penser grand. Il nous faut penser, en nous plaçant du point de vue spirituel le plus élevé dont nous sommes capables, qu'il ne faut pas combattre ces gens-là.

Ce qui doit se produire, c'est que nous nous contentions de ne plus accepter ce qu'on nous fait, dans le cadre de ce plan auquel nous participons. Et comme je le disais juste avant, si vous êtes dans l'armée ou dans les services de renseignements, retirez votre consentement, parce que ces plans ne peuvent être exécutés sans votre consentement.

Il y a quelque chose de très limité chez les Illuminati et dans la manière dont ils procèdent. Ils usent de la force ; ils sont dans un moule ; ils essaient de contrecarrer ce que tous les gens que je connais appellent une immense expansion de la conscience dans le monde entier, le développement d'une prise de conscience.

Tous les jours nous recevons des e-mails de gens, souvent très jeunes, qui nous disent : "Je peux vraiment voir ce qui se passe dans le monde. Dites-moi ce que je dois en faire, mais je suis prêt(e), prêt(e) à faire quelque chose, je suis prêt(e) à faire tout ce pourquoi je suis venu(e) sur Terre. Je ne sais pas encore en quoi ça consiste, mais je sais que nous avons de gros problèmes."

Il y a vingt ans les gens ne disaient pas ça. Il se produit un immense déploiement de ce qui ressemble à une expansion de la conscience ; c'est un champ de forme en train de se développer dans de vastes proportions, et c'est là quelque chose de nouveau.

Personnellement, je crois que nous bénéficions dans ce domaine du réel soutien - du réel soutien - d'agences nonhumaines bienveillantes, laissez-moi le dire comme ça, qui sont au courant de ce type de plan. Elles ignorent si le plan sera exécuté ou non, mais elles savent que la chose est planifiée.

Beaucoup de "contactés" ; il existe des messages médiumniques - il nous faut être très prudent vis-à-vis des messages médiumniques - mais il existe des informations médiumniques  et il existe des rapports par des contactés qui parlent tous de scénarios comme celui-ci, en nous incitant à la méfiance, à la prudence, à nous mettre en garde, en nous demandant de nous en protéger et en nous incitant à nous préparer à quelque chose de ce genre.  

Il est tout à fait possible que cette augmentation de la conscience se produise en réponse directe à cette escalade dans les projets de violence brutale.

Cela ressemble, comme je l'ai souvent dit dans mes exposés passés, cela ressemble un peu à un scénario de film, où tout conduit à un paroxysme, avec les forces du mal et les forces de la conscience qui se préparent en quelque sorte à la confrontation finale.

Maintenant, je ne veux pas paraître biblique, et je sais que la situation que je viens de décrire évoque un peu la guerre d'Armageddon, mais je ne pense pas que ce genre de chose se produira, comme je l'ai déjà dit bien des fois.

Il y a une interview que j'ai faite avec Freedom Central, que vous verrez sur le site de Camelot, où je dis : "La principale raison qui me fait croire que rien n'est déterminé d'avance, que nous ne sommes pas tous condamnés, que rien de vraiment mauvais ne va se produire - mais je pense en revanche que nous avons beaucoup de problèmes à régler - c'est que je ne serais pas ici, et vous non plus à regarder ceci en ce moment. Je me serais incarné sur une autre planète. Je serais allé ailleurs. Je ne vais pas aller m'asseoir sur la ligne de feu sans avoir les moyens de m'échapper." 

Il y a du travail à faire ici, et beaucoup d'entre vous, qui regardez ceci, seront conscients du fait que nous sommes ici pour accomplir des tâches. C'est ce que Dolores Cannon appelle les bénévoles.

Il se peut qu'il y ait une raison à notre présence ici. Il se peut que nous soyons ici pour aider à catalyser cette conscience croissante, et c'est ça qui va empêcher ce genre de chose de se produire. Parce que si nous ne somme pas d'accord sur ce futur-là, alors ce n'est pas celui que nous allons expérimenter. Nous co-créons tous notre réalité. Nous y avons tous notre rôle à jouer, et je crois profondément qu'en devenant conscients de ces plans, nous avons le moyen de les parer.

Il y a une différence entre prédiction et prophétie. Ce sont deux mots souvent confondus. Prédiction et prévision signifient : "OK, voilà ce qui va se passer dans trois mois, parce que voilà ce que les données nous conduisent logiquement à conclure". Il s'agit là de prévision et de prédiction.

Un prophète fait quelque chose de différent et c'est mot à utiliser avec précaution, parce qu'il est souvent mal employé, souvent mal compris, et que cela ressemble à un terme biblique, et il y a des gens qui y réagissent négativement pour cette raison.

Mais ce qu'un prophète faisait toujours autrefois, c'était de dire : "Ecoutez, si nous ne nous réveillons et si nous n'agissons pas, voilà ce qui va nous arriver".

Et l'objectif du prophète qui donne son avertissement prophétique n'est pas d'avertir les gens que cela va arriver, mais de leur dire : "Ecoutez, il faut que vous changiez quelque chose ici. Il faut que vous changiez votre façon de faire. Il faut que vous changiez votre manière d'être. il faut que vous changiez votre façon de vous comporter les uns envers les autres. Il faut que vous changiez toute votre attitude".

Quoi que vous changiez, le but du changement est d'éviter que l'événement prophétisé se produise.

Donc, ce que nous avons ici, c'est une sorte de prophétie. Pas une prédiction... et j'utilise ce mot très, très précautionneusement parce que la raison de cette déclaration, la raison pour laquelle nous donnons ces informations, c'est pour avoir la certitude que ceci ne se produira pas. 

Qu'allons-nous faire de ces informations ? Elles vont être traduites dans toutes les langues où nous pourrons le faire. La vidéo va être sous-titrée en chinois, en arabe, en russe, en espagnol, dans toute autre langue importante.

Je veux que les Chinois puissent prendre connaissance de cette vidéo. Je veux que celle-ci monte les échelons. Les Chinois sont très sensibles aux vidéos qui parlent d'eux, spécialement celles qui ont des sous-titres en chinois. Cela sera rapporté en remontant la hiérarchie jusqu'aux services de renseignements chinois, jusqu'aux chefs militaires chinois.

La raison de notre action, c'est avant tout que, s'il ne s'agit ici que d'absurdités, ça n'aura pas de conséquences. Okay ? Mais s'il s'agit d'une menace sérieuse, les Chinois sont ceux qui doivent être au courant, parce que leur première réaction à caractère nucléaire - tout est prévu pour la provoquer - est l'élément qui mettra le feu aux poudres.

Donc, nous disons à tout chef militaire chinois qui écoute ceci : "Ne faites pas ça ! OK ?" Aucun d'entre nous ne doit faire ici quoi que ce soit de prévu dans leurs plans.

Il y a dans le film Avatar une merveilleuse scène que j'aime beaucoup, celle où la femme-pilote d'hélicoptère, à qui on a ordonné de tirer dans le gros arbre [l'Arbre des Ames - Ndlr]... Au moment où elle va tirer, elle dit : "Je n'ai pas signé pour ça", et elle fait alors demi-tour et rentre à la maison. Elle ne veut pas être impliquée là-dedans.

Il y a chez les militaires beaucoup de gens qui n'ont jamais signé pour faire des choses pareilles. Il y a beaucoup de gens dans les services secrets qui n'ont jamais signé pour faire des choses pareilles. Ils se sont engagés lorsqu'ils étaient jeunes, en pensant qu'ils faisaient ce qui était le mieux pour leur pays, en pensant qu'ils faisaient ce qui était le mieux pour l'humanité. Tous ne sont pas mauvais, loin de là.

Donc, et c'est un message qui s'adresse directement à ceux parmi vous qui sont dans l'armée ou les services secrets, et qui regardent ceci, ou à qui on en a parlé : Vous n'avez pas à faire ces choses-là simplement parce qu'on vous l'a demandé. Il faut que vous agissiez au mieux des intérêts de l'espèce humaine. Vous n'avez pas à suivre les ordres, s'ils mènent ici à d'énormes destructions, ce qui n'est l'intérêt de personne, sinon celui des Contrôleurs qui ont leur propres objectifs, et vous n'êtes pas inclus dans leur ordre du jour, soyez-en sûr !

OK. Voici donc la fin de mon exposé. Je veux que vous réfléchissiez à ces informations. Je ne vous force pas à y croire. Je veux que vous fassiez des recherches. Je veux que vous les vérifiiez. Je veux que vous en lisiez attentivement la transcription écrite, et je veux que vous voyiez si c'est en corrélation avec tout ce que vous savez et comprenez par ailleurs, et qui a fait l'objet de votre attention.

C'est un travail collectif. Nous n'essayons pas de vous forcer à croire quoi que ce soit. Il nous faut considérer ces informations avec prudence, mais en même temps, s'il existe la moindre chance qu'elles soient vraies, s'il y a la moindre chance que ce soit pour de vrai, alors il faut que nous soyons au courant. OK ? 

Si vous ne savez pas trop bien quoi faire, je vous rappellerai ce que je dis d'habitude : "Faites ce pourquoi vous êtes venus sur Terre", parce que la plupart d'entre vous, qui regardez cette vidéo, sont venus pour une raison précise. Je comprends très bien que vous puissiez ne pas encore savoir pour quelle raison exactement, mais vous êtes probablement ici pour une raison précise. Si vous regardez cette vidéo, c'est qu'il y a probablement une raison. Faites ce pourquoi vous êtes venu(e) sur Terre.

Ici Bill Ryan, Project Avalon et Project Camelot. Nous sommes le 16 février 2010.

Merci.

____________

[Enregistrement de Bill Birnes parlant avec George Noory, à Coast to Coast AM] :

GEORGE NOORY : Ce que nous ne savons pas , concernant la situation à Roswell, c'est s'il s'agit d'extraterrestres, s'ils sont venus d'une Terre creuse, ou s'ils sont venus d'une autre dimension. On ne le sait pas, d'accord ?

BILL BIRNES : Non, on ne le sait pas. Le seul indice que j'ai eu, c'est par cet officier de Marine - il faisait partie du Bureau des Renseignements Navals, l'ONI (Office of Naval Intelligence) - qui s'est dit être le "Corso de la Navy", et que les militaires ont cru, et il disait savoir que ces entités n'étaient pas tant des êtres interplanétaires que, au sens propre, des voyageurs du temps.

Et le grand secret, c'est qu'ils étaient nous, venant de l'avenir, et qu'eux et nous avaient les mêmes pouvoirs, et ça - que nous ayons la capacité de manipuler la réalité qui nous entoure - c'était ce qui faisait réellement peur au gouvernement.

Nous avons toujours possédé cette capacité, simplement, nous ne savions pas l'utiliser, et si nous apprenons jamais à l'utiliser sans nous y être préparés, nous causerions le chaos. Et ça, c'est le grand secret que la Navy a finalement découvert.

 

Cliquez ici pour la version PDF de ce texte (8 pages)



Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+