Chercher

__________________________________________________________

Bob Dean

Conférence Project Camelot "Awake and Aware"


Los Angeles, le 19 septembre 2009

Cette page est la traduction d'une publication originale de Project Camelot

Cliquez ici pour le fichier PDF de la conférence (8 pages)


 


Introduction by Jordan Maxwell

JORDAN MAXWELL (JM) : Nous avons beaucoup de chance d'avoir Robert – Bob – Dean avec nous parce que Bob Dean est vraiment une source d'inspiration pour chacun.

Bob Dean, que vous le sachiez ou non, a en quelque sorte été perdu de vue pendant quelque temps et il n'a plus  donné beaucoup de conférences et ni d’émissions de radio. J'ai parlé récemment avec lui et il m’a confié qu'il n’avait pas trop envie de parler parce qu'il l’avait tant fait auparavant.

J’ai ressenti la même chose parce que j’ai moi-même été assez calme depuis le 11/9. Je suis devenu fort désabusé parce ce pays dans lequel je vis depuis le 11/9, mais le fait de voir Robert Dean revenir parler dans le circuit a été une source d'inspiration pour moi.

Voir mon cher ami Robert Dean décider de revenir et se remettre à parler avec nous m’a fort encouragé parce que je crois que ce qu'il a à dire – et ne fut-ce que sa présence, sa personne – est en soi suffisant pour inspirer beaucoup de gens. C'est pour cela que j'ai demandé si je pouvais avoir le plaisir d’introduire, mon cher ami Robert Dean; je l'appelle Bob.

Il sera ici d’un instant à l’autre, dès que vous aurez pris place.

Cela fait longtemps que Robert Dean et moi nous nous connaissons. Tout au début des années 90, à Mesa en Arizona, j'ai rencontré Bob Dean pour la première fois lors d’une conférence. Il y parlait et après cela, il a été tellement gracieux.

Bob Dean m’a fort impressionné et il m'a invité à aller dîner avec lui. J'étais nerveux – je suis en compagnie de quelqu'un j'admire – mais il a été vis-à-vis de moi très encourageant et il m’a apporté très aisément son soutien amical.

C’est ainsi que Bob Dean m’a inspiré au fil des années. Nous venons de nous parler il y a peu et comme je l’ai dit, il m'a dit qu'il avait décidé de recommencer à parler en public, ce qui m'a en réalité encouragé à faire de même.

[Applaudissements / cris / sifflements]

Il y a tellement de choses que je voudrais pouvoir dire que j'ai eu vraiment  littéralement peur de dire en public. Le régime de Bush m'a inquiété, m’a effrayé, et si vous saviez ce qui se passait vraiment avec le régime de Bush, cela vous effraierait également. Cela a été une présence effrayante sur le sol américain, le régime de Bush. Et ce que nous avons maintenant n'est pas beaucoup mieux.

Maintenant, l'orateur suivant est Bob Dean ... [Discussions – on entend Bob Dean et Bill Ryan discuter de machins techniques à l’avant plan.] Il a été une source d'inspiration pour moi. Il est de retour maintenant sur le circuit des conférences.

Parler, comme Bob et moi le faisons, et comme presque tous les orateurs à ces conférences vous le diront, n'est pas chose facile. Il y a beaucoup d'inconvénients à faire ce genre de travail.

[…] C'est [peu clair] parfois et cela coûte cher. Cela vous coûte en relations, parce que vous êtes beaucoup sur la route et il n'est pas facile de parler à un auditoire [peu clair], croyez-moi.

Mais, être un orateur présente quelques aspects positifs. Il y a certains petits bénéfices et des choses agréables que vous obtenez lorsque vous donnez des conférences.

L’un d’entre eux est que vous rencontrez des personnes très intéressantes et fascinantes et vous vous faites amis avec certaines personnes tout à fait charmantes et convenables. Et Bob Dean est un des hommes les plus remarquables que j'ai jamais rencontrés.

Je veux pouvoir présenter Bob non seulement comme mon cher ami, mais aussi comme celui qui m'a non seulement impressionné, mais m'a inspiré aussi. Comme je viens de vous le dire, et maintenant je le répète à son avantage, pour qu’il puisse l’entendre.

Parce qu'il est revenu dans le circuit de conférences et a recommencé à parler avec nous – je pense que ce serait une perte s'il ne l'avait pas fait – cela m’a encouragé à revenir dans le circuit et à recommencer à parler. [Applaudissements]

Ainsi, sans plus de cérémonie, je vous présente l'homme que j'aime et que j’admire,  et c’est un homme fascinant, et je vous suggérerais d’écouter attentivement, parce qu'il a beaucoup de choses à dire qu’il connait de première main. Robert – Bob – Dean.

[Applaudissements / cris / sifflements / Bob étreint Jordan en montant sur scène.]

BOB DEAN (BD) : Le chèque est dans le courrier, Jordan.

JM : Tant qu'il ne rebondit pas, c'est le principal.

BD : Il ne rebondira pas.

JM : Bien.

BD : Merci.



Presentation by Bob Dean

J'étais dans le fond de la pièce là-bas et je n'ai pas réalisé que cette fripouille ici, Bill Ryan, arrivait avec un rétroprojecteur, aussi j'ai dû me ruer vers ma chambre et saisir mes diapositives [rires] Aussi, j’ai quelques photos à vous montrer, vous les trouverez probablement intéressantes.

[Applaudissements]

Je veux dire que c'est un honneur d'être introduit par quelqu'un comme Jordan. Il est l'un des plus éminents chercheurs de notre temps, je l'honore et je le respecte, et comme il l'a dit, nous sommes de vieux amis; cela nous ramène loin en arrière. 

Je voudrais aussi dire un mot au sujet du jeune homme qui était là sur ce podium. Rich Dolan est très spécial, probablement l’un des plus grands historiens de notre époque et je vous encourage non seulement à acheter et lire son premier ouvrage mais aussi à faire de même avec le second; quant à moi, j’attends le 3ème avec impatience.

Ce jeune homme a soulevé le voile sur le secret et sur ce scandale que nous subissons depuis 60-70 ans. Je lui tire mon chapeau, je le connais depuis quelques temps et les jeunes comme lui qui s’intéressent et prennent la relève me font chaud au coeur.

Comme vous le savez tous, je suis un vieux de la vieille garde et …euh… notre nombre diminue pratiquement chaque jour. Il ne se passe pas une semaine ou un mois sans que j’apprenne qu’un vieil ami vient de disparaitre. Ils n’ont pas disparu mais sont retournés de l’autre coté. Ils y sont. Ils sont à la maison maintenant mais ils me manquent et je suis heureux de voir que les jeunes marchent dans leurs pas. Je suis également heureux de vous voir ici car vous êtes la raison de ma présence ici, je ne parle plus beaucoup en public, ça m’est difficile, je déteste prendre l’avion.

En rentrant d’Espagne fin juillet j’ai du rester au lit une semaine, puis à l’aéroport Kennedy, j’ai été révolté, une vraie disgrâce nationale. Je veux dire, c’est sale, les meubles sont déglingués,…le service ext nul, les toilettes sont immondes…quand elles ne sont pas fermées, c’est horrible de se retrouver dans cet aéroport après avoir connu celui de Barcelone, neuf et moderne. Ah... ces espagnols, c'est vraiment autre chose ! Ils ont tenu une conférence, la dernière semaine de juillet qui était…euh… exceptionnelle. 1500 personnes sont venues, des gens étaient debout, quelle conférence !

J’ai eu l’honneur d’y être invité, avec Steven Greer et Stephen Bassett dont je parlerai dans quelques minutes, euh…j’ai été très content avec les espagnols, des hôtes géniaux, ils sont très au fait du sujet et très intéressés.

Vous êtes nombreux à le savoir, ce sujet est mon préféré depuis plus de 20 ans. Je suis dans ce train depuis 45 ans mais je parle en public depuis 20 ans. Je parle chaque mois ouvertement et je brise mon serment de sécurité nationale à chaque fois que je l’ouvre. Merci à vous car je ne serais pas là sans vous.

Les gens que je rencontre aux conférences m’encouragent beaucoup car vous êtes non seulement ouverts d’esprit, mais aussi éveillés, enthousiastes, et vous savez tout comme moi que ce sujet est, d’après moi, la plus grande histoire de l’aventure humaine parce que c’est l’histoire de l’humanité. Nous ne sommes pas seuls les amis, et ne l’avons jamais été. Nous sommes membres d’un univers infini, empli de vie intelligente infinie, et nous avons eu des relations approfondies avec des êtres extraterrestres avancés depuis…oh, au moins 10.000 ans et la preuve est plutôt flagrante qu’au moins 1, peut-être 2 de ces groupes différents ont eu leur part d’action dans la création d’au moins 1 génome humain il y a plus de 100.000 ans et cette preuve est écrasante.

Nous allons parler de beaucoup de choses et comprenez bien que j’en arrive maintenant à m’associer au gouvernement pour avoir gardé le silence là dessus. Ils ne savent pas comment ouvrir la boite de Pandore, ils ne savent pas comment soulever le couvercle parce que dès qu’ils le soulèvent un petit peu, un tout petit peu: BOUM, tout le truc va sortir et personne n’est près à ça dans le gouvernement parce que cette histoire est énorme.

Vous êtes nombreux à connaitre le Rapport Brookings. La Nasa avait donné un contrat à l’Institut Brookings vers la fin des années 50 et le cœur de la question était: Trouver ce que nous devrions faire si dans le futur nous étions à même de rencontrer une intelligence extraterrestre avancée. Ils ont donc travaillé dessus. [Il regarde derrière lui en disant : Merci, merci mon ami, merci.] Ils ont travaillé dessus pendant 3 ans, ont publié leurs résultats en 61 et l’ont transmis au Congrès; la conclusion étant que si nous devions faire face à cette situation, rencontrer une intelligence extraterrestre avancée, ce serait une bonne idée de ne pas en parler à la population.

Margaret Mead   faisait partie du comité, elle avait étudié les expériences des sociétés primitives du Pacifique Sud qui avaient été confrontées à nos cultures avancées et ces sociétés premières s’étaient éteintes à petit feu. La conclusion du rapport Brookings était claire: si nous rencontrions une intelligence ET avancée, nous devrions le taire car sociologiquement ainsi que du point de vue théologique et scientifique, ce serait un vrai désastre.

Ils publièrent donc cette étude qui devint littéralement la politique nationale. C’est l’une des raisons principales qui a scellé le couvercle là dessus une bonne fois pour toutes pendant si longtemps. Comme je l’ai dit, ce ne sont pas uniquement les visites d’autres types qui viennent de systèmes solaires différents, ni que nous sommes également visités par…d’autres galaxies. Ciel, tout ça est déjà dit. Ils ont aussi appris, et je le savais lorsque j’ai pris ma retraite en 76, que nous avons des visiteurs d’autres dimensions… ils viennent par les stargates, apparemment ils créent les portails et vont et viennent d’autres dimensions et les sociétés les plus évoluées que nous ayons rencontrées sont multidimensionnelles et ce n’est pas étonnant si nos ancêtres ont pris ces types pour des dieux il y a 10.000 ans.

Je pense qu’aujourd’hui certains les prendraient pour des dieux s’ils y étaient confrontés, s’ils voyaient ce qu’ils peuvent faire, s’ils comprenaient leur histoire et leurs capacités. Vous penseriez qu’il faut être un dieu pour posséder une telle technologie. Alors, au fil des ans, je suis devenu patient et tolérant envers les mensonges du gouvernement mais pas tout à fait, pas complètement. J’en ai tellement marre des mensonges gouvernementaux, je ne sais même pas par oú commencer. [Applaudissements, et il dit: Ah, vous aussi ?]

La semaine dernière j’étais à une conférence et quelques personnes disaient: Qu’avons nous appris de nouveau depuis votre conférence de l’an dernier ? et j’ai répondu que le peuple américain avait élu un président noir. Ça c’est quelque chose ! Qui aurait cru que nous élirions un président noir ? Je suis du siècle dernier, c’est de la dynamite pour moi. Je suis de tout cœur avec ce jeune parce que… il a un coté attachant, il est brillant, et… je lui souhaite de réussir, j’espère qu’il va y arriver. Il a tellement de pain sur la planche qu’il n’est pas près de divulguer quelque chose. Il n’est pas prêt pour ça. Je ne crois même pas qu’il ait été déjà briefé sur toute cette affaire.

Vous savez tous ce qui s’est passé pour Jimmy Carter qui avait promis à tous avant d’être élu qu’il révèlerait toutes les informations ufologiques. Arrivé à Washington, il a eu son briefing de sécurité nationale et il en est sorti les larmes aux yeux. Apparemment le directeur de la CIA lui a dit: Monsieur le Président, votre accréditation n’est pas assez élevée, et Monsieur, vous n’avez pas besoin de savoir. Et le pauvre vieux Jimmy… il s’est replié et n’a pas prononcé un mot sur quoi que ce soit pendant ses 4 années dans le bureau ovale, les promesses avalées.

Qui était le directeur de la CIA ? Un type nommé George Herbert Walker Bush. On commence à assembler le puzzle maintenant. Qui est assis sur ce foutu couvercle ?

Oh…les gens en Espagne me demandaient constamment : C’est quand la divulgation ?

''Ciel…voyez, ça fait des années, des années et des  années maintenant. Nous pensions que le gouvernement des Etats-Unis aurait révélé quelque chose maintenant… alors quand ? Et je répondais : attendez, ça n’est pas prêt d’arriver parce que cette histoire est trop énorme. Greer et Basset étaient à la conférence et… euh… je vais vous conter une parabole que j’ai préparée, elle s’appelle les 3 Stephen et l’Apocalypse.

Ça fait religieux n’est-ce pas ? Parlons d’abord du mot "apocalypse" parce que c’est encore un mot tellement galvaudé par tellement de monde. La plupart de mes amis fondamentalistes, et j’en ai toujours quelques uns, même après toutes ces années, ne cessent de parler des 4 cavaliers de l’apocalypse. Oh… mon dieu, nous sommes damnés, la guerre, la famine, le fléau, la peste, les 4 cavaliers avancent.

Pour l’amour du ciel ! Les 4 cavaliers avancent depuis 10.000 ans ! La plupart des gens ne comprennent pas le sens du mot ̋"apocalypse". C’est un mot grec qui a plusieurs significations : la révélation, la divulgation, le dévoilement, et le dévoilement de quoi ? De la Vérité. Et vous vivez en pleine apocalypse. Vous vivez dedans depuis ces 10-20 dernières années et vous vivrez dedans pour encore 20 ou 30 ans. La divulgation ou révélation a lieu en ce moment. Pendant que vous êtes là à respirer, elle a lieu. Mais j’ai eu ce petit aparté avec Greer et Bassett, je les respecte tous deux, ce sont des types bien, je connais Steven Greer depuis des années. Ils ne cessent de cogner à la porte. Ils ont ces conférences à Washington et ils n’ont de cesse de titiller le Congrès et de secouer le gouvernement et… il faut avoir un comité… et il faut révéler tout ça et… il faut dire la vérité au peuple américain et… bla bla bla…. et excusez-moi, mais le gouvernement leur fait un doigt d’honneur, vous savez, en l’air ?

Pardonnez moi Mesdames, c’est plutôt vulgaire mais c’est ce que le gouvernement fait à Greer et à Bassett, ils reviennent en disant : Bon, peut-être la semaine prochaine, peut-être le mois prochain. Oh, une nouvelle administration, oui, nous avons Paul Dester qui a travaillé pour Clinton, nous avons Pinata, qui a travaillé pour Clinton, et nous avons un jeune président qui, je crois, est honnête et transparent et qui va nous dire la vérité. J’ai dit à Bassett et Greer : ne vous excitez pas les gars, ça n’arrivera pas. Ce nouveau président ne mettra pas ça à son ordre du jour, pas s’il peut l’éviter. Parce qu’il ne va pas avoir toute cette foutue histoire maintenant. Les dossiers s’accumulent tellement à la porte de son bureau ovale qu’il peut à peine en sortir. Alors, qui est l’autre Stephen ? … Ah… un homme jeune à Hollywood*: Spielberg. Et là, où rentre t-il dans ce puzzle ? Hé bien quand on me demande si la divulgation va se faire, je réponds: Oui…non… oui…non… et tout le monde dit : il est gaga ou quoi ? La divulgation est en cours depuis un bout de temps maintenant.

….Steven Spielberg a fait un certain nombre de films. Il a fait ET, je pense que vous l’avez probablement vu. Il…c’était pour les enfants. Il en a fait un autre appelé : Rencontres Rapprochées du 3ème Type et c’était pour les adultes. Puis il a fait une série télévisée nommée Taken un vrai joyau. On me dit, et ce sont des sources fiables d’après moi, qu’il a 2 projets différents dans le collimateur. Un autre film et peut-être une autre série télé sur laquelle il travaille, ça viendra dans les années qui viennent. Ces films ont un effet sur les gens.

….Aucun d’entre vous n’est resté insensible à ET, c’était mignon, une histoire d’enfants, et je pense qu’aucun d’entre vous n’a pas été touché par la scène finale de Rencontres Rapprochées du Troisième Type, quand les types font la queue pour entrer dans le vaisseau et qu’il s’élève. Puis, Taken qui est resté plus de…je ne sais plus combien d’épisodes il y a eu [un membre de l’audience crie 20] ...20 ? C’est vraiment une série d’envergure. C’était de la dynamite, puissant, bien écrit, et ça contenait tellement d’infos classifiées que je doute que la plupart des gens se soient rendu compte qu’ils regardaient des documents classifiés.

Il y avait aussi à Hollywood un autre type que j’ai eu l’occasion de connaitre. Il y a quelques années j’ai eu l’honneur d’être invité à Une conférence MENSA. J’y suis allé et ai donc parlé à l’audience de Mensa et l’invité d’honneur était un type nommé Chris Carter, le producteur et directeur de…X-Files, que vous connaissez tous. Après les présentations, les boissons et tout et… je l’ai pris dans un coin et en sirotant nos verres, des jus de fruits bien sûr… euh… je lui ai dit : Chris, vous devez tout me dire. Je regarde votre série depuis pas mal de temps. Je crois qu’on en était à la 6 ou 7ème année et je lui ai dit : c’est tout de même impressionnant, certaines de vos histoires sont de la dynamite alors que d’autres ne valent pas un clou, mais c’est une série plutôt réussie, mais je voudrais vous demander quelque chose. Il y a 3 incidents, 3 épisodes de X-Files dont je sais que ce sont des secrets gouvernementaux classifiés Top Secret au plus haut niveau. J’étais au courant, étant de l’intérieur. Je sais que ces trucs sont classifiés, et les voilà, à l’écran, je les vois dans X-Files !

….Je lui ai dit qu’il tapait dans le mille et aussi "mais comment vous faites ça les gars ?" et il a répondu : "j’ai quelques bons écrivains" et j’ai répondu: à d’autres …Vous ne pouvez pas me dire que vos écrivains font tout un script de documents hautement classifiés et sont en plein dans le mille alors que ceux-ci sont toujours classifiés. Il a regardé autour de lui avec un sourire de niais et il a dit: hé bien, on obtient des idées pour les histoires... de plusieurs sources. Je lui ai demandé où. Et il a dit: je ne peux pas le dire mais on reçoit des idées de différentes personnes. J’ai dit: en tous cas, vous tombez pile poil , ces 3 cas particuliers étaient classifiés et le sont toujours. Et tout ce qu’il a fait, ça a été de me sourire béatement en disant: vous n’avez encore rien vu…stay tuned. Et X-Files a continué pendant 2 années de plus.

….Ce que je voulais vous montrer, c’est l’implication des producteurs comme Spielberg, comme Chris Carter, idem pour les producteurs et écrivains de la série Stargate, de la série Star Trek, c’est que de temps en temps, des bribes d’informations réelles sont injectées dans les histoires et là, ça n’est pas de la fiction. Ce n’est pas de la science fiction, ce sont des faits de la science mais ils sont introduits de telle façon que vous ne vous en apercevez pas, vous ne le reconnaissez pas. Cela vous fait tilt au niveau subliminal. Et quand je vous dis que la divulgation n’aura pas lieu et que je vous dis que la divulgation a lieu en ce moment, je me réfère à ce programme subliminal, éducatif, qui est en cours et dont vous êtes les cibles.

Vous recevez la divulgation et des révélations de façon subtile que vous ne reconnaissez pas et vous allez en recevoir encore plus parce que ce projet a plutôt du succès et les types qui l’ont mis en place sont plutôt contents de vos réactions. Vous allez avoir encore plus d’histoires, certaines tellement science-fictionnesques que vous vous direz : grands dieux, ça ne pourrait pas arriver !, mais grands dieux ça arrive.

Ben Rich travaillait à Lockeed Martin, avant de partir à la retraite, il a fait quelques confidences à des gens ici en Californie… nous sommes en Californie, pardonnez- moi je suis de l’Arizona. J’ai posé mon sac à Phoenix pour les 6 derniers mois et je m’y perds parfois. Ce programme est en cours. Il est subtil, en continu et c’est de l’instruction subliminale. Et il vous affecte et affecte tout le monde et il y en aura encore. Ils l’ont fait dans SG1, ils l’ont fait dans Star Trek… Kirk, Jean-Luc Picard et les autres sur L’Enterprise, ils ont glissé des bribes de ci de là , oú vous pensez : "tiens tiens… comme c’est super, c’est dingue ce truc… Ecoutez les amis: ce n’est pas si dingue que ça.

Ben Rich a dit avant de partir : nous avons 100 ans d’avance sur la science officielle. C’est un type qui avait le droit de savoir et il avait le besoin de savoir et il était à l’intérieur du programme. Nous avons 100 ans d’avance sur la science officielle. Sur ce que l’on apprend normalement à l’université. Rich dit que nous en sommes à 100 ans après. Et il a dit, il dit que nous pouvons ramener ET à la maison. Rich a dit ça au moment de la sortie du film ET.

Maintenant, Ben est mort depuis 10 ans, paix à son âme. J’ai connu un autre scientifique de Lockeed Martin, décédé maintenant lui aussi. Un type nommé David Froney qui a travaillé 30 ans pour Lockeed. Je l’avais invité à Phoenix pour une conférence (Wendle Stevens et moi-même avions monté un show) et Froney est venu. Nous savions qu’il était brillant et nous savions qu’il était à l’intérieur de la recherche à Lockeed Martin pendant si longtemps. Nous l’avions donc invité pour parler à notre conférence à Phoenix et il commençait à se faire vieux…

David est parti maintenant… Il est à la maison, les années le rattrapaient et il nous a dit des choses (il fouille dans un sac en faisant une blague et continue...). De toutes façons, Froney disait: tu sais Bob, je suis à la retraite depuis 10 ans et et avant la retraite j’étais dans le service "Advanced Systems Divisions" de Lockeed et nous travaillions avec quelque chose appelé : "Modified Field Compulsion", un champ variable. Et il a commencé à me perdre totalement, je n’ai pas reconnu de quoi il parlait.

Matière, conversion anti-matière, tension de champ exotique, trou de ver, il disait : cela modifiera l’espace temps. Et il disait : nous avons des vols trans-luminiques depuis plus de 30 ans. Je l’ai arrêté à nouveau en disant : attends une minute là, des vols supraluminiques ? Tu parles de plus rapide que la vitesse de la lumière, nom d’un chien !

Il a répondu: Hé oui, ça fait maintenant 30 ans que nous l’avons. C’est de David Froney, qui a passé la plus grande partie de sa vie en tant qu’ingénieur pour les systèmes avancés de Lockheed Martin. Puis nous avons les documents de Ben Rich, quand quelqu’un a dit à Rich : mais qu’est-ce que vous racontez mon vieux ! Rich est allé au tableau pour écrire : "Unfunded Opportunities". Il a pris la craie et a tracé des cercles autour de U, de F et de O, puis il a quitté l’estrade et il est sorti. Et tout le monde était en train de penser que ce qu’il impliquait et leur disait en face, était que oui, nous avons rétro-conçu de la technologie à partir de vaisseaux aliens, nous la pilotons et ça marche, nous pouvons ramener ET à la maison.

Ce qui m’énerve tellement, pardonnez moi, je me fais vieux, je n’ai plus la patience que j’avais, la rumeur circule que je suis devenu un vieux crouton méchant. Cynique, râleur…. Ce n’est pas complètement exact. J’aime à penser, comme le dit Henry Higgins, que j’ai en moi une bonne dose de gentillesse humaine, mais je pense que je deviens grincheux en prenant de l’âge. Je suis un homme en colère les gars. Je suis en colère chaque jour rien qu’en pensant aux salades données à quelques 300 millions d’américains jour après jour, où ils vous promènent, vous volent, et vous mentent effrontément.

J’ai une liste (je l’appelle ma liste pourrie), voyez quand vous êtes vieux et à la retraite, vous devez faire des choses pour occuper votre temps. J’ai donc préparé cette liste. Tout en haut : les politiciens – et je dis constamment que vous, ici, avez le meilleur Congrès qu’il puisse y avoir – cette troupe de clowns à Washington qui se prennent pour de véritables députés, nous devrions construire des prisons spéciales pour eux. Je suis sérieux. Je pense qu’au moins la moitié d’entre eux devraient passer devant le juge et en prendre pour 10 ans parce que ce n’est qu’une bande de voleurs.

Non seulement ils agressent sexuellement des enfants, ou quoi que ce soit avec l’affaire du gouverneur de Caroline du Nord /Sud… quel scandale… ces histoires en Argentine rien à faire de femme et enfants etc. Et puis nous avons des députés coupables des mêmes méfaits. Certains sont gays, et je ne balance pas le fait qu’ils soient gays, je balance leurs mensonges à ce sujet. Comme je disais, nous avons donc un vrai cirque ici même. Will Rodgers disait que la meilleure performance en continu dans le monde des menteurs et des tricheurs se trouve être le Congrès des Etats-Unis, et Will nous a quitté depuis bien longtemps.

Alors je m’exprime en rejetant ma bile quand je viens vous parler et je vous dis que pour la prochaine élection de députés et la prochaine élection présidentielle, choisissez bien quels clowns vous envoyez à Washington. Prêtez-y attention car ils sont supposés vous représenter et ils ne font pas du bon boulot… oh, excusez-moi, j’ai tendance à radoter un peu là parce que j’en aurais tellement à dire… Ah oui, l’autre tout en haut de ma liste, c’est la NASA. Vous connaissez ? Never A Straight Answer.

Cette copie de Newsweek est sortie il y a quelques semaines, je suis sûr que la plupart d’entre vous l’avez vue, c’est une honte cet article. A la Recherche d’Aliens, disent-ils, puis ils ajoutent que la Nasa est là-bas, en train de chercher. Quand j’étais en Espagne, les espagnols m’ont demandé… juste quand j’y suis allé, nous venions de célébrer les 40ans d’Apollo11. Ça, c’était quelque chose, n’est-ce pas ? On a envoyé des hommes sur la Lune. On se congratulait, tapes dans le dos & Co. N’était-ce pas fantastique, cool et tout ce qu’on veut ? N’étions-nous pas des champions… et j’ai dit à certains de mes amis espagnols là-bas : vous ne pouvez pas faire confiance à ces fichus clowns de la Nasa.

Ils sont allés sur la Lune, mais ça n’est que la moitié de l’histoire. L’histoire, c’est ce qu’ils ont trouvé là-haut. L’histoire, c’est : quelles photos ont été prises ? Vous le savez probablement, mais au cas où, je répète: il y a 2 ans, la Nasa a admis, je crois bien qu’il y a 2 ans, qu’ils avaient effacé par erreur 40 rouleaux de pellicule du programme Apollo. Cette révélation est sortie dans les médias et le Congrès n’a pas dit un seul mot- nada- les médias eux-mêmes l’ont rapporté et … pfft... envolé.

La Nasa disait : par erreur, par inadvertance, nous sommes désolés, nous avons effacé 40 rouleaux de pellicule venant du programme Apollo. Et maintenant, on parle de centaines sinon de milliers de photos dans ces 40 rouleaux. Ils les ont effacées. Pourquoi ? Parce ça montrait ce qu’ils ont rencontré sur la Lune. Cela montrait aussi ce qu’ils ont croisé en allant sur la Lune. Tout ça devait disparaitre…puff… on ne peut pas laisser ça sortir. Mais un ballot de la Nasa avait oublié que la Nasa avait donné un contrat à l’agence spatiale japonaise dans les années 60, probablement beaucoup de fric à la clé, transaction qui impliquait que les japonais (loin d'être des imbéciles, ceux-là) achetaient chaque pellicule et chaque photo prise par le programme Apollo au complet, et ils ont tout ça dans leurs ordinateurs au Japon.

La Nasa avait oublié ça. Il faut comprendre qu’il y a des types bien à la Nasa, des scientifiques talentueux qui y travaillent. Je ne les rabaisse pas. Je leur tire mon chapeau et je les respecte. Ceux qui m’exaspèrent sont les administrateurs, les pondeurs de lois et conseils, les politiciens. Ils ont oublié qu’ils avaient vendu tout ça au Japon. Et devinez quoi, j’étais à une conférence à Tokyo, invité de Juniki Yawi, l’un des plus grands experts-ufologues au Japon. Je suis passé à la télévision nationale. Pendant mon séjour, on m’a donné quelques photos prises par la Nasa lors du programme Apollo, conservées par l’agence spatiale japonaise depuis si longtemps. Je vais vous en montrer quelques unes maintenant.

Ok, c’est la photo numéro 9. Apollo Systems A13. Cette photo a été prise par Apollo 13. Vous vous souvenez d’Apollo13 ? C’était celui qui n’est jamais arrivé sur la Lune. Ils ont eu une petite explosion en chemin. Un réservoir d’oxygène a explosé et ils pouvaient à peine atteindre la Lune, en faire le tour et revenir. Mais, ils n’étaient pas seuls dans ce voyage et pendant qu’ils étaient occupés à faire ceci et cela, ils regardaient par les hublots et prenaient des photos. Celle-ci a éte conservée par l’agence spatiale japonaise. Vous voyez les écritures en japonais en bas.

De toutes façons, c’est la Lune, en haut à gauche [Vidéo= 43.03] et ces 2 objets ici, B et C, sont plutôt grands, ce sont des disques, mais là, A entre en scène. J’espère que vous le voyez tous, ok, c’est un disque, rond, seul, voilà la Lune, un autre disque qui arrive dans la photo et nous sommes là… Voici la photo et voici le négatif plus bas. Cet objet fait 5 miles de long. Alors vous vous demandez pourquoi la Nasa ne dit rien. Comment pourraient-ils parler de quelque chose comme ça ? Comment peuvent-ils vous révéler ça ?

Un objet croisé en route vers la Lune qui fait 7.5 km de long ? Pensez-y. Prenons en considération la technologie, la culture, la civilisation qui construit quelque chose comme ça, l’envoie dans l’espace, le place en orbite autour de la Terre. Mais qui y place du personnel et combien de passagers ? J’ai eu le plaisir de me trouver sur plusieurs porte-avions, mon fils est officier de marine et a passé 14 ans sur des porte-avions. De la classe Nimitz, puissance nucléaire, pour ceux qui ne les connaissent pas, c’est très impressionnant. Ils font 304 mètres de long, un personnel et équipage de 5 000 hommes. Ils sont gigantesques, et incroyables.

Un jour, mon fils Eric et moi plaisantions là-dessus, nous nous demandions quelle sorte d’équipage cet objet de 7.5 km pourrait avoir ? Que font-ils là ? A quoi s’occupent-ils ? Quel est leur rôle ? Leur but ? Pour avoir été sur l’un des Nimitz plusieurs fois, je peux vous dire qu’ils en imposent, avec des snacks, des distributeurs de sodas… pour le confort des hommes. Si j’avais à anticiper, je dirais qu’à bord de cet objet de 7.5 km de long, il y a des allées de bowling, des restaurants, des théâtres, et toutes sortes de divertissements.

Parce que j’ai appris au fil des ans que si vous êtes un alien impliqué avec les humains, vous avez besoin de vous détendre. Ils ont donc probablement des saunas et de quoi pratiquer leur passe temps favori, observer la télévision humaine peut-être. Pensez-y un instant, l’ayant regardée vous-même, toutes ces stupidités à la TV, et imaginez ce qu’un groupe de gens d’un autre système solaire en pense. Ils doivent se gondoler par terre, riant de ces incroyables singes ici bas.

Ils regardent nos histoires, "Amour, Gloire et Beauté" et ils sont sensés penser à nous comme à des êtres intelligents, avancés et sophistiqués. Oh… ok. C’était la première photo. Voici la seconde : numéro 10. Maintenant, le grand là, se trouve au centre de la prise et un autre objet se trouve là, estimé à 3 km de long. Celui-ci fait près de 8 km. Voici la photo et le négatif.

C’est le même objet mais il semble avoir bougé, on n’a pas une vue de profil comme dans l’autre. On voit qu’il est long, ainsi que 2 objets circulaires, comme des disques. C’est apparemment une sorte de porte-avions, il envoie et fait rentrer ses appareils. Probablement un vaisseau porteur de disques, les disques aliens que l’on voit constamment dans le ciel. Quand on prend en compte l’immensité des cieux et ce que ça implique, alors vous êtes presque d’accord avec les autorités sur le sujet.

Ils ne peuvent pas dire ça aux gens. Non , non et non. Ils ne sont pas prêts, eux. Et ils ont une peur bleue, eux. Vous, vous pouvez probablement gérer ça, mais pas eux. Ce n’était que le début de l’histoire. Au fil des années j’ai eu la chance de rencontrer des gens brillants dans les endroits les plus inattendus.

Alors que je parle à une conférence, Bay aera, un petit bout d’homme arrive, Norman Burberin. Norman a travaillé 30 ans à la Nasa et est à la retraite. Il y était ingénieur-photographe expert, responsable avec d’autres de la mise en place du programme Voyager. A la fin des années 70, les astronomes et les types de la Nasa ont découvert des anomalies dans les anneaux de Saturne. J’adore ce mot : anomalie. Il se passait des trucs, ils ne savaient pas ce que c’était et ne pouvaient pas se l’expliquer. Alors ils ont monté un programme de plusieurs millions de dollars nommé "Voyager".

Ils ont envoyé Voyager dans les anneaux de Saturne en 1980 et quand il est arrivé aux anneaux, il a commencé à prendre des photos, celles-ci envoyées à la Nasa et là, ils n’en revenaient pas. Ils obtenaient quelque chose de totalement inattendu. Avant que je parle en détail de ces photos, je vais parler un peu de Norman Burberin, un petit bonhomme d’1m 50, aux joues rebondies, nœud papillon, et très malin en plus d’être un génie.

L’an dernier il avait 87 ans lors de notre rencontre à la conférence, Je n’ai pas pu le joindre depuis, j’ai essayé avec les téléphones et ma femme a essayé avec les mails, mais nous ne pouvons pas joindre Norman. Je ne sais pas ce qui est arrivé ni s’il nous a quittés. Tout ce que je sais, c’est que l’an dernier je l’ai présenté au public lors de cette conférence et il a été assailli. Il était venu avec une caisse de livres, et tous ont été vendus, 50 centimes pièce. Quand je dis qu’il y a de braves types à la Nasa, Norman était l’un d’entre eux, des hommes honnêtes, qui aimeraient vous dire tout ce qu’ils apprennent et tout ce qu’ils savent.

Donc, Norman, après des années de frustration, décide en 1986 de révéler quelque chose et de publier les photographies des anneaux de Saturne prises par Voyager. Il ne trouve pas d’éditeur qui accepte de le publier. Je me demande pourquoi ? Les éditeurs US ne veulent pas y toucher, ni même lui parler. Il a fallu qu’il aille en Ecosse, à Aberdeen, pour avoir son livre publié et c’est sur la couverture du livre. Vous pouvez peut-être encore en trouver une copie ici ou là. Je n’ose pas vous dire le prix actuel parce qu’ils sont devenu collector. Ça a été ma joie de le découvrir et de le présenter au public l’an dernier. Son visage s’éclairait, il m’a serré dans ses bras les larmes aux yeux. Son livre, c’est de la dynamite. Sur la couverture, c’est ce que vous voyez à droite, une partie de l’anneau B de Saturne.

Voyez, il y a les anneaux A,B,C… et beaucoup d’autres. Gigantesque, Saturne est une planète gigantesque et ses anneaux sont quelque chose… Cette chose là, lumineuse, certainement une construction artificielle, certainement contrôlée intelligemment parce qu’elle se déplace dans les anneaux de Saturne. Et… euh… ils n’ont aucune idée de ce que c’est mais c’est plus grand que notre lune. Un objet fabriqué, artificiel, intelligent, plus grand que notre lune, qui se déplace dans les anneaux de Saturne. Où qu’il aille, nous en avons une photo et nous ne savons pas quoi dire, nous ne savons pas quoi faire et nous ne savons pas comment réagir.

Plus grand que la lune et ça n’est qu’une partie de l’histoire. Il est situé dans l’anneau A et les caractéristiques vont vous étonner.

Norman disait que la Nasa l’appelait le véhicule électro-magnétique. Il fait 3000 km de long et plus de 675 km de diamètre... Et voilà un autre objet artificiel, lumineux, de la taille de notre lune celui-là, qui apparait ici et se déplace ici, là et partout, apparemment contrôlé intelligemment. Il faut considérer la civilisation, la technologie, la culture qui peut construire des objets pareils, mais qui peut aussi les mettre dans l’espace et les déplacer quel que soit le but. Norman disait qu’il avait pensé que les objets produisaient les anneaux. C’est pourquoi il avait titré son livre : The Ring Makers

J’ai dit : Norman, n’as-tu jamais pensé qu’ils extrayaient du minerai dans les anneaux ? Nous avions conclu d’après plusieurs missions (Voyager 1 était le premier d’une série), que les anneaux étaient faits de minerai, dieu seul sachant depuis combien d’éons lors de la formation des planètes. Je lui disais : arrête de penser à une technologie qui pourrait exploiter ces anneaux, et que ces minéraux sont des mines d’or, tu sais… Il répondait : je ne pensais pas à ça, qu’ils pourraient bien en faire l’exploitation... Pause… Bien, j’aimerais savoir ce qui est arrivé à Norman, je l’ai perdu de vue mais son livre est un monument à l’honneur des hommes bien de la Nasa qui veulent faire connaitre la vérité.

J’aimerais voir des mains se lever. Combien parmi vous sont étonnés et choqués par ceci ? Oh… quelques uns. Hé bien, c’est bon. J’étais époustouflé et choqué la première fois que j’ai vu ça et que j’ai commencé à assembler les morceaux en réfléchissant à ce que cela voulait dire. Parce que c’est le facteur important. Qu’est-ce que cela signifie ?

Je suppose que vous êtes nombreux à connaitre le brillant physicien Michio Kaku  ? Physicien quantique, physicien des théories, Michio considère sérieusement la possibilité de 4 classes de civilisations avancées. Les types 1, 2, 3 et 4. Vous êtes membres de civilisation de type 00. Vous n’avez pas encore atteint le type 1. Nos conclusions sont que nous recherchons des traces d’une civilisation de type 2. Et… comment ces personnes par là-haut nous voient-ils ? Vraiment, avez-vous une idée de ce qu’ils pensent de nous ? J’en ai une bonne idée parce que j’ai obtenu des informations fondées venant de militaires et de scientifiques américains qui les ont rencontrés et qui travaillent à leurs cotés.

Dans les labos nationaux du gouvernement, comme Sandia, Los Alamos, Brookhaven à Long Island, ce dernier étant l’un des plus secrets, nous avons des scientifiques et des militaires qui ont travaillé aux cotés d’extraterrestres et ceux-ci sont parmi nous. Quand j’ai pris ma retraite, nous connaissions 4 ethnies différentes, ils étaient tous humanoïdes, mais ils étaient tous différents des gens que vous croisez dans les rues le samedi après-midi sans être vus ou remarqués.

L’un des 4 groupes nous ressemble exactement dans le sens qu’ils pourraient être assis à coté de vous dans cet auditorium que vous ne le sauriez pas. A coté de vous dans un avion, au restaurant ou un théâtre. Ils sont parmi nous les gars. Ce groupe en particulier. Apparemment depuis 54 quand je les ai rencontrés sur la base de Morock en Californie. Ils travaillent avec nous à essayer de nous aider à faire la transition de l’adolescence à l’âge adulte.

Pourquoi font-ils ça ? Hé bien, ils seraient le même groupe qui participa à la conception de notre génétique il y a 10.000 – 100.000 ans. Si vous voulez un peu d’histoire sur le sujet, lisez Zachariah Sitchin. Je pense que vous le connaissez. Ses récits sont exacts dans le sens oú ils racontent l’histoire essentielle de nos débuts. Ils traduisent les anciennes tablettes de Sumer. Zachariah n’est pas seul. Un anglais, encore une personne exceptionnelle, du nom de Christian O’Brien, qui nous a quitté il y a environ un an, a écrit un ouvrage incroyablement puissant. The Genius of The Few. Si vous le trouvez, achetez-le. Christian dit à peu près la même chose que Zachariah, c’est à dire que nous avons été conçus génétiquement et ils sont là depuis, allant et venant parmi nous depuis un sacré bout de temps. Quelqu’un a dit à Sitchin: Zachariah, quand vont-ils revenir ? Et Zachariah a répondu : Qu’est-ce qui vous fait dire qu’ils sont partis ? Je ne pense pas qu’ils soient jamais partis. Ok, maintenant ceci, encore une information choquante. (il met une diapo dans le projecteur.)*

Tout du moins, ça m’a choqué. J’étais en Allemagne pour une lecture il y a quelques années et j’ai rencontré un cosmonaute russe, Marina Popovitch. Il m’a passé quelques documents. La mission soviétique FOBOS prenait des clichés de Mars il y a 15-20 ans. Les soviétiques avaient envoyé cette mission fantastique sur Mars, ils l’ont nommée Fobos2 à cause de Phobos1 qui est l’une des lunes de Mars, 19 km de diamètre, ils ont donc nommé la mission : Fobos1, et il y a beaucoup de photos. Michael Hesserman a publié l’une de ces photos dans son magazine. On y voit une ville de la taille de Chicago sous la surface de Mars qui génère une grande quantité de châleur (car cette photo fut prise en infrarouge). C’est écrit en allemand en bas : Fobos2, une ville de la taille de Chicago sous la surface de Mars. On peut voir les patés de maison, les rues, alors oui, il y a des martiens et oui, ils sont sur Mars et certains d’entre eux sont probablement ici parce qu’apparemment nous ne sommes pas si différents les uns des autres.

Vous ne verrez jamais ça dans un journal ou un magazine américain. Il a fallu le faire publier en Allemagne par Michael Hesserman. Fobos2 a pris une autre photo quand il était en orbite autour de Mars. Ils avaient planifié qu’il se poserait sur Phobos, la lune. Hé bien ils n’ont pas pu parce que pendant qu’il était en orbite autour de Mars, cette chose d’une taille gigantesque a surgi de la surface martienne et a cogné Fobos2 hors de son orbite et il a crashé. Il y a donc quelqu’un là-haut qui dit : non, non non, vous pouvez approcher et regarder mais vous ne pouvez pas rester trop longtemps et vous n’allez pas prendre toutes ces photos. Nous ne l’autoriserons pas.

Ok, je pense que c’en est fini de mes photos pour vous cet après-midi. Comme je vous l’ai dit, j’ai ma "liste colère", les politiciens en haut et en particulier le Congrès. Ce sont des clowns. Ils tiennent un cirque, carrément. Ensuite ce sont les théologiens, juste dessous. Pardonnez-moi, je ne suis pas antireligieux. Je n’aime pas la religion parce qu’elle divise et elle sépare. Mon dieu est mieux que le tien, mon livre est mieux que le tien, mon histoire est plus vraie que la tienne… je ne suis pas religieux du tout. Je les ai toutes étudiées, l’hindouisme, l’islam, le judaïsme; j’ai été élevé dans la religion chrétienne j’ai étudié la chrétienté.

Je considère l’homme de Galilée comme mon meilleur ami mais c’est une autre histoire, je ne pense pas avoir le temps de vous la raconter. J’ai eu une série de régressions hypnotiques, il y a des années, et l’une des vies que j’ai découvertes, c’était en Galilée avec lui il y a 2000 ans. Donc je dis qu’il était mon meilleur ami et il l’est toujours. De toute façon je ne suis pas antireligieux et je respecte les gens qui sont sincères et honnêtes là dessus; mais cela tend à séparer et à diviser les peuples et j’essaie de promouvoir le concept d’une approche spirituelle de la vie.

Si vous, les êtres humains, aviez seulement une idée de ce que vous êtes, Ciel… vous êtes incroyables. Vous êtes tous des chefs-d’œuvre. Vous devez savoir ce qu’a dit Yogananda : vous devez atteindre la réalisation de votre Soi. Quand vous reconnaitrez que brûle en vous une étincelle du Divin, quels que soient votre église, votre langue, votre politique ou votre couleur de peau. Tout cela n’a aucune importance.

Vous êtes une divinité, vous êtes une partie de cette flamme infinie dont mon ami de Galilée disait : le royaume des cieux est en vous. Et l’entourage de l’époque n'avait pas réellement compris de quoi il parlait. Ses paroles sont aussi légitimes aujourd’hui qu’elles l’étaient à l’époque. Et vous, vous êtes en chemin, vous commencez à vous éveiller.

Je reviens à ma longue liste. Nous avons la Nasa, les politiciens, les théologiens, et puis il y a le peuple américain, le public, que disaient-ils déjà ?... vous savez… l’homme de la rue. Je dois être bon avec l’homme de la rue parce qu’en ce moment, il a peut-être perdu son travail, sa maison, il ne peut régler ses factures, il a ses enfants à envoyer à l’école, à éduquer et à vêtir. J’essaie donc d’être gentil avec l’homme de la rue car il porte un lourd fardeau en ce moment, dans tout le pays, peut-être même parmi l’audience ici ce soir et vous en connaissez sûrement, ce sont des gens bien. Je n’essaie pas de les prendre à tord du fait qu’ils ne prêtent pas attention, mais… netball, football, tennis, golf… Ciel ! Ces fixations avec ces petites balles… Sigmund en aurait bien sorti quelque chose…

Pardonnez-moi, je m’égare. Il y a des choses importantes à dire. L’un des défauts de l’homme lambda, c’est sa capacité à rester attentif. Il a l’air de souffrir de ce qu’on appelle les troubles de l’attention [Attention Deficit Disorder]. C’est un problème qu’ont les écoliers, ils ont du mal à prêter attention plus de 3 minutes d’affilée, ensuite ils ont l’air d’être ailleurs. La télévision est responsable de ça, ainsi que leurs parents qui laissent faire. Combien s’assoient et lisent un livre maintenant ? Leur durée d’attention est extrêmement limitée.

Le public a donc une durée limitée d’attention. Par exemple, retournons quelques années en arrière. C’est en 1959 que Wernher von Braun a dit... retenez bien, 59 c’est 5 ans après 54 et qu’est-il arrivé en 54 ? Quelque chose d’inhabituel s’est produit sur la base Air Force de Muroc en Californie en 54, quand un président âgé a fait une rencontre qui l’a presque tué car après cet évènement de 54, le pauvre a eu une crise cardiaque; il ne pouvait pas gérer ça.

De toutes façons… en 1959, un nazi célèbre, Wernher von Braun, lui qui a conçu notre programme Saturne 5 du début à la fin a dit, et c’est sorti dans plusieurs journaux américains, je ne plaisante pas, ça a été publié, Wernher a dit en 59 : nous nous trouvons face à des pouvoirs qui sont beaucoup plus puissants que nous ne l’avions présumé, des pouvoirs dont la base nous est inconnue jusqu’à présent. Je ne peux en dire plus pour l’instant. Nous sommes sur le point d’entrer en contact rapproché avec ces pouvoirs.

Pensez-vous que Wernher a été assailli de questions ? Explications ! Que racontez-vous exactement ? De quels pouvoirs parlez-vous ? Vous êtes l’un de nos meilleurs scientifiques, vous construisez le programme Apollo pour nous… ? Nous sommes en 59… Aucune réaction, passé sous silence… Ah… en 1980, un autre allemand, Professeur Herman Oberg a dit* et ce fut cité dans plusieurs journaux américains : nous n’avons pas à être fiers de nos avancées dans certains domaines scientifiques, nous avons été aidés par des gens d’autres mondes. Est-ce que ça a fait des vagues ? Est-ce que les gens disaient : de quoi parlez-vous Professeur ? Des gens d’autres mondes… euh… ? On s’attendrait à des réactions et il n’y en a pas eu une seule et personne n’en avait rien à faire.

Maintenant… en 1987, le sénateur d’Hawaii Daniel Innui, sénateur des Etats-Unis à Hawaii, a dit ceci dans un comité et on le trouve dans les archives : il existe un gouvernement dans l’ombre qui a sa propre Air Force, sa propre Navy, et son propre mécanisme de levée de fonds, exempt de toutes lois. Ceci se trouve dans les archives du Congrès. Y a-t-il eu une réaction ? Est-ce que les gens se sont précipités vers le sénateur en lui disant : hé Sénateur, qu’est-ce que c’est que ça ? …troubles de l’attention. Avant sa mort, Allen Hynek a dit : une série d’évènements se sont produits à New-York le long de l’Hudson River il y a quelques années. De gigantesques objets en forme de boomerangs triangulaires sont restés stationnaires au dessus de la rivière et ont avancé lentement au dessus du périphérique. Des centaines de gens se garaient sur le bas coté regardant en l’air pour voir cette chose. C’était énorme. C’est resté sur place au dessus du réacteur nucléaire d’Indian Point, plus d’une heure. Toutes les alarmes se sont désactivées.

Silence complet des autorités à part pour cette explication stupide qu’un groupe de types pilotaient des petits avions la nuit en formation ! Honte à la FAA qui a osé dire ça. Ah oui… des pilotes qui volaient dans leurs petits zincs, comme ça, la nuit en formation ! Et sans mentionner une seule fois que c’est une violation des règlements de la FAA. Troubles de l’attention… ça continue… encore et encore.

Je voudrais parler d’une autre petite chose. Une situation amusante, je la trouve amusante et tragique, il y a un jeune homme, Gary McKinnon, vous connaissez son histoire. Gary est un as de l’informatique, un vrai génie, un hacker. Il est arrivé à pénétrer dans les ordinateurs du Département de la Défense il y a un peu plus d’un an. Il était entré dans les ordinateurs de la Nasa, pour tomber sur des documents qui sont une vraie bombe. On s’en est aperçu et on a dit aux anglais: nous voulons cet homme, nous allons le présenter à la justice et le coller en prison pour 70 ans. Et ils ont accepté de l’extrader aux Etats-Unis pour un procès et un jugement.

Là, je serais curieux de voir à quelle forme de procès ils vont avoir recours pour McKinnon. Il faut que ce soit public, il n’est pas un citoyen US, ils l’inculpent pour avoir violé nos systèmes de sécurité informatique et tout le reste. Donc, ce jeune va être envoyé aux US et traduit en justice devant un juge, un juré, avec une inculpation pour dommages créés en entrant dans les ordinateurs de la Nasa et de la Défense.

D’autres et moi-même disent qu’ils devraient l’employer et le mettre au travail. S’il peut s’insinuer dans ces ordinateurs, il doit bien savoir ce qu’il fait. Et laissez-moi ajouter: qu’a-t-il trouvé exactement ? Qu’a-t-il téléchargé quand il s’est introduit dans les sites ? Apparemment il a téléchargé quelque chose, en a fait un beau paquet et a envoyé ça au chercheur et écrivain ufologue anglais Timothy Good. Tim, comme vous le savez est l’un des meilleurs chercheurs sur la planète, un homme brillant. Il a à peu près l’âge de mon fils (57 ans), peut-être un peu plus. Toujours est-il que Timothy Good a reçu ces documents de la part de Gary McKinnon.

Gary a dit: J’ai de la dynamite. Il l’a donnée à Timothy Good en pensant que peut-être Timothy pourrait le publier. Alors la question se pose : vont-ils extrader aussi Timothy Good et le mettre devant un juge et un jury ? On ne sait pas. Les anglais que j’ai rencontrés à Barcelone m’ont dit que cette histoire est tout à fait exacte. Alors qu’a-t-il téléchargé ? Voyons plusieurs points.

Les ordres, des ordres militaires qui transfèrent un commandant d’un vaisseau à un autre… Les vaisseaux étaient appelés l’USSS Curtis Lemay et l’autre, celui du transfert de ce commandant était l’USSS Roscoe Hilencarter. Comme vous le savez, Curtis Lemay est mort, un général de l’Air Force qui avait bombardé le Japon dans le passé. Il y a un vaisseau appelé l’USSS Curtis Lemay et aussi le commandant transféré de celui-ci à l’USSS Roscoe Hilencarter.

Roesco Hilencarter est mort, il était un amiral 4 étoiles de la Navy et il fut le premier directeur du Renseignement Central. Les chercheurs ont fouillé les archives et il n’y a aucune trace de vaisseaux avec ces noms dans les archives de la Navy. Donc, la question : où est Lemay, le Curtis Lemay ? Et où est le Hilencarter ? On pense qu’apparemment ils sont en orbite quelque part par là… et nous parlons maintenant de l’un des plus grands secrets de tous les temps, là où vos billions de dollars manquants s’écoulent probablement. [1 billion (en français) = un millier de milliards, ou 10 puissance 12]

Il existe un programme spatial à part, pour lequel vous payez et ils ne vous en parlent pas du tout. En conséquence de cela, la Nasa n’est qu’une blague. Nous avons un autre programme spatial qui est connu sous le nom de United States Aerospace Command. C’est une institution qui regroupe la Navy, l’Air Force, l’Armée, les Marines ainsi que les anglais. Aeospace Command.

Ils lancent des satellites à partir de plusieurs positions sur la planète. Ils conservent une flotte entière en orbite, ils ont l’antigravité et l’énergie du point zéro. Vous avez droit à tout ça mais vous n’en verrez pas la couleur avant au moins 10 ans. C’est là dedans que l’argent disparait. Vous le savez, en 98, 99 et 2000 : 1.7 [billion de dollars] par an qui disparaissent des écritures. Tous ces clowns au Congrès. Pensez-vous qu’ils aient demandé des comptes ? Où est passé l’argent ? Oubliez.

Le 10 septembre 2001, le secrétaire à la Défense a annoncé : il nous manque 3 billions de dollars. On ne se l’explique pas, nous travaillons dessus, peut-être une erreur comptable. Vous connaissez le langage : Novlangue. George Orwell serait heureux avec eux. 3 billions. Après les 1.7 billion l’an pendant 3 ans. Ce sont les fonds pour l’Aerospace Command dont Daniel Innui parlait. Un gouvernement caché dont nous n’avons aucune idée et ces types ont la technologie mentionnée par Ben Rich, celle qui a 100 ans d’avance sur le savoir traditionnel.

Vraiment, pour parler d’être dégouté, là on y est, ça me rend fou et j’espère que vous étiez aussi écœurés que moi. Nous ferions bien d’obtenir des réponses de ces enfoirés ou bien notre pays disparaitra à jamais. Je ne veux pas que ça arrive. Quand je suis entré dans l’armée, j’ai prêté serment que je mourrais pour la Constitution si je le devais, j’y croyais. C’était un travail de génie, le meilleur qu’un gouvernement puisse faire et ils la piétinent. On ne se lève pas assez pour la défendre, on n’insiste pas assez sur le fait qu’ils ont des comptes à nous rendre pour justifier les gros salaires.

J’arrive à la fin de la présentation, j’ai parlé plutôt franchement, haut et fort depuis des années sur le sujet. Je l’ai dit, c’est la plus grande histoire de l’humanité car c’est le récit de l’histoire de l’humanité. Votre histoire. C’est qui vous êtes, comment vous êtes arrivés là et où vous allez. Je suis outré par les diseurs de fin du monde. Ciel 2012. Nous sommes damnés… astéroïdes, bascule des pôles et tutti quanti… tous damnés.

Il y a longtemps, un shaman en Allemagne a dit : vous faites toujours ça vous les blancs. Vous foutez tout en l’air. Ça n’est pas ça l’histoire. Il disait : je suis un expert sur mon calendrier, un expert sur ma population et ce n’est pas la fin de ce foutu monde. C’est le début d’un nouvel âge. Nous le voyons venir avec enthousiasme. L’ancien monde touche à sa fin et une nouvelle façon de penser arrive et ça va être si différent de tout ce qui a existé que nous allons être très excités à propos du futur.

2012... le jour viendra, puis un autre, et un autre…

Ce sera la fin de notre compte long, et alors… ce qui est important c’est la nouvelle ère qui vient et vous en faites partie. Je dis qu’il y aura des moments difficiles car nous sommes dans une transition qui est une transformation qui va transformer la planète mais aussi l’espèce humaine. C’est un changement de nature spirituelle et c’est porteur d’espoir d’en parler, de le comprendre et de l’accepter. Nous sortons de l’adolescence et nous nous dirigeons vers la maturité de l’adulte.

Je pense que vous vous souvenez que l’adolescence n’était pas une partie de rigolade. Je l’avais trouvée difficile à vivre, ainsi que mes parents d’ailleurs. Mais nous sommes dans cette transition favorable, pleine d’espérance et je vais vous laisser avec 1 ou 2 remarques que je considère importantes. Je suis un grand fan de Léon Tolstoi. Il est l’un de mes auteurs préférés, un mystique, un écrivain formidable, philosophe et le comte Léon Tolstoi dit et je cite :

Il y a quelque chose dans l’esprit humain qui survivra et prévaudra. Il y a une lumière brillante qui brûle dans le cœur de l’homme qui ne s’éteindra pas quelle que soit la noirceur du monde.

Je vous laisse ce soir avec cette citation sur l’étincelle divine qui brule en chacun de vous.
Que Dieu vous garde et bonsoir.

[Applaudissements nourris / cris / sifflements / ovation]

Merci ! [sert la main de Bill Ryan] J'ai terminé.

Cliquez ici pour la vidéo

**Transcription de l’original : Project Camelot -
Traduction : The Avalon Translation Project
.**





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+