Chercher

__________________________________________________________

Avalon logo Boriska

Cette page est la traduction d'une publication originale de Project Camelot

Boriska : L'enfant indigo de Mars
Moscou, Russie

Octobre 2007


Cliquez ici
pour le superbe article de Gennady Belimov :
" L'enfant indigo de Mars" (2004),
disponible pour la première fois en français.

Cliquez ici pour la version PDF de cet article (6 pages)

 

Boris Kipriyanovich est un enfant indigo, probablement le plus célèbre en Russie. Boriska, ou « petit Boris », a été présenté dans la Pravda ici et ici, après que Gennady Belimov, un professeur d'université de la région de Volgograd en Russie, ait recueilli les témoignages de personnes ayant assisté à ses déclarations. Au cours d’un séjour, Boriska, alors âgé d’à peine sept ans, avait fasciné un auditoire d’adultes pendant une heure et demi alors qu’il relatait les contes de vies passées sur Mars et en Lémurie et qu’il prévenait de catastrophes sensées affecter la Terre en 2009 et en 2013. Belimov avait eu la présence d'esprit d’enregistrer le monologue de Boriska et en peu de temps, le mot se répandit à travers la Russie sur ce que ce petit prophète avait pu dire, en particulier à partir du moment où l'histoire eut été reprise par le premier journal de Moscou.

L’histoire a progressivement filtré à l'ouest via un article de la Pravda qui a été diffusé sur Internet. Ensuite il y a eu un bref article sur lui le magazine Nexus qui a rencontré un énorme intérêt.

Dans le prolongement de notre projet documentaire sur 2012, Project Camelot a décidé de faire le voyage en Russie pour retrouver Boriska et enregistrer son témoignage sur vidéo. Il semble que nous soyons les premiers occidentaux à avoir fait le voyage. Le 8 octobre, nous avons eu le privilège de pouvoir l'interviewer avec sa maman, Nadya, près de Moscou où elle l'avait amené suivre un enseignement dans établissement scolaire spécialisé pour enfants à haut potentiel. Ils vivent dans un petit appartement à une chambre. Le père est absent. -- Bill Ryan

 

Nous somme partis pour rencontrer Boriska et sa mère à Moscou ... avec le trafic, cela a pris une heure. Quand nous sommes finalement arrivés au vieil immeuble d'habitation où habite Boriska, ils n'étaient nulle part en vue. Nous étions depuis quelques minutes dans le parking quand nous avons remarqué un jeune gamin nous jetant un coup d'oeil du coin du bâtiment ... et esquivant le regard quand il m'a vu le regarder.

Il portait une casquette de base-ball rouge vers l’arrière et avait une expression espiègle que je pouvais voir même à distance. Après un moment, je me suis rendu compte que ce devait en effet bien être Boriska ... et quand sa mère est apparue, elle nous a fait signe de la main pour aller à sa rencontre. Il avait couru derrière le bloc et faisait apparemment montre d'un accès de timidité ... Je suis rapidement allée au coin de la rue et j'ai levé la main avec un sourire ... en lui disant en anglais que tout irait bien. Il a pris ma main et a souri doucement. Je savais que nous pourrions nous entendre.

Plus tard, pendant l'interview, Boriska a montré tous les signes d'un jeune garçon à l'aube de l'adolescence, réticent à exprimer plus que ce qui est absolument nécessaire... rejetant les détails comme des choses dont il a parlé quand il était plus jeune, son esprit étant maintenant tourné vers d'autres choses. Cette vie avait pris une solide emprise et ses yeux ne brillaient plus de l'éclat des mémoires de sa vie passée sur Mars ou même en Lémurie.

Malgré cela, son charme et sa personnalité espiègle sont apparues alors qu'il répondait patiemment à nos questions pragmatiques d'adultes. Ses yeux ont erré et son imagination a cherché plus de stimulations que celles fournies par cette petite pièce aux meubles modestes, et empaquetée d'adultes et de caméras... Il s'est tordu pour s'évader vers son jeu vidéo où il a joué un avatar, moitié chat, moitié surhomme... longeant des murs et déjouant des ennemis à chaque instant.

On l'ennuyait !! Mais il était sérieux et très poli... ce qui est inhabituel pour un garçon de 11 ans. Il a parlé des guerres qui ont causé la fin de la civilisation martienne, de la façon dont ils ont essayé de transformer Jupiter en deuxième soleil ... ce dont l'objectif était peu clair. Il a été étonné de façon tout à fait humble d'apprendre que son ami, le professeur Vladislav Lugovenko, s'était bien rappelé d'un incident où Boris avait été impliqué dans un événement dangereux survenu dans le métro alors que le professeur rentrait chez lui. Quand il est arrivé à la maison, Boris lui a posé des questions sur les voyous qui s'étaient approchés et l'avaient menacé ... alors que le professeur n'avait encore rien dit. "Tu es un télépathe", lui ai-je dit. "Pas encore" ... a-t-il modestement répondu... avec un petit sourire, sage comme tout, prudent et délicat.

Quand on lui a demandé ce qu'il pensait des humains sur cette planète, il a soupiré tranquillement et a dit qu'il "n'aimait pas dire du mal des gens".

La litote en dit long. Que doit-il vraiment voir au travers de ses yeux merveilleusement clairs ? Ce n'est pas tant une interview qu'une exploration de l'endroit et du moment dans lequel vit ce garçon de 11 ans , avec quelques surprises. Il parle des eaux futures venant inonder Moscou, en 2009 [sic], pratiquement... Survivra-t-il ? Sa mère survivra-t-elle ? Il hausse les épaules... la survie n'est pas si importante, semble-t-il dire. La vie est ce qui importe. Vivre le moment présent... entièrement et... complètement éveillé... c'est cela qui importe quand vous êtes un être éternel. -- Kerry Lynn Cassidy



Cliquez ici et ici pour deux articles originaux de la Pravda à propos de Boriska (en anglais).
Cliquez ici pour le superbe article de Gennady Belimov : "L'enfant indigo de Mars" (2004), disponible en français pour la première fois.
Cliquez ici
pour le superbe article de Gennady Belimov : "L'enfant indigo de Mars" (2004), disponible en français et en PDF.
Cliquez ici pour le thème astral de Boriska, préparé par Michael St Clair (en anglais).
Click here pour l'article du Dr Vladislav Lugovenko 'The Breathing of the Earth' ("La Respiration de la Terre")(en anglais).






Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+