Chercher

__________________________________________________________



Project Avalon

Chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


RECHERCHES LIÉES AUX CONSPIRATIONS
 
Manipulations génétiques




    Silicon Valley, patrie du cauchemar transhumaniste

Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.

Message N°1        24 septembre2016 (Pour l'original, voir ici.)   


UK
Membre d'Avalon  Cidersomerset's Avatar

Default Silicon Valley, patrie du cauchemar transhumaniste
David [Icke] est aux États-Unis et il nous fait faire dans cette vidéodiffusion un tour en voiture à Silicon Valley, patrie de Google, de Facebook, et de beaucoup d'autres. Il accompagne ce vidéocast de commentaires, d'un bref rappel historique et d'un aperçu du niveau où la technologie nous a amenés, selon lui et d'autres, et où on pourrait être en train de nous emmener...


Silicon Valley, patrie du cauchemar transhumaniste - le David
(NdT - clin d'œil au surnom de campagne de Donald Trump, "le Donald")


Source : http://www.youtube.com/watch?v=MokXCQlf130


(Voir ici la traduction de cette vidéo)


Mis en ligne le 23 sep 2016




================================================== ==
================================================== ==

Jeff Rense & David Icke - The Transhumanist Agenda Revealed (l'agenda transhumaniste révélé)


Clip du 29 août 2016 - David Icke, invité de l'émission du Jeff Rense Program. Émission complète disponible dans Archives, à http://www.renseradio.com/signup.htm


================================================== ==
================================================== ==

ACTIVIST POST.....

Ce à quoi ressemblera l'intelligence artificielle en 2030

SUJETS : intelligence artificielle Leah Burrows

13 septembre 2016



Par Leah Burrows, SEAS Communications

(Ndlr d'Activist Post : Le commentaire suivant, d'Harvard, représente une approche quelque peu optimiste et apparemment prudente des effets potentiels dans les années qui viennent de l'intelligence artificielle dans de nombreux domaines de la vie. Nous vous recommandons de lire les 52 pages du rapport en PDF provenant de Stanford, dont le lien figure ci-dessous, dans la mesure où il montre bien à quel point la technologie va se faire de plus en plus présente - et très probablement envahissante - dans notre vie quotidienne. Bien que les "scrupules éthiques" fassent l'objet d'une certaine attention, il est nécessaire de comprendre que ces systèmes ont déjà été développés et mis en route en l'absence d'une vraie discussion publique sur les limites éthiques. Les armes de guerre automatisées, la surveillance de l'espace physique et numérique, le développement de la robotique intelligente et la délocalisation du travail humain, les soins de santé et opérations bancaires prédictives et, bien sûr, la mise en œuvre de la police prédictive, risquent tous d'agir de manière autonome dans l'état actuel des choses. Avons-nous vraiment jusqu'à 2030 pour tirer tout ça au clair pendant que notre vie se poursuit ?  C'est ce que semblent penser les "experts"...)                   

Pour en savoir plus... podcast sur le lien...

http://www.activistpost.com/2016/09/...ence-2030.html


Message N°3       31 octobre 2016 (Pour l'original, voir ici.)

UK
Membre d'Avalon  Cidersomerset's Avatar  
Default Silicon Valley, patrie du cauchemar transhumaniste

Dans cette interview datant de deux ou trois ans, tout ce que disent David Icke et d'autres, et plus encore, est suggéré par Michio Kaku, chercheur en physique théorique. Tout, sauf les inconvénients, sauf les possibles utilisations militaires ou autres usages oppressifs...

Le transhumanisme à votre porte


Source : http://www.youtube.com/watch?v=D5ShvYrYnxo


[Traduction de la vidéo :

Le transhumanisme à votre porte

Abby Martin : Au cours des dernières décennies, des progrès extraordinaires ont été réalisés dans le domaine des neurosciences : établissement de la carte du cerveau, création d'appareils pouvant capturer des images digitales de nos pensées... Et si nous pouvions mettre en ligne une copie digitale de nos souvenirs et de notre conscience, au point que les êtres humains puissent réellement parvenir à une sorte d'immortalité numérique.

Cette idée est à l'origine de nombre de films de science-fiction, y compris le film Transcendance, qui va bientôt sortir, et où l'esprit d'un homme est téléchargé dans un superordinateur, qui possède les connaissances collectives de l'ensemble de l'humanité.

Ce film est de la fiction, mais le concept qui le sous-tend est tout à fait réel.

C'est donc le sujet d'un nouveau livre nommé Future of the Mind (l'avenir de l'esprit), actuellement N°1 sur la liste des best-sellers du New York Times.
 
Son auteur est le réputé physicien théoricien Michio Kaku. Un peu plus tôt aujourd'hui, cassant le plateau, Manuel Rob Lowe Dr Kaku et lui demande si on est près de réussir un téléchargement numérique de la conscience.

Dr. Michio Kaku : L'an dernier, pour la première fois dans l'histoire du monde, on a enregistré notre mémoire. On a en fait enregistré sur bande de la mémoire et on l'a réinsérée dans un animal et il se souvient.
C'est fantastique !

A l'université de Wake Forest, également à Los Angeles, ils ont entraîné une souris à siroter de l'eau, ont enregistré le souvenir dans l'hippocampe, exactement ici, un petit organe qui traite notre mémoire, le plus [inaudible] a oublié ça, puis ils ont réinjecté le souvenir dans la souris, et Bingo ! la souris a réussi du premier coup !

Ensuite ce seront les primates, peut-être un singe qui mange une banane. on enregistrera ce souvenir et on le lui réinsérera ensuite.

L'objectif à court terme est de créer un pacemaker pour le cerveau des patients atteints de la maladie d'Alzheimer.

Dans l'avenir, nous aurions des millions de gens qui oublient où ils habitent, tournent en rond... Pourquoi n'auraient-ils pas un bouton ? Vous pressez le bouton, et vous vous rappelez, qui vous êtes, immédiatement où vous habitez, qui sont vos enfants.

Et après, qui sait ? Nous téléchargerons les vacances que vous n'avez jamais eues.

Interviewer (riant) : Cela me semble juste si extraordinaire de considérer que la mémoire, qui n'est pas une chose statique, qui change constamment, en fonction de nos expériences, peut être informatisée. C'est vraiment extraordinaire... Mais je voudrais vous poser des questions sur autre chose, que vous avez mentionné dans votre livre : la capacité de télépathie.

Vous avez dit dans le passé qu'à l'avenir seront capables de contacter mentalement qui nous voulons, voir toutes les images que nous voulons, et que si ça ne nous plaît pas, on peut tout éteindre.

MK : Dans l'avenir, en fait aujourd'hui, nous pouvons avoir...  si bien que vous entre dans une pièce, vous mettez un casque qui vous permet de contrôler, l'éclairage, allumer la TV, appeler votre voiture, lui indiquer où aller, dactylographier, dicter des documents sans jamais toucher un écran d'ordinateur.

Et nos enfants se demanderont : "Comment pouviez-vous vivre dans un monde où il fallait toucher l'écran, avoir une souris et taper le texte.

Tout le monde se contente de penser pour taper, produire des documents, et donner des ordres à des voitures."

I : C'est fascinant de voir où nous allons. Et ça semble vraiment inévitable, et je pense qu'on en considère une grande part comme évident. De toutes les choses que nous sommes capables de faire maintenant: vous avez fait allusion à ces capteurs du cerveau qui peuvent capturer des images à l'intérieur du cerveau.

Quelles sont les autres applications pratiques de ces choses ?

MK : Eh bien, ceci remplacera Internet, qui deviendra un "brain-net" qui enregistrera les émotions, les pensées, les façons de se comporter et les enverra sur Internet.

Les ados adoreront ça ! Imaginez Facebook : vous envoyez des émotions, votre premier rendez-vous amoureux, votre premier baiser, votre soirée dansante de Terminale, tout ça sur Internet.
Les ados y mettent déjà des sortes d'émoticônes sur leurs e-mails. Nous allons pouvoir enregistrer les pensées, et les films vont être remplacés par le brainnet, les films d'aujourd'hui avec un écran plat et du son. Les films sont comme ça, pas vrai ?

Dans l'avenir, peut-être, les émotions et les sentiments pourront aussi être transportés. Cela s'appelle "divertissements en immersion totale".

I : C'est stupéfiant, et ça me rappelle en fait ce nouveau film qui va sortir, avec Johnny Depp, "Transcendance", où on parle aussi de ça : on vous prend votre conscience et on la télécharge...

Mais j'aimerais vous demander : vous présentez ça comme si ça allait être très amusant, mais il y a aussi des aspects un petit peu terrifiants... J'aimerais vous demander : cette nouvelle pilule qu'on met au point, qui peut ralentir la perception qu'une personne a du temps, et on dit que ceci pourrait être appliqué aux prisonniers : on leur donnera une pilule qui va ralentir leur perception du temps, si bien que huit heures peuvent être ressentis comme une condamnation à mille ans.

Comment est-ce que ça fonctionne, et pourquoi le futur paraît-il si terrifiant ?

MK : Nous bricolons avec le cerveau lui-même. Par exemple, pour les gens qui ont des souvenirs de guerre traumatisants, qui sont parfois paralysés par ces affreux souvenirs de viol, d'accident, de guerre, nous pouvons créer une drogue de l'oubli qui, de fait, tempérera nombre de nos souvenirs les plus violents et les plus oppressants.

Néanmoins, le président de la commission de bioéthique a recommandé qu'on ne mette pas sur le marché cette drogue de l'oubli. Parce qu'il dit que même les souvenirs désagréables sont utiles : ils nous apprennent quelque chose.

Personnellement, je pense que parfois certains souvenirs sont si terriblement horribles qu'ils vous paralysent, qu'ils vous empêchent de devenir quelqu'un de normal, et je souhaiterais qu'on permette la mise sur le marché de ces drogues de l'oubli.

De plus, on parle actuellement de médicaments et de thérapies qui peuvent peut-être même augmenter l'intelligence. Nous aurons peut-être des souvenirs que nous pourrons télécharger dans l'esprit, peut-être des souvenirs d'un métier pour lequel nous n'avons pas été formés. Et peut-être l'étudiant de fac téléchargera un cours universitaire dont il a raté l'examen !

Nous pouvons peut-être augmenter notre intelligence. Et maintenant nous étudions la super-intelligence, la mémoire photographique, des gens qui mémorisent tout : ils entendent un concert, ils voient un paysage, ils peuvent dessiner ce paysage, ils peuvent reproduire tout le concert, du premier coup.

Comment est-il possible d'avoir cet esprit-là ? Nous croyons maintenant que l'esprit est peut-être fruste, mais aussi qu'il oublie volontairement.

Le mécanisme d'oubli de ces gens est cassé. Ils n'oublient jamais ! Ils possèdent une mémoire photographique, et nous pensons que certains grands scientifiques du passé avaient cette capacité, celle d'avoir accès aux pouvoirs de l'esprit, chose que nous autres mortels ne pouvons faire.

I : Mais ce n'est pas nouveau ! Quelque chose qui date de très longtemps, ceux qui possèdent cette mémoire photographique, et vous avez dit qu'en ce moment même, à notre époque, c'est l'âge d'or pour apprendre sur l'esprit, que nous avons plus appris au cours des 15 dernières années qu'au cours de tout le reste de l'Histoire humaine.

Pourquoi ? Pourquoi a-t-il fallu si longtemps ?

MK : Parce que ce n'est que récemment que nous avons possédé la physique, les instruments - comme le scanneur IRM - suffisamment sensibles pour voir le flux sanguin du cerveau en train de penser, avec une précision d'un dixième de millimètre.

Maintenant nous avons des superordinateurs qui peuvent en fait lire ces pensées et commander par la pensée des ordinateurs.

Donc, nous pouvons maintenant commander par la pensée des bras ou des jambes mécaniques, nous pouvons dactylographier, commander des thermostats, allumer Internet, changer de chaîne sur un téléviseur, allumer le grille-pain, et tout ça, juste mentalement.

Et aux prochains matches internationaux de football au Brésil, les scientifiques de l'Université Duke veulent amener quelqu'un de complètement paralysé, équipé d'un exosquelette et il lancera les jeux internationaux de football au Brésil.

I : Stupéfiant ! Une des choses que j'aie toujours apprécié à propos de vos travaux, c'est que vous le don de prendre ces théories complexes et de les rendre plus faciles, beaucoup plus faciles à comprendre.

Je voulais vous poser une question sur la découverte récente des ondes gravitationnelles, qui sont essentiellement des restes du Big Bang. Pouvez-vous expliquer pourquoi cette découverte est si extraordinaire ?

MK : Eh bien, nous pensons qu'à l'instant du Big Bang des ondes de gravité, des ondes que nous n'avons jamais vues auparavant, dominaient le Big Bang, et maintenant nous les voyons avec nos détecteurs du Pôle Sud.

Einstein a prédit cela il y a 98 ans ! Et il nous a fallu 98 ans pour que nous voyions qu'à l'instant de la création, il existait en fait des ondes de gravitation.

Bon, ceci est tout à fait incroyable, parce que cela signifie que le Big Bang a été un événement quantique, avec la possibilité qu'il puisse de nouveau se reproduire, et encore, et encore, créant un multivers d'univers parallèles !

Notre univers peut donc ne pas être unique.

Ce résultat comporte des implications philosophiques et théologiques. Si le Big Bang s'est produit une fois, et qu'il s'agit d'un événement quantique, il peut se reproduire !

I : Et c'est un sujet si... presque impossible à appréhender pour l'esprit humain, du moins le mien.

Mais vous parlez d'un autre sujet, très intéressant à évoquer -- Dieu.

Vous vous considérez comme un panthéiste, et j'espère que pour nos spectateurs qui ignorent ce qu'est le panthéisme, pourriez-vous l'expliquer et en quoi c'est lié à vos travaux de physique théorique.

On a posé à Einstein la question de Dieu, et il a répondu qu'il y a en réalité deux sortes de Dieu. Tout d'abord il y a le Dieu personnel, le Dieu qui répond à vos prières, qui détruit vos ennemis et les Philistins.

Mais il ne croyait pas en ce Dieu-là. Il croyait au Dieu de Spinoza, un Dieu d'harmonie, de beauté, de simplicité.

Vous savez, l'univers aurait pu être moche, il aurait pu être le hasard, chaotique, et pourtant nous voici dans un univers organisé qui obéit à des lois très simples. On peut mettre toutes les lois de la physique sur une seule feuille de papier. Ça, c'est de la simplicité et de l'élégance ! Et c'est là le Dieu d'Einstein, le Dieu de Spinoza, le Dieu d'harmonie. Et c'est le Dieu vers lequel je penche.

L'univers lui-même est si merveilleux, et il n'était pas nécessaire qu'il le soit.

I : Je pense que c'est là quelque chose avec lequel nous sommes tous d'accord. J'aimerais continuer à parler [inaudible] univers, etc.

J'aimerais parler de quelque chose d'un peu plus terre-à-terre, de plus proche de nous.

Vous avez également dit ce que vous pensiez de Fukushima et de la crise nucléaire au Japon.

On peut voir tant de désinformation là-dessus...

Quelle est la gravité actuelle de la crise, à votre avis ?

MK : La crise est beaucoup plus grave qu'on nous l'a fait croire. Au cours des deux dernières années des documents sont apparus montant à quel point l'entreprise et le gouvernement ont délibérément tu des informations cruciales.

Savez-vous que pendant que se déroulait l'accident, ils ont dit : "Ne vous tracassez pas, nous maîtrisons tout." Ils envisageaient d'évacuer Tokyo ! D'évacuer Tokyo ! C'est inouï !

Mais ça montre la gravité de l'accident.

Actuellement, en ce moment même, nous avons trois réacteurs fondus. Selon leurs estimations, il faudra 40 ans pour nettoyer cet accident catastrophique, et cela pourrait recommencer n'importe quand ! Un petit séisme pourrait tout renverser, et tout recommence alors !

I : C'est vraiment fou ! Une folie nucléaire, vraiment. Comme vous l'avez déjà dit à Lake, et comme vous l'avez mentionné, 40 ans, c'est une estimation optimiste pour tout nettoyer.

On entend tant de choses contradictoires : "Les fruits de mer sont sûrs" "Oh non, ce n'est pas vrai !" "Les radiations vont atteindre la Côte ouest." et d'autres scientifiques ne vont pas être d'accord.

Quel va être l'impact à long terme ? La crise va-t-elle durer indéfiniment ?

MK : Il ne s'agit pas d'une crise éternelle, mais il existe des zones mortes. Des zones mortes autour du réacteur, et qui le resteront pendant des dizaines d'années.

Et nous avons tous en nous un morceau de Fukushima. Je peux vous mettre un compteur Geiger près du corps et détecter certaines des radiations du réacteur. Elles sont cependant minimales.

Ne pensez donc que tout va être radioactif ici aux États-Unis, ce n'est pas le cas.

Vous pouvez manger la nourriture, mais en revanche, vous devez la contrôler très attentivement, parce que nous savons avec certitude que du césium radioactif, dont la demi-vie est d'environ 30 ans, a fuit dans l'océan, et qu'il est soluble dans l'eau, qu'il a contaminé les poissons et la vie marine autour de Fukushima.

Mais le gouvernement surveille réellement ces choses et, d'après ce que nous savons, l'approvisionnement en nourriture est sain.

I : Bon, eh bien... je l'espère ! (Rire) J'espère vraiment que nous pouvons manger cette nourriture. Et je voulais aussi vous demander : étant donné cette crise, et que comme vous l'avez dit, un petit séisme pourrait déclencher une nouvelle fusion.

MK : Un autre point de non-retour.

I : Exactement. Et il y a tant de réacteurs différents là-bas, et tant ici aux Etats-Unis. Pensez-vous que suite à Fukushima, d'après ce que nous avons appris de Tchernobyl, que nous allons dans l'avenir nous débarrasser de l'énergie nucléaire ?

Nous voyez-vous aller au-delà ?

MK : Eh bien, l'Allemagne a déjà jeté l'éponge. L'Allemagne dit : "Plus jamais !" Ils ont vu ce qui s'est passé à Fukushima. Une catastrophe en Allemagne pourrait littéralement rayer la nation allemande de la carte. Ils suppriment progressivement tout le nucléaire. La Suisse suit le mouvement. L'Italie semble hésiter pour l'instant. Et même le Japon se dirige vers la sortie. Il y a là-bas un débat national sur la poursuite du nucléaire.

Voyez-vous, après la Seconde Guerre mondiale, le Japon a conclu un marché à la Faust. Faust était un personnage légendaire qui a vendu son âme au Diable contre du pouvoir illimité. Voilà le marché à la Faust qu'a conclu le Japon après la guerre. et maintenant ils vont devoir analyser de nouveau s'il vaut la peine de vendre son âme au Diable.

I : Bon, je suppose que c'est là l'avenir du nucléaire...

Dr. Michio Kaku, je voudrais vous remercier infiniment d'avoir pris le temps d'être avec nous.
Physicien théoricien, auteur de "L'Avenir de "Future of the Mind", qui est numéro 1 en ce moment, nous l'avons vérifié.

Merci infiniment !

MK : Merci !]


Cela pourrait aider la mémoire...



Voyage imaginaire sur Mars




Même si Michio  se tient à l'écart de Skynet.....

Des armes autonomes, contrôlées par I.A. : Stephen Hawking, Elon Musk, et des milliers d'autres demandent leur interdiction

Michael Graham Richard (@Michael_GR)
Technologie / Gadgets
28 juillet 2015



http://www.treehugger.com/gadgets/st...d-weapons.html








Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+