Chercher

__________________________________________________________


Project Avalon
Une chronique de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


DISCUSSIONS GÉN
ÉRALES
 
Histoire






Les Illuminati : la société secrète qui a détourné le monde

- La dernière interview de Jim Marrs, par Veritas Radio

                                      



Transcription et traduction par The Avalon Translation Project.




Ajoutée le 30 juin 2017


JIM MARRS

LES ILLUMINATI : LA SOCI
ÉTÉ SECRÈTE QUI A DÉTOURNÉ LE MONDE

Mel Fabregas (MF) :
Des machinations secrètes, des liens cachés, un pouvoir pernicieux, des initiations intimes, grandes banques et manipulations d'argent, liens possibles avec les Rockefeller, les Rothschild, les Adams et les Bush.

Notre invité de ce soir fait la lumière sur l'histoire, les mécanismes, l'influence constante, le pouvoir pernicieux et caché d'un ordre secret.

Bonsoir. Je suis votre hôte, Mel Fabregas, sur Veritas radio.com.

Ce soir nous allons parler des Illuminati, la société secrète qui a détourné le monde, c'est aussi le titre du dernier ouvrage de Jim Marrs.

Jim Marrs n'a pas besoin d'une présentation en règle, puisqu'il est très fréquemment invité dans la présente émission radio.

Donc directement de la bouche de quelqu'un de l'État à l'Étoile solitaire -- le Texas -- voici Jim Marrs, journaliste et auteur primé.

Bonsoir Jim, et de nouveau bienvenue à Veritas. Comment allez-vous ?

Jim Marrs (JM) :
Bonjour Mel, c'est toujours un plaisir d'être avec vous.

MF : C'est toujours un grand honneur pour moi, et je suis très content que vous ayez encore écrit un ouvrage. Excellent. Il y a là des choses que je ne m'attendais pas à voir, mais vous venez encore d'écrire un grand livre. Félicitations !

Je me souviens, il y a à peu près 20 ans, d'avoir lu un livre sans aucun rapport avec les complots. Il s'agissait en fait d'un très innocent ouvrage personnel sur la finance, de Robert Kiyosaki, je suis certain que beaucoup de nos auditeurs ont lu Rich Dad Poor Dad (Riche Papa, pauvre Papa).

Il décrivait en fait dans ce livre les Illuminati. Quelle est votre définition des Illuminati, Jim ?

JM : Eh bien, elle a changé, et elle va probablement continuer à changer.

Ce qui m'a surpris quand j'ai commencé mes recherches sur les Illuminati, c'est d'entendre toutes ces théories du complot et les affirmations qu'ils étaient derrière tout : si vous ne pouvez avoir un plombier le week-end, c'est la faute aux Illuminati (rire), comme toujours, et j'ai pensé que c'était une exagération, que les gens exagèrent complètement, qu'ils ne comprennent pas que le monde n'est qu'une vaste pagaille, et qu'il se passe donc des trucs, bla bla bla.

Mais il faut que je vous dise, Mel, après plus d'une année d'enquête, fondée sur 50 ans de recherches, euh... oui, il existe réellement une poignée de gens -- s'il s'agit bien de gens, et ça, c'est une tout autre question -- qui tentent de diriger le monde, et ils ont commencé à le faire il y a des milliers d'années, cela n'a rien de nouveau, cela remonte probablement à la première civilisation mondiale, que certains appellent l'Atlantide, mais nous n'en savons pas beaucoup là-dessus, donc n'en parlons plus et passons à la civilisation sumérienne, la civilisation qui s'est développée à Sumer, qui se situait entre le Tigre et l'Euphrate, des fleuves là-bas au Moyen-Orient, et qui, de nos jours, est un des rares endroits du monde auquel nous ne pouvons pas voyager librement. C'est-à-dire l'Irak. OK ?

Et en Irak, personne n'a même entendu parler pendant des milliers d'années des Sumériens et pourtant, au milieu du XIXème siècle, on a commencé à examiner en Irak ces étranges monticules de débris et on y a découvert toute une civilisation, et comme maintenant on a tout rassemblé, ça montre que c'était une civilisation incroyablement avancée au niveau technologique, qui va bien au-delà de tout ce que nous pensions possible à cette période, qui précède les Égyptiens de plusieurs milliers d'années, et en fait la civilisation égyptienne -- je sais que lorsque j'étais gamin, on nous racontait à l'école que la civilisation égyptienne était la première grande civilisation du monde, mais il apparaît qu'elle n'était qu'une version abâtardie de la civilisation sumérienne...

D'où est-elle venue ? Eh bien on nous l'a dit en fait, on nous l'a dit dans la Bible ! Elle vient d'Abraham, OK ?, dont le nom originel était Abram -- le Sage, celui qui possède la connaissance --. et il est venu d'Ur, en Chaldée.

La Chaldée n'était qu'un nom biblique pour désigner la Mésopotamie, l'Irak, et Ur était une des principales villes de la civilisation sumérienne.

Ils avaient une telle connaissance de l'astronomie, de l'agriculture et du gouvernement politique, de la langue, des mathématiques, que c'en est absolument incroyable. En fait, nous continuons à utiliser leur système mathématique fondé sur la base 60 et nous utilisons toujours ce qu'ils ont découvert en astronomie. Nous utilisons toujours leurs méthodes agricoles.

J'ai en fait trouvé intéressant de découvrir que les anciens Sumériens ont même noté qu'ils avaient quatre types de bière (rire) et je parie qu'une d'entre elle n'était pas de la bière légère. (Rires)

MF (riant) : D'accord !

JM : Mais ça montre qu'ils avaient des choses dans la tête, qu'ils possédaient un moyen de savoir ça, parce que, si je peux comprendre qu'un homme des cavernes trouvant par terre des raisins qui avaient fermenté quelques jours, il a faim, il les mange, ça lui fait quelque chose et trouve ça bien, donc il apprend à faire fermenter des raisins, les stocke et en fait du vin de raisin, il fait du vin. Mais la bière, la bière nécessite d'avoir du savoir-faire. La bière nécessite du houblon, du malt et du sucre, il faut mettre les bons ingrédients dans les bonnes proportions, de la bonne manière, il faut faire fermenter. C'est un savoir-faire. Comment l'ont-ils appris ?

Eh bien, ceci, et toutes les choses miraculeuses qu'ils possédaient -- ils ne s'en cachaient pas --, ils disent qu'ils ont appris ça des Annunakis. Bon, qui sont les Annunakis ? Cela se traduit par "Ceux-qui-sont-venus-du-ciel-et-ont-atterri-sur-Terre" !

OK ? D'anciens astronautes, si vous voulez. Et bien sûr, il existe encore des tas de gens pour prendre ça de haut, mais je tiens à dire que les preuves de ça dans le monde entier sont incontestables, voire écrasantes.

Et bien sûr vous avez des érudits, comme Zecharia Sitchin et bien d'autres, qui adhèrent à l'affirmation du journaliste Erich von...

MF : ...von Däniken.

JM : Oui, qui écrivait dans les années 1970 que les preuves militent en faveur des anciens astronautes. Ces gens-là sont venus des étoiles, ont atterri ici et ont manipulé des choses sur la Terre, et c'est précisément ce qu'ont écrit les Sumériens, c'est en fait très intéressant, Mel. L'histoire des Annunakis est en réalité racontée dans l'Encyclopædia Britannica, les traductions n'ont pas été sérieusement mises en doute, seulement l'interprétation.

Dans l'Encyclopædia Britannica, vous trouvez ça dans la rubrique Mythes sumériens, autrement dit, il ne s'agissait que d'histoires concoctées par les Sumériens. Mais un nombre de plus en plus importants de gens, menés par Sitchin et d'autres, disent : "Non, il ne s'agissait pas seulement de quelque chose qu'ils avaient concocté, c'est ce qu'ils affirmaient, et ce qu'ils croyaient réellement. Et ils racontaient que ces gens-là pouvaient voler dans l'air, et qu'ils ont atterri et leur ont enseigné des choses. Ils ne racontaient pas du tout d'histoires."

Puis, en partant de là nous poursuivons, et nous découvrons que des royaumes se sont développés, que des empires se sont développés, et que ces gens se reliaient aux Annunakis, bien évidemment. Ils se sont rapidement trouvés dans la situation de Charlton Heston : ils sont sur la Planète des Singes. OK ? Mais ils ne souhaitent pas être juste une autre sorte de singe : ils savent qu'ils sont venus d'ailleurs, et ils savent qu'ils possèdent des connaissances.

Il y a donc là toute une histoire sur la façon dont ils ont bricolé l'ADN des primitifs de la Terre. Voici pourquoi il n'existe pas de lien manquant entre le Néandertal et le Cro-Magnon, parce qu'on a trafiqué leur ADN.

Et là bien sûr est venu le saut direct au Cro-Magnon ou homme moderne, et donc, ne croyez pas, et ne laissez pas les gens vous dire que nous avons été créés par des aliens. Ce n'est pas exact.

Mais ils nous ont effectivement bricolés. Et ils ont amélioré l'espèce. Tout comme nous le faisons avec les animaux, avec les chiens, les chats, les moutons, les vaches, les chevaux. Nous les élevons pour les caractéristiques que nous souhaitons. Bon, nous le faisons au moyen de programmes d'élevage, eux l'ont fait en manipulant l'ADN, parce que leur technologie était très en avance. 

Très rapidement, il y a eu tellement d'humains qu'ils n'ont pas eu vraiment envie de tous nous côtoyer, si bien qu'ils ont créé une caste intermédiaire de gens qui agiraient comme remplaçants de ce qui devenait rapidement "les dieux". Parce que ces gens de l'Antiquité qui voyaient des gens voler partout dans l'air et dont ils disaient qu'ils étaient capables de faire pousser des choses, d'écrire, de faire des tas de choses -- Ouah, ces êtres-là doivent être des dieux -- et les Annunakis, au bout d'un moment, ont décidé que ce n'était pas plus mal, mais ils ne tenaient pas à avoir affaire à nous en personne, ils ont donc mis sur pied un système représentatif, un système de castes si vous voulez, ou de prêtres, et depuis cette époque, ils ont maintenu l'espèce humaine conquise, divisée, la faisant se battre entre elle, et sous étroit contrôle par le biais de deux méthodes de base :

- l'une est la religion,
parce que ces clergés qu'ils ont créés ont commencé par établir leur propre système et appeler chacun de ces Annunakis leur dieu à eux, et ils en sont finalement arrivés à dire : "OK, OK, il ne s'agit que d'un seul Dieu", mais qui n'est toujours qu'un amalgame de tous les autres dieux. Et bien sûr, tout au long de l'Histoire, nous avons entendu parler des dieux, des dieux romains, les dieux grecs, et ce qui est passionnant, c'est que si on ne s'arrête pas aux différences de nom, les caractéristiques de ces dieux étaient si semblables qu'elles faisaient probablement référence à la même entité, à la même personne.

Par exemple, chez les Sumériens, l'Annunaki responsable de cette planète, la Terre, s'appelait Enlil. Eh bien, dans la mythologie égyptienne, c'est Seth, en grec c'est Zeus, et chez les Romains, c'est Jupiter. Mais ils comportent les mêmes caractéristiques. Ils pourraient donc probablement être exactement la même personne.

Son rival chez les Sumériens, c'est Mardouk, en égyptien, c'est Horus, en grec, c'est Ariès, et chez les Romains, Mars. Et donc, seul le nom a changé, mais pas les caractéristiques. Et je pense que tout ceci se rapporte à ces voyageurs de l'espace, les Annunakis.
C'était là un secret qui a été longtemps transmis par le clergé. Les prêtres le savaient, mais ne le disaient à personne d'autre parce que, après tout, ils représentaient Dieu. "Dieu m'a dit de vous dire comment vous allez vivre, et voici combien vous allez contribuer à l'Église." Et c'est devenu une institution générant de l'argent et maniant le pouvoir. Et ils ne voulaient pas renoncer à ça.

Incidemment, je pense que ça va vous intéresser : cela a été vraiment le cas pour moi : les dieux grecs du ciel étaient à l'origine nommés les Titans, la plupart des gens le savent, mais ce qu'ils ignorent, c'est que sur les tablettes cunéiformes sumériennes, le mot désignant ceux qui vivent dans les cieux est "Titan". (Rire)

Donc, constatez comme tout se déroule avec une logique interne.

Où est donc passé toute cette connaissance ? Elle a échappé à l'individu moyen. Seule le clergé la détenait. Et même au sein du clergé, ils prétendaient détenir les connaissances des dieux du ciel et de leurs technologies, et les gardaient pour eux, dans la mesure où les clergés ont commencé à se diviser en différentes sociétés secrètes. Et nous découvrons qu'il y en avait toute une variété. Nous connaissons certaines d'entre elles, et d'autres même pas.

Mais ces informations, cette connaissance des anciens astronautes, ont été transmises par le biais d'organisations du type [inaudible], les Haschischins (d'où vient le mot d'assassin), la Kabbale juive, les Esséniens, auxquels Jésus était apparemment lié, parce que dans la Bible, qui a été profondément réécrite, il critique et fustige les Pharisiens et les Sadducéens -- les deux principales hiérarchies religieuses juives de l'époque -- mais elles semblent, de manière suspecte, dépourvues de critiques envers les Esséniens, ce qui a conduit de nombreuses personnes à croire qu'il a dû en être un. Nous avons les Écoles des Mystères d'Égypte et de Grèce, nous avons les Rosicruciens et, bien sûr, ces connaissances ont finalement été transmises aux légendaires Chevaliers du Temple.

Et les Templiers les ont ramenées en Europe, et depuis, il y a eu une religion après l'autre, un schisme après l'autre, l'Église Universelle ou l'Église catholique s'est divisée en catholicisme et le...
 
MF : (inaudible) ...

JM : Oui, et ce que nous découvrons est réellement intéressant, parce que... il s'agit toujours d'argent, et l'argent est lié à l'Église depuis le départ, parce que le clergé a découvert qu'il pouvait être riche, et qu'il y avait aussi des gens auxquels il fallait donner de l'argent, à l'Église et de plus, ils sont devenus très puissants, parce que l'Église catholique, une fois créée à Rome, et elle avait l'Empire Romain derrière elle... Dans tout petit village, il y avait un prêtre. on allait se confesser au prêtre, c'était donc l'équivalent de la NSA moderne : ils savaient tout sur tout le monde. OK ?

De plus, ils prêtaient de l'argent et donnaient leur bénédiction aux riches et puissants, y compris à la royauté et donc, c'était essentiellement l'Église qui, au Moyen Âge, contrôlait tout. Et toujours, argent et richesse étaient inextricablement liés au sein de l'Église.

En fait, quand on y pense, le Prince de la Paix, Jésus, qui prêchait toujours de présenter l'autre joue, la seule fois où il devenu passablement méchant, c'est quand...

MF : ...un banquier.

JM : Oui, c'est avec les changeurs de monnaie, les banquiers. Et si vous y réfléchissez, Mel, se trouvaient-ils dans une banque quelque part ? Non ! Ils se trouvaient dans le temple ! OK ? Il s'agit donc de religion et d'argent liés ensemble.

Manly P. Hall était un franc-maçon de haut degré et un philosophe. Il a beaucoup étudié ceci et a pas mal vécu de ça. Il dit, dans un tract intitulé "Ce que la sagesse antique attend de ses disciples" (What the Ancient Wisdom Expects of its Disciples), il y dit que dans un passé reculé les dieux vivaient au milieu des hommes. Il les appelle des dieux. Les preuves désignent plutôt des extraterrestres, mais ce n'est qu'un point de sémantique, quel que soit le nom qu'on leur donne :

"Ils choisirent parmi les fils des hommes les plus sages et les plus authentiques. Et avec ceux-là ils se sont évertués à les préparer à poursuivre l'œuvre des dieux, après que les hiérarchies spirituelles elles-mêmes se sont retirées dans les mondes invisibles. Et à des fils spécialement ordonnés et illuminés, ils ont confié les clés de leur grande sagesse. Ces personnes illuminées ont fondé ce que nous appelons les Mystères de l'Antiquité." OK ?

Et comme je l'ai dit, ces mystères antiques se sont divisés, et ce qu'ils savaient, toutes ces connaissances, ont éclaté et se sont dispersées parmi ces sociétés secrètes. 

Si bien que maintenant, comme vous pouvez le voir si vous parcourez mon livre, il y en a tant là-dessus, avec des récits comment c'est arrivé, comment le Trésor de Salomon a été récupéré par les Nazis, comment les alchimistes du Moyen Âge travaillaient là-dessus -- ils savaient qu'il s'y trouvait quelque chose sur la transmutation de l'or, sur leur poudre d'or blanche...

MF : L'or monoatomique.

JM : Oui, l'or monoatomique, et comment Moïse en a probablement fabriqué, et c'est ce qu'ils ont utilisé pour soutenir les Israélites pendant leurs quarante années dans le désert, car ils avaient cette poudre blanche qu'ils délayaient dans de l'eau et transformaient en une pâte qu'ils cuisaient et mangeaient et ils se disaient : "Qu'est-ce que c'est ?" Et qu'est-ce que les anciens Hébreux traduisent par la manne ? Ceci était donc la manne du ciel.

Concernant les Chevaliers du Temple, comment ils ont ramené toutes ces informations en Europe, qu'ils ont disséminées par le biais des sociétés maçonniques qu'ils avaient créées. OK ? Les maçons de la pierre qui sont bientôt devenus simplement les francs-maçons, divisés en franc-maçonneries spéculative et opérative, ceux qui étaient en fait des maçons du bâtiment et qui travaillaient sur des bâtiments, puis la franc-maçonnerie spéculative -- simplement ceux qui y n'étaient pas impliqués -- qui est finalement devenu le segment le plus important de la franc-maçonnerie.

Et la franc-maçonnerie a également été fondée par les Chevaliers du Temple. Voici donc le fil qui a maintenu ce flux souterrain de connaissances.

Maintenant entrent en scène les Illuminati, fondés par un étudiant de l'université d'Ingolstadt, en Allemagne -- qui n'était pas l'Allemagne à l'époque --, à l'époque c'était en Bavière, et la Bavière n'était qu'un des nombreux Etats allemands.

MF : La Prusse ?

JM : Oui. Oui, la Prusse en était un. Je pense qu'il y avait le Pays de Bade, la Saxe, le Hanovre. Ils étaient tous séparés. Ils ne se sont pas organisés avant environ 1870, je crois.

MF : Vous parlez d'Adam Weishaupt ?

JM : Oui. Et Adam Weishaupt lui-même était étudiant à l'Université d'Ingolstadt dans les années 1770. Et en 1776, l'année même où nous rédigions la Déclaration d'Indépendance, il constitua l'Ordre des Illuminati de Bavière. Et donc, c'est là le début des Illuminati.

Maintenant, j'ai besoin de votre attention. Ils ne se sont pas formés pour renverser le gouvernement en tant qu'institution. Mais c'était un groupe d'étudiants de fac -- avec quelques professeurs -- qui voyaient loin, des progressistes, comme nous les appellerions aujourd'hui.

Et -- c'est plutôt intéressant -- ils fumaient de la marijuana, ils avaient des petites soirées où ils invitaient des femmes, ils n'étaient pas contre le sexe opposé. Et ils avaient un cercle de réflexion et des séances de ce cercle pendant leur période à l'université. A la fac, particulièrement si vous êtes dans un dortoir, et si les cours sont terminés, que vous avait fini vos devoirs et que vous n'êtes pas prêts à dormir, vous vous réunissez en séance et vous y parlez du monde, de la vie en général, de sujets spirituels, des événements qui se produisent, ce qui se passe, pour quoi nous sommes ici, où nous allons...

Et ils ont finalement décidé que les plus graves problèmes que l'ensemble de l'espèce humaine avaient sur le dos étaient la religion et l'argent. OK ? Et en priorité la fin de la royauté. Le fait que les rois et reines gèrent tout.

L'autorité centrale.

Et cette religion. Les Jésuites, à l'époque, contrôlaient en grande partie la Bavière. Et vous écriviez ou disiez quelque chose qu'ils n'aimaient pas, vous pouviez avoir de gros ennuis.

Et nous sommes aujourd'hui en train de dériver vers quelque chose du même genre.

Et donc il a dit : "Il nous faut nous débarrasser de ça. Il nous faut ébranler ces vieilles structures de la religion et du pouvoir. Il nous faut maintenant obtenir le meilleur de l'individu. Chacun devrait être libre, tout les gens devraient jouir de droits égaux et inaliénables."

Et si ça vous semble familier, c'est parce que George Washington et Thomas Jefferson, Benjamin Franklin, John Adams, tous étaient au courant de ces Illuminati et ils connaissaient ces idéaux, parce qu'ils avaient été promus pendant le Temps des Lumières, dont c'était les derniers stades. En fait il y a ceux qui prétendent que Thomas Jefferson, Franklin, et John Adams étaient membres des Illuminati et qu'ils étaient donc juste un groupe qui voulait la liberté de l'individu.

Et tout ceci paraît très bien, mais malheureusement, comme dans le cas de tant de "ismes", moi je dis "isme", parce que c'est comme ça que je l'appelle, mais ils pratiquaient, qu'ils en aient été un vrai comme Thomas Jefferson, ou qu'il ait été en fait membre attitré des Illuminati de Bavière peut se discuter, mais il est certain d'après ses écrits qu'il avait adhéré à leur philosophie, que j'appelle l'"Illuminisme". OK ?

Et l'Illuminisme est comme tous les "ismes" : le communisme, le capitalisme, le féminisme, ce que vous voulez. Il débute en général avec les meilleures intentions du monde, et les meilleurs objectifs, puis il tombe sous la coupe des rapaces, des puissants et des ambitieux et la première chose que vous savez -- on l'a vu avec la Révolution française, on l'a vu avec la Révolution russe -- et c'est l'autre chose : quand on remonte à la source, on trouve qu'au début, qu'au commencement, la cause de la Révolution Américaine (ou Guerre d'Indépendance), celle de la Révolution Française, celle de la révolution communiste, celle de la révolution nationale-socialiste en Allemagne -- les Nazis -- elles ont toutes été créées par des gens qui avaient été endoctrinés par l'Illuminisme.

C'étaient donc les Illuminati qui étaient derrière tout ça. Et ils sont derrière ce qu'il se passe aujourd'hui. Parce qu'il y a tant de gens de ce que certains appelleraient le Nouvel Ordre Mondial (NOM) qui pratiquent l'Illuminisme.

Dick Cheney et Hillary Clinton -- beaucoup de gens penseraient qu'ils appartiennent à des camps opposés de l'éventail politique, et c'est vrai à de nombreux points de vue -- mais ils pratiquent tous deux l'Illuminisme.

Parce que l'élément de base de l'Illuminisme, c'est que la fin justifie les moyens. Ce qui signifie que vous pouvez prétendre être n'importe quoi, n'importe qui -- en fait il existe des notes venant des Illuminati à leurs membres indiquant que si vous êtes juif et dites à tout le monde que vous êtes chrétien, si vous êtes chrétien et que vous voulez être juif, dites à tout le monde que vous êtes juif. Autrement dit vous pouvez mentir à propos de n'importe quoi. Vous pouvez mentir, voler, tricher, même tuer, si c'est justifié par votre objectif, par ce que vous voulez faire.

Et c'est ce que font ces gens-là, et c'est ce que nous voyons se produire aujourd'hui.

Individuellement, il se peut qu'ils ne soient pas foncièrement mauvais, malfaisants, mais ils pratiquent l'illuminisme. Et cela a causé tant de problèmes, c'est à l'origine de toutes les guerres que nous avons vues au cours des derniers siècles, et tout ça se rattache à l'argent. Et l'argent a débuté, parce que, comme les Illuminati de Bavière se sont multipliés et ont été crus par tant de gens, eh bien, bien sûr l'autorité de l'Etat s'en est trouvée menacée et donc ils ont été mis hors-la-loi.

Une fois qu'ils sont hors-la-loi, que vont-ils faire ? Ils vont plier les gaules et rentrer chez eux ? Non. Ils s'engagent dans la franc-maçonnerie et ils ont créé l'ordre de la stricte observance, et des prêtres, et les francs-maçons, dont beaucoup étaient déjà bien disposés envers la liberté individuelle et la liberté tout court, et les idéaux du Siècle des Lumières. Ils y ont adhéré. Et très rapidement les Illuminati ont été derrière une grande partie de la poussée des ordres francs-maçons, spécialement en Europe.

Maintenant en Angleterre --- je veux dire aux États-Unis -- nous avons bénéficié d'un court répit, parce qu'autour de 1830, il a existé un franc-maçon, nommé le capitaine Morgan, qui était convaincu que les francs-maçons n'étaient pas guidés par de nobles principes, qu'ils étaient contrôlés par des entités qu'ils ne trouvaient pas chrétiennes, et il allait donc écrire un livre qui révélerait tous les secrets maçonniques.

Eh bien, son éditeur et lui disparurent.

MF : Oui.

JM : Son éditeur est finalement réapparu, mais n'a pas pu dire grand-chose sur ce qu'il s'était passé, mais lui n'est jamais réapparu. Et donc il a de toute évidence été assassiné.

 Et le bruit a circulé que les francs-maçons avaient fait le coup, parce que chaque fois que sa famille ou ses amis allaient voir les autorités, ils découvraient que les autorités en question étaient pour la plupart des francs-maçons, et qu'ils se serraient tous les coudes, ce qui un des traits de leur société secrète. 

MF : Même les juges.

JM : Même les juges, exact. Et cela a fait tant de bruit que fut créé aux États-Unis un troisième parti, le Parti Anti-Maçonnique, dont on n'entend pas beaucoup parler aujourd'hui, mais qui a vraiment porté le coup mortel à la franc-maçonnerie aux États-Unis, parce que les milliers de loges se sont réduites à quelques centaines, et que le nombre de leurs membres a chuté. Il leur a fallu toute la fin du XIXe siècle pour tenter de récupérer leur statut. Et de nos jours bien sûr, on pense des francs-maçons qu'ils conduisent de drôles de voitures, qu'ils soutiennent des centres de (inaudible), qu'ils font tout ce bon travail,  que ce sont des gens qui pensent à la communauté, et dans la majorité des cas, c'est vrai !              
Mais ce que les gens ne comprennent pas, c'est que dans la franc-maçonnerie, il y a un cercle extérieur et un cercle intérieur hermétique. Le cercle extérieur ne connaît tout simplement pas la présence du cercle intérieur, c'est pourquoi, si vous vous adressez à un franc-maçon et lui demandez "Hé, y a-t-il un cercle extérieur et un cercle intérieur ?", il va vous répondre : "Non !", parce qu'il est soit un membre du cercle extérieur, auquel cas il n'est pas au courant car on ne lui a rien dit, ou bien il est membre du cercle intérieur, et il a prêté un serment signé de son sang de ne jamais révéler qu'il existe un cercle intérieur.

Si nous savons qu'il existe, c'est parce que certains des francs-maçons au degré le plus élevé l'ont reconnu. OK ? En fait, quand les francs-maçons les plus gradés, le général Albert Pike a même admis que tout au sommet de la chaîne de la franc-maçonnerie, se trouvent les gens qui ne croient pas en cet autre Dieu fabriqué auquel la plupart d'entre nous croient, mais en Lucifer, "celui qui apporte la lumière", dont certains ont dit qu'il était le Diable, bien que je ne sois pas sûr qu'ils veuillent parler du Diable...

Mais il se passe tant de choses dans ce domaine, et tout se passe en coulisse, mais...  et ce sont eux qui disent qu'ils essaient de contrôler le monde.

Peut-on réellement contrôler le monde ? Eh bien, oui, on le peut, parce qu'en 2011, l'Institut Fédéral Suisse de Technologie a étudié en profondeur 43.000 entreprises multinationales et découvert qu'elles étaient en réalité contrôlées par à peine plus d'un millier de sociétés à prises de participation croisées. Ce millier de sociétés étant à leur tour en grande partie contrôlées par environ 150 grosses entreprises, à leur tour contrôlées par 20 banques. Et donc maintenant c'est (inaudible) pour tout ça, qui représente plus de 60 % de la valeur totale de tout ce qui existe dans le monde.

Ceci, c'est un intense contrôle financier centralisé, et c'est de là que provient le contrôle.

MF : Permettez-moi de vous le demander, Jim, parce que vous avez signalé quelque chose d'intéressant concernant ces grosses entreprises (corporations). Je pensais récemment que si elles voulaient réellement changer politiquement et créer un nouvel ordre mondial, etc., ils auraient peut-être pu le faire plus tôt, mais ils semblent passer de la politique au "corporatisme" (où les grosses entreprises font la loi - NdT), et je parle du Partenariat Trans-Pacifique (PTP), je parle du NAFTA (le traité de libre-échange nord-américain - NdT), je parle de tous ces traités.

Est-ce qu'ils ont recours à ces accords commerciaux pour contrôler le monde ?

JM : Pour répondre brièvement : oui. Et voici le marché, Mel : avant la Deuxième Guerre mondiale, et à l'époque où les Illuminati de Bavière étaient actifs, à la fin du XVIIIe siècle, comme je l'ai dit, il n'existait même pas de nation allemande, mais seulement un paquet d'États allemands, et donc, avant la Deuxième Guerre mondiale, nous avions ces États différents : les États-Unis, l'Angleterre, la France, et l'Allemagne... et à l'intérieur de ces frontières nationales, existait un système financier et religieux. Des systèmes. OK ? 

La religion, les banques, les affaires, le commerce -- on peut tout décomposer de haut en bas --, pour voler les ressources naturelles, et c'est comme ça qu'ils ont commencé, comment ils ont essayé de prendre le contrôle, et ils ont réussi ! Les "ismes", le communisme, qui s'est développé à partir d'une organisation nommée la Ligue des Justes, qui était une organisation Illuminati, et ils ont juste changé leur nom en Parti Communiste !

Donc, les Illuminati ont créé le communisme en Russie, ils ont créé la NSA -- beaucoup de gens y étaient opposés et ils ne voulaient pas que les Russes gèrent tout, ils ont donc créé le National-socialisme en Allemagne, mirent Hitler au pouvoir, comme bloc contre la diffusion du communisme. Voici un autre "isme" : le Nazisme. OK ?

Et quand [Hitler] a échappé à tout contrôle -- parce qu'il ne faisait pas affaire avec les banquiers internationaux, OK ? -- les banquiers internationaux étaient ceux qui manipulaient tout ça, mais ils l'ont toujours fait avant la Deuxième Guerre mondiale à l'intérieur du système, à l'intérieur des frontières nationales : la France, l'Angleterre, l'Allemagne, etc. Et ceci jusqu'à la Première Guerre mondiale, où ils ont obtenu une guerre à l'échelon mondial, mais par la suite le système est en gros resté le même, mais maintenant, après la Deuxième Guerre mondiale, ces systèmes se sont répandus dans le monde entier !  
Donc maintenant, au lieu que le Nouvel Ordre Mondial essaie de prendre le contrôle sur l'Allemagne, sur l'Angleterre ou sur les États-Unis, maintenant ils essaient de prendre le contrôle sur eux tous ! Et c'est le cas parce c'est répandu dans le monde entier, et voilà pourquoi nous avons le mondialisme.

Et le mondialisme est très réel, et voilà ils essaient de transférer tout ce pouvoir aux Nations-Unies, tels que Global 2000 (Le Monde à l'horizon 2000), Safe Cities ("villes sûres") et autres, parce que plus ils peuvent acquérir un pouvoir centralisé, plus ils savent qu'ils sont incapables de le contrôler, et tenter de prendre le contrôle sur le monde, c'est une des plus anciennes ambitions constatées, jusqu'à Alexandre le Grand, jusqu'à (inaudible) tous voulaient être le roi du monde, d'accord ?, mais le monde est vaste et ils n'ont jamais réussi, techniquement, au niveau des communications, au niveau des transports, ils n'ont pas vraiment réussi à faire fonctionner ça, jusqu'à MAINTENANT !

Et maintenant, ils sont en position de -- si vous vous promenez en Europe Occidentale, en Amérique du Nord, en Chine, en Russie, OK ?, et vous rendez visite à une famille de la classe moyenne : elles vont se ressembler. Ils ont la même télé en couleur produite par Samsung, ils conduisent la même voiture produite par Toyota... Nous devenons une seule entité totalement mondiale. 

Et tous ces trucs qu'on voit dans les journaux sur "Oh, la Russie !" ; "La Russie a interféré dans nos élections !" ; "Oh, la Russie fait ci et nous faisons ça" et "Daech fait ceci". Tout ça, c'est du spectacle, qu'il nous offre pour détourner notre attention pendant qu'ils prennent financièrement le contrôle.

La religion est plus ou moins en déclin, il pourrait y en avoir une nouvelle. Si les choses tournent vraiment, vraiment mal, tout le monde va se tourner vers la religion et on verra soit la religion faire son retour, ou bien il y aura un nouveau type de synthèse religieuse, une "religion allégée", vers laquelle se tournera tout le monde.

Mais en ce moment même les gens sont passablement divisés, même les groupes religieux les plus radicaux sont plutôt minoritaires, et voyez-vous, l'Église catholique a perdu tant de son pouvoir et de son influence, et donc maintenant ils vivent du financier. Tout.

Nous avons tout un système financier dans notre pays, et dans le monde, fondé sur l'endettement.

Si vous avez de l'argent, vous êtes endetté. Si vous êtes endetté, quelqu'un vous contrôle. Parce que si vous achetez une maison, ou un appartement, où que vous viviez, si vous payez pour l'avoir, ou si vous payez pour vos voitures, pour vos vêtements et votre TV, le banquier vous contrôle. Vous ne pouvez tout simplement pas quitter votre métier, déménager dans un autre État, tenter quelque chose d'autre, parce que vous avez des factures à payer.

Et ceci a conduit à une situation réellement intenable, si on y réfléchit, Mel. Parce que notre société n'a jamais été aussi consommatrice, de toute l'histoire du monde, et pour que les gens continuent à consommer, il faut les maintenir insatisfaits.

Si vous êtes satisfait, pourquoi vouloir posséder une nouvelle maison, posséder une nouvelle voiture, pourquoi vouloir une nouvelle télé ? Il me faut toujours quelque chose de neuf. Ici, il nous faut avoir le produit le plus récent ici : sa couleur est plus belle, c'est plus grand, oh oui, il me le faut...

Si bien que ça nous place entre le marteau et l'enclume, parce que nous sommes en train de nous tuer avec la pollution...

MF : De plus on a la durée de vie programmée...

JM : Oh oui, bien sûr ! Pour que vous ayez à acheter quelque chose. Parce que cette ampoule électrique qui, dans les années 1920, lorsqu'on achetait une ampoule électrique, durait toute une vie, et maintenant, on voit sur l'emballage que ça dit "3.000 heures". Elle va durer 3.000 heures, puis griller : obsolescence programmée.

Et malheureusement, c'est également vrai de nos voitures et de nos réfrigérateurs, et de tout le reste, parce que les entreprises se rendent compte que si elles fabriquent un produit de qualité, il vous durera des années et des années, et vous n'en achèterez pas d'autre. Et la notion de base, c'est d'acheter plus.

Nous sommes donc dans une situation où plus nous achetons, plus nous jetons, et plus nous jetons,  plus nous nous tuons à cause de la pollution, de la camelote, des déchets, de la pollution atmosphérique, de la pollution de l'eau... OK ?

Comment pouvons-nous agir ? Eh bien, il nous suffit d'arrêter de consommer, OK ? Cela signifie, bien sûr, que chacun doit se réveiller un matin et se dire : "Bon, je ne crois pas que je vais acheter cette nouvelle maison, je ne crois pas que je vais acheter cette nouvelle voiture, je n'ai pas besoin d'une nouvelle télé, la mienne me convient."

Et, bien évidemment, si tout le monde faisait ça, si tout le monde s'arrêtait de consommer, que se passerait-il ? 

L'économie s'effondrerait. Là, nous serions fichus ! Quand je dis entre le marteau et l'enclume, nous sommes fichus si nous continuons à consommer au rythme actuel, et nous sommes fichus si nous nous arrêtons !

MF : Qu'avez-vous dit de la religion, peut-être une religion mondiale ? Vous avez probablement entendu au cours des mois passés qu'un tas de gens haut-placés, je parle de religieux, de membres de gouvernements, et même -- comment s'appelle-t-il ? -- Buzz Aldrin, qui tous sont allés en Antarctique. J'ignore si vous en avez entendu parler, mais les informations que j'ai -- vraies ou fausses, je l'ignore --, mais ils ont trouvé d'anciens artéfacts là-bas, montrant qu'il existait des gens longtemps avant, qui possédaient leur propre religion, et peut-être veulent-ils apporter cette religion-là maintenant pour en faire la religion mondiale unique qu'ils attendait. En avez-vous entendu parler ?

JM : J'en ai entendu parler, j'ignore si le problème est réel ou non, ou ce qui se passe là-bas en Antarctique. C'est un endroit très mystérieux, je pense qu'il se passe beaucoup de trucs mystérieux là-bas et nous n'en entendons parler que de bribes. Et, Mel, cela me fait revenir à ma principale plainte.

Parce que j'appartiens aux médias, OK ? J'ai une formation et une licence de journalisme, je suis journaliste, on m'a appris à chercher la vérité, "Racontez à vos lecteurs la vérité la plus exacte que vous puissiez trouver", et c'est ce que j'ai essayé de faire pendant toute ma carrière. Mais il n'existe plus de médias d'information. Il n'existe plus que différents courants de propagande, OK ? Et les seules choses que les grosses entreprises veulent que nous entendions, et que le gouvernement veut que nous entendions.

Le gouvernement, incidemment, je viens de le découvrir, appartient aux grosses entreprises (corporations). Il s'agit d'une "corporatocratie". Mieux encore, c'est du fascisme. Et j'utilise ce terme à dessein, parce que le terme de fascisme, dit-on généralement, a été inventé par...

MF : Franco.

JM : ...Mussolini

MF : Oh pardon, Mussolini !

JM : Oui, Mussolini, le dictateur italien de la Deuxième Guerre mondiale, à cause de ses Chemises Noires, les Fascistes. Incidemment, Mel, ça vient de ces Chemises Noires qui portaient cet emblème représentant une hache liée à un faisceau de bâtons. C'était un ancien symbole romain. Et les fascistes de Mussolini l'ont adopté parce qu'il représente le gouvernement central, OK ? La hache liée à un faisceau de bâtons. Les bâtons peuvent toujours être débités par la hache, et donc il représentait la force du gouvernement central. Ils étaient donc connus sous le nom de "fascistes".

Voilà donc l'origine du mot "fascisme", mais Mussolini lui-même a dit que ce n'était peut-être pas le bon terme, qu'un terme plus correct est celui de "corporatisme".

Ouah ! A-t-il vu venir les choses, ou quoi ?

MF : Absolument. J'ai entendu ça récemment. Qu'est-ce que c'était ? (Il hésite) "Le capitalisme... sans le fascisme..." Qu'est ce que c'était donc ! "Le capitalisme sans le socialisme devient le communisme, et le cap..." Bon, quoi qu'il en soit,  je ne veux pas induire en erreur.

JM : Nous allons voir : "Le capitalisme sans le socialisme..." Ah non "...AVEC le socialisme devient du communisme."

MF : Non, le contraire : "Le capitalisme sans le socialisme devient..." Désolé ! "Le socialisme sans le capitalisme devient le communisme".

JM : OK.

MF : D'accord ? Et l'autre partie, je ne me la rappelle pas pour l'instant !

JM : (Rire) "Le Socialisme sans le capitalisme devient le nazisme."

MF : Exactement, exactement. Mais vous nous avez donné un aperçu de tout le contenu du livre.

Les amis, chaque fois que je lis un livre de Jim Marrs, je m'attends toujours au meilleur, et il y parvient chaque fois !

Je veux maintenant creuser plus profond. Par exemple, si autant d'hommes politiques, Jim, ont fait allusion aux Illuminati, en utilisant peut-être différents noms, prenez par exemple l'ancien maire de New York John F. Highland. En 1922 il a dit : "La réelle menace pour notre république est un gouvernement invisible qui, tel une pieuvre géante qui étend ses tentacules poisseux sur notre Ville, notre État et notre Nation, à la tête de cette pieuvre, se trouvent les intérêts pétroliers de la Standard Oil de Rockefeller et un petit groupe de puissantes maisons bancaires, généralement appelés les banquiers internationaux, qui vont finalement diriger le gouvernement des États-Unis pour leurs propres objectifs égoïstes"

On trouve tout le temps des citations de ce type. Pourquoi rien n'a-t-il été fait ? Est-ce parce qu'ils détiennent aujourd'hui ces positions de pouvoir, Jim ?

JM : Oui. Oui. C'est pour cette même raison que je connais des gens et j'ai travaillé pour des compagnies. Il s'agit d'une structure. Vous vous rendez compte que quelque chose cloche au sommet, mais ensuite, vous souhaitez garder votre emploi si vous en dites quoi que ce soit. Sauf chuchoter au distributeur de boissons du bureau.

C'est la règle, savez-vous, la règle d'or. Qui possède l'or édicte les règles. Et plus on monte dans la sphère politique, ou dans la sphère entrepreneuriale, plus on trouve de béni-oui-oui, et ils ne veulent pas s'y opposer. Et ça remonte même jusqu'aux universités. Disons que vous voulez devenir professeur d'histoire, OK ?  Vous allez donc à l'université et suivez des cours d'histoire, et je vais vous raconter mes propres expériences personnelles.

Je suivais des cours d'histoire à la fac, et là j'ai passé un test, et pour y aller le professeur m'a demandé : "Quelles sont, à votre avis, les quatre principales causes de la Seconde Guerre mondiale ?" Eh bien, j'ai rédigé mon devoir, l'ai rendu, il me l'a corrigé et m'a mis comme note un "D". OK ?  J'ai presque été recalé !  Je suis allé le voir et lui ai demandé : "Que se passe-t-il ? Pourquoi avez-vous baissé ma note ?"

Il m'a répondu : "Parce que..." et il commence à m'expliquer, et je me suis rendu compte qu'il avait mal posé la question : il m'avait demandé ce que je pensais ! Quelles sont les quatre causes de la Seconde Guerre mondiale ? Ce qu'il voulait, c'est que je lui mette ce qu'il m'avait raconté ! Ce qu'étaient les quatre causes de la Seconde Guerre mondiale : j'étais simplement censé lui répéter ce qu'il avait dit.

Bon, j'avais déjà étudié par moi-même sur la Deuxième Guerre mondiale, et j'avais mes propres idées sur la question ! Inutile de dire que je n'ai pas fait des miracles dans ce cours, mais si j'étais resté là-dedans, et avais tenté d'être boursier ou élève-professeur dans la section d'histoire, ça ne m'aurait probablement mené nulle part.

Ce que l'éducation supérieure fait, c'est vous apprendre à vous conformer au paradigme en vigueur, et si vous en sortez, vous n'avancez pas, vous partez, vous allez ailleurs, vous changez de spécialité, OK ?

C'est donc comme ça que ça commence, dès le départ, et quand vous en arrivez à la Harvard Business School, vous êtes déjà complètement endoctriné à LEUR façon de voir les choses.

Je vais vous donner un autre exemple. Dans les années 1970, j'innovais en interviewant un expert en énergie et, à l'époque, j'en étais venu à me passionner pour la notion d'énergie solaire, parce que ça me semblait l'avenir : elle ne produit ni dangereux produits chimiques, ni gaz, ni toutes sortes de pollution, et si le soleil disparaît, nous serons tous dans la panade de toute façon. Alors pourquoi ne pas donner dans le solaire ?

Et indépendamment de cet expert en énergie, je vous interroge sur le solaire et, pour commencer, il dit, de manière très condescendante : "Bon, oui, tout ça est bel et bon, mais l'énergie solaire, c'est dans 20 ans." Bon, excusez-moi, nous voici 20 ans dans l'avenir, et nous ne profitons toujours pas d'une abondante énergie solaire. Elle existe, mais elle est chère, et seuls, une poignée de gens peuvent vraiment l'utiliser. Mais il m'explique alors pourquoi, et dit : "Vous rendez-vous compte qu'il faudrait toute la surface de l'Arizona couverte de panneaux solaires pour que suffisamment d'électricité soit produite pour alimenter la ville de Los Angeles ?" Et moi, jeune et naïf, je fais : "Oh, OK." Je m'en vais et j'y réfléchis : c'est probablement vrai. Puis, soudain, je me dis : "Attends un peu, où est la faille dans son raisonnement ?" La faille, c'est qu'on l'avait enseigné et éduqué, et qu'il ne pouvait penser qu'en termes de production centralisée : il faut générer suffisamment d'électricité, puis la transporter et l'envoyer à Los Angeles, de façon à pouvoir envoyer une facture à tout le monde, OK ?

Et si tout le monde à Los Angeles mettait des panneaux solaires sur son toit ? Rien ne changerait, ça ne perturberait pas leur foyer, et là ils bénéficieraient de leur propre électricité par eux-mêmes, et n'auraient plus à payer tous les mois la compagnie d'électricité.

MF : Oh, vous voulez parler d'énergie sans fil, comme Tesla ?

JM : Tout à fait ! Et qu'est-il arrivé à Tesla ? On l'a descendu, exploité et on lui a tout volé, et ils en cachent encore une grande partie sous prétexte de sécurité nationale. La raison derrière ça, ce sont les compagnies d'électricité, et elles ont tant de puissance, de pouvoir politique, parce qu'ils n'ont pas trouvé de moyen, s'ils passaient au solaire, et que vous ayez des panneaux solaires sur votre toit et refusiez de payer vos factures d'électricité, ils s'arrangeraient pour trouver un moyen de faire venir un nuage sur votre maison !

MF : Permettez-moi maintenant de vous demander ceci, puisque nous parlons de pétrole. J'ai récemment interviewé quelqu'un qui faisait des recherches sur le Titanic, ça et la catastrophe de l'Hindenburg étaient tous liés au fait qu'ils représentaient une menace pour l'industrie pétrolière.

Que savez-vous de ça ?

JM : Eh bien, je pense que c'est tout à fait vrai, dans le cas du Hindenburg. Quand l'Hindenburg a explosé et a été filmé dans les actualités, ça a été vu partout et c'est devenu un événement majeur, qui a sonné le glas de différentes formes alternatives d'énergie. Et le fait est que, si vous creusez, qu'il s'agissait pas seulement... que c'était un complot. Les États-Unis ont refusé de..., et quand on dit les États-Unis, il nous faut creuser la question et trouver précisément quels sont les individus impliqués, mais je parierais tout ce que vous voulez qu'on trouverait des gens haut-placés de l'industrie pétrolière, et ils ont refusé de vendre de l'hélium. Nous avions une énorme usine d'hélium, ici même au Texas, et c'était ininflammable, mais ils ont refusé d'en vendre aux Allemands...

MF : L'embargo.

JM : Ils ont placé un embargo sur eux, pour les faire utiliser l'hydrogène, oui, et l'hydrogène, incidemment, est de retour aujourd'hui, avec juste un petit peu de bricolage sur le carburateur de votre voiture, vous pourriez la faire fonctionner à l'hydrogène, qui n'est pas inflammable, et non polluant, en ce qu'il est inflammable, mais peut être contrôlé.

Nous pourrions avoir une économie fondée sur l'hydrogène, mais là encore, à cause du Hindenburg, les gens pensent hydrogène égale explosion, donc ça continue, et dans ce cas je pense que vous avez raison.

Maintenant, pour le Titanic, je ne suis pas complètement certain de la façon dont ça a pu affecter l'industrie pétrolière.

MF : C'était l'industrie charbonnière à l'époque ! Le charbon était partout.

JM : Oui. J'aurais pensé que le naufrage d'un navire aurait des conséquences sur l'industrie charbonnière.

MF : Non. Après le naufrage du Titanic, les moteurs ont tous été changés pour utiliser le pétrole.

JM : Oh, je vois. Sur un navire.

MF : Exactement.

JM : Navire et charbon, OK, j'ai compris.

MF : Exactement.

JM : OK, c'est possible. Ce serait un clou de plus dans le cercueil, une goutte de plus qui ferait déborder le vase.

Je pense que le principal but du naufrage du Titanic a été en numéro un l'assurance. Si vous étudiez la chose, ce n'est même pas le Titanic qui a sombré, mais son frère jumeau...

MF : Le Titanic ou l'Olympic ? L'Olympic ?

JM : L'Olympic, oui. Mais ensuite, il existe une autre raison, en plus de ça, quelques-uns des gens riches les plus puissants -- les Astor, je pense qu'il s'agissait des Astor, et d'autres de ce pays étaient à bord, et ils y ont laissé leur vie. Et ce qui est assez intéressant, c'est que ces gens...

MF : Ils étaient contre la Fed, la Réserve Fédérale...

JM : C'étaient les gens mêmes qui s'opposaient au Système de la Réserve Fédérale (fondée en 1913, le Titanic ayant sombré en 1912 - NdT). Oui, j'ai tendance à croire que c'était probablement là la cause principale. Mais alors, (inaudible) les choses ensemble, comme l'assassinat de Kennedy : s'agissait-il seulement du fait qu'il voulait nous retirer du Vietnam, ou seulement parce qu'il voulait réduire le pouvoir du Système de la Réserve Fédérale, ou seulement qu'il poursuivait le crime organisé ? Oui. Ou qu'il menaçait de (inaudible) la CIA ? Était-ce seulement cette combinaison ?  Et de nouveau, des gens ont pensé qu'il fallait faire quelque chose à ce sujet, et donc, quand il a été tué, personne n'a rien dit, ils se sont contentés d'aller dans le sens de la version fausse qui nous a été proposée.

MF : Incidemment, j'ai retrouvé ce que je voulais dire auparavant : "On ne peut pas avoir de socialisme sans capitalisme, sinon cela devient du communisme, mais on ne peut avoir de capitalisme sans socialisme, sinon cela devient du fascisme."

JM : Oui. Nous y voici ! Et c'est très vrai. Et voilà pourquoi nous critiquons continuellement le socialisme dans ce pays (les États-Unis), et pourtant nous avons -- regardez la Sécurité Sociale, regardez le Medicare, nous avons tout un tas de (inaudible)...

MF : Exactement.

JM : Oui. Et je pense que le truc, c'est d'atteindre un équilibre. Il faut que j'écrive ça, que je me la répète, c'était bon.

MF : Nous pouvons admettre que nous ne pouvons avoir de socialisme sans capitalisme, sinon cela devient du communisme, mais on ne peut avoir de capitalisme sans socialisme, sinon cela devient du fascisme.

JM : Du fascisme.

MF : Incidemment, les amis, je dis ça, mais ça ne veut pas dire que je sois un socialiste, (rire)  simplement parce que je le lis ! Mais, quoi qu'il en soit, je regarde ça en pensant au mécanisme utilisé pour contrôler l'humanité, et il y en a tout un tas rassemblés dans deux grandes catégories : vous les avez mentionnées.

Encore une fois : la religion et la finance sont-elles les deux principaux mécanismes de contrôle de l'humanité ?

JM : Ils l'ont été dans le passé. Aujourd'hui la religion a plutôt faibli, bien qu'elle soit encore très forte et influence toujours un grand nombre de gens. Des tas de gens sont convaincus que si quelque chose est impie, alors ils sont contre, ou vont l'être. OK ? Donc, oui, en gros cela continue.

Mais maintenant la clé du mécanisme social, c'est l'argent. L'argent est partout. Tout est lié à l'argent. Et il y a ceux... je veux dire : des films entiers ont été tournés sur des gens qui sont des voleurs de banque qui feraient n'importe quoi pour avoir de l'argent.

MF : Mais je regarde comment, dans le passé, des pays entraient en guerre pour conquérir des territoires, des ressources, et je pense à la Chine, par exemple. Ils n'ont même pas besoin de lâcher une bombe ici : ils achètent Hollywood ! Et ils sont en train de changer la culture et, en gros, si vous examinez certains des films, la Chine apparaît presque comme un paradis !

Incidemment, je ne diabolise pas la Chine, mais je n'apprécie pas le fait qu'ils soient en train de changer notre culture de cette façon-là, en rachetant les studios d'Hollywood.

JM : C'est vrai. En fait, je l'ai déjà dit aux gens. Je leur ai dit : "Ne vous attendez pas à voir un soldat chinois se présenter chez vous : ce pourrait être un type habillé en homme d'affaires avec un morceau de papier, et qui vous dira : 'Cet endroit m'appartient, fichez le camp !'"

MF : Maintenant, le jour de l'enregistrement de cette interview, le Groupe Bilderberg est en train de se réunir en Virginie. Aujourd'hui, les amis ! Le Groupe Bilderberg est-il une succursale des Illuminati, Jim ?

JM : Eh bien... oui et non. Tout d'abord, tous les membres du Groupe Bilderberg ne sont pas des Illuminati, il se peut que certains d'entre eux soient de braves gens, mais il y a un noyau dur, mais aussi beaucoup de ceux qui assistent la réunion des Bilderberg ne sont pas les décideurs. Ce ne sont que des représentants, OK ?

Et ceci nous renvoie au leadership corporatiste. Disons que le gars qui se fait 50 millions de dollars par an est le PDG d'une énorme multinationale. Est-il un instrument du Nouvel Ordre Mondial Illuminati ? Eh bien, pas consciemment, OK ? Il se peut qu'il soit un type parfaitement correct, mais c'est l'administrateur en chef, il ne prend pas réellement les décisions, il veille seulement à ce que l'entreprise fonctionne de manière productive et profitable, et il a probablement un diplôme de la Harvard Business School, OK ? Et il se peut qu'il soit un type parfaitement correct, mais il est responsable devant son conseil d'administration, qui est responsable devant le président, lui-même responsable devant l'actionnaire principal, et c'est là où pas mal de gens s'embrouillent, car beaucoup de gens pensent qu'avoir les actions déterminantes d'une grosse entreprise, vous devez en posséder plus de 51 %. Ce n'est pas vrai.

Si personne ne possède plus de 3 % des actions de la compagnie et que vous en possédez 4 %, vous êtes l'actionnaire majoritaire et ce que vous dites importe. Voilà comment ils contrôlent ces grosses entreprises, et ils envoient leurs représentants au Bilderberg, de façon qu'ils puissent s'exprimer et savoir le fin mot des nouvelles polices et futurs programmes, ce qu'ils doivent soutenir et ne pas soutenir.

J'aurais aimé l'entendre au Bilderberg de l'an dernier et voir comment ils parlaient :"OK, Hillary va être présidente" (rires), oui, si... si c'est qui a été dit ! On en a peut-être parlé dans les couloirs, du genre : "OK, nous allons tous faire de la pub pour Hillary, mais nous allons mettre Trump aux commandes." parce qu'il agit certainement en leur nom en de nombreuses occasions.

MF : Oui, j'étais justement en train d'y penser, parce que, de toute évidence, toute personne qui va être choisie comme candidate doit passer par le filtre des Illuminati. Je n'en doute pas. Mais une fois de plus, Trump est en train de modifier certaines des positions qu'il avait en période électorale, mais en même temps, je le vois nous sortir du PTP (Partenariat Trans-Pacifique), je le vois les sortir des Accords de Paris, dont incidemment beaucoup de gens se plaignent, mais à mes yeux ce n'est rien d'autre qu'une taxe-carbone de 15.000 milliards de dollars.

JM : Tout à fait ! Et ce qu'ils veulent faire, c'est réduire le CO2. Et si nous nous débarrassons de tout le CO2, ce monde serait une planète morte !

MF : Pas d'arbres !

JM : Est-ce que personne ne comprend que les arbres, les plantes et nous, dépendons du CO2 pour vivre ?

De fait, je suis déjà choqué par la façon dont ici, au Texas, ils construisent et construisent, d'où pensent-ils que viennent les gens ? De Californie, je suppose ! Ils fuient la Californie. Ils viennent, et je vois ça parce que je suis dans le Texas rural. Ils sortent ici et ils obtiennent un joli morceau de terrain, et la première chose que font ces entrepreneurs en bâtiment, c'est abattre tous les arbres au bulldozer, puis est-ce qu'ils les tronçonnent, et laissent les gens venir les acheter ou les prendre comme bois de chauffage pour l'hiver ? Non, ils en font juste de gros tas et ils les brûlent ! Maintenant ils polluent l'air et tuent les arbres ! Bon sang, qu'est-ce que c'est que ça ?

C'est ce qui se passe, plus tous les autres dommages infligés à l'environnement, et maintenant ils arrivent avec des taxes à cause du CO2, qui apporte la vie. Nous en avons besoin : c'est ce qui fait prospérer les arbres et l'herbe. Nous serions tous en meilleure forme s'il y avait plus de CO2 !

Donc vous voyez, tout est juste à l'envers, et ce sont des idiots qui sont les responsables.

MF : Et les gens ne remettent pas ça en question ? Je viens de dire que... (inaudible)

JM : ...parce qu'ils regardent la télé. 

MF : Oui. Oui.

JM : Ils regardent la télé, et la télé, c'est le plus grand mécanisme de manipulation des esprits jamais conçu. Et tout ça est entièrement sous le contrôle de 5 grosses entreprises. Tout ce que vous voyez et entendez : pas seulement la TV ; la radio -- à l'exception peut-être de Mel et de Veritas (rires).

MF : Chaque année, quand je vous parle, ce nombre diminue d'un, incidemment.

JM : Oui. Oui. Exactement. Et ils contrôlent tout ce que vous voyez et entendez. Pas seulement les actualités, les divertissements, le contenu, les films, les disques, les bandes magnétiques, les cassettes, les CD, tout.

Mais de nos jours, la musique, les magazines, les panneaux d'affichage, ce que vous voulez, tout ce que vous voyez ici est sous le contrôle d'une poignée de grosses entreprises, toutes possédées par mandats d'administrateur croisés.

MF : J'ai été très, très impressionné par le fait que vous ayez inclus dans votre livre -- laissez-moi juste consulter mes notes ici  -- Voyons voir, où est-ce donc... Je ne m'y attendais pas, mais il semble bien que vous ne laissez rien au hasard, Jim.

Vous dites : "Cela peut paraître bizarre, mais même la scène musicale d'aujourd'hui pet se révéler le résultat d'un plan Illuminati nazi datant d'avant la Seconde Guerre mondiale, visant à changer la musique, afin de remplacer la tranquillité et l'harmonie par le mécontentement et l'agressivité."  Oh, bien. Je suis vraiment content que vous ayez signalé ça dans votre livre.

Pouvez-vous résumer, pour ceux qui nous écoutent, la transition de 432 Hz à 440 Hz pour le "diapason de concert", l'outil de fréquence a changé et pour quelle raison ?

JM : D'accord. Eh bien, oui. Sans vous faire tout un baratin historique, la plus grande partie de la musique a été accordée sur -- qu'est-ce que j'ai écrit là ? -- 300... 300...

MF : 432. C'était avant 432, et c'est devenu 440...  

JM : 432. OK. Et ce ton est un ton très homogène et ils utilisent ce ton pour tester les plantes, etc. Si vous jouez de la musique à 432 Hz, la plante a tendance à se pencher vers le haut-parleur, vous savez alors qu'elles adorent et qu'elles prospèrent, OK ?

Ils ont découvert que si vous élevez cette fréquence à 400Hz (NdT - Jim veut dire 440Hz !), cela provoque un effet discordant sur la vie des plantes. Les plantes qui doivent supporter du 440 Hz, qui est... Savez-vous, 432 Hz a été utilisé tout au long de l'Histoire. On a trouvé des luths antiques utilisés dans l'Egypte de l'Antiquité et ils sont à 432Hz, mais quand vous montez à 440Hz, ça produit une sorte de discordance et c'est très agressif.

Et aujourd'hui, la plus grande partie de la musique classique est en 432 Hz, mais si vous allez à du heavy metal qui vous cogne dans la tête, et certaines formes de rock, pas toutes, mais certaines, ils sont accordés en 440 Hz, ou 400 Hz, ce qui est très discordant et crée une absence d'harmonie, du mécontentement, de l'agitation, et c'est ce que les Nazis ont découvert au moment de la Deuxième Guerre mondiale, ou juste avant, et ils ont découvert que c'était pourquoi tous les Nazis défilaient au son de toutes ces grandes fanfares et ils jouaient à la fréquence 440. Et ça excitait les gens : "Allons défiler, allons conquérir le monde !" et ça les mettait en condition.    

C'était dû à un gars qui avait développé tout ça et compris que c'était ce dont ils avaient besoin. Voilà pourquoi il a pu convaincre les associations musicales mondiales de passer à cette fréquence de 440 Hz, que nous utilisons toujours actuellement.

Il nous serait sans doute très utile d'avoir de la musique calmante, agréable -- je ne parle pas de la musique qu'on passe dans les ascenseurs, qui vous endort -- mais d'une musique d'un niveau un peu supérieur à ce que nous obtenons.

Mais là encore, ça nous ramène à notre société de consommation. Et une société de consommation ne peut pas se perpétuer si tous les gens sont en harmonie, vivent en paix et se sentent plutôt satisfaits de leur sort et du monde.

MF : J'en ai parlé il y a des années au directeur de la Tucson Symphony, et je lui ai demandé : "Pouvez-vous me dire quelle fréquence vous êtes accordés ?" Et il m'a répondu : "440." Il croyait que c'était la seule fréquence qui existait. 

JM : C'était comme ça ! (inaudible)

MF : (inaudible) ...oui, il pensait que c'était comme ça, et il a commencé à approfondir la question. Et maintenant je possède un logiciel, que je recommande tout le temps à mes auditeurs. Toute la musique classique que vous écoutez de nos jours est à 440 Hz.

Maintenant, si vous mettez un CD, ou une cassette compacte ou stéréo-8, ou autre, dans mon logiciel, vous écoutez maintenant à la fréquence 432. Vous savez qui est J. Whitener, n'est-ce pas ?

JM : Euh..., oui.

MF : Eh bien, j'ai envoyé ceci à J. et il n'en croyait pas ses oreilles. Il m'a appelé, et m'a dit : "Mel, j'en ai pleuré ! J'ai réellement pleuré, à cause de ce que j'ai ressenti en écoutant cette musique, telle qu'elle est maintenant."

Donc, pour moi, ça va de toute évidence au-delà du mécontentement, du malaise : c'est du stress. Tout ça mène à une seule chose : la nausée.

Et je pense que si nous revenions tous à 432 Hz, cela nous maintiendrait même tous en bonne santé !

JM : Oui. Qu'est-ce que vous avez ? C'est un disque ? Qu'est-ce qu'il fait ?

MF : C'est un logiciel. Je vous l'enverrai si vous le souhaitez.

JM : Avec plaisir ! J'écoute surtout de la musique classique, de toute façon. Et vous avez probablement raison : ce que j'écoute est probablement en 440 Hz. J'aimerais vraiment l'avoir en 432 Hz !

MF : Je pourrais également vous envoyer un extrait de l'interview que j'ai faite d'eux. À la fin de cette interview, j'ai inclus quelques morceaux de musique classique, avant et après. Donc afin que vous puissiez... Certaines personnes, qui ont une meilleure oreille, peuvent vraiment sentir la différence, mais pas la plupart des gens. Seul le peut votre corps.

JM : Mmmmh ! Mmmmh !  Intéressant !

MF : Et vous êtes intéressé. Il me faut maintenant vous demander autre chose à propos de l'Antarctique : pensez-vous que quelque chose se passe là-bas, dont nous ne sommes pas au courant ?

JM : Absolument ! Mais ne me demandez pas quoi, parce que nous ne sommes pas au courant, et ils ne vont pas nous le dire !

La seule chose que je sache, c'est que le Vatican a construit un télescope là-bas. Nous avons notre propre gros, très gros, un de nos plus gros télescopes là-bas, et je pense qu'il peut y avoir un rapport avec tout ce qui concerne ce corps planétaire nommé Planète X, ou Endeavor...

MF : Nibiru

JM : ...ou autre. Et on suppose qu'il va devenir visible dans un proche avenir et si c'est le cas, ils disent qu'il viendra... qu'il sera tout d'abord visible dans l'Hémisphère Sud. Je pense donc seulement qu'ils se préparent à le suivre à la trace.

MF : A propos, puisque nous parlons de catastrophes...

JM : Hé, attendez, attendez, Mel ! Dans le même registre, il est évident qu'ont lieu des changements climatiques, quelque chose qui affecte l'environnement sur cette planète. La glace, des choses fondent, et des choses se réchauffent, bla bla bla.

Mais, désolé, Al Gore, ce n'est pas la faute de nos SUV. Parce que, quoi qu'il se passe, Mel, ça se déroule à l'échelle du système solaire, le Soleil agit bizarrement, il ne suit pas sa routine habituelle. Les calottes polaires de Mars diminuent, c'est-à-dire qu'elles fondent. Sur certaines des lunes de Jupiter, la glace fond. Il se passe des choses sur Jupiter.

MF : Ils ont peut-être des SUV là-bas.

JM : Peut-être bien ! C'est peut-être le cas ! Il existe peut-être un tas de SUV jupitériens ! Et il y a de nombreuses planètes qui deviennent plus lumineuses.

En tout cas, ce qu'il se passe se passe au niveau du système solaire. Maintenant qu'est-ce qui pourrait influencer l'ensemble du système solaire ? Eh bien, la seule chose à laquelle je puisse penser, c'est Niburu, ou qu'est-ce que ce soit. Un quelconque corps planétaire, ou comme le disent certaines personnes, c'est un système solaire miniature, mais quoi que cela soit, ça se trouve sur une orbite elliptique qui passe dans l'entourage de la Terre tous les -- combien déjà ? -- 3.600 ans, quelque chose comme ça, et que cela s'approche, et que nous pourrions le voir dans un avenir relativement proche. Et que chaque fois qu'il revient à proximité, il cause des perturbations dans le système solaire, et cela pourrait expliquer la météo erratique que nous avons, et cela pourrait aussi remonter à des temps anciens, aux récits de certaines des grandes catastrophes, comme le grand Déluge, bla bla bla, des choses de ce genre.

MF : Nous avons dépassé la première heure, et il nous faut maintenant marquer la seule et unique pause.

Comment peut-on acheter The Illuminati, the Secret Society That Hijacked the World, avant de revenir après la pause ?

Jim, comment peut-on acheter le livre, et tous vos autres grands ouvrages ?

JM : Eh bien, il faut aller sur mon site, jimmarrs.com, c'est Marrs, avec 2 "r", ou vous pouvez aller dans n'importe quelle librairie et, bien sûr, Amazon.

MF : Excellent, les amis. C'est une passionnante interview de Jim Marrs.

T
he Illuminati, the Secret Society That Hijacked the World

J'ai ici des tonnes et des tonnes de notes, sur des choses dont j'aimerais que nous discutions quand nous reviendrons pour approfondir les choses.

Ici Mel Fabregas, et vous êtes en train d'écouter Veritas.

Restez !

Merci d'écouter la première partie de cette très importante interview Veritas.

Pour en écouter le reste, rendez-vous sur la section réservée aux membres, ou abonnez-vous à veritasradio.com Vous ne voulez pas manquer le reste !

N'oubliez pas de rendre visite au magasin Veritas, où vous trouverez d'excellents produits, comme du soufre pur bio, des rebondisseurs, du curcuma, et d'autres grands compléments alimentaires.

Merci.





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+