Chercher

__________________________________________________________



Forum de Project Avalon

Des chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


DISCUSSIONS GÉNÉRALES

Films, TV, livres et culture populaire


Les effroyables drones-assassins

Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.


Message N°1        14 novembre 2017 (Pour l'original, voir ici.)
France
Modérateur Hervé's Avatar
Default Les effroyables drones-assassins

Le documentaire "Slaughterbots", commandité par des professeurs d'université, montre l'horreur des drones (VIDÉO)

Information Clearing House
Lu 20 nov 2017 09:19 UTC



Dans Slaughterbots, des drones autonomes utilisent l'intelligence artificielle afin de décider qui tuer. Ce court-métrage a été commandité par des professeurs et des chercheurs universitaires pour avertir le grand public des dangers des armes autonomes. 

La bande-annonce :


[Traduction de la vidéo :
(Écran)
Ce film anti-utopique ne vient pas d'Hollywood...
Il a été commandité par des professeurs d'université
Il présente un monde où les drones, utilisant l'intelligence artificielle, décident qui tuer

Démonstrateur : ...On disait autrefois  "les armes à feu ne tuent pas les gens, ce sont les gens qui tuent."
Eh bien ce ne sont pas les gens !
Regardons les armes prendre les décisions.

(Écran)
Les drones utilisent la reconnaissance faciale pour choisir leurs cibles

Ce film est de la fiction...
...mais il a pour but d'avertir d'un danger potentiel bien réel
(Bandeau d'information) Dernière minute : attentat au Sénat
Des engins mortels ont déjoué les mesures de sécurité
Présentatrice : "Le pays est encore en train de se remettre de l'incident d'hier, que les officiels décrivent comme une sorte d'attaque automatisée..."

Stuart Russell (professeur en sciences informatiques, UC Berkeley) : Ce court-métrage représente plus qu'une simple hypothèse, il montre ce qu'il advient quand on militarise et intègre des technologies que nous possédons déjà.

(Écran)
Les auteurs du film demandent l'interdiction dans le monde entier des armes qui ne nécessitent pas un véritable contrôle humain.

Stuart Russell : Nous avons une possibilité d'éviter l'avenir que vous venez de voir, mais la période où nous pouvons encore agir va bientôt se terminer.]

Commentaire de SOTT
:
Ces universitaires avaient de bonnes raisons de commanditer ce documentaire, si l'on considère les massacres commis par les administrations présidentielles étasuniennes et le potentiel qu'offre l'utilisation de cette arme sur le sol américain :
Documentaire intégral [7 minutes]:


Source : http://www.youtube.com/watch?v=6P39bj2chhk

[Traduction du court-métrage :
(Écran)
StratoEnergetics LIVE STREAM
http://wwww.stratoenergetics.com
Buenos Aires Event
TV Truck 02
Démonstrateur : Des pilotes-clients ont dirigé l'an dernier presque 3000 frappes précises.
Nous en sommes extrêmement fiers !
Cela nous permet de séparer les méchants des bons. C'est énorme !
Mais nous avons encore plus important.

(Fort bourdonnement de drones)

Vos gamins ont probablement un de ces engins, pas vrai ?
Pas tout à fait.

(Il essaie d'en attraper un, mais le rate)

Un sacré pilote ? Non, cette adresse est uniquement due à de l'IA (intelligence artificielle). Il vole de lui-même. Son processeur peut réagir 100 fois plus vite qu'un être humain. Son mouvement aléatoire est une protection contre les tireurs d'élite.

(Le drone atterrit dans sa main.)

Comme tous les appareils mobiles actuels, il possède des caméras, des capteurs, et tout comme vos téléphones et les applications de réseaux sociaux, il fait de la reconnaissance faciale.
Ici, à l'intérieur, il y a 3 grammes d'explosif à charges formées.
Voilà comment ça fonctionne.

(L'homme lance le drone, qui va exploser sur le visage d'un mannequin ciblé par reconnaissance faciale.)

Vous avez vu ça ?

(Le public applaudit)

Ce petit "bang" suffit pour pénétrer dans le crâne et en détruire le contenu.
On disait autrefois  "les armes à feu ne tuent pas les gens, ce sont les gens qui tuent."
Eh bien ce ne sont pas les gens !
Ils peuvent devenir émotifs, désobéir aux ordres, viser trop haut.

Regardons les armes prendre les décisions !

Maintenant croyez-moi : ces types-là étaient tous des sales types.
Ça, c'est une frappe aérienne de précision chirurgicale !

(Applaudissements)

Il s'agit là d'une gamme de produits, entraînés comme une équipe. Ils peuvent pénétrer dans des bâtiments, des voitures, des trains, éviter les gens, et les balles, éviter pratiquement toute action adverse.

On NE PEUT PAS les arrêter !

(Applaudissements enthousiastes du public)

Je vous ai dit que c'était énorme.

Pourquoi ?
Parce que nous voyons grand !

Regardez !

(Sur l'écran, un avion de transport largue des milliers de drones)

Pour 25 000 000 $, vous pouvez acheter ceci : de quoi tuer la moitié d'une grande ville, la mauvaise moitié !

Le nucléaire, c'est démodé.
Éliminez complètement votre ennemi, pratiquement sans courir de risques : définissez-le, larguez l'essaim et détendez-vous.
Ces produits sont disponibles dès maintenant !

---------
(Écran)
Les armes à IA vont "abréger la guerre"
Démonstrateur : Nous avons un réseau de distribution, qui prend les commandes des militaires, celles des forces de l'ordre, et de clients spécialistes.

---------
(Écran)
(Bandeau d'information) Dernière minute : attentat au Sénat
Des engins mortels ont déjoué les mesures de sécurité
Présentatrice : Le pays est encore en train de se remettre de l'incident d'hier, que les officiels décrivent comme une sorte d'attaque automatisée qui a tué au Capitole 11 sénateurs américains.

---------
(Bandeau d'information) Dernière minute : Des sénateurs visés individuellement)

(Scène d'urgence) Blessé : ils volaient de partout, mais ils n'ont attaqué qu'un côté de l'allée. C'était le chaos. Les gens se précipitaient...

---------
(Bandeau d'information) Attentat au Sénat : que s'est-il passé ?)

Femme : ...par les hautes fenêtres, où ils ont fait des petits trous très précis pour pouvoir entrer dans les bâtiments.

---------
(Bandeau d'information) Dernière minute : Un sénateur de Floride fait la respiration artificielle à un confrère

Femme : Qu'avez-vous fait à Victor ?

Sénateur : J'ai juste fait ce que j'ai pu pour lui. Ces engins ne s'intéressaient même pas à moi, ils se contentaient de bourdonner...

--------
(Bandeau d'information) Dernières nouvelles du Sénat : les enquêteurs se penchent sur le mobile de l'attentat

Présentateur : De source gouvernementale, on admet que les services de renseignement ignorent qui est à l'origine de l'attentat, qu'il s'agisse d'un groupe étatique ou même d'un individu isolé...

---------

(Bandeau d'information) Des machines à tuer - quoi ensuite ?

Femme : Alors, si nous ne pouvons pas nous défendre, il faut que nous répliquions !

--------

(Bandeau d'information) Dernière minute : De nouveaux problèmes de sécurité nationale

Officier : Nous investissons énormément dans des projets de défenses classifiés...

---------

(Bandeau d'information) Les États-Unis mettent au point une réponse aux attaques

Femme : Nous en faisons notre dissuasion, comme notre dissuasion nucléaire. Nous entassons par millions, par milliards...

---------

(Bandeau d'information) L'US Army fait face à la menace

Officier : ... les installations cruciales, la Maison Blanche...

----------

(Bandeau d'information) Dernière minute : la panique fait fermer les écoles à Los Angeles

Officier : ... La Bourse, Wall Street...

----------

Homme : Nous souhaiterions pouvoir intervenir sur place dans toutes les communautés de notre pays, mais ce n'est pas le cas.

(Titre d'article Internet) Réagir : mais contre qui exactement ?

Mère (inquiète) : Allô, Oli. C'est comment à Edimbourg aujourd'hui ? Comment vont tes études ?

Oliver : Très bien.

Mère : Hé, on fait une séance vidéo aujourd'hui ?

Oliver : Peux pas. Je suis avec des gens.

(Inaudible)


Oliver : Non, c'est pas possible.

Mère : Écoute ! Je vois ici des photos avec quelqu'un...

(Image où le fils apparaît dans une sorte de viseur. La mère est inquiète)

(Réponse du fils inaudible)

Mère : C'est quoi cette vidéo, ici ? Oh zut. Je ne vais pas cliquer sur notre...

Oliver : C'est juste ce type des Droits de l'Homme fan d'oppression ou autre...

Mère (de plus en plus angoissée) : Chéri, chéri, tu ne vas pas faire de politique, n'est-ce pas ?

Oliver : (Inaudible) On est en sécurité ici, exactement comme tu me l'avais dit. (On voit des policiers anti-émeute (?) dans la rue déserte)

----------

(Bandeau d'information) Gouv. britannique : "R.A.S."
----------

(Bandeau d'information) Des questions à propos de la réaction sécuritaire

---------

Présentateur :
La police n'a pas indiqué ce matin ce qui avait déclenché l'alerte...

----------
(Bandeau d'information) Augmentation de la violence)

Présentatrice : ...affirment qu'il serait inutile d'assouplir la législation sur les armes à feu face à la "boîte à massacres"...

---------

(Bandeau d'information) La réaction sécuritaire ridiculisée par ses adversaires

Responsable de la police (?) : Ne vous mêlez pas à la foule. À l'intérieur, couvrez les fenêtres de...

----------

(Bandeau d'information) Attentats sur des immeubles au Cap : "des centaines" de morts

Présentateur TV : Protégez votre famille.... Restez à l'intérieur.

----------

(Des drones attaquent le bâtiment universitaire où se trouve Oliver. Sa mère le voit se faire tuer)

-----------

(Bandeau d'information) Dernière minute : 8300 étudiants tués. 12 universités touchées

Présentateur TV : Les autorités essaient toujours de comprendre les attentats qui frappent les campus universitaires du monde entier, où certains étudiants sont visés et pas d'autres. Les recherches d'un mobile se dirigent apparemment vers les réseaux sociaux et une vidéo partagée par les victimes, qui dénonce la corruption au niveau le plus élevé de...

-----------

(Bandeau d'information) Les victimes ciblées à cause de messages sur les réseaux sociaux ?

Homme : Le battage fait autour de ça n'a rien de surprenant. Cette arme a éliminé les dépenses, le danger, et le risque liés au fait de faire la guerre. Et maintenant nous ne pouvons même plus nous permettre de défier vraiment qui que ce soit, pas même le plus petit groupe marginal, ni un excentrique.

Présentatrice : Qui pourrait en être l'auteur ?

Homme : N'importe qui.

-----------

(Retour à la scène du début. Sur l'écran derrière le démonstrateur : Armes intelligentes)

Démonstrateur : Les armes bêtes tombent là où vous les envoyez.
Les armes intelligentes consomment des données.
Si vous pouvez trouver votre ennemi, en utilisant des données, même au moyen d'un hashtag, vous pouvez viser une idéologie malfaisante, à l'endroit même où elle commence (il montre son cerveau).

(Applaudissements enthousiastes)

-------------

(Écran)
StratoEnergetics LIVE STREAM
http://wwww.stratoenergetics.com
Buenos Aires Event
TV Truck 02      

--------------

Stuart Russell : Ce court-métrage représente plus qu'une simple hypothèse, il montre ce qu'il advient quand on militarise et intègre des technologies que nous possédons déjà.

Je suis Stuart Russell, professeur de science informatique à Berkeley.
Je travaille depuis plus de 35 ans sur l'intelligence artificielle (IA). Son potentiel positif pour l'humanité est énorme, y compris pour la défendre.
[Mais] permettre à des machines de choisir de tuer des êtres humains sera dévastateur pour notre sécurité et notre liberté.
Des milliers de mes collègues chercheurs sont d'accord : nous avons une possibilité d'éviter l'avenir que vous venez de voir, mais la période où nous pouvons encore agir va bientôt se terminer.


Plus d'informations sur
Autonomousweapons.org
Fin du court-métrage]
 





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+