Chercher

__________________________________________________________



Forum de Project Avalon

Des chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


DISCUSSIONS GÉNÉRALES

Science



Découvert dans une décharge au Pakistan : un champignon qui dégrade le plastique

Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.


Message N°1        17 juillet 2018 (Pour l'original, voir ici.)

UK 
Fondateur d'Avalon

Bill Ryan's Avatar  
Default Découvert dans une décharge au Pakistan : un champignon qui dégrade le plastique

Ceci est intéressant. Cela pourrait se révéler très important... A-t-on fait des mises à jour ? Ce reportage a presque un an.

Découvert dans une décharge au Pakistan :
un champignon qui dégrade le plastique



22 septembre 2017

Des scientifiques pensent avoir découvert une solution au niveau croissant de détritus en plastique sur la planète, sous la forme d'un champignon dévoreur de plastique.

Des chercheurs à la recherche d'un moyen naturel de dégrader en toute sécurité les détritus  en plastique ont extrait des échantillons d'une décharge située près d'Islamabad au Pakistan, et découvert dans le sol un champignon qui se nourrissait de plastique.

Le principal auteur de l'étude, le Dr Sehroon Khan, du Centre international pour la recherche en agroforesterie (ICRAF) et de l'Institut de biologie de Kunming, a déclaré : "Nous avons choisi de prendre des échantillons dans une décharge d'Islamabad au Pakistan, afin de voir si quelque chose s'y nourrissait de plastique, comme d'autres organismes se nourrissent de plantes mortes ou de matières animales."

L'étude qui en a résulté, publiée dans le journal scientifique Environmental Pollution, a isolé le champignon, identifié comme étant l'Aspergillus tubingensis trouvé dans la décharge, afin d'évaluer ses capacités à dégrader le polyester-polyuréthane. 

Le polyuréthane est utilisé dans la fabrication de toute une variété d'objets et de composants du quotidien, dont les pneus, les préservatifs, les tuyaux, les chariots de supermarché, les butées élastiques de suspension de voiture, et des colles.

l'équipe de recherche a testé de trois manières différentes la capacité du champignon à dégrader le polyuréthane : sur une plaque gélose, dans un liquide, et enfoui dans le sol.

Les résultats ont montré que la dégradation du plastique était optimale dans le cas de la gélose.

Le résumé de l'étude précise : "En particulier, après deux mois en milieu liquide, le film de polyuréthane s'était totalement dégradé en éléments plus petits."

Le Dr Khan ajoute : "Le prochain objectif de notre équipe est de déterminer les conditions idéales de la croissance du champignon et de la dégradation du plastique, en tenant compte de facteurs comme les niveaux de pH, la température et les milieux de culture."

"Ceci pourrait permettre l'utilisation du champignon dans les usines de traitement de déchets, ou même dans des sols déjà contaminés par des déchets plastiques."

En images : pollution par les plastiques dans le monde









Message N°7        20 juillet 2018 (Pour l'original, voir ici.)

Bob
Bob is offline

Membre d'Avalon  Bob's Avatar
Default Découvert dans une décharge au Pakistan : un champignon qui dégrade le plastique

Quote Posté par conk (ici)
Quote Posté par Bob (ici)
Ce champignon est-il sans danger pour les êtres humains ? .....

Cette histoire me rend perplexe... Combien de gens ont-ils des "excès de mucosités" le matin, ou tard le soir, ou pendant leur sommeil ? Cela fait un moment que ce problème de champignons me préoccupe...
J'ai lu plusieurs fois que selon des recherches objectives la plus grande partie des sinusites ou des problème d'infection des sinus n'était pas d'origine bactérienne, mais fongique. Votre médecin vous fait perdre du temps et de l'argent en vous proposant des antibiotiques. le Dr. Jonathon Wright propose le xylitol comme agent antifongique en cas d'infection.

Lorsque j'étais réparateur de radar antimissile dans l'Armée, on utilisait un liquide transparent (dont j'ai oublié le nom : du tolulène, du tolène ????) pour mettre en place le châssis haute tension. Officiellement, c'était pour dissiper la chaleur qui provenait des grosses diodes, mais un vieux sergent cynique nous a dit que c'était pour empêcher les plaques de support en plastique de se dégrader. Selon lui il y avait une espèce de moisissure ou de bactérie qui mangeait le plastique. Est-ce que ça aurait pu être un champignon ?

***Parenthèse plutôt drôle : nous envoyions les petits jeunots nous ramener un peu du liquide et on leur donnait une tasse en polystyrène. Ils remplissaient la tasse, mais sur le trajet de retour au poste de travail leur tasse disparaissait, en laissant une sorte de pellicule plastique sur la main qu'on ne pouvait éliminer (sans grande douleur) qu'en utilisant un peu plus du liquide. De toute évidence ce truc était plutôt caustique.

Bonjour Conk - ouais, on appelait techniquement ce vernis "un revêtement conforme" - qui comportait un antifongique.

je ne me rappelle plus la composition exacte de ce revêtement conforme aux normes militaires, mais il était très certainement toxique...

Et, oui, trichloréthylène + Toluène forment un truc passablement dangereux.

Le polystyrène dissous est également plutôt infect... si on met dans la soupe du champignon, plus le polystyrène (ou des polyuréthanes), plus n'importe quels solvants, on obtient un mélange tout à fait meurtrier.

Il me semble donc que le plastique se décompose peut-être, et/ou disparaît (loin des yeux, et donc loin du cœur), mais le magma résultant (les produits décomposés ou liquéfiés) pourrait sans le moindre doute posséder des propriétés cancérigènes... et être à son tour à l'origine de problèmes de "nettoyage". 

Si cela commence à s'infiltrer dans la nappe phréatique (comme c'est le cas près de Valdosta, en Floride, à proximité de la base aérienne d'Eglin) cela peut se révéler un sacré gâchis à nettoyer, en admettant même que ce soit possible...

@ Cardillac (Bonjour Larry)

Regarde les paragraphes ci-dessus, Larry. Les composants décomposés peuvent ensuite s'infiltrer dans la nappe phréatique, et être avalés par des poissons et des composants moins gros que mange le plancton plus petit.

C'est dangereux pour la chaîne alimentaire, où ces substances sont absorbées. Les champignons relâchent souvent des mycotoxines. Afin de dissoudre le plastique, il faut qu'un des composants s'attaque à un des constituants du plastique (qui est par nature aussi un hydrocarbone...). Voir par exemple https://www.tandfonline.com/doi/abs/...nalCode=bssc20

Les mycotoxines sont un danger vraiment sérieux causé par l'Aspergillus.




Si tel est le cas, le niveau d'empoisonnement de la chaîne alimentaire est BIEN PIRE (à mon avis) que le simple fait d'avoir un tas d'affreuses bouteilles en plastique dans une décharge ou flottant À LA SURFACE de l'eau.




Nous savons comment la vie marine peut se retrouver empêtrée dans des produits en plastique dans les mers, mais quand elle se décompose, ça ressemble à cette cochonnerie de COREXIT utilisée dans le Golfe du Mexique par BP Energy pour dissoudre et étaler les particules de PÉTROLE (en diminuant leur taille), qui finissent ensuite par être consommées par le plancton, puis par les coquillages, puis par les poissons plus gros...







Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+