Chercher

__________________________________________________________



Forum de Project Avalon

Des chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


DISCUSSIONS GÉNÉRALES

Santé et bien-être



Le cancer de la prostate

Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.


Message N°1        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)

Spain
Membre d'Avalon  Matisse's Avatar
Default Le cancer de la prostate

Bonjour amis membres, on vient de me diagnostiquer un cancer de la prostate, apparemment relativement avancé - score de Gleason 5+4 des deux côtés. Je fais faire des tests supplémentaires pour voir s'il s'est propagé. Je me demande si quelqu'un d'ici serait au courant de traitements alternatifs...
Merci.
Message N°3        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)
Great Britain
Membre d'Avalon  Baby Steps's Avatar
Default Le cancer de la prostate

Bonjour,

Questions à approfondir :

S'il ne s'est pas propagé, votre situation est favorable.

Pour s'assurer que les métastases ne se produiront pas, je suggère de rechercher NAC (N Acétyl-cystéines) + amandes d'abricots amers.

Sur Google, tapez "compléments anti-angiogenèse".

Si vous faites diminuer le volume de votre prostate, l'opération sera moins traumatisante pour vous.

Ma râleuse de prostate réagit :

à l'extrait de thé vert
au sélénium
au zinc
au mangoustan
à l'ESSIAC
à l'extrait de grenade
à la curcumine
à la purée de tomates
au bicarbonate
aux framboises
à la D3/K2 ou au natto

Mon "smoothie" comprend la sainte trinité carotte-céleri-pomme (selon
Charlotte Gerson, ils fonctionnent de concert). Ma théorie, c'est que ces trois-là possèdent de puissants agents fongicides DANS LEUR PEAU. Un filet de térébenthine à l'occasion réduit probablement tout champignon présent sur les légumes.

Oxygénisation facile : marchez d'un pas rapide.

Pourquoi ne pas renforcer l'effet de la marche rapide en augmentant le flux d'oxygène ?

- Huile de lin/produits laitiers allégés. (L'huile de lin, en grandes bouteilles pour chevaux, est bon marché.)
- Soufre organique
- Arginine.

Régulez le taux de glycémie, évitez les glucides simples. Evitez les mauvaises graisses ou celles qui sont endommagées.   

Message N°6        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)
Default Le cancer de la prostate

Mon amie m'en parlait justement hier... guérir le cancer grâce au bicarbonate de soude. Nous parlions de mon père. Elle m'a dit d'en mettre dans tout : dans le jus d'orange, le café, etc.

Voici une vidéo sur la guérison d'un cancer au stade 4 :



[Traduction de cette vidéo :

Un Cancer de stade 4 disparu grâce à un traitement au bicarbonate de sodium

(Écran) Cuisine maison
et remèdes maison


Un Cancer de stade 4 disparu grâce à un traitement au bicarbonate de soude

Abonnez-vous et regardez cette vidéo jusqu'au bout pour avoir toutes les informations.

Au moment où Vernon Johnston a été diagnostiqué avec un cancer de la prostate au stade 4, il ne lui restait plus que quelques options. Selon le traitement orthodoxe, il était censé subir une chimiothérapie, en espérant que les médicaments toxiques qu'on lui injecterait dans le corps tueraient les cellules cancéreuses plus rapidement qu'elles détruiraient les cellules normales et en bonne santé.

La chimiothérapie est un traitement drastique, mais les oncologues le recommandent facilement. Les patients ont pourtant de bonnes raisons de craindre cette solution. Il est clairement établi que la chimiothérapie draine l'organisme et endommage le système immunitaire.

Quand elle ne réussit pas -- ce qui est souvent le cas -- la chimiothérapie peut limiter le succès de tout autre traitement ultérieur. Malheureusement, neuf patients atteints du cancer sur 10 choisissent la chimiothérapie.

Vernon avait un cancer de la prostate à un stade avancé et il souffrait déjà de métastases osseuses. De toute évidence, la chimiothérapie aurait duré longtemps et lui aurait coûté une fortune, sans aucune garantie que les médicaments l'aideraient.

Vernon décida donc de chercher par lui-même une solution. Il suivit l'avis de son frère et décida d'augmenter le pH de son organisme afin d'empêcher le cancer de se propager dans tous ses tissus. Pour ce faire, Vernon choisit le chlorure de césium.

Le traitement au césium est un protocole connu dans la thérapie du cancer, mais ce traitement n'est pas souvent proposé par les médecins à leurs patients.

Les statistiques montrent que le traitement du cancer par le césium présente un taux de guérison de 50 %. Quand on le compare à ceux de la chimiothérapie et de la radiothérapie, il donne de meilleurs résultats. Ce taux de guérison est encore plus impressionnant si on prend en considération le fait que la plupart des patients traités au césium ont déjà subi une chimiothérapie, des rayons et/ou ont été opérés, bien sûr sans succès.

Plutôt que de continuer à suivre des traitements anticancéreux orthodoxes, Vernon commanda simplement du chlorure de césium.
Il ne reçut malheureusement jamais son césium. Mais Vernon ne se déclara pas vaincu. Il persista à vouloir élever son pH et à rendre son organisme suffisamment alcalin pour que les cellules cancéreuses ne puissent pas proliférer. Il continua à chercher d'autres alternatives, et découvrit un produit alcalin bon marché et facilement disponible -- le bicarbonate de soude (ou de sodium).

Tout le monde a du bicarbonate de soude dans sa cuisine. On l'utilise souvent comme antiacide pour neutraliser l'acide gastrique, particulièrement dans le traitement des reflux acides et des ulcères.

Vernon avait découvert un remède, et tout ce dont il avait besoin, c'était d'un peu de bicarbonate de soude et de sirop d'érable.  Comme il n'avait pas de sirop d'érable à portée de main, il associa le bicarbonate de soude à de la mélasse.

C'était aussi simple que ça -- Vernon Johnston a vaincu son cancer en utilisant des ingrédients qu'il avait dans sa cuisine. Il a expliqué en détail sur son blog ses démarches et son succès et a décrit son combat comme sa "danse avec le cancer".

Qu'est-ce que le bicarbonate de soude ?

C'est un solide blanc, cristallisé, souvent rencontré sous forme de poudre fine. En chimie on l'appelle bicarbonate de sodium ou carbonate acide de sodium ou hydrogénocarbonate.

Gardez bien à l'esprit que le bicarbonate de soude n'est pas la même chose que la soude ménagère (carbonate de sodium), même si tous deux sont légèrement salés et alcalins au goût.

On dissout souvent le bicarbonate de soude dans de l'eau minérale et on l'utilise également comme levain dans les produits de boulangerie ou les pâtisseries. Comment ça marche ? Le bicarbonate de soude est un agent levant qui neutralise les composants acides contenus dans le beurre. Le processus de neutralisation libère du dioxyde de carbone et provoque la "levée" ou l'expansion des produits de boulangerie.

On utilise aussi le bicarbonate de soude pour adoucir les légumes et rendre la viande plus tendre.

Quand il s'agit d'entretenir la maison, le bicarbonate de soude est un excellent nettoyant. De même, on l'ajoute aux pâtes dentifrices, et il sert d'antiseptique, neutralise les acides, blanchit également les dents, élimine la plaque dentaire, et sert d'agent nettoyant.

Les désodorisants et les shampooings sont des produits d'hygiène qui contiennent aussi du bicarbonate de soude.

Les avantages du bicarbonate de soude pour la santé

En médecine, le bicarbonate de soude est utilisé pour élever le pH de l'organisme en neutralisant l'environnement acide. Pour être plus précis, le bicarbonate de sodium est utilisé comme un antiacide qui neutralise l'acide gastrique et traite les ulcères, les brûlures et les maux d'estomac. On l'utilise également pour le traitement de l'acidose -- une élévation du pH sanguin -- quand il devient proche de 7,0.

Le bicarbonate de sodium est également utilisé comme antiseptique. On l'applique localement pour éviter cloques et cicatrices. De plus, il limite l'irritation causée par des réactions allergiques cutanées dues à des plantes toxiques, telles que le sumac vénéneux.

On l'utilise aussi en cas de surdosage de médicaments acides comme l'aspirine et les antidépresseurs tricycliques -- grâce à sa capacité à neutraliser l'acide gastrique. Comme le bicarbonate de soude apporte un surcroît de sodium à l'organisme, il est utilisé dans le traitement de l'hyperkaliémie (des niveaux élevés de potassium dans le sang).

Mais gardez en tête qu'une consommation excessive de bicarbonate de sodium peut avoir pour conséquence un niveau élevé de sodium dans l'organisme (hypernatrémie) et de l'hypertension. Une absorption excessive de bicarbonate de sodium peut également causer de l'alcalose métabolique, une insuffisance cardiaque globale et de l'œdème, déclenchés par un niveau élevé de sodium dans le sang.

Comment le bicarbonate de soude peut-il "guérir" le cancer ?

En simplifiant, les tumeurs malignes sont des masses de cellules qui se développent rapidement. La croissance rapide de ces cellules est associée au métabolisme cellulaire.

Les cellules cancéreuses utilisent beaucoup plus de glucides et de sucres pour générer de l'énergie. Cette énergie est sous forme d'adénosine triphosphate (ATP).

Cependant, ce processus de production énergétique crée des composés tels que de l'acide lactique et de l'acide pyruvique. Dans des conditions normales, ces deux composés sont éliminés et utilisés aussitôt fabriqués. Mais, comme nous l'avons déjà indiqué, le métabolisme des cellules cancéreuses progresse à un rythme beaucoup plus rapide. Les acides s'accumulent donc au voisinage de la tumeur.

Un niveau élevé d'acidité dans l'environnement immédiat de la tumeur est un des stimulants de la métastase des tumeurs cancéreuses. Autrement dit, les cellules cancéreuses ont besoin d'un environnement acide, qui leur permettra de se développer et de proliférer à un rythme supérieur.

Certains spécialistes du cancer croient fermement qu'en affectant le microenvironnement de la tumeur au moyen d'une certaine substance alcaline, le pH de ladite tumeur peut s'élever suffisamment, avec pour conséquence d'affamer cette dernière, qui finira par cesser de se développer et de se propager.

Il est intéressant de constater combien cette solution simple à ce fléau moderne s'est révélée efficace.

Plus intéressant encore, il n'y a aucun besoin de médicaments synthétiques censés diminuer le degré d'acidité de l'environnement tumoral. Le bicarbonate de sodium sera d'une grande aide, bien qu'il ne soit qu'un simple composé.

Il faut que le bicarbonate de sodium soit amené le plus près possible de la tumeur, dans la mesure où sa capacité à élever le pH est plus que nécessaire dans le microenvironnement tumoral. En conséquence, il serait plus efficace d'injecter du bicarbonate de sodium directement dans le site de la tumeur que de l'ingérer oralement. Mais le bicarbonate de soude pris oralement est plus sûr et on peut facilement l'utiliser chez soi.

Preuves cliniques de l'efficacité du bicarbonate de sodium dans le traitement du cancer
Deux études

En 2009 la revue Cancer Research a publié une étude qui se situe parmi les premières à expliquer comment l'effet alcalinisant du bicarbonate de sodium permet d'interrompre le développement du cancer.

Des scientifiques ont injecté du bicarbonate de sodium à des souris de laboratoire, ce qui les a aidés à déterminer comment un niveau élevé de pH dans un organisme atteint de cancer peut affecter le développement de la tumeur.

Les résultats ont montré que le bicarbonate de soude élevait de manière significative le niveau du pH et affectait les métastases présentes chez les souris atteintes de cancer du sein.

Le groupe de chercheurs a également découvert que le bicarbonate de sodium élève le pH à l'extérieur des cellules, et pas seulement à l'intérieur. Ceci est très important, parce que cela explique que le bicarbonate de sodium n'affecte pas le métabolisme cellulaire -- même lorsqu'il rend le microenvironnement inadapté au développement de la tumeur.

Les recherches ont également montré que le bicarbonate de soude
  • réduit l'implication des ganglions dans le transport des cellules cancéreuses,
  • abaisse le nombre de cellules cancéreuses en migration,
  • réduit l'implication du foie, et donc empêche la propagation des cellules tumorales aux autres organes vitaux,
  • inhibe la colonisation dans les autres organes des cellules tumorales en migration.
 Les chercheurs ont également constaté que l'injection directe de bicarbonate de soude à d'autres animaux de laboratoire peut inhiber la propagation du cancer de la prostate, mais que ceci n'était malheureusement pas vrai pour le mélanome.

Au vu de ces résultats, les scientifiques effectuent des tests afin de déterminer si l'association de bicarbonate de sodium et de médicaments contre le cancer peut se révéler encore plus efficace.

En 2011 la revue BMC Cancer a publié une étude menée par un groupe de chercheurs qui a étudié les effets du dichloroacétate et ceux de l'association du  dichloroacétate et d'un sel de bicarbonate sur des souris de laboratoire atteintes de cancer du sein métastatique.

Le dichloroacétate est un médicament anticancéreux sélectif qui agit de manière similaire au bicarbonate de sodium. Il élève le pH de l'environnement des cellules cancéreuses. Il inhibe la dégradation des sucres et la production d'acide dans ces cellules.

Les résultats ont montré que l'association du dichloroacétate et de ce remède ménager bon marché qu'est le bicarbonate de soude, n'a révélé aucune réduction des métastases ni de la taille des tumeurs.

Cette étude prouve de nouveau que le bicarbonate de sodium est un remède plus sûr et bien meilleur marché contre le cancer, et qu'il est également plus efficace que le dichloroacétate.

De l'utilisation du bicarbonate de soude en cancérologie

Bien que la plupart des oncologues ne recommandent pas à leurs patients l'utilisation du bicarbonate de sodium, ils l'incluent en fait dans la chimiothérapie, pour ces raisons-mêmes. L'association de cet agent alcalinisant et de médicaments de chimiothérapie protège les organes vitaux des effets toxiques desdits médicaments.

Le bicarbonate de sodium élève le pH autour de ces organes et empêche le cancer de se développer et de causer des dégâts supplémentaires dus aux médicaments.

Dans son ouvrage intitulé Sodium Bicarbonate -- Rich Man's Poor Man's Cancer Treatment (Le Bicarbonate de sodium -- Traitement anti-cancer du riche comme du pauvre), le Dr. Mark Sircus, directeur de l'Association Médicale Internationale Veritas, a parfaitement expliqué la relation existant entre le cancer et le niveau du pH, et également précisé l'utilisation du bicarbonate de soude en tant que puissant agent anticancéreux.

Le Dr. Tullio Simoncini est un oncologue italien qui utilise régulièrement le bicarbonate de soude pour traiter ses patients atteints du cancer.

Son expérience confirme que l'administration orale, intraveineuse ou en aérosol du bicarbonate de sodium est étonnamment efficace dans le traitement du cancer du sein ou de la prostate. Ces traitements sont efficaces dans de nombreux autres types de cancer, excepté le cancer du cerveau.

Bien que le Dr. Simoncini considère le bicarbonate de sodium oral comme particulièrement efficace dans le traitement des cancers du système digestif, de nombreux autres oncologues et patients, dont Vernon, fournissent des preuves convaincantes de l'efficacité du bicarbonate de sodium oral dans le traitement du cancer d'autres organes vitaux, situés en profondeur.

Le Dr. Sircus soutient et recommande vivement l'administration orale du bicarbonate de sodium. Ses patients débattent souvent de l'association ou non du bicarbonate de soude au sirop d'érable, à la mélasse, au miel, à de l'eau ou à toute autre boisson. Les cellules normales et en bonne santé criant pratiquement famine, les oncologues recommandent l'utilisation de sources d'énergie telles que le miel, la mélasse et le sirop d'érable. 

Dans ce but même, le Dr. Simoncini injecte du glucose en intraveineuse, en même temps que le bicarbonate de sodium.

La formule du bicarbonate de soude à utiliser contre le cancer

Quant au remède-maison à base de bicarbonate de soude, vérifiez que vous avez du sirop d'érable, de la mélasse ou du miel pour le préparer.

Dans son livre, le Dr. Sircus rend compte de l'expérience d'un de ses patients qui avait associé bicarbonate de soude et mélasse afin de vaincre un cancer de la prostate avec métastases osseuses. Au début de la thérapie -- le 1er jour -- son patient associa une cuillère à café de bicarbonate de soude à une cuillère à café de mélasse. Il y ajouta également une tasse d'eau.

Il continua à utiliser ce dosage pendant 3 jours, et remarqua déjà des changements dans la valeur de son pH. Le pH de sa salive était de 7,0 et celui de son urine de 7,5.

Encouragé par ces résultats, le patient prit le 5ème jour la même solution deux fois dans la journée, au lieu d'une. Du 6ème au 10ème jour, le patient prit 2 cuillères à café de bicarbonate de soude et 2 cuillères à café de mélasse, et ce 2 fois dans la journée.

Arrivé au 10ème jour, son pH était de 8,5. Les seuls effets secondaires qu'il ait subis avaient été des maux de tête et des suées nocturnes, des effets comparables à ceux du traitement au césium.

Le lendemain il subit une scintigraphie osseuse et d'autres tests médicaux. Les résultats révélèrent que son niveau de PSA (ou prostate-specific antigen -- antigène prostatique spécifique, une protéine qui détermine l'agressivité de la dilatation de la prostate et du cancer qui lui est liée) était tombé à 0,1, alors qu'au moment où son cancer avait été diagnostiqué, il était de 22,3.

Une autre façon de préparer ce remède à base de bicarbonate de soude est de mélanger 90 cuillerées de sirop d'érable et 30 de bicarbonate de soude.

Afin d'en faciliter la préparation, chauffer le sirop d'érable pour le rendre moins visqueux. Ajouter le bicarbonate de soude et agiter pendant 5 minutes, ou jusqu'à ce qu'il soit complètement dissous. La quantité suffit pour environ 10 jours. Les patients atteints du cancer doivent en prendre 5 à 7 cuillères à café par jour.

Utilisez cependant prudemment ce remède à base de bicarbonate de soude dans le traitement du cancer. En maintenant un pH élevé vous pouvez subir une alcalose métabolique et un déséquilibre électrolytique. Avec pour conséquence possible un œdème, pouvant aller jusqu'à affecter le cœur et la tension sanguine.

Consultez toujours votre médecin avant d'entreprendre ce régime au bicarbonate de soude. L'avis d'un oncologue qui connaît ce type de traitement serait une aide précieuse.

Last but not least, n'hésitez pas à partager ces informations très utiles avec vos amis et votre famille. Vous aiderez peut-être ainsi quelqu'un qui en a besoin.

Merci et bonne journée !]




Voici une vidéo venant d'un oncologue de Rome, en Italie :


Message N°7        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)
Turkey
Membre d'Avalon 
Default Le cancer de la prostate


Cher Matisse,

D'après mon expérience de pharmacien, les meilleurs compléments alimentaires contre le cancer de la prostate sont le lycopène, le chou palmiste (ou cœur de palmier), l'huile de pépins de courge et l'extrait de prunier d'Afrique (Pygeum africanum) - dans cet ordre. Mais ces derniers sont plus efficaces lorsque pris préventivement et aux premiers stades de développement. Si vous choisissez d'entreprendre une chimio/radiothérapie, ou une thérapie laser (qui, incidemment, donne de bons résultats), il existe différents compléments que vous pouvez utiliser pour minimiser les effets secondaires, comme le squalène, le sélénium et l'extrait d'écorce de pin. 

Mais le plus important, c'est de garder le moral !


Message N°11        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)
Canada
Membre d'Avalon  Bassplayer1's Avatar
 
Default Le cancer de la prostate


Matisse et Shadowself, j'envoie dans votre direction autant d'amour que je le peux. Il y a d'excellentes suggestions postées ici et, à mon humble avis, je ressens instinctivement que le traitement à base de bicarbonate de soude et de mélasse pourrait  bien être une "arme" puissante. Ça paraît peu appétissant, mais j'ai souffert il y a deux ou trois ans d'un cas récalcitrant de champignon sur les orteils, si bien qu'à l'aide d'une brosse à dents, j'ai passé dessus un mélange de bicarbonate de soude et de mélasse et, à ma grande surprise, [le champignon de] mon ongle de pied a été empoisonné!!!
Je me demande donc comment ça fonctionne dans des cas plus graves.
xxxxxx

Message N°12        30 janvier 2018 (Pour l'original, voir ici.)
United States
Membre d'Avalon  halcyon026's Avatar
Default Le cancer de la prostate

Bonjour.
J'étudie depuis des années des méthodes alternatives contre le cancer.
On recommande les rayons et la chimio : regardez les statistiques sur le risque aggravé de cancer, qui revient quand on a utilisé ces techniques ! C'est un modèle qui continue à engendrer du profit. On va donc l'enseigner comme étant le meilleur choix, et votre médecin va répéter bêtement ce qu'il a appris.

Suivez ce groupe et lisez l'histoire de ses succès.
https://facebook.com/groups/41670292...content_filter

http://www.cannabisoilsuccessstories.com/portfolio.html

Des maladies comme le cancer ne peuvent pas exister dans un environnement alcalin, riche en oxygène. Il est crucial de maintenir votre pH alcalin. Le Dr. Sebi, comme beaucoup d'autres, propose à ce sujet des régimes alimentaires.

Si vous croyez avoir du candida, pensez la térébenthine. Il y a ici une discussion là-dessus.

Le cannabis médical dont vous avez besoin, c'est de l'extrait complet d'huile de cannabis. Ce qui veut dire que cette huile est fabriquée à partir de l'ensemble de la plante, et le mieux, c'est d'en utiliser plusieurs espèces, et d'utiliser un mélange d'espèces riches en THC et d'autres riches en CBD.
Remarque : on peut le prendre oralement ou en suppositoire.

Le THC provoque une apoptose. Ce qui signifie en gros qu'il programme l'autodestruction de la cellule cancéreuse.
Le CBD interdit aux cellules cancéreuses de se propager à d'autres parties du corps.

La Dr. Cristina Sanchez dispose sur YouTube d'un certain nombre de vidéos montrant les résultats des recherches sur le cannabis comme traitement anticancéreux.

Le cannabis est également un antioxydant et un neuroprotecteur.
https://www.google.com/patents/US6630507


Message N°18        7 novembre 2017 (Pour l'original, voir ici.)
United States
Membre d'Avalon  James Newell's Avatar
Default Le cancer de la prostate

je trouve cette discussion particulièrement intéressante. J'en ai apprécié toutes les suggestions fournies.
Je n'ai vu personne parler de la technologie Rife. Au début des années 1940, Royal Rife a prouvé qu'il pouvait venir à bout du cancer au moyen d'ondes et fréquences électriques.
J'ai récemment acheté une de ces machines, nommée Spooky2. Je trouve son prix très raisonnable vu ses paramètres de guérison. De plus ils ont à leur actif un nombre énorme de succès, contrairement à de nombreux sites Rife. Cet appareil peut s'accorder en fréquence avec 20 000 choses différentes et, selon le site, les neutraliser.
Cet appareil peut même être utilisé à distance, il peut guérir à distance, ce qui m'avait semblé au départ être du charlatanisme, mais pour l'avoir expérimenté, je trouve qu'on est loin de l'effet placebo.

Voici une vidéo qui est sur leur site :  http://www.spooky2videos.com/video/c...ne-technology/





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+