Chercher

__________________________________________________________



Forum de Project Avalon

Des chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


DISCUSSIONS GÉNÉRALES

Histoire



Les raisons pour lesquelles on accuse la Russie
 de tout ce qui se passe sous le soleil, la lune et les étoiles


Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.


Message N°1        3 mai 2018 (Pour l'original, voir ici.)

France Administrateur Hervé's Avatar
Default Les raisons pour lesquelles on accuse la Russie de tout ce qui se passe sous le soleil, la lune et les étoiles


Pourquoi l'État Profond déteste Poutine

Chris Kanthan Sott.net
Je 3 mai 2018 21:12 UTC



                   "Bombe nucléaire !
                      Abri anti-atomique
                      en démonstration ici !
                      Public bienvenu"

La russophobie en Amérique aujourd'hui est aussi intense qu'elle l'était au plus chaud de la Guerre Froide quand des écoliers terrifiés faisaient des exercices de "Duck and Cover" ("baisse la tête et protège-toi") et que le public était obsédé par les abris anti-atomiques.

Néanmoins, tout ce théâtre masque le véritable conflit :
la lutte géopolitique pour la domination mondiale, qui implique des centaines de milliers de milliards de dollars, les égos monstrueux d'élites machiavéliques, et des nations guidées par le souvenir du passé et des visions d'avenir.
Voici la vue d'ensemble : il s'agit d'une bataille géopolitique des USA + de l'UE contre la Russie et la Chine. Les États-Unis et l'UE sont gouvernés par les mêmes seigneurs  bancaires et militaro-industriels, alors que la Russie et la Chine -- deux pays indépendants -- se sont alliées par nécessité. Pourquoi ? Si la Russie perd, la Chine sera la suivante.
 
Si vous avez l'ours, vous aurez le dragon, et donc le monde.

Mais voici le vrai problème : les mondialistes ont déjà coincé l'ours en 1991, quand l'URSS s'est effondrée.

Pourtant, plutôt que de faire de l'ours un ami, l'ont-ils mis en cage et affamé, torturé, et humilié pendant les 8 années qui ont suivi ? Alors l'ours a défoncé sa cage et a riposté.

Trahison dans les années 1990
Le plus grand casse du siècle s'est déroulé en Russie dans les années 1990, et ses auteurs en étaient les escrocs de Wall Street, qui ont promis les miracles du capitalisme, mais ont en lieu et place démembré le pays. Au nom des privatisations, la Russie a été mise en vente au rabais. Une poignée d'oligarques russes, soigneusement choisis par les États-Unis, se sont retrouvés avec des biens valant des centaines de milliards de dollars. En échange, chaque citoyen russe a touché une "action" d'une valeur de 7 $. Les contribuables US ont même subventionné ce racket écœurant.

Sous cette thérapie de choc administrée par les vautours capitalistes américains, le PIB de la Russie a chuté de 40 %. Le pays a été accablé d'une dette écrasante par le FMI et la Banque Mondiale, et pauvreté et suicide ont explosé.




L'armée russe a été décimée, démoralisée et perdait toutes les guerres contre les terroristes de Tchétchénie et du Daguestan. Oh, ces terroristes étaient les fameux moudjahidines d'Afghanistan et ils étaient toujours financés par l'Arabie Saoudite et armés par les États-Unis.

La plupart des hommes politiques russes, y compris le président Eltsine, ont été achetés et contrôlés par Washington, comme Bill Clinton s'en est vanté auprès de Tony Blair. 

L'Empire de Poutine
Dans ces terribles circonstances, Poutine devint le 31 décembre 1999 président par intérim de la Russie. Au cours des quatre années qui suivirent, il défia les puissants oligarques, les politiciens corrompus et les élites qui constituaient la cinquième colonne. Poutine fut aidé par l'augmentation des prix du pétrole, mais il utilisa sagement cette nouvelle richesse. Il développa l'économie russe, constitua des réserves d'or et de devises, et réduisit grandement la dette nationale.
  1. Entre 1999 et 2014, le PIB de la Russie fut multiplié par 10 et elle passa du 22ème rang mondial au 8ème.
  2. Le ratio dette/PIB de la Russie chuta de 100 % en 1999 à 17 % en 2016.
  3. Les réserves en devises augmentèrent de pratiquement rien au 6ème rang dans le monde.
  4. Les réserves d'or augmentèrent jusqu'à devenir les 5èmes du monde.     
Poutine lança  RT - la propre chaîne mondiale d'information de la Russie, interdit les OGM, fit de la Russie le 1er exportateur mondial de blé, renvoya George Soros, et combattit le Marxisme Culturel. Il construisit plus de 15.000 églises, encouragea les familles à avoir plus d'enfants, et interdit la propagande transgenre ou homosexuelle auprès des enfants.




Finalement Poutine reconstitua l'armée de la Russie, écrasa les terroristes islamistes en Tchétchénie et, sensation géopolitique qui transpira en Syrie, il vainquit une puissante coalition comprenant les États-Unis, Israël, le Royaume-Uni, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, et jusqu'à 250.000 djihadistes. De plus, plutôt que de lancer dans une course à l'armement, Poutine a développé des missiles hypersoniques, qui ont rendu inutile les capacités antérieures des systèmes de défense et des porte-avions états-uniens.

La diplomatie de Poutine est également remarquable. À la suite des sanctions américaines de 2014 et de la chute brutale du prix du pétrole, tous les experts et les politiques prédirent que Poutine se retrouverait isolé et que ce serait la mort de l'économie russe. Les leaders du monde entier n'en continuèrent pas moins à travailler avec Poutine.




En d'autres termes, Poutine a rendu sa grandeur à la Russie (NdT : allusion au slogan électoral de Trump : "Make America great again"). Ce qui explique pourquoi sa popularité dépasse encore les 80 %  et qu'il a été facilement réélu en 2018.    

La Russie prise pour cible
Les mondialistes ont néanmoins eu leurs propres victoires. En 2003-2004, les gouvernements pro-russes de Géorgie et d'Ukraine furent renversés par les révolutions de couleur de George Soros. En 2014, les États-Unis fomentèrent un coup d'État violent en Ukraine, renversèrent un dirigeant élu démocratiquement, et le remplacèrent par un milliardaire non-élu et une clique de néo-nazis.

L'Ukraine est depuis des décennies une cible de la CIA. Comme l'a écrit Brzezinski dans son livre Le Grand Échiquier, la Russie sera paralysée si elle est privée d'accès à la Crimée et à la Mer Noire - le seul passage de la Russie vers la Méditerranée. Sentant le danger après le coup d'État de 2013, Poutine organisa un référendum en Crimée et résolut rapidement le problème.     
 
Autre secteur où la Russie fut prise en traître : l'expansion de l'OTAN. Contrairement à sa promesse faite lors de la dissolution de l'URSS, l'OTAN s'est agrandie de 13 nouveau pays européens, qui tous sont des hôtes potentiels de bases militaires US/OTAN. Nombre de ces pays sont maintenant intégrés au système de défense anti-missiles. Autrement dit, les États-Unis pourraient lancer les premiers une attaque nucléaire contre la Russie, puis, théoriquement, abattre ensuite les missiles que les Russes auraient envoyés en retour. Toute la situation est extrêmement volatile et dangereuse - La Russie possède 6800 armes nucléaires. 

Toute cette agressivité n'est qu'un symptôme de l'égo blessé des mondialistes, dont la tentative de conquête définitive de la Russie a échoué. Ils ont en fait tenté de le faire six fois au cours des 200 dernières années : en 1812, 1856, 1905, lors de la Première Guerre mondiale, lors de la Deuxième Guerre mondiale, et lors de la prise de pouvoir de la Russie par Wall Street dans les années 1990.

les Rothschild, le Bolchévisme et Hitler
En 1812, financé par les Rothschild, Napoléon envahit la Russie. En 1856, la Grande-Bretagne et la France attaquèrent et s'emparèrent de la Crimée, pour la même raison que les États-Unis mirent en scène un coup d'État en Ukraine en 2013.

En 1905, les banksters de Wall Street - Jacob Schiff et d'autres - financèrent le Japon pour qu'il attaque la Russie. Au milieu de la guerre, les banksters tentèrent de fomenter une révolution et de renverser le Tsar. Celui qui a mené la révolution était Léon Trotski. Il échoua en 1905 et s'enfuit de Russie, mais revint en 1917 en utilisant la même stratégie, se servant de l'Allemagne à la place du Japon.

Avant la Première Guerre mondiale, Trotski et Lénine recueillirent des millions de dollars des banquiers internationaux. Trotski visita New York et obtint un passeport américain, de manière à pouvoir retourner discrètement en Russie. Nageant dans l'argent des capitalistes, les communistes (les Bolchéviques) assassinèrent le Tsar au cours de la Première Guerre mondiale, et signèrent rapidement un traité de paix avec l'Allemagne. Danke schön!




Le malfaisant empire de l'Union Soviétique fut donc une création de l'Amérique et de l'Europe - un fait effacé des livres d'histoire occidentaux. L'Union Soviétique fut le fruit d'une guerre civile fomentée par des forces extérieures - une guerre civile où les méchants gagnèrent. Le Bolchévisme fut un virus étranger qui infecta la Russie, tua des dizaines de millions de Russe et tenta de détruire le Christianisme - la religion russe depuis plus de 1000 ans. Néanmoins, lorsque les Américains pensent aux "Russes", on ne leur apprend qu'à penser à l'Union Soviétique.

Passons rapidement à la Deuxième Guerre mondiale. Ce fut de nouveau l'Europe (l'Allemagne) qui attaqua la Russie. 20 millions de Russes moururent en combattant les Nazis, dont deux millions pour la seule ville de Leningrad. La Russie combattit les Nazis pendant quatre ans et détruisit 70 % de l'armée d'Hitler. Néanmoins, les Américains arrivèrent à la fin de la partie (1944), mais récoltèrent toutes les félicitations pour avoir "vaincu les Nazis."

Avançons.
Sachant tout cela, quelqu'un d'honnête ne considérerait pas la Russie comme l'ennemi de l'Ouest. La Russie ne deviendra un ennemi que si nous exigeons sa soumission. La Russie et la Chine sont déterminées à préserver leur souveraineté. Elles essaient également de se libérer du système du pétrodollar, qui permet aux États-Unis d'emprunter des milliers de milliards sans conséquences.

Les conflits et guerres mondiaux sont une drogue pour le complexe militaro-industriel, qui détient 800 bases militaires à travers le monde, un budget annuel de 700 milliards de $ et de 35 milliards de $ pour l'exportation d'armes. Les guerres sont aussi une cause d'énorme dette pour les nations, et c'est exactement ce que les banksters internationaux souhaitent. Les multinationales mondiales sont attirées par un monde unipolaire, parce qu'il leur garantit le monopole, de la main d'œuvre, des matières premières bon marché, et un accès à la clientèle. Les ingénieurs sociaux comptent sur les médias corporatistes monolithiques pour diffuser la même propagande dans le monde entier. La confluence de ces forces aura-t-elle pour conséquence un refus d'accepter un monde multipolaire ? Vont-ils nous entraîner dans des guerres catastrophiques, peut-être même une guerre atomique ? 

Souvenons-nous du "Discours pour la Paix" de JF Kennedy en 1963 : 



"Quelle forme de paix recherchons-nous ? Pas une Pax Americana imposée au monde par des armes de guerre américaines. Pas la paix du cimetière, ni la sécurité de l'esclave."



Chris Kanthan
Chris Kanthan est l'auteur d'un nouvel ouvrage, Deconstructing the Syrian war.. Chris habite dans la baie de San Francisco, a voyagé dans 35 pays, et écrit sur les affaires du monde, la politique, l'économie et la santé. Son autre ouvrage est Deconstructing Monsanto.. Retrouvez-le sur Twitter: @GMOChann

================================================== =====

Comme l'a signalé Edgar Cayce :

--------------------------------------------------
"...car des changements arrivent, ceci est peut-être certain -- une évolution ou une révolution dans la pensée religieuse. Dont la base au niveau mondial viendra finalement de Russie.

Pas du communisme, non !

Mais plutôt de ce qui est la base du communisme, tel que le Christ l'a enseigné -- sa forme de communisme."



--------------------------------------------------

"De la Russie viendra de nouveau l'espoir du monde."


--------------------------------------------------
(NdT : un document de synthèse, vivement recommandé, à comparer avec l'article de Chris Kanthan :






Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+