Chercher

__________________________________________________________


Project Avalon
Chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité

C sur le Forum...


NOUVELLES ET MISES À JOUR








Julian Assange décédé ?? [rumeurs très exagérées]
[Mise à jour - coupure de l'Internet d'Assange]
(3)

Ces pages du Forum de Project Avalon sont, sauf indication contraire, traduites par The Avalon Translation Project.


Message N°303        10 janvier 2017 (Pour l'original, voir ici.)

France Modérateur Hervé's Avatar
Default Julian Assange décédé ?? [rumeurs très exagérées] [Mise à jour - coupure de l'Internet d'Assange]


Pendant que de fausses nouvelles liées aux Russes faisaient paniquer les Américains, le FBI publiait discrètement de nouveaux documents sur l'enquête Clinton 

Baran Hines Free Thought Project
Lun 9 jan 2017, 18h27 UTC



Le Bureau Fédéral d'Enquête (FBI) a publié une nouvelle série de documents liés à l'enquête concernant la candidate présidentielle Démocrate Hillary Clinton. Les documents sont parus dimanche sur le site Internet du Bureau, dont une page est consacrée à l'enquête liée à Hillary Clinton. WikiLeaks, sur son compte Twitter, a attiré l'attention sur cette publication, par un lien vers une liste d'archives Internet montrant la page mise à jour. Le FBI n'a pas fait d'annonce à propos de cette publication.  


Quote
WikiLeaks Verified account ‏@wikileaks (Compte vérifié WikiLeaks)

Le FBI publie discrètement de nouveaux documents liés à l'enquête Hillary Clinton (5ème partie) [pas d'annonce jusqu'à présent].
http://archive.is/PBVpZ
L'absence de commentaires par les responsables du FBI a provoqué plus de questions que de réponses concernant l'importance de l'enquête Clinton. L'ensemble comprend 299 pages, et une grande part des documents peut servir de base à la constitution d'un dossier fédéral, y compris la conservation des données, les informations attestant la chaîne de possession, et la liste de nombreux éléments saisis.

Bien que de nombreux passages de ces documents soient caviardés, le contexte indique que l'enquête avait déjà progressé de manière significative avant même le lancement en 2016 des primaires Démocrates, puisque la plupart des documents sont datés de 2015. Nombre d'entre eux révèlent également les procédures utilisées pour cacher les détails de l'enquête du FBI.

Le premier document du dossier est le rapport initial intitulé "Opening of Full Investigation on a Sensitive Investigative Matter (SIM)" (Ouverture d'une enquête complète concernant un sujet d'enquête délicat - SED), en date du 10 juillet 2015. Il déclare que l'enquête est qualifiée de "SED" du fait "du lien avec un responsable public en poste, un délégué ou un candidat politique", ce qui a permis de conserver le dossier hors du domaine public.

Le même rapport classe le dossier comme "enquête interdite" bénéficiant d'une classification spéciale pour raisons de contre-espionnage.
"Étant donné la nature extrêmement sensible de cette enquête et les dommages que pourrait causer sa divulgation, l'affaire sera qualifiée d'"enquête interdite", conformément au Guide d'Application de la Politique de la Division du Contre-espionnage", précise le rapport.
La division Contre-espionnage du FBI a exigé la conservation des données pour de nombreuses listes de comptes e-mails. Une des listes comportait 422 comptes caviardés, et une autre 912. Toutes les requêtes sont datées du 18 août 2015.

À la page 235 de ces documents, le FBI reconnaît que le Bureau de l'Inspecteur Général a découvert du matériel classifié sur le serveur d'[Hillary] Clinton.
Le FBI était donc au courant de cette fuite bien avant qu'elle soit ébruitée -- et ce, alors que Clinton ne cessait tout ce temps de la nier publiquement.




Les dossiers montrent également des détails qui confirment certaines des théories actuelles présentes sur les forums Internet, ayant trait aux scandales de corruption liés à Hillary Clinton. On en a constamment parlé sur Twitter, quand les utilisateurs répondaient au tweet de WikiLeaks, et qu'un long fil de discussion de Reddit faisait état de nombreux utilisateurs populaires citant des faits précis provenant des documents.

On a critiqué le FBI pour avoir publié les documents quelques jours seulement après le rapport complet, commandé par le président américain Barack Obama, sur l'influence des Russes dans l'élection de Donald Trump. Le gouvernement US a prétendu que les services secrets russes ont aidé un pirate informatique, au pseudo de Guccifer 2.0, à dérober des courriels et des documents du Comité National Démocrate (DNC). Lesdits courriels ont ensuite été publiés en juillet 2016 par WikiLeaks, peu avant la convention du DNC.

Image : http://pixel.watch/qut7

Les affirmations selon lesquelles les Russes sont responsables du piratage le piratage sont vertement critiquées par les experts en sécurité de la communauté du renseignement aux États-Unis.  Guccifer, le pirate de départ, référencé par l'appellation 2.0, a également qualifié la semaine dernière, dans une interview, les affirmations du gouvernement étasunien de "délire".

"Les Américains délirent à propos des Russes et [sont persuadés] que les Russes envahissent les États-Unis", a déclaré Guccifer concernant les affirmations de piratage russe. "C'est du délire (...) ça fait partie de toute cette hystérie, savez-vous ?"

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a constamment répété que ce n'était pas des pirates informatiques russes qui étaient responsables des fuites du DNC (Comité National Démocrate). Assange a également laissé entendre que c'est Seth Rich, membre assassiné du personnel du DNC, qui a fait fuiter les documents.

Les médias d'information américains se sont servis de l'affirmation que les Russes étaient responsables pour nier l'importance des renseignements révélés par la fuite des e-mails, qui montraient des responsables du DNC favorisant la campagne d'Hillary Clinton au détriment de celle de Bernie Sanders.  

Le scandale a révélé les efforts constants et précis des responsables du DNC pour qu'Hillary Clinton soit le candidat choisi, dont le plus douteux impliquait la présidente du DNC, Debbie Wasserman-Schultz. On a forcé Schultz à démissionner la veille du début de la convention, mais elle a été immédiatement réengagée par l'équipe de campagne d'Hillary Clinton.

Les médias d'information américains continuent de clamer que les efforts russes pour influencer les électeurs ont causé l'échec d'Hillary Clinton, tout en refusant en grande partie de prendre en compte le contenu des multiples scandales liés à cette dernière, même après la fin des élections. Avec pour résultat une campagne russophobe, qui accuse du dysfonctionnement politique de l'Amérique des agents russes, au lieu des responsables du parti Démocrate, qui ont en réalité influencé les élections en faveur d'Hillary Clinton. 

Le président Obama a la semaine dernière discrètement déployé les troupes des Forces Spéciales étasuniennes le long de la frontière russe, une des conséquences les plus dangereuses de la fausse campagne d'information destinée à distraire l'attention des Américains par de prétendus piratages russes.    
Le sentiment anti-russe s'est amplifié en novembre après les affirmations collectives par les médias d'information américains que des sites Internet publiant de "fausses nouvelles" étaient en grande partie responsables du changement d'opinion du public vis-à-vis d'Hillary Clinton, ce qui, prétendaient-ils, a bénéficié à la campagne du président Donald Trump. Le Free Thought Project a été inclus à la liste citée en référence, une liste qui, cependant, s'est trouvée largement discréditée depuis. Cette campagne de fausses nouvelles a récemment été ponctuée par la clause, insérée dans la nouvelle loi de finance relative au budget de la Défense Nationale (National Defense Authorization Act -- NDAA), destinée à "contrer la propagande et la désinformation dirigées contre les États-Unis"

La campagne de fausses nouvelles a aussi conduit à la censure des organisations des médias alternatifs, au rôle non-négligeable dans la diffusion d'informations liées à la corruption, concernant par exemple le sabotage par le DNC des chances de Bernie Sanders et les divers scandales entourant Hillary Clinton. Le Free Thought Project a constamment informé le public sur la manière dont les médias d'information américains se sont servis de leurs propres nouvelles falsifiées pour créer un sentiment anti-russe, et en ont même tiré profit, avant d'être obligés de se rétracter sous la pression des faits.        

Pour en savoir plus, voir http://thefreethoughtproject.com/rus...EQRivOLBkUV.99
(Fin du document)]

(Pour une autre version de ce document, avec un format différent, voir ici -- Hervé)
 
Message N°307       11 janvier 2017 (Pour l'original, voir ici.)
Australia
Membre d'Avalon  Innocent Warrior's Avatar
 Julian Assange décédé ?? [rumeurs très exagérées] [Mise à jour - coupure de l'Internet d'Assange]

Assange parle des rumeurs qui ont couru sur sa "mort".


(NdT : cette vidéo est en fait un extrait -- correspondant au passage allant de 45:19 à 54:16 -- de la vidéo Reddit présentée ci-après.)

[Traduction de la vidéo :

Julian Assange répond aux rumeurs concernant sa mort
Écran

LES RÉPONSES DE JULIAN ASSANGE
CONCERNANT SON "ASSASSINAT"
(10/01/2017)

Julian Assange : "...personnellement, et le reste de l'équipe de WikiLeaks, nous sommes très heureux que notre situation ait causé une telle manifestation d'inquiétude.

Nous nous attendions à toutes ces attaques. Si vous regardez mes déclarations publiques, et certaines des déclarations tweetées par WikiLeaks, qui ont précédé le moment où mon Internet a été coupé, et cette situation diplomatique difficile... Nous le disions : "Les attaques vont venir, et il nous faut des gens pour nous défendre, nous avons essentiellement besoin d'une armée pour passer ce cap."

Puis les inquiétudes sur mon état, et sur les raisons pour lesquelles on ne me voyait pas, etc. se sont développées.

Et la réponse à cette histoire de "preuve de vie", c'est que nous nous intéressons à quelque chose de tout à fait différent.

Si bien que tout ce que nous avons fait qui affirmait être une sorte de preuve de vie, était de créer le précédent, quelle réduction... quel mécanisme pourrait être utilisé pour réduire l'inquiétude, si bien qu'ils... les appels, par exemple... où je signe un message par PGP... -- OK, bon, c'est bien si vous pouvez comprendre que c'est moi qui émet ce message signé par PGP.

Mais ce que le message signé par PGP ne vous dit pas du tout, c'est qui l'a émis ! Et il s'agit d'un message signé !

Donc regardons quel sorte de précédant nous établirions. Nous établirions un précédent.

Quand on est inquiet de savoir si un membre de notre personnel, ou moi, a été kidnappé, cette inquiétude ne peut être calmée qu'en émettant un SMS, associé à une clé cryptographique précise.

Si WikiLeaks se trouve sous grave menace, il est alors tout à fait possible qu'il perde le contrôle de ses clés, et la réalité, c'est qu'il est très difficile de protéger des clés de cette sorte d'interférence.

La façon dont WikiLeaks gère ses clés, ses clés de soumission par exemple, c'est qu'elles ne sont pas utilisées pour signer des messages, et si elles étaient quand même utilisées pour signer un message dans ce cas, qu'est-ce que ça voudrait dire ? Cela créerait un précédent qui pourrait se révéler très dangereux à l'avenir. On n'a pas besoin de montrer la personne et de montrer qu'elle n'est pas sous la contrainte, on peut pirater une clé WikiLeaks, ou prendre le contrôle de l'infrastructure, ou prendre le contrôle de la personne, et alors la forcer, ou prétendre l'avoir forcée à signer le message. 

Nous cherchons donc bien plus à créer un précédent qui serve de preuve de vie, à créer un précédent qui serve de preuve d'absence de contrainte, à éviter que nos gens puissent se retrouver sous la contrainte, et la meilleure façon de le faire est une vidéo en direct.

Parce que, même si vous étiez sous contrainte, ...quand la contrainte peut être appliquée, si c'est en direct, vous disposez de quelques secondes pour dire des choses, glisser des mots codés dans ce que vous dites. Je ne suis pas en train de le faire, incidemment ! Glisser des mots codés dans ce que vous dites, que des gens, vos gens, pourraient alors repérer.

Oui, je suis vivant... et... pas sous la contrainte. Mais... je suis dans une situation très difficile ! C'est le cas depuis six ans.

Ne pensons pas que je ne suis pas dans une situation difficile. Comme je l'ai expliqué, cette ambassade est cernée par des opérations policières high-tech, des opérations de renseignement... C'est une situation vraiment difficile.

Je n'ai pas vu la lumière du jour depuis 4 ans et demi. C'est une situation dure. Je suis dur à cuire mais, vous savez...

Vous devriez être inquiet de la situation. Ce que nous avions espéré, c'est que les gens concernés par ma sécurité, dirige leur attention sur ceux qui sont responsables de cette situation. C'est-à-dire le gouvernement du Royaume-Uni, le gouvernement des États-Unis, et le gouvernement de l'Équateur.

Bon, certains d'entre vous l'ont fait, et c'est très probablement la raison pour laquelle mon Internet s'est remis à refonctionner, grâce à cette manifestation d'inquiétude.

Mais quand l'inquiétude est devenue très importante, le résultat a été une campagne négative de relations publiques, qui essayait de prendre le contrôle de l'inquiétude et de la faire porter sur autre chose, et elle a en grande partie réussi.

Il était très intéressant de la voir se dérouler.

Que s'est-il passé ?

Des messages inventés de toutes pièces, provenant soi-disant de notre personnel, ont été postés sur 4chan, reddit, etc., dans des vidéos se prétendant d'Anonymous, complètement fabriquées. Des douzaines.

Quelle était leur intention ? Que demandaient-ils ?

Ils demandaient aux gens de ne pas faire confiance à WikiLeaks, de ne pas lui confier des documents fuités, ni des fonds.

Il est évident de savoir qui bénéficie de la production d'une telle campagne de relations publiques négatives, et il devrait être évident a posteriori, aux yeux de tous les gens qui me soutiennent, que ces types de messages avaient pour intention délibérée de saper WikiLeaks, et en fait de saper le soutien qu'on m'apporte. 

Donc, si cela se reproduit à l'avenir, posez-vous la question : "Ce qu'on affirme sape-t-il la capacité de WikiLeaks à fonctionner, sa capacité à obtenir de nouvelles informations, et sa capacité à être financièrement autonome ?"

Et si la réponse est "Oui", soyez alors extrêmement sceptique à propos de ces affirmations.

Nous avons vu comment l'inquiétude qu'on ressent pour nous peut être manipulée et mal placée, mais aussi le degré d'inquiétude manifesté.

Nous avons maintenant une stratégie, si ce genre de choses se produit de nouveau. 

J'ai bonne confiance concernant le type de soutien au niveau mondial dont nous pouvons bénéficier, dans le cas d'une nouvelle attaque, ultérieurement.

Une fois de plus, vous pouvez constater que je parle, peut-être apparemment dire, mais ne soyez pas rassurés pour autant, je suis dans une situation difficile. C'est la réalité. Mais la difficulté de la situation est bien exprimée sur julianassange.com, les découvertes de l'ONU, etc. WikiLeaks lui-même, son personnel, sont aussi dans une situation difficile : constamment espionné, harcelé, etc.

Donc, oui, soutenez-nous maintenant. N'attendez pas que nous soyons dans une situation difficile, dont il nous sera peut-être difficile de sortir. Faites en sorte que nous soyons forts maintenant, que nous nous retrouvions dans des situations difficiles [seulement] à cause de ce que nous publions.

(Fin de l'extrait)]



Version Reddit complète sur YouTube, bonne audio (le son des autres que j'ai trouvées sur YT n'était pas assez fort).



Source : http://www.youtube.com/watch?v=rC2EjKYMCeg






Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+