Chercher

__________________________________________________________

Henry Deacon - Mise à jour (2)

Février 2007

Cliquez ici pour une version PDF de ce texte (2 pages)

Cette page est une traduction d'une publication originale de Project Camelot


Nous avons une correspondance continue avec Henry Deacon (voir ci-dessous). Pour plus d’information sur Henry ou pour voir la transcription de notre première entrevue, cliquer ici. Il est recommandé de la lire avant de poursuivre avec l’information qui suit.

Ce que nous présentons n’a pas été enregistré. Il s’agit de notre propre compilation de ce que nous considérons comme important suite à de nombreuses conversations et échanges écrits depuis notre premier entrevue.

 

Nous connaissons très bien Henry désormais. C’est un homme de valeur et de haute intelligence, conscient de l’importance des informations qu’il partage avec nous, malgré le risque considérable que cela induit. Il parle doucement et gentiment et a un charmant sens de l’humour. Il ne cherche pas à attirer l’attention. Il est très concerné par l’état du monde… et la direction dans laquelle celui-ci se dirige.

Grâce aux postes qu’il a occupés, il se trouve dans une position privilégiée qui lui permet d’observer tout ce qui est en train de se passer - et qu’il décrit comme étant d’une complexité déconcertante, connue ou comprise uniquement par quelques personnes – dans l’ensemble. L’image qu’il en présente est complexe, provocante, et significative.
_____________________________

Le témoignage de Dan Burisch

Dans notre première entrevue, Henry nous a affirmé qu’il n’avait jamais entendu parler de Dan Burisch. Comme son témoignage recoupait celui de Dan, nous l’avons poussé à visionner notre interview vidéo avec lui.

Le 27 Septembre, soit trois semaines plus tard, nous avons reçu l’e-mail suivant, reproduit mot pour mot et dans sa globalité.

Dan Burisch dit toute la vérité.
Je confirme cela.
Lignes temporelles et tout.
Meilleurs vœux.

C’était d’une importance extrême, et nous l’avons vérifié avec Henry en personne le plus tôt possible. Il semble que les déclarations de Dan - aussi extraordinaires et incroyables qu’elles soient - sont vraies.

Henry n’a pas fait de commentaires sur « J-Rod », les traités, ou « Lotus », car il n’avait aucune connaissance ou expérience sur eux. Mais il a confirmé que le plus grand secret dans le monde du confidentiel - auquel de nombreux initiés n’ont même pas accès - est qu’il existe un problème très complexe concernant les lignes temporelles alternatives, que certains visiteurs sont en effet des humains venant d’un avenir lointain, et qu’il existe des problèmes importants avec un possible événement futur qui pourrait sérieusement affecter la Terre et sa population.

Ce dernier problème est la raison qui maintient tout ceci hautement classifié et qui rend une divulgation aussi problématique.

 

Roswell

 

Les visiteurs de Roswell étaient des humains du futur - comme l’a déclaré Dan Burisch. Ils ne venaient pas d’une autre planète, mais d’une Terre future – « marchant » (qui est un meilleur terme que « voyageant ») dans le passé en 1947 pour essayer de régler les problèmes de leur histoire. Apparemment, Dan avait aussi raison en disant que les visiteurs de Roswell venaient d’un avenir plus proche que d’autres visiteurs venus ultérieurement. Mais Henry ne donna pas plus de détails ou de période sur le sujet.

Les visiteurs de Roswell  étaient sur une mission purement altruiste. Ils n’étaient pas obligés de faire cela, mais ils ont choisi de le faire… par sympathie. Mais leur mission se termina catastrophiquement – non seulement parce qu’ils se sont écrasés (un accident causé par un radar de haute énergie – l’armée s’en est rendu compte plus tard et en a fait une arme), mais parce qu’ils avaient avec eux un appareil qui leur servait pour leur orientation dans le temps et l’espace, pour revenir chez eux, dans leur propre temps.

L’appareil était une petite boite, plus petite que le « miroir » que Dan Burisch et Bill Hamilton décrivent avoir été postérieurement utilisé par les scientifiques de l’armée dans diverses expériences. Lorsque la boite a été reçue et examinée par l’armée, ceci fut une catastrophe en soit. Cela rendit le problème temporel encore pire, à la fois en introduisant la technologie du portail temporelle au mauvais moment… et à la fois en informant l’armée de ce qui adviendrait par la suite.

Henry ne pouvait qu’insister sur la dimension calamiteuse de l’incident de Roswell. Ce fut un revers majeur, précisément au moment où débutaient les projets des humains du futur pour tenter de fixer le problème temporel.

Depuis lors il y a eu de nombreuses tentatives par ceux-ci pour remédier à cette situation exacerbée. Ceci a conduit à une superposition de lignes temporelles, créant une complexité si grande qu’apparemment même les esprits les plus brillants de notre époque ne sont pas capables de l’appréhender dans sa totalité.

Nous avons demandé à Henry pourquoi les disques continuaient à s’écraser régulièrement, presque chaque année. Il a répondu que cela semblait étrange que les visiteurs n’aient pas évalué le risque posé par les radars avant de remonter dans le temps mais il a aussi expliqué que c’était tout simplement très dangereux pour eux d’être ici, pour de nombreuses raisons et ce malgré leur technologie avancée. Les crashs ont été provoqués par de multiples facteurs, incluant des actions offensives. Avant tout, Henry a souligné le fait que les visiteurs de Roswell n’étaient pas les « petits gris ». (Il n’a pas mentionné qui les « petits gris » étaient).

 

NOAA, « Dark Star », et le réchauffement planétaire

 

A un moment, Henry a travaillé avec la NOAA (la National Oceanic and Atmospheric Administration – l’Administration océanique et atmosphérique nationale) et c’est là-bas qu’il a appris l’existence de ce qu’il a appelé le second soleil. Il s’agit d’un objet astronomique massif qui est sur une longue orbite elliptique autour de notre Soleil, fortement inclinée par rapport au plan des autres planètes. Il s’approche en ce moment et cela cause des effets de résonance sur notre étoile de diverses manières. Une petite organisation au sein de la NOAA sait que c’est la cause du réchauffement de toutes les planètes, pas seulement de la Terre. Cette information est classifiée mais est connue depuis un certain nombre d’années déjà.

Nous lui avons parlé de l’excellent site de Andy Lloyd sur la « Dark Star » qu’il n’avait pas vu avant. Nous lui avons aussi proposé de lui envoyer le livre de Lloyd « The Dark Star » mais il a décliné, affirmant que cela pourrait l’exposer d’avantage avant qu’il n’ai eu le temps de partager plus d’informations avec nous.

Cette affaire est connectée avec la catastrophe de Roswell décrite ci-dessus. Les problèmes que les humains du futur tentaient de résoudre étaient multiples mais principalement – comme Dan Burisch l’a dit en de nombreuses occasions – comprenaient un évènement déclenché par une augmentation massive de l’activité solaire dans notre futur proche. Henry, comme Dan, insiste fortement sur le fait que cet évènement n'est qu'une probabilité (observée dans le "Looking Glass" dans un futur possible/alternatif) et est considéré comme peu probable.

Henry explique que l’augmentation de l’activité solaire est causée en partie seulement par la « Dark Star », que de multiples facteurs sont en jeu. Et ils sont complexes. Certains sont à l’œuvre à l’échelle galactique et sont associé à des phénomènes naturels, périodiques, que la Terre a déjà connue de nombreuses fois dans le passé. Ce qui rend la situation actuelle si particulière c’est la conjugaison de facteurs très sérieux – les émissions de carbone, la surpopulation et notre propension à organiser des guerres – qui en se combinant avec cette activité solaire cyclique vont menacer simultanément notre bien-être et celui de la biosphère.

 

Mars

 

Henry confirme l’existence d’une grande base sur Mars, approvisionnée par une flotte spatiale alternative ainsi que par des "Stargates" (portes des étoiles).

 

« Signal non-localisé »

 

Henry nous a parlé de l’expérience personnelle qu’il a eu avec une équipe qui a effectivement dirigé l’expérience décisive, et réussie, de Alain Aspect en 1981 pour prouver le théorème de Bell, sous la direction d’un projet classifié à Livermore à la fin des années 70. Les résultats ne furent jamais publiés, comme c’est habituel dans le cas des recherches du « budget noir ».

La physique et les mathématiques impliquées sont complexes mais la technologie développée est maintenant régulièrement utilisée pour des communications instantanées sur de vastes distances.

 

Le disque abattu à « Hunter Liggett »

 

Nous avons demandé à Heny de nous en dire plus sur cet événement. Il nous donna l’emplacement de l’incident : dans un rayon de un mile (1.6km) autour du centre de cette carte. C’est arrivé fin 1972 ou début 73. Son équipe testait des armes lasers expérimentales en visant divers matériaux dans le champs. Soudain un vaisseau en forme de disque est apparu comme sorti de nulle part – il mesurait environ 100 pieds (30m) de diamètre et 25 pieds (7m) de haut. Il se trouvait à peu près à 150-200 yards (130-180m) de distance. Quelqu’un lui a tiré dessus avec le laser de l’Air Force que nous testions à ce moment. Le système principal de ce laser était opéré dans l’arrière d’un camion M-35 2,5 tonnes légèrement modifié qu’on avait appelé « Deuce and a Half ». Il n’y a eu aucun dommage externe visible à ce que peut se souvenir Henry mais le vaisseau fut mis hors service. Trois aliens « enfantins » (pas des petits gris) furent capturés, vivants et en bonne santé, et transférés à une base du « Nike » située dans les collines près de Tilden Park, à l’est de Kensington, Californie. Tout ceci s’est passé très vite et fut un choc pour toutes les personnes impliquées.

17 février 2007

_____________________________


Cliquez ici pour une mise à jour plus récente (mai 2007)


Nous n’avons plus rien entendu d’Henry Deacon ces 5 dernières semaines. Avant notre dernière communication, fin mars, il nous a dit qu’il était “sous contrainte”. Jusque là, il avait été en communication régulière avec nous. Nous sommes certains qu’il a été contraint au silence.

Cette mise à jour plus récente comporte des informations fascinantes sur un certain nombre de sujets (plus d’infos sur Mars et quelques détails sur les dessous du 11 septembre), cependant nous pensons que l’information la plus importante qu’il ait partagé avec nous se trouve sur cette page.

2 mai 2007

__________________________

Cliquez ici pour une nouvelle déclaration importante (décembre 2007)

Après six mois de silence, Henry nous a fait part de son pessimisme et du sérieux d’un certain nombre de problèmes globaux actuels. il se réfère à nouveau au The Report from Iron Mountain et nous pousse à porter attention au Dr. Bill Deagle et au film d’Alex Jones Endgame. Il parle de Mars et du système solaire, du programme spatial secret, d’Arthur C. Clarke, des atterrissages lunaires d’Apollo etc.

17 décembre 2007





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+