Chercher

__________________________________________________________

Henry Deacon - Nouvelle mise à jour (3)

Mai 2007

Cliquez ici pour une version PDF de ce texte (4 pages)

Cette page est une traduction d'une publication originale de Project Camelot

 

En ce qui concerne la formation d'Henry et pour une transcription de notre première interview, veuillez cliquez ici. Quelques mois plus tard, nous avons publié cette mise à jour, qui était une compilation de nouvelles informations de communications suivies que nous avions reçues. Ces deux documents devraient idéalement être lus soigneusement avant l'examen de la nouvelle compilation qui suit ici.


Notre dernière communication avec Henry remonte au 30 mars 2007. Depuis lors il a été totalement silencieux, malgré tous nos efforts de rétablir le contact. Avant sa dernière communication, il nous avait dit qu'il était 'contraint' et qu'il craignait qu'il puisse être obligé de cesser de communiquer avec nous.  

Bien qu'il soit très prudent (et parfois énigmatique) avec ses messages – qui nous ont été communiqués par une variété de moyens parfois très créatifs – il ne se faisait aussi aucune illusion sur les capacités de certaines agences pour contrôler l’information; voir ci-dessous pour des détails.

Nous continuons à considérer Henry comme un bon ami que nous avons appris à apprécier, que nous admirons et en qui nous avons confiance. Ses messages désabusés nous manquent, de même que son humour pétillant et ses principes et valeurs forts. Où qu’il soit et quoi qu'il fasse maintenant, nous espérons qu'il est en lieu sûr et nous lui souhaitons du bien. Nous supposons que s'il est toujours vivant, il lira cette page. Henry, le lassi nous manque ! Ce ne serait simplement pas la même chose sans toi.  

Ce qui suit est une nouvelle compilation d’informations dignes d'intérêt. Bien qu'une partie de celles-ci soit littéralement incroyable, nous croyons qu'il nous disait toujours la vérité.

 

Contrôle

Henry nous a avertis qu’il existe de la technologie de pointe qui peut contrôler des conversations, même en plein air. Il nous a dit que des lasers satellites ont maintenant la capacité de capter des vibrations sur les vêtements d'une personne. Le contrôle de vibrations d’une conversation à partir de la vitre d’une fenêtre est élémentaire; c’est de la technologie ancienne.

C'est important que nous comprenions tous bien : des puces n’ont plus besoin d’être physiquement plantées dans l’appartement de qui que ce soit. Les téléphones portables peuvent également être activés pour retransmettre des conversations, même quand ils sont éteints; la seule vraie mesure de sauvegarde consiste à enlever la batterie. On peut entendre nos conversations presque n'importe où, à tout moment... si les agences décident de le faire.  

11-Septembre

Henry nous a dit qu'en plus de savoir bien à l'avance que quelque chose comme cela avait été planifié (voir sa première interview), il en avait été mis au courant en détail quelques heures avant que cela n'arrive, sur son lieu de travail à l'époque. Le briefing a eu lieu avec un groupe de collègues. Il a annoncé être choqué non seulement de la façon modérée dont cela a été annoncé, mais aussi comparativement du manque apparent de réaction de beaucoup de ses collègues. Le but de l'annonce était que lorsque les employés en entendraient parler aux nouvelles dans le courant de la journée, ils ne s’alarment pas : "quand vous l'entendrez aux nouvelles dans la journée, ne vous affolez pas, parce que c'est ce qui se passe."

Nous ne nous faisons bien-sûr aucune illusion sur l'importance de cela. Cinq ans après l'événement, Henry est peut être le premier insider à se présenter avec la confirmation que le 11-Septembre était un travail intérieur.  

Détails supplémentaires

Les avions qui ont frappé les tours jumelles ont été contrôlés à distance (annulant le contrôle des pilotes et avec les modifications logicielles permettant des virages serrés, normalement impossibles en raison des limites par défaut du pilotage automatique). La télécommande a été effectuée des milliers de km plus loin.

L'avion qui a frappé le Pentagone était un petit avion à réaction de la Navy, piloté à distance. Un Boeing 757 grandeur nature n’aurait pas pu avoir été utilisé parce que les effets aérodynamiques au sol l'auraient empêché d’entrer à aussi basse altitude et à toute vitesse sans qu’il doive ralentir immédiatement comme pour atterrir.

Les appels depuis téléphones portables, dont il a largement été fait écho, avaient été fabriqués.

Il pensait aussi que le contrôle sur le Vol 93, qui s’est abîmé ou a été abattu en Pennsylvanie, avait été perdu et que cette partie du plan était partie en vrille (un autre bâtiment avait été ciblé, mais il ne savait pas lequel).

Quand nous avons demandé ce qui était arrivé aux passagers et à l'avion du Vol 77 (l'avion qui a censément frappé le Pentagone), il a répondu qu'il ne savait pas.

Osama ben Laden n’avait aucun rapport avec quoique ce soit vis-à-vis du 11-Septembre, excepté le fait qu'il était un atout du gouvernement US.  

Il nous a dit que c’est tout ce qu’il savait.

 

Lignes de temps multiples  

Nous avons reçu ce message électronique d'Henry en février 2007. Nous le reproduisons en entier.

Existons-nous sur des lignes de temps multiples ? Votre réalité, d'une certaine façon, dépend de « vos » perceptions, de votre conscience, de vos choix... d'un océan énorme de « probabilités » ... mais c'est seulement un modèle extrêmement limité avec lequel nous pouvons travailler pour tenter de conceptualiser une réponse. La langue anglaise seule (NDT : pas plus que française) ne s'accommode pas pour communiquer une réponse à cette question. La plupart des gens dans le monde attachés à la Terre d'aujourd'hui ne peuvent apporter de réponse à cette question en raison du manque d'exposition à d'autres aspects de la « réalité ».  La question elle-même n'est pas complète, de nouveau, en raison des contraintes inhérentes à la plupart des langues universelles (les langues étant au mieux liées à quatre dimensions) (ou d'autre part, utilisant « le temps » comme une partie de la langue (s)) et la non-exposition possible à d'autres jeux de réalité, par la personne essayant de questionner et de comprendre la nature de prétendues lignes de temps, etc. Le concept de lignes de temps ici est seulement un modèle qui essaye d'expliquer ce que l'on ne peut pas expliquer avec des « mots ». Il y a ici d'autres modalités de communication disponibles pour nous, qui peuvent aider à la compréhension de certains concepts. Expliquez des couleurs à une personne qui n'a jamais eu la vue. Expliquez ce monde, tel que vous le connaissez, à un enfant à naître, qui a des sens actifs, mais qui n’ont pas encore été mis en fonction dans notre « monde ». Rappelez-vous l'histoire du Flatlanders – ou même de Sphereland ? En ce moment, l’important devrait être l’éveil des gens... leur préparation pour une onde de choc « de réalité » ... pour réduire les souffrances au minimum. Meilleurs vœux.

 

Stargates

Quant à Montauk, Henry a dit que la plupart des informations d’Al Bielek étaient correctes. Il y a apparemment plusieurs sortes de stargate, notamment : (a) celle où vous marchez par un portail et laissez le dispositif derrière vous et (b) celle où vous emmenez le dispositif avec vous.

Ce dernier, a-t-il dit, était un peu comme « Pensez où vous voulez aller et vous y êtes ». L'interface mentale est significative, apparemment. Il a confirmé qu'autant qu'il le sache, les informations de Dan Burisch sur les stargates étaient correctes à 95 %, mais les 5 % restants étaient qu'il n'avait aucune connaissance des Looking-Glasses de grande taille que Dan a décrits. (Nous lui avons montré les diagrammes de Dan et aussi le texte de la source de Bill Hamilton.) Henry a souligné que cela ne signifiait pas que cela n’existait pas, parce qu'il y avait tellement de compartimentation – mais simplement qu'il n'avait aucune connaissance ou expérience au sujet de ces dispositifs.

Nous lui avons montré les diagrammes de Dan en personne. Nous l'avons observé tandis qu'il les examinait soigneusement. Alors il a dit tout à coup : « Vous a-t-il parlé de celui en Irak ? » Nous lui avons demandé s'il n'avait pas entendu cette partie de l’interview de Dan. Henry nous a dit qu'il n’avait pas terminé de visionner les vidéos. Nous lui avons demandé ce qu'il savait. Il a dit que la stargate d'Irak était vraiment l’objet de la Guerre d'Irak, que son emplacement était l’un des plus grands secrets et que la guerre visait au moins en partie à son contrôle. Nous lui avons demandé comment il savait tout cela – l'avait-t-il lu dans un document de briefing ? Non, a-t-il dit, pas dans un document de briefing. La seule chose qu’il ait dit, c’est qu’il s’agissait de « connaissance de première main ».

L'avenir éloigné

Henry nous a dit que d’ici environ 6.000 ans, la Terre sera pratiquement stérile et il y aura une tentative de la repeupler. Il a dit qu’un grand nombre d'enfants ont été enlevés du Présent et emmenés vers la Terre future, parce que leur génome est intact. (Dans l'histoire future, la catastrophe imminente endommage de façon significative le génome humain.)

Il a aussi confirmé qu’un peu après 52.000 ans, les données du Looking Glass semblent être à blanc et qu’il n’y a plus aucunes nouvelles informations accessibles. C'est exactement ce qui a été exposé par Dan Burisch. (Ces informations ont été données lors d’une réunion. Henry a terminé la phrase pour nous, alors que nous posions la question.)

(Note : Henry a clairement confirmé l'existence des dispositifs Looking Glass qui pourraient « voir » dans l'avenir, ou dans des avenirs possibles. C'était les détails du type de technologie décrite par Dan Burisch (voir cette page) qu'Henry était incapable de confirmer personnellement.)

Henry nous a dit qu'il avait pensé qu'il y avait une sorte de barrière en place qui avait pour conséquence que les hommes du futur n’aient pu seulement nous rendre visite qu’à certains intervalles de temps d'environ 6.000 ans. Il a souligné qu'il n'en savait pas beaucoup à ce sujet. De façon intéressante, un calcul rapide montre qu’en ce qui concerne les deux principales dates fréquemment référencées par Dan Burisch, 45.000 = 7 x 6.500 et 52.000 = 8 x 6.500. Cela nous a frappés comme étant potentiellement significatif. Nous nous étions demandés pourquoi il n’y avait pas eu de visites d’hommes du futur à des périodes intermédiaires de 46.000, 47.000, 48.000 (etc…) années dans l'avenir. Henry a semblé donner une explication.

De façon incroyable et significative, il semble que les Mayas (dont le calendrier tellement précis aboutit à l'année 2012) avaient apparemment accès à des informations laissées par des voyageurs du temps, en visite.  


Une menace environnementale

Henry a beaucoup voulu visiter l'Egypte. Il y tenait beaucoup et il nous a dit que c'était un problème. Quand nous lui avons demandé pourquoi, il a dit qu'il restait très peu de temps pour voyager là-bas. Nous l'avons pressé de nous donner une raison et il a répondu que cela n’avait rien à voir avec la guerre ou la politique. Nous l'avons pressé un peu plus et il a finalement simplement dit : « une menace environnementale ». Il a refusé de donner des détails, pas plus qu’il n’a souhaité révéler comment il avait eu accès à ces informations.


Bases sous-terraines et sous-marines

Henry a confirmé qu’il existe de nombreuses bases sous-marines.

 

Circuits résonnants chaotiques

Henry a donné des détails sur les circuits résonnants chaotiques qu'il a mentionnés lors de notre première interview. Il a confirmé qu'ils étaient relativement bon marché et faciles à faire et que les informations, en pièces segmentées, avaient été assez largement disponibles dans une certaine communauté universitaire dans les années 1970. Il n'avait conservé aucun rapport des diagrammes de circuit, mais de façon intrigante, il a dit qu'il était à 80 % confiant qu'il pourrait les localiser s'il passait du temps à faire des recherches dans des rapports du domaine public disponibles dans une certaine bibliothèque universitaire. Nous en connaissons l'emplacement mais pour des raisons compréhensibles, nous ne le révélons pas en ce moment.


Contacts importants

Henry a plusieurs fois fait référence et a vivement recommandé les travaux de Bernard Pietsch, de Stan Tenen, et de Richard Hoagland. Il a maintenu que Pietsch connaissait tout ce qu'il fallait connaître sur la Grande Pyramide; que Tenen était un génie inspiré; et que Hoagland connaissait beaucoup d'informations précises sur le système solaire.

Mars

L'histoire semble être extrêmement complexe et cela peut être une litote. Henry nous a alimentés de petits bouts d’information de façon intermittente. Ceux-ci étaient parfois très énigmatiques. Ce que nous avons pu réunir est ceci :

Henry nous a dit que la base de Mars compte une population importante - 670.000, un nombre qui remonte à quelques années. Cela nous a semblé un nombre énorme. Nous avons demandé si ceux-ci étaient tous humains. Sa réponse a été : « Cela dépend ce que vous entendez par humain ».

La base existe depuis une période de temps extrêmement longue (« des dizaines de milliers d'années ») et sa population s’est étendue et a décliné au fil des siècles. Elle se trouve « au bas d'un ancien fond de mer ». Elle n'est « éloignée » de l'emplacement de cette photo de la NASA, prise lors de l’ « atterrissage » en 1976 de la sonde Viking 2 sur l'Utopia Planitia de Mars (« La Plaine de Nulle part », parfois référencée sous le nom de « La Plaine Utopique »).

Henry a déclaré que les images de NASA les plus récentes, discréditant la notion d'un « Visage sur mars », avaient été façonnées, tout comme le sont les couleurs du ciel martien sur la plupart des photos de la NASA officiellement publiées. (C'est apparemment plus bleu que l'on ne nous permet de le croire.)

Les Anunnaki sont une partie d’un mélange. Henry les a mentionnés plusieurs fois comme étant opérationnels dans le présent. Il a dit qu'ils sont originaires d'un autre système stellaire, mais il ne pouvait pas se souvenir d’où. Le terme Anunnaki est le nom que nous leur donnons, et ils sont de la même race que celle référencée et décrite dans les travaux de Zecharia Sitchin.

Les Anunnaki eux-mêmes sont divisés en un certain nombre de factions, dont certaines sont amicales et d'autres non. La chose la plus sinistre à laquelle il a fait référence était qu'une faction des Anunnaki chassait parfois la chair humaine, ayant acquis un goût pour cela. D'autres factions des Anunnaki ont cherché à les en empêcher. Telle était la nature extrême de cette information à laquelle (dans la conversation) Henry a été obligé de faire des références obliques répétées avant que nous n'ayons finalement saisi ce qu'il essayait de nous dire.

Cliquez sur l'image ci-contre pour lire une copie d'écran d'un courrier électronique que nous avons reçu qui contient une très petite partie de cette histoire. Notez que l'accent d'Henry sur le mot « apparaît » (typique de son approche prudente et exacte) et la coquille dans « Sumerian ». Le courrier électronique est présenté exactement comme il a été reçu.  

Le transport se fait par deux moyens : des stargates pour le personnel et les petits objets, des vaisseaux spatiaux pour les plus grands objets de fret. Le nom de code de la flotte alternative est SOLAR WARDEN (surveillant solaire).

Nous en avions déjà entendu parler d'une autre source et avons mis Henry sur la sellette vis-à-vis du nom de code. Nous lui avons envoyé deux messages séparés, chacun simplement constitué d'un mot : « SOLAR » et ensuite « WARDEN ». Nous n'avons fourni aucune mise en contexte, ni aucune raison à notre communication.

La réponse est venue immédiatement via trois courriers électroniques, chacun depuis une adresse différente. Le premier disait MARS, le deuxième ALTERNATIVE et le troisième avait comme sujet "Non inscrit ici" et donnait cette URL comme seul contenu. Nous avons été impressionnés.  

De la façon plus controversée qui soit, Henry a fait plusieurs allusions, à des moments distincts, au fait qu'il avait lui-même été sur Mars. La première occasion a été au cours d’une conversation, lorsqu’il parlait de la base. De façon impulsive, nous lui avons demandé s'il y avait été. 

Il a fait une très longue pause. Finalement il a souri et a dit : « j'ai beaucoup joué au ping-pong et j’ai beaucoup regardé la TV ». Il a refait cette allusion obscure plus tard à deux reprises. Chaque façon dont il a fait référence à la base était compatible avec le fait qu’il l’ait visitée personnellement.  

Plus tard, dans une conversation séparée, il a dit qu'un voyage par une stargate était « instantané » et il a donné l'impression que l'expérience de la transition stargate était instantanément désorientante et euphorisante. Il a décrit l'apparence d’une stargate de synthèse comme une surface grise sans traits distinctifs. Les stargates naturelles, a-t-il dit, ont une apparence différente qui est beaucoup plus difficile à détecter.  

Il a semblé être parfaitement d'accord avec nous quand nous avons fait remarquer que la principale protection vis-à-vis des déclarations de cette nature était leur parfaite absence de plausibilité.

Nous n’avons jusqu'à présent pas divulgué cette partie de l'histoire d'Henry à cause du risque évident que cela peut sembler le discréditer aux yeux de certains. L'honnêteté intellectuelle nous contraint à l'annoncer, maintenant qu'il semble qu’on ait fait taire Henry. 

2 mai 2007.

 

 

__________________________

Cliquez ici pour une nouvelle déclaration importante (décembre 2007)

Après six mois de silence, Henry nous a fait part de son pessimisme et du sérieux d’un certain nombre de problèmes globaux actuels. Il se réfère à nouveau au Report from Iron Mountain et nous pousse à porter attention au Dr. Bill Deagle et au film d’Alex Jones Endgame. Il parle de Mars et du système solaire, du programme spatial secret, d’Arthur C. Clarke, des atterrissages lunaires d’Apollo etc.

17 décembre 2007.





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits