Chercher

__________________________________________________________

Un nouveau communiqué important de
Henry Deacon (4)

Décembre 2007

Cliquez ici pour une version PDF de ce texte (4 pages)

Cette page est une traduction d'une publication originale de Project Camelot


Pour plus d’informations sur Henry et pour une transcription de notre première interview,
cliquer ici.

Quelques mois plus tard nous avons publié les mises à jour suivantes: ici et ici,  regroupant les informations compilées au cours de nos communications.

Nous vous conseillons de lire attentivement ces trois textes avant de vous engager dans la lecture de cette page.

_____________________________

Notre dernière communication avec Henry date du 30 mars 2007. Mais  depuis lors, silence total, malgré nos efforts pour rétablir le contact. Avant son dernier message, il nous avait fait savoir qu'il était sous pression et qu’il avait peur d’être obligé de stopper toute communication avec nous.

Huit mois plus tard, de retour à Los Angeles après un séjour en Europe, nous sommes heureux de vous faire savoir qu' Henry Deacon a refait surface. Il y avait diverses raisons à ce silence : outre la pression exercée sur lui, il avait aussi des motifs personnels de rester tranquille. A présent, plusieurs facteurs l'ont poussé à communiquer de nouveau. Nous saluons son courage - et nous partageons ses préoccupations.

_____________________________

Le Rapport 'Iron Mountain'

Pour cette mise à jour, Henry a insisté pour que nous mentionnions de nouveau The Report from Iron Mountain, dont il avait parlé lors de sa première interview. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s'agit d'un rapport détaillé émanant d'un important groupe d’experts, mandaté en 1961 par le président JFK, pour identifier et résoudre les problèmes majeurs de l'après-guerre. Bien que ce rapport ait été largement propagé dans sa forme pratiquement originale et même publié [en 1967 par Dial Press], Henry est convaincu qu'une introduction falsifiée fut rajoutée par la suite pour limiter son impact négatif. L'idée fut alors répandue qu'il s'agissait en fait d'une œuvre de fiction. Henry est convaincu qu'il ne s'agit pas d'une fiction.

On ne peut résumer ce document en un paragraphe. Il traite de problèmes contemporains, parce qu'il évoque les questions de surpopulation. Selon Henry, la plupart des solutions préconisées par ce groupe sont entrées en application.

Henry avait reçu une copie de ce document officiel lors d'une réunion gouvernementale à Tucson, Arizona, en 1986. A cette occasion, un militaire de haut-rang chargé du briefing avait déclaré, en faisant allusion au rapport : "Il y a des moutons et des loups. Nous sommes les loups."

_____________________________

Menaces contre notre Existence

Henry a décidé de reprendre contact parce qu'il est préoccupé de ce qui se prépare. Il a suivi en grande partie la conférence du Dr Bill Deagle's lors du Grenada Forum de Décembre 2006 et confirme en large part ses propos.


Résumé des informations importantes qu' Henri nous a données:

1) Des agents pathogènes furent furtivement déployés dans le but de réduire la population mondiale. Henry connaissait l'existence de bien d'autres programmes, en plus de l’utilisation de la grippe aviaire en tant qu' arme - ainsi que l'a décrit Bill Deagle. Parmi les moyens évoqués, il existe des armes génétiquement ciblées (raciales). Nous avons reparlé des "Menaces environnementales" évoquées dans sa précédente mise à jour.

2) On devrait s'intéresser au documentaire d'Alex Jones : Endgame, qui expose de manière probante des plans visant à réduire la population mondiale à 500 millions d'individus, mieux susceptibles d'être gouvernés. (Cette information est également développée par Deagle.)

3) Henry confirme l'exposé de Naomi Wolf lorsqu'elle dénonce la menace montante envers la démocratie américaine, qui est au centre de son livre 'The End of America'.

4) Il est très probable qu'un effondrement économique se produise prochainement, à commencer par la chute du dollar, qui affectera ensuite en cascade la Livre, et l'Euro. Cela pourrait se passer à tout moment. A l'extrême, les liquidités n'auraient plus aucune valeur. Le troc du savoir-faire et des services pourrait être une alternative de survie pendant ces événements. Le meilleur placement serait dans les moyens de purification de l'eau. Un approfondissement Psychologique/Spirituel (pas religieux) serait une démarche très importante pour qui veut se préparer.

5) Une éruption Solaire de type CME (Corona Mass Éjection) pourrait se produire. D'après Henry c'est la 'Roulette Russe', parce que tout dépendra de la position de la Terre dans son orbite autour du Soleil lorsque ça se produira, et aussi - pour des régions entières - de la rotation de la Terre elle-même à ce moment-là

6) Henry suggère que ceux qui en ont la possibilité se trouvent un endroit sûr, à l'écart des zones côtières et autres régions vulnérables aux inondations; de même, il faudrait éviter les zones sismiquement sensibles; éviter les centres de population trop concentrée; idéalement, il faudrait disposer d'un abri, au moins en partie, adossé à une colline, ou en sous-sol; il sera nécessaire d'avoir accès à des ressources en eau et nourriture qui ne soient pas polluées.

7) Afin de se protéger des EMP (ondes électromagnétiques) qui pourraient être associées à l'irruption solaire, ou provenir des dispositifs EMP, les composants électroniques devraient (a) être enveloppés dans du coton ou des fibres naturelles (comme isolant) et ensuite (b) enveloppés dans des feuilles d'aluminium, ou enterrés dans le sol, ou encore sécurisés dans des conteneurs en métal.

8) Dans l'éventualité d'une EMP violente, tout véhicule disposant d'un système électronique de mise en marche, est susceptible d’être inutilisable. Une voiture diesel ou un camion de technologie ancienne, sans composants électroniques, est toujours préférable. Les vélos sont des valeurs sûres.

9) Les équipements de radioamateurs (Ham) pourraient devenir les seuls moyens de communication locale et globale. Mais ces systèmes peuvent temporairement tomber en panne si la ionosphère est perturbée par des dispositifs comme HAARP, ou par l'activité Solaire.

10)  La Vitamine D3 (5.000 UI par jour) est une excellente assurance bon marché contre les épidémies virales, naturelles ou fabriquées. Les populations de couleur doivent parfois augmenter le dosage. Il n'est pas recommandé de dépasser 5.000 UI en prise quotidienne. D3 possède de nombreuses propriétés bénéfiques dont la protection telomérique. Dix à vingt minutes d’exposition au soleil va générer plus qu’assez de vitamine D3, mais pour ceux qui restent à l’intérieur la plupart du temps (personnes âgées ou employés de bureau), ou pour ceux qui vivent dans les latitudes plus au nord (en hiver), une supplémentation en D3 d’environ 5000 Unités Internationales est recommandée.

11) Des systèmes fonctionnels à énergie libre ont été développés, grâce à l'effet Casimir (ce qui, pour Henry, ne surprendra pas la plupart des 'physiciens'). En général, les technologies qui en ont résulté n'ont pas été rendues publiques, non pas pour des raisons économiques, comme la préservation des intérêts pétroliers, mais parce qu'il a été estimé que l'abondance énergétique aurait pour conséquence une augmentation incontrôlable de la population mondiale - ce que les Pouvoirs en Place considèrent comme le plus urgent problème de notre époque. En raison des conceptions religieuses et sociales, s’attaquer au problème de la croissance de la population, semblerait ne pas comporter de solution douce, facile ou rapide.

_____________________________

Apocalypse now?

Qui sait ? Les évaluations des observateurs attentifs de la situation globale sont divergentes. Beaucoup sont optimistes, estimant que nous avons dépassé les échéances cruciales. Dan Burisch a récemment déclaré (en novembre 2007), qu'il pense que nous sommes en sécurité sur la Ligne Temporelle 1 (au contraire de la catastrophique 'T2'). D'autres demeurent très préoccupés par les paramètres économiques et géopolitiques, et craignent que les choses empirent avant de se normaliser.

Il vaut mieux être prévenu. Henry pense qu'il est presque trop tard pour changer quoique ce soit, sauf pour se prémunir au niveau individuel (c'est pourquoi il insiste sur la préparation mentale/émotionnelle/spirituelle, ou religieuse mais non-dogmatique). On doit porter à son crédit le fait qu'il nous a autorisés à publier cette mise à jour. Ceux qui connaissent déjà les propos de Bill Deagle se souviendront qu'il a lui aussi déclaré - il y a un an précisément - qu'il est 'minuit moins une seconde'.

Deux points sont importants à noter :

Les fondateurs du Projet Camelot estiment qu'il n'est pas trop tard pour faire circuler l'information. Chaque vie épargnée est un cadeau. Et il est possible que des intentions positives cumulées, sur une large échelle, puissent minimiser ou effacer des catastrophes potentielles. Ceux qui ont suivi la conférence de Bill Deagle en Décembre 2006 auront remarqué que pour l'instant, rien de trop catastrophique ne s’est produit. Si nous parvenons à traverser l'année 2008 sans encombres - sans explosions nucléaires, ni attaques terroristes (réelles ou fabriquées), sans épidémies, et que l'économie résiste, alors nous aurons de bonnes raisons de nous montrer optimistes. Nous attendons ce jour.

Par ailleurs Henry nous a demandé d'émettre une sévère critique envers tous ceux qui tirent profit de la diffusion de l'information et de la vente de produits, sur le dos d’une possible catastrophe, et ce, à des prix abusifs. (Et bien sûr, nous sommes d’accord). Il pense que toute information utile devrait être diffusée gratuitement, après avoir évalué si, ce qui est disséminé, est réellement pour le plus grand bien du futur de l’humanité.

Henry a conclu : "rapprochez-vous de la nature et lâchez prise de vos peurs. Allez avec le courant. La vie est courte. Nous n'avons pas beaucoup de temps. Ralentissez le cours de votre voyage temporel, et profitez de chaque moment, ici et maintenant."

_____________________________

Autres informations

Nous n’avons jamais eu de conversation avec Henry qui ne couvre d’autres sujets - parfois considérablement profonds. Il en a toujours été ainsi.

• Nous en avons appris davantage sur la Colonie Martienne (ancienne, multifonctionnelle, la plus grande de la planète, presque entièrement installée en sous-sol, et occupée par toute une variété de groupes);

• Il nous a dit que la terraformation de Mars avait commencé;

• Le réchauffement climatique est naturel, il n'est pas dû aux activités humaines. Toutes les planètes se réchauffent en ce moment. Mais la déforestation le préoccupe;

• Henry a confirmé que 'Daniel', le contact de David Wilcock avait assez précisément décrit le Projet Montauk (sauf que le moyen de  transport vers Mars se fait dorénavant via des “jumprooms” (litt. chambre de saut) plutôt que par des “jumpgates” (litt. porte de saut);

• Henry a confirmé que l'information de Bill Deagle est assez correcte (à cela près que Henry n'avait pas entendu parler du Projet Omega, et que certains des scénarios de la 'cage électronique' dont parle Deagle étaient des plans non  encore appliqués;

• Nous avons appris que le visiteur alien dont il avait parlé dans son interview était un personnage mince, aux proportions quasi-humaines, qu'il ne pesait pas lourd, avait la peau sombre, des yeux bridés qui louchaient, qu'il n'avait pas essayé de communiquer,  (peut-être en raison de ses conditions de santé), et qu'il avait survécu environ une semaine; sa mort avait probablement été causée par des traitements inappropriés et le fait qu'on lui avait (sans réfléchir!) retiré deux dispositifs portables;

• Henry estime qu'il y a actuellement sur Terre au moins 40 groupes de visiteurs “aliens”, de différentes provenances de l’espace et du temps, avec des agendas très différents;

• Henry nous a redit que Alpha du Centaure A est un système habité;

• Concernant les systèmes de propulsion exotiques, Henry a répondu qu'il existait de nombreuses technologies. L'une de celles qu'il connaît un peu consiste à créer un 'puits de gravité' devant le vaisseau - le système pouvant ressembler de loin à un petit accélérateur linéaire  (guide ondulatoire), qui projette à l'extérieur une "orbe" centrale. Mais il stresse que ce n'est qu'une analogie très approximative. C'est utilisé sur certains de nos véhicules de pointe.

D'autres technologies supposent que le/les pilote(s) interfèrent consciemment avec l'engin, ainsi que le Col. Philip Corso l'avait décrit dans son livre The Day After Roswell. Ca se rapproche des systèmes de contrôle du Projet Montauk, et c'est ce que David Wilcock a décrit en détail lors d'une de ses interviews. La concentration émotionnelle du pilote doit être extrêmement stable (bien au-delà de ce que les humains sont actuellement capables). C'est pourquoi certains des visiteurs - qui sont des humains venus du futur - ont été bio-technologiquement 'modifiés', pour obtenir une interface optimale.

• Incidemment nous avons demandé à Henry si les astronautes d'Apollo étaient réellement allés sur la Lune. Il a fait une longue pause avant de nous répondre par l'affirmative : Oui, ils y sont allés. Mais il avait autre chose à ajouter.

La plupart des missions sont effectivement allées sur la Lune - ceci dit, certaines photos et films trafiqués furent réalisés pour les besoins des Relations Publiques - en empruntant , comme on peut le remarquer, des technologies avancées : un léger revêtement de protection nanotech et une technologie de champ actif, furent utilisés pour assurer une protection très efficace contre les radiations. Ceci, en conjonction avec d'autres technologies, permettait pendant les voyages, de protéger les astronautes du rayonnement Gamma et d’autres radiations et particules d'énergie dangereuses. D'autres technologies aliènes avancées furent utilisées pour poser le Module Lunaire et l'aider à redécoller de la Lune.

Certains astronautes des missions Apollo avaient été informés de l'emploi de ces technologies (mais quelques uns seulement étaient au courant du programme spatial alternatif). C'est pourquoi ils ont manifesté quelques réticences à s'exprimer dans les interviews, ou à aborder directement le sujet. On peut comprendre leur colère en entendant certains prétendre qu'ils n'étaient jamais allés sur la Lune, parce qu'ils y sont effectivement allés. Tous furent des hommes très braves... et, ils ont été aidés.

• Henry a également tenu ces propos incroyables : que notre Lune actuelle  aurait été placée là où elle se trouve dans des temps extrêmement reculés. Quand nous lui avons demandé si c'était dû à nos ancêtres ou bien nos créateurs, il a simplement répondu : "Les deux".

• Il y a de la vie sur un certain nombre d'autres planètes du système solaire. Les conditions locales ne sont pas toujours conformes à ce qui est proclamé. Henry nous a dit que Mars avait enduré plusieurs catastrophes, pas toujours naturelles. Il nous a dit qu'on savait que la Ceinture de radiation Van Allen a été créée artificiellement, il y a très longtemps, afin de protéger la Terre et son extraordinaire biologie. La fonction de la Ceinture de Van Allen est actuellement détériorée. Elle avait été mise en place afin d'empêcher les “primitifs” de quitter la Terre avant que certaines conditions ne fussent remplies.

• Henry nous a vivement encouragés à poursuivre nos démarches pour interviewer Arthur C. Clarke, qui a fêté ses 90 ans le 16 Décembre 2007. On se souvient du film 2001, et du monolithe noir qui avait été découvert dans le cratère Tycho. Henry nous a dit qu'on avait découvert certaines anomalies du champ magnétique lunaire (comme dans le film). Mais il n'a pas d'autres informations sur ce qu'on a trouvé. Il semble que Arthur C. Clarke savait précisément pourquoi il avait présenté les choses de cette manière. Intéressons-nous à Europa !

_____________________________

Le Programme Spatial Secret : pour notre bénéfice, ou celui des autres?

Le plus important sans doute est que Henry soutient fermement que ce qu'on nomme souvent le 'Programme Spatial Secret' est en fait une initiative louable (du moins l'un des programmes) et qu'il est dirigé par un groupe dont l'objectif est de s'assurer que l'espèce humaine pourra survivre, quoiqu'il arrive.

C'est la raison pour laquelle Henry s'était montré très réticent à s'exprimer sur le sujet, afin de ne pas compromettre cet effort. Il a insisté pour que nous diffusions cette idée.

En réponse à nos questions, il a expliqué qu'un programme spatial alternatif, classifié, sans rapport avec les fusées, fut entrepris peu après la Deuxième Guerre Mondiale. Les autres agendas – réduction de la  population mondiale et contrôle renforcé des survivants – sont poursuivis par d'autres groupes totalement distincts.

Il a souligné qu'il existe une extrême diversité et compartimentation entre les  groupes qui tirent les ficelles en coulisses (de même que parmi les visiteurs aliens), et qu'il n'avait jamais eu la preuve qu'un groupe unique contrôlait l'ensemble. Ces différents plans coexistent, pour gérer l'espèce humaine, et ils ne sont pas strictement cohérents.

Il est intéressant de l'entendre dire que le Département de la Sécurité Nationale (il apparaît que l'appellation est assez impropre) fut en partie institué pour coordonner l'organisation de certains de ces groupes (beaucoup ont trait au renseignement). Et, ce, après la faillite de diverses tentatives visant à ce que ces groupes mettent en commun leurs informations. Henry a participé à certaines de ces tentatives, et ça explique en partie pourquoi il est exceptionnellement bien informé dans une variété de secteurs (compartimentés pour beaucoup de gens) où l’information ne se partage pas.

Cette extrême compartimentation pourrait expliquer la confusion, quand il apparaît que les contrôleurs, quels qu'ils soient, semblent d'un côté déterminés à exterminer et à contrôler une large part de la population... et d'un autre côté recherchent activement des moyens de naviguer dans les étoiles. Henry a une nouvelle fois souligné le très haut degré de complexité; il nous a encouragés à laisser de côté les questions relatives à Mars, à la technologie exotique, et les visites aliènes, et nous concentrer sur des menaces beaucoup plus pressantes et plus proches de nous, relatives à la survie, la liberté et la réorganisation nécessaire. Nous tenons compte de ses avis, et souhaitons vous avoir fidèlement transmis son message.

_____________________________

Il n'est pas trop tard

Henry nous a répété de nombreuses fois qu’il ne pense pas, que les informations essentielles puissent être présentées au public, de telle façon que la population puisse les comprendre, les accepter et réagir à temps calmement et rationnellement. Il ressent que les Pouvoir en Place font (en général, exception faite de génocide planifié) de leur mieux, face à une situation incroyablement difficile et complexe, en gardant le public non impliqué. Il a la conviction qu’il semble être trop tard, pour faire quoique ce soit pour changer le cours des nombreux agendas globaux déjà en application. Malheureusement, des situations critiques pourraient bientôt apparaître et nous laisser dans un état de confusion et de chaos. Seuls les esprits préparés seront capables de naviguer calmement à travers les mers tumultueuses qui nous attendent.

Nous, du Projet Camelot, croyons profondément que le public a le droit de savoir son histoire, son identité, son futur, les problèmes que le monde affronte, qui sont nos vrais amis et ennemis, et tout ce qui s’est passé et se passe dans notre système solaire et sur la planète que nous habitons.

C’est le seul point sur lequel notre opinion diffère de celle d’Henry, qui est désormais devenu un ami. Nous ne penserons jamais qu’il ne soit trop tard. Nous encourageons toute personne lisant ces pages, à copier l’entièreté de leur contenu pour une distribution la plus large possible.

17 décembre 2007





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits