Chercher

__________________________________________________________

Avalon
                  logo En Hommage :
Dorothy Kilgallen

 Cette page est la traduction, par The Avalon Translation Project,
d'une publication du site originel de Project Camelot.



Dorothy
                KilgallenDorothy Kilgallen était la plus célèbre femme journaliste d’agence de son époque. Provisoirement en poste en Angleterre, et déjà dans les petits papiers de la haute société anglaise et ses secrets, elle expédia deux dépêches insolites, qui sont peut-être à l’origine de sa mort en novembre 1965. La première, envoyée en février 1964, faisait état d’ « une réunion ultrasecrète des chefs militaires du monde », devant se dérouler l’été suivant. La dépêche de 1965 - qui a de peu précédé son décès, officiellement causée par une overdose de barbituriques et d’alcool (comme Marylin Monroe) - , citait un officier britannique anonyme de rang ministériel (on a parlé du Comte de Mountbatten) : « Nous pensons, dans l’état actuel de notre enquête, que les occupants des soucoupes volantes étaient de petits hommes – de moins de quatre pieds (1,20 m) de haut. C’est effrayant, mais il est indéniable que les soucoupes volantes proviennent d’une autre planète. »

Peu de temps avant sa mort, elle avait également interviewé Jack Ruby, au cours d’un ajournement du procès où il comparaissait pour avoir tué par balle Lee Harvey Oswald. Sa rubrique du New York Journal American critiquait la Commission Warren. A propos de cet assassinat, Dorothy Kilgallen écrivit le 3 septembre 1965 : « Cette histoire se poursuivra tant qu’un vrai reporter sera vivant. » Elle était connue pour avoir souvent critiqué le gouvernement, suggérant un jour que la CIA recrutait des membres de la Mafia pour assassiner Fidel Castro (il fut confirmé quelques années plus tard que c’était bien le cas). Le directeur du FBI, J. Edgar Hoover tenait un fichier sur ses activités.

Le 8 novembre 1965, on trouva Dorothy morte chez elle, à New York, à l’âge de 52 ans. Elle avait apparemment succombé à un mélange létal de Seconal et d’alcool. On ne sait pas s’il s’agit d’un suicide ou d’une mort accidentelle. Le certificat de décès mentionne la cause comme étant « indéterminée ».

Cliquez ici pour en savoir plus sur Dorothy Kilgallen :
www.jfkresearch.com/morningstar/killgallen.htm








Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+