Chercher

__________________________________________________________

Avalon
                  logo En Hommage :
Ruth Drown

 Cette page est la traduction, par The Avalon Translation Project,
d'une publication du site originel de Project Camelot.



Ruth
                DrownRuth Drown fut une des pionnières de la pratique de la radionique – une méthode peu connue mais spectaculairement efficace de diagnostic et de traitement à distance, qui utilise des instruments spécialement conçus au moyen desquels un généraliste peut déterminer la cause sous-jacente à la maladie et la guérir.

A l’aide d’un de ces « appareils à radionique », un généraliste peut diagnostiquer et traiter des patients, où qu’ils se trouvent – aussi facilement dans la même pièce qu’aux antipodes – en « émettant » des fréquences homéopathiques parfaitement en adéquation avec les besoins médicaux du patient. Son effet est appelé « non-local » en physique quantique, et bien qu’efficace, il demeure inexpliqué selon le paradigme scientifique officiel.

Ruth Drown fut l’étudiante et la protégée de l’inventeur de la radionique, le Dr. Albert Abrams (1863-1924), et forma de nombreux médecins intéressés par son utilisation. Suite au succès de ses travaux, elle se fit non seulement des amis, mais aussi beaucoup de jaloux. Les médecins conventionnels, avec l’aide de la FDA – l’office américain des produits pharmaceutiques et alimentaires – cherchèrent à « couper la tête » à la radionique – c’est-à-dire à cette époque, à Ruth Drown elle-même – et ils y parvinrent. Ruth Drown fut envoyée en prison et, pendant son incarcération, ils détruisirent un grand nombre de ses instruments. Lorsqu’elle fut libérée, c’était une femme brisée, et elle décéda d’une attaque d’apoplexie peu de temps après, en 1962.







Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+