Chercher

__________________________________________________________

Simon Parkes

interviewé par Project Avalon

15 décembre 2013







Transcription, traduction et sous-titrage : The Avalon Translation Project



(Sur l'écran)

Bienvenue à l'interview, par Project Avalon, de Simon Parkes, contacté et "expérienceur" -- et depuis longtemps membre très respecté d'Avalon.

L'interview, faite le 15 décembre 2013 chez Simon, a été facilitée par Karelia, modératrice à Avalon.

Des membres du Forum d'Avalon ont préparé des questions, réorganisées ultérieurement par souci de clarté.

Bill Ryan, fondateur d'Avalon,  a posé ses propres questions sur Skype, en fin d'interview.

"Le Forum de Project Avalon
Des chroniques de l'éveil humain
...là où se rejoignent science et spiritualité."


Simon Parkes : Permettez-moi tout d'abord de donner mon bonjour à Bill, et à vous. Je suis enchanté d'avoir l'occasion de répondre aux questions des Avaloniens. Je m'appelle Simon Parkes, je suis un homme politique. J'ai été élu conseiller municipal de la ville où j'habite. Et depuis tout jeune garçon je vis des expériences avec ce que je préfère appeler des entités interdimensionnelles, ou extradimensionnelles.

Je viens également d'une famille dont on pourrait dire qu'elle a des antécédents illuminati, et il y a environ 3 ans 1/2, j'ai décidé de parler publiquement de mes expériences et de ma famille. Et je suis vraiment enchanté qu'après cela, j'aie pu me présenter à une élection et être élu.

"Un conseiller municipal qui prétend avoir eu un bébé d'une extraterrestre refuse de partir"
(Daily Express)


Je suis enchanté que le public ait pu avoir accès à ces informations et que, malgré cela, ils aient choisi de m'élire. Et je pense que c'est de très bon augure pour l'humanité et pour l'avenir...


Les questions de l'interview...


Q : Quels groupes d'ET ou d'interdimensionnels représentent les plus grands atouts pour l'avancement et le bien-être de l'humanité ?

C'est une question très, très difficile. (Profond soupir)

Ma réponse va choquer. Et ça ne va pas être la réponse attendue. Ce sont les Mantes (Mantis) -- ou Mantides --, et ça, ça va vraiment surprendre et choquer les gens !

Karelia : Pourquoi ?

SP : Parce qu'ils s'attendent à ce que ce soient les Pléiadiens, ou les Andromédiens, ou un autre groupe humanoïde. Ils ne vont pas s'attendre à la réponse que je viens de donner.

C'est difficile parce que les Mantides participent aux enlèvements et un certain nombre de gens ont, à fort juste titre, rapporté que des Mantides les ont blessés. Donc que je leur dise ici : "Les Mantides sont un des meilleurs alliés des humains." Je ne dis pas qu'ils vont nous sortir de prison, mais ils sont parmi les plus utiles, et ils vont devenir un des atouts les plus efficaces que l'humanité puisse trouver. Mais beaucoup de gens vont avoir bien du mal à les comprendre.

Q : Pas les Pléiadiens, ni les Arcturiens ?  Est-ce parce que beaucoup de gens sont persuadés qu'on va tout simplement venir les sauver ?

SP : Je pense qu'eux aussi sont des humanoïdes. Et donc que les gens peuvent se connecter à des créatures à forme humanoïde. Avec une créature non-humanoïde, les gens vont avoir des problèmes de confiance. Même les gens qui commencent à s'éveiller.

La réalité, c'est qu'au-delà de ça, il y a -- et j'utilise le mot gentiment -- un match en train de se jouer. Et il se joue depuis des milliers d'années. Les Mantides ont un rôle absolument central dans ce match. Et les gens ne se rendent en fait pas compte que, bien que les Mantides aient des accords avec les Reptiles, et ce depuis bien des milliers d'années, les Mantes ont leur propre plan à la fin.

Q : Notre système solaire est-il rempli de vie intelligente, civilisée ?

SP : Indigène : non. Transplantée : oui. Par exemple, les bases Adam et Ève sur la Lune -- ou bien s'agit-il de la base Ève sur Mars ? -- J'ai oublié. Mais toutes les bases actuelles sur la Lune ou sur Mars, parce qu'il y a de la vie là-bas. Mais cette vie n'y existait pas auparavant. Elle est arrivée là. La vie antérieure avait depuis longtemps disparu. Les autres planètes gazeuses ont de la vie, mais pas une vie évoluée comme ici, non.

Q : Qu'en est-il de la "Terre Creuse" ?

SP : Je n'accepte pas le concept de "Terre Creuse". Ce que j'accepte, ce sont les cavernes à l'intérieur de la Terre. Où on peut placer des installations, construire de petites villes. Mais le concept de "Terre Creuse", pris comme une Terre évidée : non.

Mais bien sûr, si nous parlons d'installations de taille considérable, ça je l'accepterais. Mais pas la "Terre creuse", non.

K : Donc, par villes de taille considérable, pensez-vous à quelque chose de la taille de Londres ?

SP : Non, ça c'est trop grand. Non, je dirais une population de 100.000 habitants.

K : OK. Mais la Terre n'est pas creuse.

SP : Non. Si vous imaginez... si vous deviez, comme ils le font souvent, déclencher des explosions sur la Terre, si ça ressemblait à la Lune, ça sonnerait le creux. Mais à cause de l'onde sonore en retour, pour tout ce qui est tests géologiques, ou pour les réserves de pétrole, l'onde qui revient révèle généralement une base solide. Cependant, une partie de l'Antarctique, dont nous avons parlé ensemble, n'est pas "creuse", au vrai sens du terme "Terre Creuse". Mais il existe là-bas de grandes zones de cavernes, où il y a eu autrefois des villes, dont certaines sont encore en activité maintenant.

Donc, vous pourriez parler de "creuse", mais je ne veux pas que vous vous imaginiez quelque chose comme la Lune, qui aurait été évidé. Je ne veux pas que vous vous imaginiez une sorte de ballon de football, ce n'est pas le cas. 

Q : Comment décririez-vous la mentalité des Mantides et des Reptiliens ? (question d'un des plus jeunes membres d'Avalon...)

SP : La mentalité Reptilienne est faite d'arrogance, de pouvoir, de confiance en soi, de leur croyance absolue dans leur droit de dominer les autres, en utilisant toute la force nécessaire, sans amour, avec une addiction totale aux rituels et aux cérémonies.

Un Mantide n'est pas une créature qui existe pour contrôler, par la force physique, mais pour être une sorte d'arbitre entre différents univers, entre différents groupes. Dans un match de football le rôle d'un Mantide serait d'être l'arbitre. Mais cela ne fonctionne que si les deux camps accordent à l'arbitre le pouvoir de décider qui a raison et qui a tort.

Afin d'éviter des guerres à grande échelle, un certain nombre de races ont attribué ce rôle aux Mantides.

En termes d'amour, non, les Mantides n'ont pas d'amour au sens où les humains le comprennent, mais ils ont de la compassion. Voilà la différence.

Je préfère de loin être en compagnie d'un Mantide que... Quand je suis avec un Mantide, je peux être beaucoup plus détendu, je n'ai pas à faire attention à ce que je vais communiquer, je n'ai pas à être sur mes gardes. Si je suis avec un Reptile, je dois être extrêmement attentif à ce que je communique, il faut que sois constamment sur mes gardes.

Q : Si les Mantides aident les humains à progresser, et que les Reptiliens sont en faveur du statu quo -- donc s'ils ont des buts différents -- travaillent-ils ensemble dans un but commun ?


SP : Imaginez un nouveau gisement pétrolier découvert au large de la côte américaine, que l'Amérique a les bateaux pour récupérer le pétrole, mais pas la technologie liée au forage, ils font donc appel aux Allemands, qui fournissent les plateformes de forage, mais il leur manque -- il faudrait que ce soit les instruments optiques --  l'Allemagne devrait fournir aussi tout ce qui est optique, et que les Britanniques fournissent ceci ou cela. Rapporté à l'humanité, depuis très longtemps, un certain nombre de races extraterrestres ont mis en commun leurs ressources pour interagir avec l'humanité. Donc, jusqu'à un certain point, la race mantide, une race de 4ème dimension, et les Reptiliens, ou plutôt les Draco-Reptiliens, également race de 4ème dimension, partagent un certain nombre d'objectifs et ils vont participer ensemble. Néanmoins, ils ont leurs propres buts individuels, qui ne consistent pas obligatoirement à s'entraider.

Il me faut être prudent, parce qu'il y a beaucoup en jeu sur ce sujet précis...

Q : Quelles sont les activités de loisir des Mantides -- sports, jeux, musique ou arts ?

SP : Elles sont pour eux sans importance. mais pour les extraterrestres humains, oui : telle la musique... Pour les Mantides, non. Ce qui a de l'importance pour eux, c'est d'être en paix avec eux-mêmes, et ils peuvent le faire par exemple en jouant une harmonie de sons qui leur apporte du confort.   

Ils ne font pas de sport. Leur but est la connaissance, pas au sens humain du terme, la connaissance des autres races, et comment ces races se comportent entre elles. C'est ça leur objectif.

Q : Possèdent-ils un système éducatif, proche du nôtre sur Terre ?

SP : Oh non. Nous utilisons le terme d'"esprit de fourmilière", vous êtes susceptible de vous rattacher à cet esprit de fourmilière. Et par conséquent vous aurez les connaissances liées à votre niveau. Donc toute créature qui a un système hiérarchique, n'a clairement pas suffisamment évolué.

Et les Mantides ? Non, ils n'ont pas suffisamment évolué. Et ils souhaitent évoluer spirituellement, ça c'est très important. Si vous êtes créé Mantide, vous allez être médecin, informaticien, pilote, ou vous allez être un décideur, ce qu'ils appellent un "maître".  Vous êtes placé dans une certaine strate, et vous allez acquérir les connaissances qu'on vous demande d'acquérir, pour assumer la fonction correspondant à cette tâche. Mais vous n'avez pas besoin d'aller dans un établissement éducatif pour ça.

Q : Comment est leur planète d'origine ? Caractéristiques, atmosphère, arbres, vie sauvage ?

SP : Ils ne respirent pas d'oxygène.

Q : A quoi ressemble leur sens de l'humour ? 

SP : Très intéressant ! Je me souviens dans une communication avec l'un d'eux, -- avez-vous vu ou vous rappelez-vous Arnold Schwarzenegger dans Terminator 2 ? A la fin du film -- Cameron, incidemment, est un metteur en scène très intéressant, mais nous laisserons ça de côté -- à la fin du film, l'ordinateur avait appris à raconter une blague. Le Terminator avait donc commencé à comprendre l'humour.

Mais l'avait-il compris, ou avait-il juste su réagir à cet humour ? Donc, ces créatures sont pareilles. Elles n'ont pas de sens de l'humour au naturel, mais elles comprennent les humains.

Et, par exemple, en communiquant avec un humain, elles vont faire des gestes. Même s'ils utilisent la télépathie. Elles vont faire des gestes, parce qu'elles comprennent que les humains le font et que ça les met donc plus à l'aise. Elles ont appris comment se comporter avec les humains, alors que les autres créatures s'en fichent complètement. Pourquoi s'en préoccuperaient-elles ?

K : Comme les Reptiliens.

SP : [Comme] les Reptiliens. Certains Mantides n'ont donc pas de sens de l'humour, mais ils vont imiter ou recopier la personnalité de quelqu'un, afin d'essayer de se faire accepter.

Q : Comment les différentes races envisagent-elles leur implication avec les humains de cette planète ?

SP : Nous allons commencer par le plus facile : les Reptiles. Les Reptiles veulent le maintien du statu quo. Quel que soit le niveau de technologie sur Terre, ou la religion, c'est sans importance : tant que vous restez une race servile, ça leur va. Les Reptiliens se moquent que vous fassiez ceci ou cela tant qu'ils vous contrôlent totalement. Ils s'en moquent. Ils peuvent [sans problème] vous voir vous développer et évoluer tant que vous ne vous débarrassez pas d'eux.

Voilà donc leur but. Un nombre crucial de groupes humains ont décidé qu'il était temps de mettre fin à cette domination. Mais ils ne peuvent pas le faire par la force, sur la planète. Ils ont utilisé la force... depuis l'espace ! Donc, la force physique a été utilisée, et continuera à l'être, et le résultat déterminant sera... -

Les gens ne comprennent pas ça. Je vais paraître très pédant. Je fais référence aux humains de la Terre et aux humains. Parce que, si vous êtes un humain terrestre, cela signifie que vous avez une âme d'humain terrestre. Donc vous avez un corps humain, et vous avez une âme humaine, c'est-à-dire une âme qui a été recyclée sur Terre pendant des lustres.

Mais vous pouvez avoir un corps humain, avec une âme humaine extraterrestre. Vous pouvez donc être Lyrien, ou Pléiadien, ou Sirien : ce sont les trois groupes humains les plus purs.

Là, vous n'êtes toujours pas considéré comme humain par les humains terrestres, mais vous l'êtes pour les autres humains.

Il y a donc trois acteurs-clés : les Lyriens, le plus pur des groupes humains, puis vous avez le groupe qui s'est divisé : les Siriens, et vous avez les Pléiadiens.

Les Pléiadiens sont en fait plutôt humanoïdes, et d'incroyables combattants, mais les gens ne le comprennent pas. Ils se voient comme des Pléiadiens, alors que ceux-ci sont en fait de vrais combattants. Et rappelez-vous que lorsque les Pléiadiens sont venus ici, il n'y avait pas une seule créature qui puisse capter leur fréquence, sauf les dauphins. Les dauphins étaient les seules créatures dont le corps était capable de se maintenir sur la fréquence des Pléiadiens. Voilà pourquoi les Pléiadiens sont en symbiose avec l'eau et les dauphins. C'est pourquoi beaucoup d'enfants veulent aller jouer avec les dauphins.

Et savez-vous qu'en Amérique il est illégal pour n'importe quel citoyen américain d'entrer en contact avec un dauphin, à moins de passer par une organisation ? Parce que les élites le savent et c'est illégal en Amérique. Donc, si vous descendez à la plage et que vous voyez un dauphin et que vous le touchez, on pourrait vous arrêter. Parce que les élites savent. C'est pourquoi il y a des groupes en Amérique, des organisations, très rentables, vous y envoyez vos enfants, vous payez des milliers de dollars et vous pouvez aller nager avec Il les dauphins. Il est permis de le faire, mais ces gens-là se font toujours infiltrer par la CIA, ou la NSA. Parce qu'eux savent ce qui se passe. 

Voilà pourquoi il y a tant de fuites de pétrole. Ils veulent tuer les dauphins à cause de ça.

Le groupe pléiadien a donc un très grand avenir sur cette planète, les Lyriens aussi, les Siriens aussi... Et les Mantides ont un rôle important à jouer.

Voilà donc les acteurs-clés de l'avenir. Vous avez remarqué qu'un groupe manque ici : celui des Reptiliens... 

Voilà ma réponse.

Q : On a suggéré que les Pléiadiens étaient, jusqu'à un certain point, alliés des Reptiliens. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ?

SP : Dans chaque groupe, vous allez trouver des dissidents qui vont le quitter. Des alliances qui se forment. Je ne crois pas du tout qu'un grand nombre de Pléiadiens aient formé une quelconque alliance avec des groupes reptiliens. Parce qu'ils ont trop longtemps été en guerre. Ils sont totalement opposés aux valeurs... Leurs  valeurs respectives sont totalement différentes.

Non, je ne suis pas d'accord avec ça. J'accepte en revanche qu'il ait pu y avoir hybridation, là où des créatures de type pléiadien aient pu être croisées avec des Reptiliens, et qu'eux-mêmes ne savent pas trop de quel côté ils se situent. Ça, c'est possible, et beaucoup plus probable.

Si des gens rapportent avoir vu ces êtres, je dirai que c'est bien ce qu'ils ont vu.

Q : Les Draco-Reptiliens ont-ils limité leur évolution spirituelle par manque de respect pour les autres formes de vie ?

SP : Ils pensent avoir atteint le sommet, et qu'ils ne peuvent pas aller plus loin. Si vous deviez débattre avec un Reptilien de haut rang, il vous dirait que les mammifères puent. Il vous dirait qu'ils doivent évoluer et changer pour survivre et s'adapter. Et que lui n'a pas besoin de changer, parce qu'il a cette forme depuis vraiment des millions et des millions d'années, que les Reptiles n'ont pas besoin d'évoluer, qu'ils ont atteint le pinacle, le sommet. Que rien n'est mieux qu'eux et que tous les autres sont inférieurs.

Voilà leur état d'esprit.

Q : Chris Thomas a dit, d'après ses lectures des Annales Akashiques, que les Reptiliens ont été rejetés de la Terre. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ?

SP : 
Ça, ce n'est pas vrai ! Ils ont été en grande partie, en grande partie, contenus. Autrement dit, un certain nombre de bases dans lesquels ils existaient ont été éliminées. Ils sont encore présents dans un certain nombre de bases. Il n'en reste plus que quelques centaines à l'intérieur de la Terre. Quelques centaines seulement. 

Ils sont toujours là. Mais ils se font discrets, disons. Ils ne reçoivent aucun renfort et ça, c'est très important.

Q : Chris Thomas dit également que, puisqu'ils ont été refoulés de la Terre, ils ne peuvent plus nous affecter directement.

SP : Ils le peuvent et ils le font, parce que s'ils ne le faisaient pas, nous aurions brisé nos liens et nous foncerions tête baissée vers la liberté. Ils tirent encore bien les ficelles et ils nous influencent directement !

Q : Mais il dit que les "Velon" (qui sont pour lui les Anunnaki) continuent à nous induire en erreur au moyen des messages médiumniques, qui sont tous faux.

SP :
Je dirais que 90 % d'entre eux sont faux, 90 %. Et je changerais "Velon" en "Djinn", une espèce interdimensionnelle. Je ne suis donc pas d'accord avec lui. Pour moi "Velon" désigne une espèce interdimensionnelle, celle des Djinns.

Puis-je parler rapidement des Djinns ? On en parle très peu sur Internet, on écrit très peu là-dessus.

Quand l'humanité est arrivée ici, sa conscience s'est développée, et la forme de vie non-physique dominante sur la planète était les Djinns. Et quand s'est produite cette expansion de la conscience humaine, les Djinns ont été forcés de quitter la troisième dimension, sans se retrouver tout à fait dans la quatrième. Ils habitaient l'espace intermédiaire entre la 3ème et la 4ème. Avec pour résultat, qu'ils ont absolument détesté l'humanité.

Ils sont apparentés aux Reptiliens. Les Reptiliens travaillent avec les humains, et n'autorisent pas les Djinns à exercer des représailles contre les humains.

Parce que ces Djinns ou "Velon" existent entre les 3ème et 4ème dimensions, ils sont accessibles depuis la 3ème. Les Reptiliens ont donc entraîné certains des membres de ce qu'on appelle les Illuminati à avoir le pouvoir d'invoquer ou de faire venir ces créatures, et de les utiliser avant tout pour s'amarrer aux humains, à ceux qui les intéressent. Ça fait donc partie de la magie qu'ils peuvent utiliser.

Dans le monde occidental, nous pensons aux elfes, aux fées, aux gobelins, aux djinns, mais nous n'y comprenons rien. Dans le monde oriental, le Coran non seulement en parle, mais il indique comment s'en débarrasser. Et si nous pensons à l'histoire de la Lampe d'Aladin, le "génie" est simplement un Djinn. Nous oublions malheureusement en Occident que nous l'avions appris.

Q : Les Anunnaki sont-ils donc des Reptoïdes ?

SP : Oui, tout à fait. Tout à fait...

Q : Comment se fait-il que dans la culture islamique ou arabe, on s'intéresse beaucoup aux Djinns, mais peu ou pas du tout aux OVNI ?

SP : Intéressant. Parce que le Coran, contrairement à la Bible, est intégré à la loi de nombreux pays musulmans. Et ils en comprennent l'aspect énergétique, pas seulement physique. Ils croient que tout le mal est créé par les Djinns, la race démoniaque.

Donc, s'ils voient un OVNI, ils vont juste dire : "C'est un Djinn !" C'est donc la perception humaine de : ça, c'est un Djinn.

Vous voyez ça quelquefois maintenant, parce que nous les chercheurs, nous avons énormément de mal à déterminer si une personne signale un être de l'ombre, ou un Djinn !

Donc si votre état d'esprit, c'est : tout est lié aux Djinns, eh bien tout le sera, et ce sera tout ce que vous y verrez !

L'armée de l'air iranienne a intercepté d'innombrables OVNI, mais le public, qui est tout à fait imbibé de loi islamique, ne parlera pas d'OVNI. Pour eux, ce sera un démon dans le ciel.

Mais les militaires iraniens savent que c'est un OVNI. C'est juste la façon de voir les choses.

Q : Les Reptiliens peuvent-ils vraiment changer de forme ici, sur Terre ? Certains d'entre eux se font-ils passer pour des Gris, pour que les humains se retournent contre ces derniers ?

SP :
Je sais que David Icke, quand il a commencé à en parler, a perdu beaucoup de sympathisants. C'était là point où beaucoup de gens décrochaient, parce qu'ils ne pouvaient pas accepter ça.

Il est très, très difficile pour quelqu'un d'accepter ça... J'ai personnellement vu des gens se transformer !

C'est parfaitement normal pour moi. Quand j'ai fait mon documentaire pour la TV, j'ai effectivement indiqué que j'étais en voiture avec une jeune femme et que nous avons tous les deux été enlevés. Mais ce que je n'ai pas dit, parce que le documentaire n'était pas fiable, que les gens n'étaient pas fiables, mais je peux en parler à des Avaloniens...

Quand nous sommes revenus dans la voiture -- nous avons eu beaucoup de "temps manquant" -- et sur le moment, je ne me suis pas souvenu de ce qui est arrivé, il m'a fallu plusieurs heures avant que je retrouve mes esprits, la jeune femme qui était avec moi ne se rappelait plus rien.

Elle avait une âme complètement reptilienne. Elle mesurait environ 1,65 m-1,66 m et quand nous sommes rentrés, elle était en nage, et elle est venue se réfugier dans mes bras, parce qu'elle était effrayée mais, alors que sa tête aurait dû m'arriver là, elle m'arrivait là. Mon premier réflexe a été de regarder par terre et de dire : "Avez-vous toujours vos chaussures ?" Elle a retiré ses chaussures, j'ai retiré les miennes. A partir de ce moment-là, Nous avons mis une feuille de mesure au mur et, toutes les 4 ou 5 heures, elle se plaçait contre et nous notions sa taille -- j'ai encore la feuille, je l'ai gardée -- elle avait grandi d'environ 7-8 cm.

La science moderne ne peut pas accepter ça. La science moderne ne peut, ni ne veut, accepter ça ! La réalité, c'est qu'elle a dans le corps certains éléments génétiques, et que son corps tentait de revenir à sa taille habituelle, qui est -- Dieu seul le sait -- 2,45 m, 2,75 m ou 3 m. Mais dans un corps humain, vous êtes à l'étroit, vous ne pouvez pas faire ça. Mais il y avait suffisamment d'éléments génétiques dans ce corps pour permettre ce changement.

J'ai été personnellement le témoin, pendant une période d'une semaine, de deux pics, où elle a pris 6,5 cm, est revenue à la normale, puis a grandi de nouveau, ce qui veut dire deux abductions. Deux enlèvements en l'espace d'une semaine.

C'est elle qui m'a dit tout à fait clairement avoir vu le dos de son frère se couvrir d'écailles. J'accepte totalement la chose, ça ne me gêne pas. C'est ce à quoi je m'attendrais, parce qu'on ne peut pas dominer une population, à moins de leur ressembler. Il faut que vous leur ressembliez, parce qu'autrement ils ne vous accepteront pas. 

Pas autrefois, parce qu'ils étaient vos dieux. C'était très bien comme ça. Mais l'humanité a avancé depuis, elle ne peut plus accepter ça, mais elle accepte d'être commandée par des gens qui lui ressemblent.

Q : Pourriez-vous indiquer qui sont les êtres extérieurs à ce monde qui manipulent la pénurie de nourriture et les éventuelles émeutes liées à ça ?

SP :
Eh bien, la grande majorité sont des humains, ils ne viennent pas d'ailleurs... Il y a des années et des années, quand la race reptilienne s'est de nouveau affirmée, elle s'est occupée de ce qui allait devenir l'élite au pouvoir : "Nous allons conclure un accord avec vous. Voici la magie qu'on va vous donner, voici le pouvoir qu'on va vous donner mais, en contrepartie, voici ce que nous voulons : ..."

Ils ont en quelque sorte dirigé le plan d'action. Ce n'est qu'au cours des 10 ou 15 dernières années que les élites humaines ont commencé à se séparer de leurs "suzerains". Et c'est ce qui a conduit à beaucoup de guerres intestines. 

Je pourrais donc mettre la main sur le cœur et vous dire "Draco-Reptiliens !" Mais sa majorité est maintenant constituée du groupe illuminati satanique prêt à se vouer à l'enfer pour tenir la planète d'une façon qui leur donnerait le pouvoir suprême absolu...  

Q : Donc, dans quelle mesure les humains sataniques sont-ils contrôlés par les Draco-Reptiliens ?

SP : Deux groupes principaux. Un qui voit encore ces créatures comme leurs sauveurs ou leur passeport pour la liberté. Un autre groupe qui pense qu'ils n'ont pas respecté leur engagement à créer le Nouvel Ordre Mondial, parce qu'il devrait déjà l'avoir ! Ils auraient déjà dû mettre le Nouvel ordre Mondial sur des rails. Cela a été bloqué, stoppé, et donc ce groupe a dit qu'il voulait se débrouiller tout seul. Ils se battent donc entre eux, mais le groupe qui est redevable à ses maîtres est très dépendant d'eux.

Vous devez comprendre que lorsqu'un accord est conclu avec ces individus, ils reçoivent de la vraie magie, qui ne consiste pas à tirer un lapin d'un chapeau de magicien, je veux dire qu'ils reçoivent le pouvoir de faire appel aux forces des Djinns, le pouvoir d'être avec des gens dans une pièce et de faire se manifester un papillon, pour que les gens le voient physiquement voleter dans la pièce, qu'ils essaient de l'attraper et de le mettre dehors. C'est là une forme de magie, de contrôle du mental, un art de faire, qu'on a donné à ces gens, et ils ne veulent pas perdre ça. Ils ne veulent pas perdre ce savoir-faire.

Tandis que d'autres groupes d'humains veulent une emprise plus physique, le contrôle physique de l'humanité. Ce n'est pas leur truc. Leur truc, c'est le côté militaire. On a donc maintenant une scission très intéressante au sein de l'élite.

Q : Les Reptiliens sont-ils arrivés ici dans des vaisseaux [spatiaux] -- ou bien l'ont-ils fait de manière interdimensionnelle avant de se créer énergétiquement des corps physiques ?

SP : Eh bien, les deux, parce que les vaisseaux sont tous interdimensionnels. Ils peuvent venir de la 4ème dimension et arriver dans la 3ème, et se redensifier dans la 3ème. Bien que de nombreux corps énergétiques...  La majorité de ces créatures restent sous leur propre forme énergétique dans un environnement protégé. Seuls certains se matérialisent, mais ils ont besoin d'une énorme quantité d'énergie pour maintenir leur apparence physique.

Ces créatures sont arrivées par vaisseau, puis elles ont créé leur base ici. Elles ont créé un endroit souterrain sûr pour elles, qui ressemblait à chez eux. À une échelle beaucoup plus réduite, mais avec l'avantage de ne pas avoir à rentrer pour se réapprovisionner, à défaut d'un meilleur mot. Ils avaient donc leur propre monde. S'ils avaient choisi une vie souterraine, c'était parce que les humains avaient progressé et ne les auraient pas acceptés sous leur vraie apparence. Il leur fallait donc rester sous terre, mais il leur fallait aussi se relier aux principaux gouvernements du monde, de façon à pouvoir asseoir leur contrôle par le biais de mandataires, ce que sont plusieurs membres du gouvernement.

Q : Cette question concerne "Sanni Ceto", qui prétend avoir brièvement survécu au crash de Roswell, et s'être réincarnée en 1958 dans un corps humain.

Sanni dit avoir désobéi aux ordres en amenant son expédition sur Terre, mais elle dit également que les Zêtas ont un "esprit de ruche". Si c'est le cas, comment a-t-elle pu faire preuve d'initiative personnelle ? A-t-on pu la manipuler malgré elle, afin qu'elle s'écrase ici ?

SP : Bien des races de Gris... euh... j'ai dit publiquement que je n'aimais pas les Gris. Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec eux. 

Cependant certains d'entre eux sont très humains, et beaucoup d'entre eux sont des victimes, ils sont eux-mêmes piégés, et ils essaient constamment de saper ce que j'appellerai le programme. Voilà pourquoi les abductés signalent parfois ne pas être revenus dans leur lit, ou être revenus avec leurs vêtements à l'envers, ou s'être retrouvés à l'extérieur de leur maison, ou ailleurs... Ce n'est pas par erreur. Les gens ne le comprennent pas : ils pensent qu'il s'agit d'une erreur. Ce n'est pas une erreur, ce sont des Gris qui, volontairement, sabotent le programme, parce qu'ils sont manipulés par les Reptiliens et que c'est là leur façon de se défendre. 

J'en ai personnellement été témoin, et je l'ai dit clairement dans une vidéo il y a 3 ou 4 ans, 3 ans je crois, où j'ai vu un groupe d'humains assis dans une installation souterraine et le Gris -- un petit Gris d'un mètre de haut -- et le Gris, debout à côté d'eux, refusait de prendre la responsabilité des humains et essayait d'argumenter. 

Il arrive souvent que quelqu'un -- je dis bien "quelqu'un" -- qu'un Gris puisse se permettre d'agir en contradiction apparente avec les instructions de ses maîtres, parce qu'on lui a permis de ne pas être puni pour ça au niveau local.

Cela ne suffit pas à arrêter un plan très important. De fait... j'ai parlé de Roswell, et j'ai dit clairement qu'à mon avis Roswell a été un événement planifié pour semer de la technologie sur Terre.  Voyez-vous, le fait est qu'en principe aucune race extraterrestre ne peut faire de cadeau à une race inférieure. Par inférieure, je ne veux pas dire spirituellement, mais technologiquement.

Si on en revient à l'histoire de la Terre, l'homme blanc arrivait dans une île étrangère, il donnait un tas de verroterie au chef indigène, et le chef indigène lui donnait la moitié de son village. Ça, ce n'est pas permis !

K : D'accord.

SP : Donc, afin d'offrir ces cadeaux, il vous faut créer une situation où, légalement, vous pouvez dire : "Je ne le leur ai pas donné ! Notre vaisseau s'est écrasé, ils l'ont pris et ils en ont fait ce qu'ils voulaient !"

K : Oh, d'accord.

SP : Donc pour moi, et pour ceux qui connaissent leur Histoire, Roswell a été un événement authentique, un cheval de Troie. Je vais juste  terminer en expliquant pourquoi il s'agit d'un cheval de Troie.

Avant Roswell, si je venais d'ailleurs, et que je voulais savoir ce qui se passe, j'avais deux possibilités : je pouvais ou bien pénétrer dans votre esprit, ou je devais disposer d'un agent physique, du genre FBI ou CIA, parcourir tous les fichiers des classeurs, comme les espions d'autrefois, et me procurer ces exemplaires papier. 

Maintenant que nous sommes numérisés, ils peuvent être à des milliers de km de la Terre et avoir accès à ces informations. Oui, cela a fait progresser l'humanité, mais cela a amélioré de 1000 % leur collecte d'informations.

Q : Vous avez dit que vous n'aimiez pas les "Gris". Et les "Zêtas" ?

SP : Toute race qui, volontairement ou par stupidité, renonce à sa souveraineté, a une grosse responsabilité.

Toute race qui se vend, parce qu'on lui offre quelque chose, et qui n'a pas la capacité de se connecter à son moi supérieur pour se demander : "Est-ce qu'on m'offre quelque chose de bon pour moi ?" ...Et qui se voit offrir la vie éternelle, qui  se voit offrir un corps qui ne tombe jamais en panne, ou une merveilleuse technologie... "à condition de faire ceci" ...tout ce qui revient à ça, ne me plaît pas du tout.

K : Et les Zêtas...

SP : C'est leur cas. Oui.

Dans le Forum d'Avalon, vous avez fait allusion à "Adam et Ève rivés à la Terre", et dit que l'histoire racontée dans les textes sumériens traduits par Zecharia Sitchin n'était pas exacte. Pouvez-vous développer ?

SP : Tout d'abord laissez-moi vous dire que j'ai le plus grand respect -- il est maintenant décédé -- pour Zecharia Sitchin. Je pense que c'était un excellent, excellent universitaire, et qu'il a authentiquement interprété les tablettes correctement.

Ce que je suggère, c'est que les tablettes ont été amenées là, que les informations de ces tablettes, ou de certaines d'entre elles, étaient en fait inexactes.

Le plan à long terme de ceux qui nous dirigent, est de nous faire accepter presque tous les types d'extraterrestres comme nos créateurs, parce que si vous considérez une force aliène comme une force divine, vous devenez très, très soumis à cette créature, vous vous sentez très inférieur à cette créature.

J'essayais donc d'alerter les gens sur le fait que ce matériel trouvé... à je ne sais quel niveau du tumulus concerné, est en fait inexact, a été placé là pour faire croire que ce sont les Anunnaki qui ont créé l'humanité. Ce que j'ai toujours dit, c'est qu'ils s'étaient contentés de nous modifier. L'humanité existait déjà sur Terre, mais elle a été modifiée.

Q : Vous avez dit d'extraterrestres -- les Anunnaki -- qu'ils avaient "modifié" l'humanité, mais qu'il avait existé un plan ultérieur destiné à  les faire passer pour des "créateurs". Et les Pléiadiens dans tout ça ?

SP : Les gens pensent généralement que les Pléiadiens sont les "bons" et les Reptiliens les "méchants", mais je dirais que les Pléiadiens sont particulièrement guerriers. Ils sont [cependant] bien plus bienveillants envers l'humanité. Les Pléiadiens détestent voir les humains [depuis longtemps] manipulés, sans avoir à portée de main toutes les informations qui leur permettraient de faire leur choix. Les Pléiadiens sont donc une race de gens qui ont de temps à autre combattu des groupes de Reptiliens et se sont alignés sur d'autres forces aliènes contre les forces reptiliennes, et les Pléiadiens ont pendant un temps considérable joué un rôle positif pour l'humanité terrestre.

Q : Concernant l'hybridation et le mélange génétique, pourquoi certaines races sont-elles blanches et d'autres de couleur ? 

SP : Sans parler de l'aspect évolutif, parce que de toute évidence les gens des pays chauds ont une pigmentation de peau -- noire --, en ce qui concerne la  génétique et le mélange avec les extraterrestres, ce qui est triste c'est que le racisme vient des Reptiliens. Cela correspond tout à fait... à tant de choses chez eux : l'importance du territoire, la volonté de guerre, la cupidité, l'arrogance. Tout cela vient de valeurs que les Reptiliens ont données à l'humanité.

Et le blanc a toujours été vu comme la couleur supérieure. Si bien que le Seigneur Reptile était blanc ; tous les chefs, les Reptiliens de l'élite étaient blancs. Ce groupe particulier, le groupe Draco est blanc, presque albinos, parce qu'ils ont les yeux rouges. Donc le blanc est devenu la couleur des dirigeants, et dans les cérémonies, les Reptiles non-blancs portent des écharpes blanches en baudrier, parfois une seule, parfois croisées.

Donc ils ont toujours cherché à travailler avec les races blanches, parce que c'était leur façon de voir les choses. Et parce qu'ils les ressentaient ainsi, quand ils ont installé les implants de contrôle -- je ne parle pas d'implants physiques -- dans les esprits humains, ils n'ont pas travaillé avec les races noires. Ils ont travaillé avec les races blanches, si bien qu'il est très difficile actuellement pour un Reptilien ou autre de prendre le contrôle mental d'une personne noire, parce qu'ils ne possèdent pas le code d'accès d'une personne noire comme ils ont celui d'un Blanc. Simplement parce que lorsqu'ils ont abêti les gens, et modifié l'esprit humain, ils ont laissé la race noire tranquille.  

Ils sont néanmoins entrés en contact avec un certain nombre de races noires, notamment la tribu des Zoulous. Ils l'ont rencontrée et lui ont apporté la force guerrière, et c'est pourquoi les Zoulous se sont révélés absolument invulnérables en leur temps, et pourquoi la bataille a été si dure pour les Blancs parce que [les Zoulous] possédaient les valeurs que leur avaient inculqué leurs chefs, qui avaient été en contact.

Mais quand [les Reptiliens] sont entrés en contact avec eux, ils ne l'ont pas fait de la même manière qu'avec les Blancs. Ils voulaient en faire une race puissante. Et des gens métissés, comme en Amérique du Sud, étaient vus comme une race blanche.

Q : Et le "Conseil Andromédien" ? Avez-vous entendu parler de "Tolec" ?

SP : Toute organisation qui crée une sorte de gourou ou prend une attitude para-divine m'inquiète beaucoup. Je conseillerais de totalement ignorer ce qui vient de ce porte-parole-là.

Q : La grande vague d'énergie qui arrive depuis un certain temps... modifie-t-elle notre ADN ? Affecte-t-elle tous les êtres vivants ?

SP : Voyez-vous, je n'ai jamais cru toutes ces foutaises New-Age. On a sorti beaucoup de foutaises New-Age. Certaines avec de bonnes intentions, d'autres conçues pour faire dévier la discussion. Elles ont été à leur maximum deux ou trois jours avant et après cette date critique.

Sur Avalon, j'ai parlé du CERN, du collisionneur de hadrons et comment il n'a pas fonctionné. Le dénouement a pris beaucoup de retard, mais les "méchants" ont la capacité de blesser et de créer énormément de souffrances. La question, c'est jusqu'où leur permettra-t-on d'aller ?

Q : Quels événements importants prévoyez-vous entre maintenant et 2016 ?

SP : Une tentative par les Américains de former un gouvernement mondial unique, une tentative par les Américains de déclencher la loi martiale, des tentatives d'implanter des puces aux gens, ou de tuer les gens à grande échelle...

Il faut que cela se décide rapidement. Attendez-vous aussi, si ça ne marche pas directement, à une fausse invasion aliène, ou à une fausse épidémie.

Donc, je pense que pour eux, toutes ces choses importantes doivent se réaliser, parce que 2016 est leur dernière chance, ils ne recevront plus de ressources, et ils seront piégés sur cette Terre. Il leur faudra se créer leur propre vie.

Donc entre maintenant et 2016... Je suis surpris qu'Obama n'en ait pas fait plus...

Q : Vous a-t-on informé de la probabilité de grandes modifications de la surface terrestre ?

SP : Non, parce que je n'y crois pas. On parlait il y a quelque temps de basculement des pôles, et que cela se produisait. Je peux juste honnêtement vous dire qu'en cas de basculement des pôles, la moitié de la population mondiale serait balayée !

Si les pôles changeaient réellement, et que la Terre se retourne, et que la glace se déplace, il ne resterait plus grand-chose de l'humanité !

Le Nord magnétique change ! Ça, ça change réellement. Il a changé pour de bon il y a 700.000 ans. Il y a eu un changement complet de polarité, donc le Pôle Nord était au sud et le Pôle Sud au nord. C'était il y a 700.000 ans.

Ça, c'est différent d'un mouvement où toute la Terre se retourne. Je crois très probable qu'un jour ou l'autre le nord du Japon va disparaître. Très probable que le nord du Japon va tout simplement disparaître sous l'eau. Donc, il y aura de très graves conséquences pour les Japonais et de nombreuses îles autour.

Je n'exclus pas des changements locaux, mais je n'envisage pas un effondrement massif de l'humanité dans ce domaine, non. Et ceci parce que les extraterrestres, qui ont tant investi dans l'humanité, ne vont pas permettre que cela se produise.

Q : Les ET peuvent-ils "entendre" ce que nous pensons, à des années-lumière de distance, ou bien leur faut-il être tout près de nous pour pouvoir lire notre esprit ?

SP : Une bonne question ! Il faut qu'ils se trouvent à moins de quelques milliers de kilomètres.

K : Juste quelques milliers ?

SP : Oui.

Q : Rechercher le changement en utilisant son esprit semble une excellente idée. Pouvez-vous développer ceci ? Est-ce aussi facile que d'aller chercher une pensée plus agréable que la réalité courante ?

SP : Vous devez vraiment vous croire capable d'apporter le changement. Vous devez aussi pratiquer. Certains font de la respiration profonde, d'autres de la méditation, d'autres ne semblent avoir besoin de rien de tout ça. Pas de problème. Tout dépend de votre niveau actuel de développement... 

 Si vous savez que quelque chose ne va pas, il vous faut souhaiter, penser et croire. Pas seulement vous dire : "Je veux quelque chose de mieux", mais : "Je vais améliorer les choses. Cela va arriver. Je vais le faire arriver". Et vous le ferez arriver, par amour et pour la bonne cause.

Et si vous y croyez suffisamment fort, et que d'autres sur la planète font la même chose, vous pouvez provoquer un changement. 

K : Et Avalon serait l'endroit idéal pour commencer, n'est-ce pas ?

SP : Oui.

Q : Qu'implique la résistance passive -- au niveau du comportement ?

SP : Par exemple, pour moi, la résistance passive c'est -- si vous savez que les Américains ont des milliards et des milliards de balles explosives, dans le seul but d'armer des unités d'élite et de causer autant de morts qu'ils le peuvent -- la résistance passive, c'est en fait essayer d'atteindre l'esprit de ces soldats individuellement, et de leur montrer les conséquences de leurs actions, de leur montrer qu'il existe une alternative, et ensuite ils la suivront. Ils la suivront.

Q : Si les États-Unis ont une profonde influence dans l'établissement de la liberté ou de l'esclavage sur Terre, quels sont nos plus grands points forts et nos plus grandes faiblesses ? 

SP : J'ai toujours clairement dit que les gens n'ont pas besoin de causer de violence pour empêcher ça.

Beaucoup ne peuvent pas le comprendre. Parce que même quand on est éveillé, on vit dans un monde matériel et on ne peut pas comprendre toute l'importance d'avoir la capacité de changer des situations physiques par sa propre pensée, par des processus mentaux liés à son âme.

Ce qui est en train de se produire, et qui va continuer à se produire, c'est que les militaires américains vont contrecarrer les tentatives en cours visant à faire exploser une bombe nucléaire, pour mettre plus ou moins tout le monde d'accord.

Voilà pourquoi nous avons vu Obama se débarrasser récemment de trois de ses principaux généraux, parce qu'ils ont refusé de faire exploser des bombes atomiques, ou du moins de déplacer une bombe nucléaire. Ce n'est pas la première fois que ça arrive.

Il y a eu aussi, il y a un an, l'histoire avec Clinton, pas Mr Clinton, mais Hillary Clinton, dont j'ai parlé sur Avalon, et je pense que tout individu doit être au courant de ce qui se passe. Les gens ne comprennent pas que le niveau de conscience d'une personne, quand il est associé à celui de milliers et de milliers de gens, peut changer la réalité.

K : Oh oui, absolument !

SP : Et je ne cesse de dire aux gens : "Vous n'avez pas besoin d'armes, ni de vous barricader." Le sujet de beaucoup de ces questions, c'est : "Que dois-je faire ?"

Ils ne veulent pas que les gens sortent, se mettent en danger, parce qu'alors vous luttez contre le feu par le feu, et ça ne va pas marcher. 

Q : Vous avez signalé que "nous ne savons pas que nous sommes des créateurs". Mais beaucoup d'entre nous savent que oui. Pourtant nous voilà tous dans la tourmente. Pourquoi ?

SP : Quand l'humanité a existé pour la première fois, très peu de gens se rappelaient qui ils étaient. Nous sommes maintenant en 2013, et beaucoup sur Terre se sont éveillés et se souviennent de qui ils sont, deviennent conscients de qui ils sont. Et c'est là où tout bascule.

Il s'agit de ces gens-là, et de projeter leur vision, leur réalité, et d'autres qui n'ont pas encore ouvert les yeux, ni encore saisi tout ça.

C'est comme avoir un baril, disons, de boules rouges, dans lequel vous en mettez une bleue. Et une des rouges devient bleue et, après un certain temps, le changement de couleur devient perceptible, si bien que le groupe principal commence à modifier sa dynamique.

C'est ce qui se passe avec ceux sur Terre qui implantent -- un mot adéquat -- des valeurs et des idéaux qui forcent les autres à changer. Qui les "forcent", non pas avec une arme, mais... ils vont regarder en eux-mêmes, puis ils vont regarder ce qu'il y a autour d'eux et dire : "Je choisis de ne pas faire ceci, je choisis de faire cela !"

C'est ce qui est en train d'arriver. Donc, nous sommes dans la tourmente. C'est un très bon mot : nous sommes dans la tourmente ! Mais les gens font du très bon travail !

Q : Existe-t-il des "Conseils Spirituels", à un "niveau de fréquence plus élevé" ?

SP : Il existe un certain nombre de Conseils, et ce qui est arrivé au cours des quelques 7 ou 8 dernières années, serait qu'un groupe de gens extérieurs à la planète qui, pendant des milliers et des milliers d'années ne se sont pas du tout intéressés à l'humanité, se sont mis à s'y intéresser.

Et ils ont formé un Conseil. Un groupe d'humanoïdes qui ont eu l'impression qu'il n'était pas juste de demander aux humains de la Terre de prendre une décision, alors qu'ils n'étaient pas libres et qu'ils n'avaient pas à leur disposition tous les faits.

Cependant, comme ils ne peuvent pas physiquement intervenir sur Terre, il leur a fallu intervenir autrement. Bien des OVNI abattus le sont au cours de guerres qui se déroulent actuellement là-haut, entre différents groupes.

Ça, c'est l'aspect physique, que les gens filment parfois. On a d'authentiques vidéos de temps à autre sur YouTube... Mais d'un point de vue énergétique, la meilleure façon de développer la prise de conscience, c'est de faire descendre vos agents sur la planète. Mais si vous aimez vraiment les gens, vous ne leur ordonnez pas de le faire, vous leur dites juste : "Si vous voulez aider, allez de l'avant."

Et donc, ce qui se produit, en nombre croissant, c'est que des gens décident que l'amour du grand, du bien, c'est celui du plus grand nombre. En d'autres termes, ils renoncent à leur vie personnelle pour prendre un corps qui ne leur convient pas vraiment.

Mais le problème, bien sûr, c'est que, quand ils viennent, la plupart d'entre eux ne se rappellent plus pourquoi ils sont ici, ce qu'ils sont censés y faire. Donc la question est : "Ouvrent-ils les yeux ? Se réactivent-ils ? Le déclencheur fonctionne-t-il, et se rendent-ils compte soudain de qui ils sont et de ce qu'ils ont à faire ?"

Cela n'arrive pas aussi souvent que cela devrait. Mais cela arrive. Particulièrement chez les enfants. Les enfants s'immunisent au système de déconnexion. Autrement dit de nombreux enfants deviennent conscients IMMÉDIATEMENT, à 2, 3 ou 4 ans. Ça, c'est fréquent.

Voilà pourquoi l'élite cible les enfants et essaie de les contrôler par le biais du contrôle mental, d'êtres d'énergie, d'armes soniques, quoi que cela puisse être. Voilà pourquoi les enfants doivent être vaccinés. Voilà pourquoi il y a du fluor dans la pâte dentifrice, c'est parce l'humanité s'éveille. Et le système fait tout ce qu'il peut pour empêcher que cela n'arrive.

Q : Les êtres multidimensionnels proviennent-ils des mondes matériels, ou y habitent-ils normalement ?

SP : C'était le cas au départ. Parce que si tout marche comme prévu, nous finirons à la 5e, 6e, 7e ou 8ème dimension. Ces êtres de la 5ème, 6ème ou 7ème dimension habitaient originellement des mondes physiques. Cela dépend de leur choix.

Si vous êtes un être d'énergie, vous avez toujours un corps, mais un corps d'énergie, mais il est un peu plus dense que ce qui est à l'intérieur -- il faut que ce soit le cas, pour que ce qui est à l'intérieur y reste.

Mais si, en tant que peuple, vous choisissez de ne plus vivre dans une maison, que vous voulez vivre dans un autre environnement, alors vous allez le faire. On peut donc avoir une créature de la 6ème ou 7ème dimension habitant dans ce que les gens reconnaîtraient comme étant une maison, même si son aspect est très différent, ils la reconnaîtraient comme une structure.

Il y a d'autres créatures qui sont juste invisibles, et qui n'existent que dans l'air, parce qu'elles l'ont choisi.

Cela dépend donc de leur choix et de leur histoire, et d'où elles viennent. Plus vous êtes relié à la nature, moins vous avez besoin du physique. Plus vous êtes enraciné dans le physique, moins vous pouvez vous en évader.

Q : Êtes-vous d'accord que plus nous nous développons spirituellement, moins ils ne peuvent nous atteindre ? Est-ce là l'essence de la liberté ?

SP : Oui. La réalité du lâcher prise. Les humains doivent lâcher prise sur tout ce qu'ils savent seulement depuis leur enfance, sur ce qu'on leur a dit, sur la confiance mise en autrui, sur leurs certitudes concernant le monde physique, et ils doivent placer leur confiance en eux-mêmes, trouver d'autres gens en qui ils peuvent avoir également confiance et se relier à eux. Et le simple fait de croire au bien permet de modifier le déroulement des événements, et donc de changer la réalité.

K : Oui, oui. Absolument.

SP : Ça a toujours été la grande question ici. Que suffisamment de gens se bougent, comme nous disons, évoluent, changent et saisissent les occasions.

Nous en avons suffisamment. Nous avons besoin que 3 millions de gens, seulement 3 millions, sur toute la surface de la Terre, ouvrent les yeux. Et c'est déjà le cas. Nous en avons 3 millions et quelques : cela ne peut donc plus être arrêté.

Tout tourne autour de ça : ça va arriver. La question, c'est : À quel point serons-nous malmenés ? À quel point la route sera-t-elle difficile ?  Voilà le vrai problème !

Q : Allons-nous bientôt être libérés de l'influence des Archons ?

SP : (Profond soupir) Si vous le voulez, voilà tout ce que je peux dire : si vous le voulez, vous le serez !

Q : Qu'y a-t-il derrière la promotion de la transhumanisation, à votre avis ? Voici quelques citations de Ray Kurzweil, sur son concept de "singularité" :

"Les rochers, les arbres, tout deviendra ces ordinateurs intelligents... Arrivés là, nous pourrons nous répandre dans le reste de l'univers. Nous y enverrons de la nanotechnologie imbibée d'Intelligence Artificielle..." 

"Ils se rendront par essaims dans l'univers, découvrir de nouvelles matières ou énergies à exploiter, pour développer l'intelligence globale de la Civilisation de la Machine Humaine..."

"Donc, est-ce que Dieu existe ? "
"Je répondrais : pas encore."

SP : Je n'en comprends pas un traître mot, parce que la prochaine véritable évolution de l'humanité ne concerne pas un transistor miniaturisé, ni une meilleure voiture. La véritable évolution est spirituelle et se passera dans l'esprit. 

Il est exact que tout arbre ou tout rocher conserve une empreinte de son histoire, tout comme la Terre, et vous pouvez avoir accès à ces codes, oui, vous pouvez le faire.

Mais je ne comprends pas... je ne vous demande pas de répéter la question, mais je ne comprends pas le concept de machines. Cette partie-là, pour moi, paraît... Non, pour moi, l'évolution que doit faire l'humanité est là où la technologie et la spiritualité s'unissent au service de l'avancement humain.

K : Absolument. Maintenant cette civilisation de la machine humaine n'éveille aucun écho...

SP : Non. Je ne comprends tout simplement pas ça.

Q : Vous avez dit un jour dans une interview que "Dieu n'était pas votre père" -- alors qu'il l'avait affirmé  selon l'enseignement chrétien -- et qu'il vous avait donc menti.

SP : Ah, non, ce n'est pas tout à fait vrai. Pas dans le christianisme. Dans le Jardin d'Éden. L'histoire raconte que Dieu a expulsé Adam et Ève du Jardin d'Éden. Quel Dieu d'amour ferait cela ?

Cela revient à la question que vous avez posée au début sur les tablettes sumériennes. L'histoire, c'est que nous avons été créés par la race reptilienne, les Anunnaki, et que nous devons être très humbles et très reconnaissants.

On m'a dit que ce n'était pas le cas DU TOUT. Et la créature -- c'est-à-dire le roi ou seigneur reptilien -- n'est en aucune façon notre Dieu. Et il m'a très clairement été signifié qu'il n'était pas notre créateur.

Et donc le point fondamental, auquel j'ai toujours cru, c'est qu'Adam et Ève ont divisé le groupe en deux. Non, pas simplement hommes d'un côté et femmes de l'autre, mais que tous les humains étaient en deux groupes : Ève dirigeait un groupe, et Adam l'autre. C'est la raison pour laquelle les bases lunaires et martiennes sont appelées Adam et Ève. À cause de l'exode qui a suivi l'épisode du Jardin d'Éden, qui est lié à celui des Juifs hors d'Égypte. Et lorsque les humains ont quitté la Terre, les bases ont été nommées Adam et Ève.

Donc, Adam et Ève ont éloigné les humains du Jardin après avoir découvert que la créature qu'ils appelaient "notre Seigneur Dieu", n'était en fait pas leur Seigneur Dieu.

Et c'est là où vous avez le mot... -- il me faut être très prudent, parce que je respecte la religion des gens, et que je ne veux pas les blesser, ni les choquer. ..."Our God in Heaven" ("Notre Père, qui êtes aux Cieux"). En réalité, il y a 5 ou 6 endroits en Mésopotamie et, peut-être, en Amérique du Sud, qui étaient des refuges, des havres (safe havens) et c'est dans celui d'Éden, que se trouvait le dieu du havre ("in haven") -- il était le Dieu du safe haven. C'est de là que vient notre "God in Heaven". (En jouant sur la similitude de prononciation entre "haven" et "heaven" - Ndt.)

Quelle immense prise de conscience quand vous découvrez que ce qui vous a créé, pensiez-vous, ne l'a en réalité pas fait ! Voilà ce qui a causé le grand schisme. Voilà pourquoi le seigneur reptilien répétait : "Qui vous l'a enseigné ? Comment avez-vous trouvé ça ? Qui vous l'a dit ?"

Voici pourquoi vous avez les deux Reptiles, l'un travaillant contre l'autre. L'un essayant de maintenir le statu quo, l'autre essayant de le briser. Voilà d'où ça vient.

K : Ça évoque un peu Enki et Enlil

SP : Je n'ai pas entendu ces noms, mais je sais qu'il y avait un père et deux fils.

K : Oui.

SP : Je ne me souviens jamais des noms.

Q : Un "événement" quelconque élèvera-t-il collectivement la conscience de l'humanité -- ou bien s'agit-il d'un processus progressif ?

SP : C'est en cours, il s'agit d'un processus progressif. Mais il se passera des choses tangibles, que les gouvernements essaieront de faire, et cela obligera les gens à choisir leur camp.

Quelque chose arrivera, qui ne sera pas un événement aliène, il s'agira d'un événement humain. Cela accélérera le processus chez les gens qui se disent : "Je ne veux rien avoir à faire avec ça, ça semble faux." Et donc ils vont débuter leurs propres recherches et commencer à changer.

Ce sera là le changement énergétique. Mais ce n'est pas le vrai changement énergétique qui a commencé le 21 décembre.

K : Avez-vous trouvé qu'il y avait aussi presque des afflux d'énergie ?

SP : Oui. Si quelque chose dans l'étoile, dans le Soleil, est important pour la régulation de la fréquence -- il nous faut être prudents, vous le savez, parce qu'il y a beaucoup d'imbécillités New Age autour de ça -- Mais, (longue pause, soupir) il peut être modifié pour accélérer le processus, quelque chose peut être fait pour accélérer le processus. Le problème ici, c'est qu'un processus est censé être naturel. Et si vous interférez trop dans un processus naturel, il n'y a plus libre arbitre.

Mais certains pics qui ne seront pas totalement naturels, seront destinés à accélérer ce que j'appelle le "rétablissement plus rapide d'un jeu équitable".

Parce que le temps est compté, voyez-vous. Il nous faut rétablir un jeu équitable. Les humains doivent se trouver en possession de toutes les informations nécessaires pour faire un choix. Parce que, s'ils ne font pas ce choix lors des prochaines années, il sera de toute façon trop tard.

Q : Y aura-t-il ceux qui refusent de grandir, malgré tous les changements énergétiques -- et qui seront tout simplement incapables de s'adapter ?

SP : Ils deviendront stériles. Ils ne pourront pas donner la vie. Ils ne pourront pas créer d'enfants. Voilà tout.

Parce qu'ils seront si déphasés par rapport à la planète, que la planète les rejettera, ils ne seront plus reliés à la planète. Et la planète dira donc : "Vous êtes sur mon dos. Vous ne faites pas partie de moi." Et ces gens-là ne pourront pas avoir d'enfants.

C'est ce qui va se passer.

Auparavant, il y aura ce que vous décriviez, la dépression psychologique, où ils vont simplement devenir fous, parce qu'ils ne peuvent assimiler ces changements, qu'ils n'ont pas été conçus pour assimiler ces changements, mais, dans le but d'éliminer le problème, comme dans tout bon programme, ils vont devenir stériles, c'est un processus naturel -- personne ne sera placé devant un mur et fusillé -- c'est un processus naturel d'évolution. Ils vont simplement s'éteindre, laissant la place à une nouvelle espèce, qui pourra survivre et s'adapter au changement. 

Q : Nous entendons BEAUCOUP parler du grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN. Quel est leur but ? Avons-nous des raisons d'être inquiets ? Avons-nous des "amis" pour nous aider ?

SP : Il y a assurément des amis pour nous aider. C'est la première chose à dire. Le seul appareil à créer une énorme quantité d'énergie, dont le but était d'affecter cette vague d'énergie dont vous avez déjà mentionné qu'elle arrivait, de la fractionner de manière à interrompre ou ralentir le processus d'ascension pour l'humanité.

Je suis allé sur Avalon, mais je ne me rappelle plus qui avait trouvé un Aztèque ou un Maya, dont je ne peux pas prononcer correctement le nom, quelque chose comme Achtar, qui parlait constamment du générateur du CERN. Et à Avalon quelqu'un avait dit : "Simon, vous avez vu ça ? Ce type dit la même chose que vous." Et j'ai pensé : "Bon sang, c'est ahurissant !" Il était ce qu'on appelle le dernier recours. Il parcourait toute l'Amérique du Sud à la recherche des pyramides enfouies dans la jungle ou enterrées, il plantait des objets sacrés et il racontait qu'on lui avait dit que l'accélérateur de particules du CERN allait avoir un impact très négatif sur l'Amérique du Sud en particulier, qu'il arrêterait aussi l'ascension des humains.

Bon, il ne le savait pas, et moi non plus -- c'est pourquoi il est important que la main gauche ne sache pas ce que fait la main droite. Mais c'était le dernier recours. Si l'accélérateur du CERN avait fonctionné, tout lui serait retombé dessus. Mais il s'est trouvé que l'accélérateur du CERN n'a PAS fonctionné, donc nous n'avons pas eu à affronter ce problème. Nous n'avons pas eu besoin de ce qu'il a fait, mais ce qu'il a fait était bien.

Ils vont dire qu'ils cherchent des particules du type boson de Higgs, alors qu'ils cherchent de l'énergie sombre. Ils vont leurrer les scientifiques et leur donner des références à quelque chose que la NASA a publié un jour sur Internet. Mais de nombreux instituts reçoivent des financements pour rechercher ces particules, et cela paraît très convaincant.

La question que je pose aux gens : "Attendez un peu : c'est construit par un consortium, pas vrai ?"  Il n'y a pas d'actionnaires. Quel obsédé par l'argent dans ce monde investirait des millions de livres s'il n'en retirait rien ? Les hommes d'affaires ne le font pas.

K : Non.

SP : Ils ne donnent pas d'argent s'il n'y a rien en retour, donc ils ne vont pas donner des millions de livres pour quelque chose, pour trouver un boson de Higgs pour lequel un type quelconque va obtenir un prix Nobel, mais où eux, ils ne vont rien gagner financièrement. 

La réalité, c'était que les États-Unis d'Amérique ont fait pression sur tous leurs alliés pour qu'ils augmentent leurs budgets secrets, afin de payer l'engin du CERN. Donc c'est géré par l'Amérique.

Et il n'a pas fonctionné. Il n'a pas fonctionné quand ils avaient besoin qu'il fonctionne. C'est une bonne chose.

K : Mais ont-ils abandonné l'idée ?

SP : Non. Après le terrible, l'affreux séisme du Japon, qui a mis le pays à genoux... Les gens ne se rendent pas compte que le Japon était globalement exportateur avant la terrible catastrophe. Maintenant ils sont globalement importateurs ! Voilà comment on les a retournés.

Et ils ont accepté que le prochain accélérateur de particules soit construit au Japon. 

La question était de savoir s'ils allaient construire un accélérateur linéaire ou un accélérateur circulaire, parce qu'ils font des choses différentes. Mais les Japonais ont accepté que le prochain collisionneur soit construit au Japon, et l'idée là-bas, c'est :"Si nous construisons le collisionneur, nous n'aurons pas de nouveau tremblement de terre, n'est-ce pas ?"

K : Waouh !

SP : Voilà donc le prochain... et voilà où ils le construisent. La question, c'est... la discussion maintenant, c'est combien on attend que le Japon paie. Je pense que les Américains ont espéré que le Japon paierait l'ensemble. Mais les Japonais ont haussé un peu le ton et affirmé qu'ils n'allaient pas tout payer. Ils discutent donc actuellement le prix, mais les travaux vont bientôt commencer...

Q : Vous avez dit dans le passé que beaucoup bénéficient de l'aide d'êtres supérieurs dimensionnels, y compris des membres d'Avalon. Il existe pourtant encore des situations dangereuses dans le monde. Pouvez-vous commenter ?

SP : Oui. OK. Nous avons déjà mentionné ceci un peu plus tôt, ou du moins je l'ai fait : les trois généraux qui ont été limogés.

Les gens doivent comprendre qu'en Amérique, qui est le pays "important", qui gagne n'a aucune importance, qu'ils soient Républicains ou Démocrates : les deux partis sont contrôlés -- sauf dans le cas de Kennedy. Ils sont contrôlés. Après Kennedy c'est devenu la règle.

La Grande-Bretagne est un peu différente. Peuvent accéder au pouvoir des individus qui ne soutiennent pas... nous en parlerons plus tard.

Mais Obama a été mis en place, à cause de certaines choses qu'il a promises. L'une d'elles était la loi sur les soins de santé. Il avait promis de la faire passer.

Il a gagné les secondes élections, et ce qui est triste, c'est que lorsqu'il est arrivé au pouvoir, tout le monde a dit : "C'est lui qui va révéler les OVNI."

Eh bien, ils avaient en partie raison. Ce qu'ils avaient remarqué, c'est qu'il était si impliqué dans cet aspect des choses qu'il allait suivre le programme, mais pas celui de la levée du secret, celui qui consistait à faire passer de force les choses, d'une manière qui rappelait la période Bush.

Bon ... (longue pause) ... pouvez-vous revenir en arrière ? Je ne veux pas trop faire de digressions. Quel était le sujet ? Je pourrais continuer là-dessus pendant des lustres, et je ne le souhaite pas.

K : Beaucoup de gens reçoivent une aide directe ...

SP : Oui. Bon. D'accord. Au cours des 30 dernières années, il y a eu probablement 5 ou 6 tentatives de catastrophes vraiment, vraiment atroces.

Revenons en arrière de quelques années en Israël : le premier ministre israélien a ordonné une attaque, sans que personne ne le sache, sur l'Iran. Il avait un chef d'état-major, le général de l'armée de l'air et le général de l'infanterie -- tous ont refusé l'ordre direct d'un premier ministre légalement élu, d'attaquer l'Iran. Ils ont tous les trois refusé, parce qu'ils ont dit que cela causerait une guerre mondiale. Voilà ce que je veux dire par : "des choses se produisent".

L'incident Hillary Clinton, où Clinton a été envoyée parler avec... pas le président... Excusez-moi, laissez-moi rectifier... avec le dirigeant spirituel de l'Iran. Le dirigeant spirituel de l'Iran n'est pas contrôlé par les Illuminati, mais le premier ministre -- ou le président, je crois que c'est le président, je me mélange -- lui, est membre des Illuminati.

Donc Hillary Clinton a été envoyée là-bas par avion, spécialement pour avoir une rencontre avec lui, mais sans que l'imam, ou le chef spirituel, le sache. 

Et quand l'avion est arrivé sur l'aéroport de Téhéran, le chef des gardes du corps -- c'est toujours une équipe SEAL, ce ne sont jamais des gens de la CIA ou de la NSA, les gardes sont toujours des équipes des Navy SEAL -- Le commandant des gardes du corps a tiré sur Clinton, avec une arme de poing. Il ne l'a de toute évidence pas tuée. Il lui a tiré dessus.

Il a ensuite tenté d'aller de force dans la cabine de pilotage, où il a tenté de tuer les deux pilotes de l'avion. Il a été ensuite abattu par les gardes du corps restants.

L'avion a atterri sur l'aéroport, mais a dévié hors piste. On a envoyé immédiatement un autre avion, en secours. Voilà pourquoi les nouvelles ont dit qu'Hillary Clinton avait été victime d'une chute, ou d'un quelconque accident. Voilà aussi pourquoi elle a perdu son emploi, car ce type des SEAL savait qu'il était prévu qu'elle serait présidente des États-Unis après Obama, et il avait reçu un message d'un être bien plus haut placé, lui ordonnant de l'éliminer.

Maintenant si vous cherchez sur le web, vous trouverez qu'ils admettent la mort de ce type. Que le chef de l'équipe SEAL de gardes du corps est mort. Ils disent qu'il est mort au camp d'entraînement. Ce n'est pas vrai, il est mort comme je l'ai décrit.

Et voilà ce qui se passe. Les membres de l'élite se battent en fait maintenant entre eux, ils combattent aussi les humains qui ont un poste de responsabilité, mais qui choisissent de ne pas accepter leur environnement, qui exercent leur libre arbitre. Dans le cas présent, le gars avait décidé de tuer par balles, mais il ne l'a pas tuée. Mais voilà ce qui arrive, et ça ne passe de toute évidence pas aux nouvelles.

Je ne dis pas qu'une personne de la 5e ou 6e dimension a dit : "Vous tuerez cette personne !"

K : Non.

SP : Mais ce qu'elle a dit, c'est : "Vous rendez-vous compte que cette personne a été choisie pour ceci, et si les choses continuent, voilà ce qui risque de se passer." Cet humain doit choisir ce que lui ou elle va faire à propos de ça.

Voilà donc ce qui se passe.

Q : Quelle est la définition de l'"âme" ? Une âme peut-elle être "possédée" par quelqu'un d'autre que l'âme elle-même ?

SP : Une définition de l'âme... Voici ma propre définition, et cela ne signifie pas que ce soit la seule possible... Pour moi, c'est vraiment ce que vous êtes réellement. J'utilise le terme d'"âme", parce que c'est ce qui semble être celui utilisé dans la Bible. Cela semble être à mon avis la définition la plus facile à comprendre pour les gens.

C'est vraiment vous qui habitez le corps physique, et c'est l'âme qui est vous. Les âmes ne peuvent pas être possédées, mais elles peuvent être emprisonnées et capturées... On ne peut pas les posséder, mais on peut les contraindre.

Q : Quand une âme quitte le corps au décès... Qui pourrait tenter de piéger cette âme ?

SP : N'importe qui possédant la technologie et le pouvoir mental de le faire. Mais cela ne peut être que quelqu'un de négatif, parce que si vous aimez la liberté, vous n'essaierez pas de le faire.

L'âme ne quitte le corps que quand le corps n'est plus capable d'entretenir cette âme. L'âme sait quand le corps va mourir. Et elle va partir avant la mort du corps. Elle ne part pas à la mort du corps, mais juste avant. Parce qu'elle ne peut pas être dans un corps mort. Il faut qu'elle parte.

Puis elle va vers ce que nous essayons d'appeler la Source, mais elle est interceptée avant d'y arriver, elle est capturée, les banques de mémoire énergétique de cette âme sont effacées. Elle est ensuite renvoyée sur Terre se réincarner dans un bébé. Le bébé grandit ensuite, et 9 fois sur 10, n'a aucune mémoire de sa vie passée.

Donc, quand le système vole en éclats... Regardons Thomas Edison, les gens qui ont inventé l'électricité. Ils n'ont pas inventé l'électricité, ils l'ont redécouverte ! Ils se relient à leurs vies passées et soudain...  grâce à ce lien, ils commencent à faire des expériences, ils ne savent pas trop pourquoi ils font leurs expériences, ils s'intéressent à la science et, soudain, ils découvrent qu'ils ont créé de l'électricité.

Mais l'âme présente dans ce corps a probablement, il y a 2000 ans, été un scientifique au service d'un pharaon, où il a plaqué des métaux par électrolyse et utilisé l'électricité.

Donc ça ne marche pas toujours. Un bon exemple : quand j'avais 15 ans, je gardais des enfants -- pour le père de John Lennon, Freddy Lennon. Son vrai nom était Alfred Lennon, mais ses amis l'appelaient Freddy Lennon et, à cause de mes antécédents illuminati, on m'avait demandé de jouer les baby-sitters avec les deux fils de Freddy Lennon. Lennon s'était remarié à 54 ans, et elle, en avait 19.

K : Oh, bonté divine !

SP : Mais c'est ce qui se passe chez les Illuminati. Bien que Freddy soit venu d'un milieu très, très pauvre -- mais il a été amené dans le système beaucoup plus tard, à cause de son fils John.

Ce que je veux dire, c'est que John Lennon avait un fils. John Lennon pouvait jouer du piano à 5 ans, le fils de John Lennon savait jouer du piano à 5 ans. Freddy Lennon, par le biais d'une femme différente, dont la mère s'appelait Pamela, avait un garçon, et ce garçon, à l'âge de 5 ans, savait jouer du piano.

Comment se fait-il donc, que ces individus y arrivent tous ? La science moderne dit : "Oh, c'est la génétique !" Ce n'est pas la génétique. C'est que cette lignée, cette famille, était clairement impliquée dans la musique et donc, quand ces esprits se sont réincarnés, ils se sont souvenus.

Je me moque que des enfants doués jouent du piano à 3 ou 4 ans : ça n'arrive pas physiquement. Quelque chose se passe... Donc si une âme est capturée...

Nous sommes sur une planète-prison, nous sommes sur une planète-prison et nous sommes seulement ici pour fournir aux Reptiles de l'énergie, et tout tourne autour de ça... Voici ce qu'il nous faut briser.

Q : Comment une âme peut-elle éviter le piège de se diriger vers la "lumière blanche" ?

SP : C'est quelque chose sur lequel un certain nombre de gens ont passé beaucoup de temps -- à juste titre. Nous avons parlé de la lumière blanche. Et les humains sont conditionnés, tout le long de leur vie ici, à toujours regarder vers la lumière.

Hollywood montre des gens qui ont vécu des expériences de mort imminente, et soudain il y a une lumière au bout du tunnel... C'est bien ce que nous disons, n'est-ce pas : "La lumière au bout du tunnel" ? Ils marchent vers la lumière, hé ho...   

En fait je pense qu'un très bon film pourrait être... je n'arrive pas à me souvenir... Russell Crowe a joué dans un film de gladiateurs, je crois, et il vivait une expérience de mort imminente et il y avait une vive lumière blanche...

Donc, SURTOUT PAS !! Si vous voyez une vive lumière blanche, c'est une souricière ! C'est là pour ça !

Ce que vous devez faire, c'est vous en détourner, aller dans la direction exactement opposée, et continuer dans cette direction. Et vous verrez de nouveau la lumière blanche venir à votre rencontre. Ce piège reviendra. Il faut vous en détourner, et dire dans votre esprit : "Je cherche à revenir d'où je viens ! Je cherche la Source !" Et vous continuez à le faire, et vous réussirez ou pas. C'est aussi simple que ça. 

Mais si vous retournez à la Source, l'intéressant, c'est que vous vous reconnecterez et vous vous rappellerez TOUT ce qui s'est passé ! Et c'est ce qu'il faudrait qu'il se produise ! Tout le monde doit se reconnecter, parce que toutes les fautes que l'humanité a commises, seront éliminées de cette manière-là (claquement de doigts), parce que nous dirons : "Nous ne voulons pas les refaire !"

Imaginez, disons, un moyen de guérir le cancer. Pensez...  Prenez une authentique -- une authentique -- scientifique qui veut découvrir le moyen de guérir le cancer, elle y travaille, puis elle meurt, et son âme est effacée : il lui faut tout recommencer !

Mais si ça ne s'est pas produit, elle retourne à la Source, elle revient dans un nouveau corps, tout ce qu'elle a appris s'ajoute : ces 30, 40 ou 50 ans peuvent être rajoutés la fois suivante, c'est ainsi que vous obtenez d'énormes progrès technologiques et scientifiques, parce que la mémoire des gens n'est pas perdue.

Mais nos souvenirs sont systématiquement effacés. C'est ce qui fait que les choses n'avancent pas sur Terre.

Q : Comment la "lumière blanche" peut-elle être un piège, quand on entend l'amour incommensurable ressenti par tant d'"expérienceurs" de la mort imminente, et les profonds effets positifs que ces expériences semblent avoir sur ces gens tout le reste de leur vie ?

SP : Je ne dis pas que c'est le cas de toutes les EMI. Mais si je veux perpétuer le mensonge, il me faut amener des gens aux portes de la mort, puis les ramener à la vie, et alors ils prêcheront en faveur de la lumière blanche. Ils vous le racontent ensuite, sincèrement et honnêtement : ils étaient presque morts et ils ont vu le ciel, ils ont vu des anges, ils ont vu une lumière brillante et ils sont revenus.

C'est la façon dont le mensonge se perpétue, parce que ça paraît authentique. Parce qu'il s'agit d'un individu qui est presque mort, ou bien un docteur a dit : "Eh bien, savez-vous, vous avez été mort pendant deux minutes", etc. J'ai bien peur que l'expérience qu'ils ont vécue ait été fabriquée de toutes pièces... 

Mais ils sont honnêtes, que cela soit clair. Ils racontent honnêtement ce qu'ils croient avoir vécu.

Le cas de ces gens est toujours délicat, parce qu'ils sont honnêtes quant à ce qu'ils ont vécu. Mais ils sont là pour accréditer l'histoire, malgré eux.

Il existe, à ma connaissance, des cas connus où quelqu'un est réellement mort, mais où il y a eu l'intervention d'un niveau supérieur qui a renvoyé l'âme. Et dans ces exemples, la personne a parfois vu la lumière blanche, qui est le piège, mais quelqu'un est intervenu avant qu'elle parvienne au piège, et l'a ramenée. Mais cette personne va dire, j'imagine : "J'ai vu la lumière blanche."

Q : Avez-vous un message pour les membres du Forum de Project Avalon ?

SP : Bill Ryan l'a mis sur pied avec l'intention de faire le bien. Je pense que Bill Ryan sait parfaitement ce qui se passe et s'est rendu compte que c'était non seulement l'endroit où les gens pouvaient se soutenir mutuellement, mais qui pouvait être une... je vais utiliser le mot "arme" -- ce n'est pas un reproche -- mais qui pourrait être utilisé comme méthode de changement, pour aider à orienter positivement la planète, de façon à contrer les forces négatives, dont Bill est évidemment conscient. 

Voici mon point de vue sur Avalon : je dirais que les gens ont encore besoin de lâcher prise à leur attachement au monde physique. Les gens continuent à, par exemple, juger les gens, et à essayer de les jauger par rapport à des "faits connus".

Contentez-vous d'interroger votre âme. Demandez-vous : "Que devrais-je faire?" ou bien "Comment devrais-je le faire ?" Et c'est tout ce que vous avez à faire !

Si quelqu'un est gentil envers vous, eh bien, c'est très bien ! Avalon est un endroit merveilleux. C'est le MEILLEUR site du genre, où que ce soit dans le monde ! ...Mais seulement parce qu'il a été soutenu et aidé pour qu'il en soit ainsi ! Je n'en ai pas parlé à Bill, mais je sais qu'il reçoit de l'aide.

Donc voilà mon message : [Avalon,] c'est très bien. Faites que cela continue !

K : Bill, êtes-vous là ?

Bill Ryan : Oui. Merci !

K : (à Bill) J'ai entendu dire que vous aviez des questions...

BR : (Il rit.) Oui, c'est rien de le dire ! Je pourrais parler à Simon quelques heures de plus !

K : Allez-y !

BR : OK. D'accord. J'aimerais dire bonjour à tous ceux qui écoutent ici et aux membres d'Avalon...  Quand nous disons Avalon, c'est bien sûr un raccourci pour dire le Forum de Project Avalon. Et j'aimerais donc dire bonjour à tous les membres du Forum de Project Avalon qui nous écoutent, et aussi à tous les autres, parce que je suis certain que ceci va être publié en différents endroits sur Internet.

J'aimerais aussi dire que j'écoute ceci avec un très grand intérêt et qu'il y a certainement probablement plus de bonnes informations dans cette interview ou conversation en cours que dans un très grand nombre d'interviews très connues disponibles [sur le Net].

Donc, j'aimerais beaucoup en remercier Simon, parce que tout cela est très important et très compliqué.

J'ai beaucoup de notes et de questions devant moi et j'aimerais commencer en parlant de quelque chose que Simon a mentionné -- juste une petite citation que j'ai notée -- "les foutaises New Age". (Simon rit.)

Et dans toutes les questions que Simon a reçues de nombreuses personnes dans cette interview, et d'autres interviews et conversations que nous avons eues sur plusieurs années, Simon, j'aimerais vous demander : que pensez-vous de la confusion, de la désinformation, des malentendus et des fausses croyances qui vous entourent, et qui se reflètent dans les questions qu'on vous pose ? Est-ce un grave problème ? Et comment le résolvez-vous ?
          
SP : C'est un problème, Bill, parce que beaucoup de ces gens croient sincèrement à ce qui a retenu leur attention. Ce ne sont pas forcément eux qui répandent la désinformation. Ils y croient passionnément et ils pensent que là est le salut.

Et c'est incroyablement difficile. On ne peut probablement pas tout raconter, tout de suite, à quelqu'un et remettre les choses en place. Parce que l'effet produit sur cette personne serait le déni, et elle serait confrontée à de sérieux problèmes. 

Ce que ferais, c'est la faire réfléchir à l'origine de ces informations, la faire examiner les points importants qu'on lui a donnés, et de l'amener à me dire pourquoi elle pense qu'il s'agit d'un projet ou d'un programme réaliste et pourquoi elle le ressent positivement.

Bon, si elle recherche sincèrement quelque chose, elle doit chercher en elle-même, et non une aide sous forme de système fabuleux.

Mon point de vue, c'est que tout ça a été répandu, sinon par la CIA, du moins par une entité très similaire à la CIA, avec la volonté, une fois encore, d'empêcher les gens de regarder en eux-mêmes, ou de réfléchir à leur réalité. Et avec l'arrivée d'Internet et de You Tube, c'est devenu un incroyable problème.

Il faut parfois que je me distancie de ça, Bill, parce que je ne peux pas convaincre quelqu'un de remettre les choses en question. Et il faut que je me distancie de ça.

BR : C'est en vérité un très bon résumé. C'est parfois très difficile, en effet, quand on vous a posé une question, dont les prémisses et le contexte sont entachés d'erreurs. Une question du genre : "Avez-vous arrêté de battre votre femme ?" -- il vous faut revenir aux prémisses qui provoquent la question, et aider celui qui la pose à réaliser que toute sa base de raisonnement est fausse.

Eh bien sûr, un des problèmes, n'est-ce pas, c'est qu'on se voit en guide ou en professeur, et non comme quelqu'un qui informe ou relaie l'information. Diriez-vous que c'est exact ?

SP : Oui.

BR : Comment traitez-vous la responsabilité liée à ça ? Parce qu'il m'arrive de me réveiller le matin et de penser que j'ai une énorme responsabilité. On me pose tant de questions et je ne peux même pas répondre à certaines d'entre elles. Parfois je ne parviens même pas à répondre à une seule ! Et tant de gens sincères posent des questions, qu'il est presque impossible de toutes les traiter. Comment faites-vous face à ça ?

SP : Parce que chaque personne sincère pose une question vitale pour elle-même. Il faut donc y répondre ! Qu'il s'agisse d'une question ou de mille est sans importance : il faut y répondre, parce qu'elles sont vitales pour cette personne.

Et tout ce que je peux faire, c'est honnêtement leur dire ce que j'ai appris, soit de sources liées à la Sécurité, ici sur Terre, parce que ma mère travaillait autrefois pour le MI5, et mon grand-père pour le MI6. J'y ai encore des amis qui viennent parfois me voir, et tous me parlent des visites de gens d'autres mondes. Je ne suis pas chercheur, donc toutes les réponses que je donne sont des réponses que je crois sincèrement exactes.

Et je suis tout à fait, tout à fait conscient -- voilà pourquoi je choisis mes mots aussi prudemment -- qu'on peut mener les gens sur la mauvaise voie. Les amener à prendre des décisions mauvaises pour eux. Il est donc incroyablement important que ces gens prennent leurs décisions par eux-mêmes, et que les informations qu'ils acquièrent s'ajoutent à tout le reste. Je dis toujours : "En dernier recours, demandez à votre âme, demandez-vous à vous-même ce que vous pensez être bien." 

Voilà comment je procède, Bill.

BR : C'est vraiment là une merveilleuse réponse. Merci pour ça !

J'aimerais vraiment souligner ce que vous avez dit sur le fait de se diriger vers la lumière après avoir quitté son corps. Il y a là tant de trucs, de pièges et de niveaux d'imposture superposés dans tout l'univers. On dit : "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas." Moi, je dis toujours : "Eh bien, ce qui est en bas est comme ce qui est en haut." Nous avons sur cette planète tant de niveaux de tromperie, tant d'intrigues, tant de programmes et tant de groupes différents : pourquoi ne pas imaginer qu'il en est exactement de même partout ailleurs ?

SP : Oui.

BR : J'ai une question, que je trouve importante pour moi. Depuis pas mal d'années, tout comme vous et bien d'autres, j'observe le plan coûtant plusieurs milliers de milliards de dollars que vous connaissez, celui des bases à grande profondeur et de leurs villes souterraines. Les Américains ne sont pas les seuls à en avoir. Les Chinois aussi, les Russes aussi. Dont certaines très vastes. Ils ont énormément de matériel là-dessous.

Et récemment Alex Jones a beaucoup attiré l'attention sur les travaux de Joel Skousen, auteur d'un livre important intitulé Strategic Relocation. Sa prémisse de base -- et il en est absolument certain -- c'est que le grand plan stratégique de qui contrôle cette planète est de délibérément provoquer, ou fomenter, ou causer, une Troisième Guerre mondiale, une guerre atomique majeure, de façon à ce que ceci en soi... (Longue pause... silence sur la ligne... tic-tac de l'horloge à l'arrière-plan...)

SP : On dirait que Bill vient de se faire débrancher ! (pause) Allô Bill, m'entendez-vous ? Je pense que la NSA doit être en colère, Bill... (Rires)

K : (Elle rit.)

Bill : Que m'avez-vous entendu dire en dernier ? Ensuite, je poursuivrai.

SP : Vous avez parlé de relocalisation stratégique, de différents pays, et d'une Troisième Guerre mondiale et  vous avez coupé après "Troisième Guerre mondiale".

BR : OK, d'accord. Donc, ce qu'il croit vraiment, et qu'il a analysé -- c'est quelqu'un de très intelligent et de bien informé. Ce qu'il suggère c'est que la planète est en faveur de la très grave guerre atomique, qui serait délibérément provoquée. Manipulée pour en faire une guerre de survie. Servant ensuite de justification à l'établissement de la loi martiale, puis du Nouvel Ordre Mondial. Les prétendus combattants de la liberté seront ensuite arrêtés comme terroristes, et c'est la raison d'être des camps. Ce sera en quelque sorte l'événement mondial traumatisant qui permettra l'introduction de tout ce qu'ils voulaient. J'ai donc deux questions à ce propos.

Tout d'abord, c'est relié à une question concernant de multiples lignes temporelles alternatives, la liberté de choix, et toute cette complexité. Voyez-vous ceci comme possible, comme inévitable ou serait-ce empêché par les agences extraterrestres qui diront : "Non, cela leur semble enfreindre les lois" ?

SP : Non. C'est possible. C'est de toute évidence possible. Le problème, c'est que ceux qui exécutent le plan sont eux-mêmes victimes de mensonges. Parce qu'ils sont persuadés qu'après une guerre atomique de portée LIMITÉE, ils vont ensuite émerger comme les seuls dirigeants des humains encore sur la planète.  

Ce qu'ils ignorent, c'est qu'eux-mêmes sont des dupes, parce que tout le projet consiste à les garder sous terre, pour qu'ils restent sous terre et évoluent en quelque chose de pas très humain du tout.

Mais ils ne le feraient pas s'il n'y avait pas une carotte au bout. Et pour eux, la carotte, c'est : "C'est bien, parce que nous allons ensuite sortir de là et nous régnerons sur tout ce que nous verrons." Si on leur disait la vérité, ils ne suivraient pas cette voie-là. Maintenant, il s'agit d'un groupe de l'élite livré à lui-même.

Il existe encore un groupe de l'élite, séparé, qui veut le maintien du statu quo, qui ne veut pas de guerre atomique, qui veut contrôler l'humanité autrement. Il existe donc ces deux groupes-là. Je sais ce que vous voulez dire, et je suis absolument d'accord avec ça, Bill, parce que même des stars de cinéma très riches ont déjà fait construire leur bunker. Il ne s'agit donc pas seulement de... On pense aux Illuminati, il ne s'agit pas seulement des gros bonnets, mais d'un groupe de gens assez nombreux, qui ont pris leur billet -- à défaut d'un meilleur terme -- et qui pensent qu'ils vont juste sortir au soleil et que tout ira bien.

BR : Exact. Mais vous continuez à dire que le résultat du match, pour ainsi dire, n'est pas encore certain, que les deux issues restent possibles jusqu'au dernier moment.

SP : Oui, parce que, Bill, si l'intervention extérieure consistait à... activement changer ce dénouement, nous aurions alors perdu en fait tout libre arbitre. Donc, j'en parle comme d'une possibilité.

BR : Oui. Plus tôt, vous avez présenté les Mantides comme des arbitres, un mot très intéressant. Et je l'utilise maintenant comme une analogie du pouvoir, ou un arbitre du jeu. Cela implique qu'il y a des règles et des accords concernant ce jeu. Je suppose que nous évoquons la façon dont ce jeu est disputé sur la planète Terre. Qu'est-ce qui pourrait constituer une violation des règles du jeu telle qu'une intervention soit nécessaire ?

SP : Hmm. ...Que les humains prennent une décision, quelle qu'elle puisse être...  et qu'on ne leur ait pas dit la vérité.

BR : D'accord. Pourriez-vous nous en donner un exemple théorique ?

SP : En guise d'exemple, si vous deviez ordonner à un général, comme nous l'avons déjà dit : "Je veux que vous retiriez cette arme atomique de cette installation et que vous la passiez à ce groupe de combattants pour la liberté. Ne vous inquiétez pas : ils ne vont pas la faire sauter. Tout va bien." Et le général le fait. Alors il y aurait interférence, parce qu'on n'a pas dit au général toute la vérité. Si on dit au général : "Prenez cette arme [nucléaire], et nous allons la faire exploser", là, il y a totale liberté de choix. Si on demande à quelqu'un de faire quelque chose, mais sans lui indiquer tout ce qu'il y a derrière, alors des forces extérieures vont venir compenser cela. Si, même après la compensation, les gens veulent toujours se détruire, ils se détruiront, parce les règles du jeu étaient respectées, et ils ont fait ce choix en connaissance de cause.

Voilà pour une des lignes temporelles. Nous nous trouvons pour l'instant sur une ligne temporelle relativement bonne, et l'intervention, positive, nous maintient sur cette ligne temporelle positive. L'influence négative essaie de nous en faire dérailler, et de nous faire réintégrer celle que nous avons quittée il y a une quinzaine d'années à peu près... Voilà donc où se situe la bataille énergétique.

BR : Donc la vraie tâche de rééquilibrage des arbitres, en quelque sorte, est de s'assurer que toutes les informations sont disponibles pour permettre à l'humanité de faire les choix optima, équilibrés et responsables. Il n'y est pas question de jouer les gros bras, d'intervenir physiquement. Il s'agit d'un rééquilibrage énergétique. 

SP : Oui. C'est ce que je crois. 

BR : Et cela implique que vous êtes vous-même un atout dans ce processus de rééquilibrage. 

SP : Exact.

BR : Je pense que c'est une question à laquelle il est impossible de répondre, mais vous allez voir d'où elle vient -- Combien d'autres gens y a-t-il là, ou quelle est la proportion d'autres gens qui font le même travail ?

SP : On ne nous le dit pas, volontairement. Parce qu'il y aurait atteinte à la sécurité, Bill. Une personne ne peut pas le savoir, ni servir de lien à quelqu'un d'autre. Parce que si vous aviez cette possibilité, si une personne était éliminée ou corrompue, cela donnerait à l'ennemi accès à tout le monde sur la planète. Donc chaque individu opère dans une bulle : s'il est compromis, il ne peut pas faire tomber tout le système.

BR : (Il rit.) Oui, c'est une excellente réponse ! OK, elle me plaît ! Mais il est logique pour vous de supposer que de nombreuses personnes font de même, indépendamment... dans différentes cultures, dans différentes langues, en utilisant des médias différents. Pensez-vous que c'est logique de le supposer ?

SP : Je dirais oui, sans le moindre doute, bien que chaque individu, ou chacun des groupes individuels qui se sont rassemblés, a indiqué sa propre manière d'aider... et l'appliquera. Par exemple, il y a des groupes  sur la planète qui tentent, pendant que nous parlons, de réduire la pollution provenant des radiations de Fukushima. Il existe des groupes de gens qui tentent de changer beaucoup, beaucoup de choses qu'ils considèrent comme négatives. Ils opèrent donc d'une manière différente de la mienne, mais dans le même but, afin que l'humanité puisse être en position de faire un choix...

Donc, oui, je suis d'accord avec vous, Bill.

BR : OK. Voici une question qu'on peut vous avoir déjà posée : "Êtes vous un de ces arbitres, occupant un corps humain, ou bien êtes-vous un humain qui a accepté de prêter main forte ?"

SP : Il m'a été dit clairement que mon âme... est composée de trois parties, en pourcentage : 33 % reptilienne, 33 % mantide, 33 % humaine. Ceux qui sont dans le secret disent qu'ils n'ont jamais vu une créature aussi complexe survivre. C'est techniquement impossible : je devrais tomber en morceaux !

(Rires de Bill) 

Il a fallu que ce soit compensé, parce qu'il faut qu'il y ait libre arbitre. Aucune partie chez moi ne doit dominer sur une autre. Même si certaines situations nécessitent qu'une de ces parties de moi-même domine...  Mmm... Mon choix s'est fait lorsque j'étais petit garçon, quand on m'a demandé de choisir entre mon guide, un Draconis Reptilien, et un Mantide, et j'ai choisi le Mantide. Les Mantides sont donc mes guides.

Je vais laisser cette horloge terminer... (L'horloge carillonne.)

J'ai un souvenir très vif de 1971, où j'ai été parti pendant deux jours et où j'ai vécu ce qu'on appelle une expérience OVNI, et où j'ai rendu public l'accord d'âme que j'ai passé avec les Mantides. Et j'ai passé cet accord parce qu'ils sont ma famille.

Donc les 33 % de l'âme qui réside dans mon corps, ont à un moment précis occupé un corps de Mante il y a très longtemps... et je ne fais que me conformer à... une décision prise en conseil, il y a très longtemps, applicable lorsque les humains atteindront le point où ils en sont maintenant.

Comme vous l'avez dit, Bill, il existe de très nombreuses personnes qui font ce qu'elles ont à faire, et qui le font pour le bien !

BR : OK. Revenons aux Reptiliens... Est-ce que cela signifie que tous les Reptiliens ne poursuivent pas les mêmes objectifs ? Et que mettre tous les Reptiliens dans le même sac serait de fait très injuste envers ce que sont réellement les Reptiliens. Ne serait-ce que les différentes actions des différentes factions.

Est-ce vrai, ou bien est-ce que je trompe ?

SP : C'est vrai. Je parle de mon expérience de ce que j'appellerai -- et les chercheurs aussi -- les Draco-Reptiliens. Ce sont les Reptiliens les plus négatifs parmi ceux qui agissent sur Terre. Mais j'ai aussi entendu  parler -- je les ai même rencontrés -- de ceux que j'appelle les "Reptiliens autochtones".  Et il existe aussi un autre groupe de Reptiliens, d'un autre système stellaire. Ils ont tous, à un degré quelconque, un comportement négatif envers l'humanité.

Mais tout comme chez les humains, certains se rebellent contre les enseignements qu'ils ont reçus, ou contre leur culture, contre leurs rituels et leurs cérémonies, mais c'est quelque chose de beaucoup plus difficiles pour eux, parce qu'ils ont l'esprit grégaire, et ce sont généralement de petits groupes marginaux qui vont essayer de se connecter aux humains, parce qu'ils proviennent d'un milieu qui ne voit aucun mal à se connecter à eux, et à se mêler de leurs affaires.

Ils peuvent physiquement venir -- si je peux utiliser ce mot -- pour le bien, et faire des choses qui pourraient vous paraître surprenantes. Mais, finalement, leur but n'est pas nécessairement de se soucier des humains, ils sont seulement en guerre avec le groupe majoritaire.

BR : C'est presque un moyen de se venger du groupe principal. Oh, d'accord. Il y a eu cette expérience il y a pas mal d'années, dont m'avait parlé Barbara Lamb. Connaissez-vous Barbara Lamb ? 

SP : Je ne la connais pas. Mais je l'ai vue sur des clips de You Tube, je pense, et elle a écrit un livre, je crois...

BR : Oui, je crois aussi. C'est une femme étonnante. Elle a travaillé des années comme conseillère, thérapeute auprès de gens qui avaient vécu des expériences et des contacts qu'ils ont trouvés très durs à intégrer.

J'ai eu l'occasion de la rencontrer à un colloque et je lui demandé si elle-même avait vécu une expérience intéressante, ou si elle n'était que conseillère. Et elle m'a raconté une histoire absolument extraordinaire. Elle était seule dans sa chambre et un Reptilien s'est matérialisé, physiquement, devant elle.

Il lui a tenu les mains pendant une minute, en silence devant elle, a communiqué avec elle, lui racontant qu'il avait été élevé dans le but d'entrer en contact avec certains humains, afin qu'ils sachent que tous les Reptiliens n'étaient pas hostiles. Et quand elle a réalisé ce qui se passait (rires), le Reptilien a disparu.  Et j'ai eu l'honneur de recevoir l'information d'elle.

Et donc, c'est pour moi une référence, qui confirme avant tout ce que vous dites. Il existe au moins de petits groupes de Reptiliens qui ne sont pas hostiles, dans le sens où on nous a incité à croire qu'ils l'étaient tous. 

SP : Oui. Ce que je dirais, c'est que si les humains de la Terre sont libérés, ou s'ils se libèrent eux-mêmes, ce n'est pas très bon pour leurs maîtres reptiliens, parce qu'ils se feront jeter. Je pense qu'un certain nombre de créatures dans le secret sont en train de décider s'ils vont ou non prendre les canots de sauvetage. Veulent-ils rester à bord du navire, ou veulent-ils quitter le navire et changer de camp, pour ainsi dire ?

Non. Les principaux groupes ne changent pas. Ils ne peuvent pas changer, ils sont trop englués dans leur façon d'être. Mais d'autres groupes, qui ont peut-être observé de loin ce qui se passe sur Terre, sont en train de faire des choix très importants quant à leur situation en termes d'évolution. Qu'ils veuillent rester dans leur situation actuelle, ou qu'ils veuillent saisir l'occasion qui se présentera lorsque les humains finiront par évoluer. Ou que ces autres races veuillent s'y associer, et être entraînées dans la progression. Dans l'état actuel des choses, le groupe des Reptiliens n'est pas autorisé à s'associer à la progression des humains. 

BR : Compris. OK. Mais il existe des signes de changement et d'éveil chez certains groupes ?

SP : Oui.

BR : Passons à un autre sujet, que vous avez abordé, je crois, en répondant à une autre question de Karelia.
Cela concernait le Dieu de l'Ancien Testament, ce qu'il disait exactement, ce qu'il représentait, ce qu'il essayait de faire, qui il était.  Et là, quelque part, il y a une question sur qui était réellement Jésus, d'où il venait, quelle est la véritable histoire, et pourquoi a-t-on tant cherché à la supprimer ? Et bien sûr nous savons que tant de choses ont été modifiées, mal traduites, transformées en mythologie, etc., etc., que nous nous retrouvons avec tout ce bric-à-brac de documents, qui a été casé dans la Bible.

SP : Il fut un temps sur Terre où il y avait plus d'un dirigeant -- extraterrestre -- et où la planète était divisée en quadrants ou sections qui étaient gouvernées. Depuis cette époque-là l'humanité s'est développée. Elle est devenue plus... adulte, et donc le contrôle a dû se perfectionner pour suivre le rythme du développement de l'humanité et essayer de la réévaluer et de la devancer. Le dieu au pouvoir, le dieu reptilien et toutes ses valeurs, que nous avons encore en tant que créatures de cette planète, devenait obsolète, parce que l'esprit humain progressait, même à l'époque, évoluait et changeait, et il était nécessaire de faire apparaître une nouvelle icône, qui capturerait l'esprit humain pour les deux mille ans suivants.

La différence c'était que, quand on a créé l'idée ou la valeur de Jésus, il s'agissait presque d'un double bluff. Presque d'un ennemi de l'intérieur. Parce que le code, ou le programme, pour Jésus, n'était pas tout à fait ce que l'élite au pouvoir avait exigé. Et donc il a commencé à fonctionner contre le système même qui l'avait institué comme moyen de contrôle, dans ce qui était presque une nouvelle ère par rapport à la manière de l'ancien dieu.

Je les vois donc tous les deux comme un système de contrôle, mais le deuxième programme a été détourné par des forces extérieures, si bien qu'il ne s'est pas révélé aussi efficace que ça. En fait il s'est révélé plus positif pour les humains.

On m'a dit très clairement -- et c'est intéressant -- que l'Empire Romain a été purement et simplement créé pour s'assurer que le christianisme se répande dans le monde entier. Une fois le christianisme semé dans chaque pays, l'Empire Romain pouvait s'effondrer.

Voilà donc comment je vois les choses, Bill. Je ne sais pas si ça peut être utile...

BR : Très intéressant, ce que vous dites sur l'Empire Romain. Quand vous parlez de l'ensemencement du Christianisme, vous parlez, je suppose, de l'ensemencement de sa forme modifiée et corrompue ?

SP : Oui. Oui, absolument.

BR : (...) à voir avec Jésus et son vrai message.

SP : Exact. Oui.

BR : Que savez-vous de Marie-Madeleine, par rapport à Jésus ?

SP : Ah ! Marie-Madeleine... Euh... Je ne peux que vous dire ce qu'on m'a raconté, Bill, et cela peut ne pas correspondre à ce que vous entendez ou pensez.

Marie-Madeleine a été choisie pour créer un enfant hybride. C'est tout ce que je sais d'elle.

BR : Cet enfant a-t-il eu Jésus pour père ?

SP : Bon, tout ce que je peux vous dire, c'est ce que j'ai dit. C'est tout ce que je sais. Le but était de créer un enfant hybride.

BR : OK. Savez-vous quelque chose sur l'objectif ou la fonction de ça ? (L'horloge se met à sonner.)

SP : (Rires) Oh, l'horloge ! On va laisser cette horloge carillonner.

Si vous créez une créature aussi en phase avec la Terre, elle peut modifier la Terre, par sa conscience. Je ne parle pas de la Terre physique. Imaginez que vous créez un mât, appelons-le un mât radio, à défaut d'un meilleur mot, et qu'il peut contenir et disséminer l'entière conscience de la population humaine, ou diriger la conscience de la population humaine... 

Si vous pouvez la corrompre, vous pouvez diriger cette énergie et faire dévier la race humaine de sa trajectoire pure et normale. Mais pour y parvenir, vous devez posséder quelque chose qui est fait de ce matériau, c'est-à-dire composé de cette conscience et accepté par elle. Et il est arrivé de nombreuses fois que des individus aient été utilisés pour tenter de tout prendre en bloc, d'annuler l'objectif et dire des choses plutôt négatives. Mais il faut que ce soit créé à partir du matériau, fait de ce matériau.

Donc on se bat souvent sur la façon dont cette créature vit sa vie, sur la nature de ses enseignements, de ses valeurs, et pour préserver son intégrité. La plupart du temps, ces créatures doivent posséder une énorme quantité de matériau génétique provenant d'un autre monde, je n'utilise pas le mot ADN, matériau génétique, parce qu'ils doivent être capables de survivre pendant un certain temps dans une 3ème réalité, dans les 3ème et 4ème dimensions, et leur âme énergétique, leur signature énergétique, vibre, pas forcément à un taux plus rapide, mais elle résonne à un taux différent de celui du corps.

Souvent donc, ces créatures ne savent pas qui sont leurs parents, ou bien il court d'étranges histoires sur leurs parents. Voilà comment je comprends les choses, et c'est à peu près tout ce que je peux vraiment vous dire, Bill.

BR : OK. Ça me mène à ce qui va être ma dernière question.  Vous avez plusieurs fois utilisé le mot "ascension", et à mon avis c'est un mot dangereux à utiliser. Parce qu'il signifie tant de choses pour des gens différents, parce qu'il a été si galvaudé, utilisé à tort et à travers, récupéré dans tout un tas de ce que avez appelé des "foutaises New Age".

Mais clairement, quand vous utilisez le mot "ascension", "l'ascension de l'humanité", etc., vous parlez de quelque chose de très précis. Pourriez-vous l'expliquer ou le clarifier, afin d'éliminer tout malentendu ou mauvais emploi du mot ?

SP : Oui, j'ai tendance à utiliser des mots dont j'espère, je suppose, qu'ils seront compris des gens... De même je ne peux pas utiliser le mot "E.T.", parce que je sais ce que les gens comprennent, et qui n'est pas techniquement correct pour désigner tous les groupes... D'une certaine manière il s'agit d'"ascension" dans le sens de "progrès", d'"avancement". Je n'utiliserai pas le terme autrement. L'humanité est allée aussi loin qu'elle le pouvait. Elle doit faire un choix. Et ce choix doit être le sien.

Et quand je parle d'humains, je ne parle pas seulement des humains de la Terre. Je parle aussi des races humaines qui sont bien plus humaines que les humains de la Terre... Et l'avenir, s'il doit se dérouler correctement, et ce sera le cas selon mon estimation -- parce que tout tourne autour des âmes, et non des corps -- il s'agit de l'âme d'humains terrestres existant sur une planète où d'autres créatures à corps humains possèdent toute une variété d'âmes, mais à prédominance humanoïde.

Donc, j'ai déjà mentionné le groupe lyrien, le groupe pléiadien, le groupe sirien, qui pourront venir, du fait de l'avancement des humains, et le groupe des Mantes ou Mantides se greffer là-dessus, parce qu'ils se trouvent dans un cul-de-sac. Ils veulent évoluer.

Je ne parle donc pas de gens qui descendent dans la rue, en agitant la main et en criant "Alléluia, j'ai ascensionné !" Je fais allusion à un changement de valeurs chez les humains, des humains qui se rendent compte à quel point on leur a menti, et on les a manipulés. Ce sont ceux-là mêmes à qui pendant des siècles ils ont accordé leur confiance et en lesquels ils ont eu foi, qui les corrompaient et leur mentaient. Au lieu de se diviser, ces groupes d'humains doivent essentiellement réécrire leur constitution, pas seulement une constitution qui engage le gouvernement, mais une constitution qui les engage eux-mêmes : qui ils sont, comment ils sont venus ici, ce qu'ils vont bien pouvoir faire maintenant, et où ils vont aller. 

Et ma grande inquiétude, c'est le vide crucial qui va se produire quand la vieille garde va être chassée et que quelqu'un d'autre, une force négative, tentera peut-être de saisir l'occasion et se présenter comme un sauveur...

Voilà pourquoi il est très important que l'humanité compte sur elle-même, et non sur une force extérieure et, honnêtement, je vois une période positive devant nous et -- c'est ce dont parlent les authentiques abductés et  contactés -- où nous partagerons avec d'autres races. Autrement dit, c'est le moment où nous entrerons en contact, ouvertement, avec d'autres créatures, où les humains seront individuellement en situation d'apprécier leur propre rôle et leur propre situation dans le grand univers. Pour moi, l'ascension c'est que tout individu humain ait la possibilité de faire un choix, et qu'une majorité d'humains fasse le choix de rejeter toutes les valeurs qu'on leur a imposées.

BR : Fabuleux ! Quelqu'un devrait les transcrire, afficher cela sur un mur, par exemple. Parce que c'est une très belle réponse. Permettez-moi de vous remercier pour tout votre travail, merci pour votre engagement, merci pour votre courage et merci d'avoir clarifié les choses pour tant de gens. Comme vous avez été le premier à le dire, il est de leur responsabilité maintenant de tirer ou non avantage de ce que vous avez placé devant eux.

Je vais vous tirer ma révérence.

SP : Avant que vous le fassiez, j'aimerais VOUS remercier d'avoir survécu à toutes les attaques énergétiques et à toutes les tentatives de l'ennemi visant à vous détourner de ce que vous faites. Je suis conscient de ce qu'ils ont fait et continuent à faire, et je veux juste VOUS dire MERCI, au nom de tous les gens de cette planète, parce que vous avez eu les TRIPES et la détermination de créer un site web qui a su attirer les gens de même esprit en leur offrant un environnement sûr.

Cela, personne d'autre n'aurait pu l'accomplir, Bill, parce que VOUS avez le savoir-faire et la connaissance -- je ne parle pas de l'aspect technologique. Vous possédez cette compréhension de la vraie nature des choses.

Donc, en leur nom -- sachant que la moitié d'entre eux ne connaissent pas en fait la vérité. Je vous remercie pour tout ça !

BR : (Rires) Eh bien, merci ! Si j'étais physiquement présent en ce moment au Royaume-Uni, je vous donnerai une grande accolade !

SP : Oh !

BR : Et merci pour eux !

SP : Bon, si jamais vous venez ici, je participe à Probe (un colloque sur le paranormal - Ndt). Je parle à Probe, en Angleterre, en mars. Si par hasard, vous venez en Angleterre, sachez que vous serez vraiment le bienvenu ! Vous pouvez venir me voir quand vous voulez, Bill !

Merci !

BR : Merci infiniment ! Je vais vous confier à Karelia maintenant, pour terminer. C'est là son interview, pas la mienne... Et permettez-moi de vous remercier tous les deux. Ceci est une excellente vidéo, de très grande qualité, et je suis heureux d'y avoir -- très modestement -- participé.

SP : Merci, Bill.

Le Forum de Projet Avalon
Les chroniques de l'éveil humain
...là où se rencontrent science et spiritualité.

Simon Parkes parlait à Karelia, du Forum de Project Avalon.
Les questions viennent des membres du Forum d'Avalon.







Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+