Chercher

__________________________________________________________

Marcia Schafer et Bob Dean:

Transcription de l'entretien - 3ème partie

Cette page est une traduction d'une Publication originale de Project Camelot.


Bob Dean - 3ème partie : Présentation de Marcia Schafer
Une interview vidéo avec Marcia Schafer

Phoenix, Arizona, Mai 2007

Filmé, monté et réalisé par Kerry Cassidy et Bill Ryan

 

Début de l'entretien :

Kerry Cassidy: Nous aimerions vous présenter Marcia Schafer, écrivain, femme d’affaires et l’épouse de Robert Dean. Comment aimeriez-vous vous décrire?

Marcia Schafer: En fait, je suis conseiller d’affaires mais je travaille dans les deux mondes parce que j’utilise aussi bien mes capacités psychiques que mon expertise professionnelle pour aider les clients. J’apporte toujours l’élément extraterrestre parce qu’on ne peut pas s’en détourner et qu’il a une place importante dans notre futur.

K: Et vous avez écrit un livre dont le nom est...

M: Confessions d'une Anthropologiste Intergalactique, et à ma grande surprise j’ai été totalement abasourdie qu’il fasse le tour du monde, qu’il soit lu dans 15 pays et qu’il ait obtenu une récompense. Je n’ai jamais rien voulu faire pour cela. Je n’en ai jamais fait la publicité ou quoi que ce soit et de lui même il a fait son chemin. Il est devenu populaire..

Et l’avez-vous écrit après que vous soyez dans une relation intime avec Robert Dean ?

M:  Ah ! Avant.

K:  Pouvez-vous nous parler un peu de vous même? Quel a été le début de vos contacts, de ces expériences ?

M: J’ai eu des contacts depuis le berceau. C’est donc avec moi depuis toujours. Je suis née à la fin des années 50, il n’était pas question à l’époque de formuler et de comprendre ce qui se passait. Quand je grandissais la seule chose accessible à quelqu’un comme moi était Rod Serling, « La 4ème Dimension», « Audelà du Réel »  et j’essayais de comprendre comment cela peut-il m’arriver alors que la société dit que ça n’existe pas ? Ce n’est pas réel.

C’était très difficile pour moi de concilier et même d’interpréter toutes les expériences que j’avais. Alors ce que j’ai fait a été de ranger tout cela « dans une boite » et de la garder là, puis de continuer á vivre une vie aussi normale que possible … jusqu’à ce que des décennies plus tard je sois capable de sortir la boite et de tout placer dans un contexte non seulement en admettant à moi même ce qui s’était passé, mais de plus en commençant à voir cela d’un regard complètement neuf avec une toute nouvelle compréhension.

K:  Je comprend donc que vos expériences de contact étaient conscientes, totalement conscientes.

M:  Complètement. C’est une des choses que j’aime préciser aux gens, parce que , alors que nous allons de l’avant et considérons la réalité extraterrestre, la plupart de l’information qui transparait dans la société est basée sur le résultat de recherches de certaines personnes ou sur des interviews données par des personnes qui ont été abductées.

Mais c'est très différent de l'information qui nous est disponible. J'ai eu des contacts avec de nombreuses races au cours de ma vie et quand c'est consciemment, de la même manière que je suis en face de vous maintenant, ce n'est pas ce que les gens pensent. Souvent les gens disent: Oh Ciel ! C'est comme d'aller au Starbucks prendre un café, ça n'est pas ainsi.

J'ai donc essayé de préparer les gens à cette réalité, non seulement cette réalité, mais les implications pour une société et se prépare à rencontrer sa famille la plus proche et ses amis dans l'univers, ce que cela signifie pour nous êtres humains et comment nous devons changer nos vies. Parce que je crois qu'une autre étape révélatrice aura lieu de notre vivant, ce qui facilitera une intégration plus marquée dans notre société.

K: Avez-vous reçu des informations sur 2012 et cette transition que nous vivons ?

M:  2012 a pris beaucoup d'exagération sur les médias et signifie beaucoup de choses pour beaucoup de gens. J'aimerai vous donner une réponse toute faite, rapide, mais ce n'est pas si simple car l'une des choses apprises au cours de mes expériences avec d'autres races, est que notre compréhension de l'espace et du temps est très limitée et très différente de la réalité. Notre science est au stade infantile.

Ce qui nous arrivera potentiellement en 2012 retentira en dehors de ce qu'est la réalité pour la plupart des gens. Il faut envisager que nous pourrions avoir à faire face à des résultats et des futurs différents pour différentes personnes sur la planète. Nous avons tendance à penser collectivement comme si nous allions tous avoir le même voyage.

Ils m'ont aidée à comprendre que quand le temps s’ouvrira, une certaine partie de la population de la planète prendra un chemin particulier et l'espèce continuera son évolution avec certaines expériences et un certain résultat. Mais le temps est si différent de ce que vous le comprenez et de la façon dont vous le vivez, qu'une 2ème partie de la population pourrait prendre une voie totalement différente, allant vers une sorte de réalité différente; enfin un 3ème groupe pourrait aller dans une autre réalité.

Cette question m'est souvent posée dans le cadre de mon travail. J'essaie de rappeler aux gens que quoi qu'il nous arrive, vous êtes là pour la balade, il est donc important de tirer le meilleur d'aujourd'hui; de faire une différence dans votre vie et la vie des autres. Parce que, peut-être que vous et moi ne pensons pas de cette façon, mais des gens pensent: catastrophe majeure, courons dans les montagnes...comment se préparer ? Écoutez: Vous êtes déjà né, avez vécu, êtes mort, et vous allez le refaire. Alors pourquoi vivre pour la mort ? Vivez pour la vie.

2012... Je crois que ce sera un nouveau commencement, mais que certains auront à faire face à des catastrophes environnementales tel que c'est prédit. D'autres continueront et leur société évoluera vers une espèce orientée vers les technologies. Et il peut y avoir un autre chemin pour d'autres. Je pense que d'ici là, pour continuer sur le début de notre entretien, fort heureusement, nous aurons des révélations sur notre véritable place dans l'univers.

Habituellement, il y a 3 étapes à suivre lorsque les habitants d'une planète commencent à intégrer la révélation qu'ils ne sont pas la seule race dans un très vaste domaine de vie. Nous avons déjà traversé la première  qui est pour une planète isolée qu'il y a d'autres mondes là dehors. Et comme vous avez pu voir ces dernières années il y a de révélations scientifiques : « oh voyez, il y a d'autres systèmes solaires, d'autres planètes juste comme la Terre, il y en a beaucoup. »

La 2ème phase...  quand elle arrive, vous saurez que vous êtes très proche de la divulgation. La seconde phase qui se produit habituellement au cours d'une période d'endoctrinement, est qu'il y aura la preuve d'une civilisation antérieure (qui n'existe plus) sur une autre planète. De sorte que vous entendrez les scientifiques: « Oh ciel ! il y a eu une vie sur Mars. Nous avons trouvé la preuve d'une ancienne civilisation. »

Cela sert à ouvrir une brèche pour le choc dans la population d'avoir à affronter une autre vie que la leur dans l'univers, une civilisation intelligente mais qui n'est pas là maintenant, alors ça va. Puis... il y aura une sorte de: « Attendez, ils sont toujours là... »

K: [rires]

M:  Donc, sur la Terre, parce que nous avons été isolés, même les gens bien au fait de la réalité extraterrestre pensent que ce n'est jamais arrivé auparavant. La réalité est qu'il y a d'autres planètes, juste comme nous, qui ont dû être élevées rapidement et qui ont vécu isolés de leur propre réalité pendant de longues périodes. Mais quand le temps sera venu de leur intégration dans la communauté cosmique, les êtres, ceux qui travaillent à ça, ont de l'expérience. Ils savent ce qu'ils font.

Nous avons la preuve que les gens voient des choses voler, que la population a des expériences de contact, de plus en plus et de plus en plus, pendant que ce fait est inculqué dans notre culture. Ce sont les 3 étapes habituelles que vous verrez pour la divulgation.

K:  Ok. Si vous deviez résumer ce que vous pensez être votre mission, je suppose que vous avez une conception de la raison de votre présence ici à cette période, quelle serait cette mission ?

M:  Pour moi, il est important que les gens puissent se comprendre mieux, de sorte qu'ils comprennent qu'ils sont dans le contexte de la réalité de l'univers, et en me basant sur mes propres expériences je peux dire aux gens: Oui, c'est réel.

Il y a des gens lambda, normaux, qui vivent des vies pleines de bon sens, très utiles dans la société et qui ont eu des contacts et peuvent vous dire l'effet que ça produit pour une autre race d'être ici, quelles sont les sensations, quelles sont les implications inter culturelles, et, selon votre aptitude à l'étude, les choses qu'ils vous enseignent... que tout cela est bien là et qu'il n'y a nul besoin d'en avoir peur.

En me basant sur mes antécédents très universitaires -- j'ai un cursus scientifique/médical/chercheur et beaucoup de références-- cela est facile pour les gens de dire: regardez, elle est comme nous, elle est normale. J'ai eu des clients surpris que je n'arrive pas vêtue style new age ou bien portant des cristaux ou alors hurlant à la lune en chantonnant du Star Trek...

K:  [rires]

M:  Ça me rend plus acceptable pour la personne moyenne et ils sont plus disposés à écouter, parce que quand je parle au public, habituellement, je m'adresse à des audiences générales, ce ne sont pas des gens que vous trouvez  parmi les fans d'Ovnis. Non pas qu'ils s'y opposeraient, ça n'est simplement pas de leur réalité. Mais ils sont curieux et veulent en savoir plus.

Je suis concernée par tant de désinformations parce que ça ne fait pas partie de notre culture, ça ne fait pas partie de notre instruction. Vous ne pouvez pas attraper "l'encyclopédie du contact extraterrestre" et valider une information. Ce que je veux faire est de les instuire sur les différents mondes, et les préparer aux changements de notre monde: socialement, nos modes de vies, notre culture.

Je m’adresse en premier lieu aux entrepreneurs, pour les préparer à la révolution de l'espace qui est déjà en train. Vous savez, on a Richard Bronson et beaucoup  des "trillionnaires high tech" comme on les appelle, qui ont largement investi dans la commercialisation de l'espace. Quand nous nous rendons dans une compagnie avec l'esprit d'entreprise, on ne peut pas y aller sans voir qui s'y trouve, c’est inévitable.

K: Vous dites que vous avez eu affaire avec ces entrepreneurs ?

M: Pas ceux que je viens de citer... pas à ce niveau, mais je travaille avec des entreprises privées et je les prépare pour leurs plans stratégiques, pour les opportunités nombreuses qui seront là quand nous retrouverons les voyages spatiaux et le rôle que nous y jouons. C'est la "Ruée vers l'or" de notre génération.

K: Bien. C'est formidable. C'est un plaisir de rencontrer quelqu'un qui fait cela. Pouvez-vous nommer des gens ou des interactions que vous avez eues, ce qui rendrait votre travail plus précis pour l'audience ?

M:  Vous savez, il y a toujours une clause de confidentialité...

K:  Je vois. Ok.

M:  Mais sur mon site, des clients ont donné leurs témoignages, ils se sont nommés mais il n'y a personne que vous connaitriez.

K:  Bob Dean et Marcia Schafer, ensemble, en vidéo, la première fois !

M:  Probablement. Oui.

K:  Nous mourons d'envie de savoir comment vous vous êtes connus tous les deux, parce que vous êtes 2 êtres vraiment très conscients. Ça a dû être fascinant d'être en contact l'un avec l'autre.

M: La reconnaissance a été immédiate. Nous parlions beaucoup de l'âme, des souvenirs et um... La première fois que je l'ai vu, mes premiers mots ont été:  Je n'avais aucune idée que tu étais vivant à cette époque ! il a répondu: Je ne savais pas non plus que tu étais là. On s'est reconnu instantanément, puis les souvenirs de nos vies passées ensemble, et les blagues comme: tu te souviens à Sumer quand tu as fait ça ? ou bien: tu te souviens de cette époque là ? et c'est : oh, ça va...

K: [rires]

M: Il y avait donc une vraie complicité. C'était comme, vous savez, reprendre tout... Ce n'était pas comme tout reprendre du début, mais plutôt reprendre où on avait laissé.

Bob Dean: J'ai eu une série de régressions hypnotiques il y a quelques années, d'ailleurs je pense que ça a contribué à la faillite de mon premier mariage. Parce que ça, c'est presque comme un contact ufo ou une expérience d'abduction. Une scène d'un show télévisé, d'un film ou d'un livre que je lis déclenche ces souvenirs du passé. Et la première fois que j'ai rencontré cette jeune femme, j'étais assis dans ma cuisine et j'ai pensé: oh mon Dieu... je l'avais reconnue, et je...

M:  Ok. Assez là dessus. [rit]

Bob: Non. Je suis sérieux. Je l'ai reconnue d'un autre endroit et d'un autre lieu.

M:  Oui. Nous étions de vieux amis. Ce qui est vraiment étonnant c'est que pendant le temps de mes expériences avec la réalité extraterrestre, quand j'étais très jeune, une des premières choses qu'ils voulaient que je comprenne était que nous sommes une âme éternelle. Alors ils ont commencé par me montrer mes autres vies. Ce qui était choquant.

Je me suis vue, esclave en Égypte, je me suis vue en jeune initiée être éviscérée quand les soldats du roi, ou plutôt du pharaon, sont venus et nous ont emmenées...en marchant sur un sentier en Afrique pour être mangés par un léopard. Mais cela m'a permis de savoir: hey, je suis toujours là sous une forme différente. C'est donc très important de comprendre la vie comme un cycle continu, cela vous permet de vivre sans crainte. Parce que vous ne pouvez pas vivre si vous craigniez la mort. Vous ne pouvez pas la prendre à bras le corps et saisir vos opportunités. Et quand quelque chose vous fait face, si vous avez peur, vous ne serez pas à la hauteur.

Du point de vue extraterrestre pour ceux qui sont venus et ont travaillé avec moi, la première priorité  pour que je comprenne les choses plus tard en grandissant, était que je saisisse cette notion  en premier lieu. Ce que tout cela m'a laissé, c'est étonnant mais je peux regarder quelqu'un immédiatement et ... je n'ai pas seulement  les souvenirs entiers de mes autres vies, mais je peux regarder quelqu'un sur une photo ou bien dans la réalité et je peux voir parmi tous ses autres voyages ceux qui ont un impact sur celui ci. Et... faire les connections pour eux, pourquoi ils sont ici maintenant.

K: Ça doit vraiment vous aider dans votre travail.

M: Énormément. Énormément. Parce que  ça touche le nerf de la guerre disons, la véritable question de leur présence et ce que cela signifie. Tout le reste est superflu. Qu'apprenez-vous de la situation ? Qu'avez-vous à apprendre des résultats d'une situation antérieure ? Ce qui est important est qui nous sommes et ce que nous faisons maintenant, les gens se retrouvent  réellement dans... j'appelle ça d'autres vies parce qu'elles ne sont pas réellement passées.

En fait il n’y a pas de passé, présent et futur. Tout cela a lieu simultanément sur des niveaux différents, mais le fait est que certaines de ces autres vies ont un impact énorme sur qui nous sommes maintenant et sur ce que nous faisons. Et sur tout ce qui arrive, professionnellement et personnellement.

Bob: Les gens pourraient saisir ceci à ce moment même, maintenant et ici, que nous sommes la somme totale de toutes les expériences que nous avons eues, de toutes les vies que nous avons vécues, tout le bon comme tout le mauvais, depuis le tout début quel que fut celui ci. Et nous réalisons qu'il y a une loi cosmique que l'on appelle le karma.

Ce que nous semez, nous le récoltons. Ce n'est pas une punition ou bien un séjour en prison, ou alors que vous aurez une vie pourrie parce que vous étiez un pourri dans une autre vie. La loi cosmique du karma est une réalité... et si les gens pouvaient le comprendre... qu'ils sont la source de tout dans leur propre vie... Ciel ! Quel monde nous aurions, hein ?

M:  Mais c'est prendre ses responsabilités et beaucoup ne veulent toujours pas le faire.

Bob:  Oh, responsabilité ? Bien sur. La plupart ne connaissent pas le sens du mot, encore moins l'assumer.

K:  Ce sont des paroles bien sages, de votre part à tous les deux.

M:  Et bien regardez nous, quel couple!

Bob:  Non, le mot est bizarre voyez.

M: Mais ce que nous voyons en l'autre, c'est l'âme.

K:  Bien sûr.

M: L'extérieur, ce sont des sacs en forme de corps, des issues temporaires, cependant nous voyons et nous nous souvenons de l'âme.

Bob: Elle m'a vraiment causé des problèmes à Sumer, il y a environ 5000 ans...

M:  C’est lui qui avait commencé. On accuse, on accuse...[rires]

K:  Vous devez avoir des conversations merveilleuses qui impliquent ces multi dimensions.

M: Nous en avons. Comme je dis souvent, ce serait vraiment l'ultime télé réalité si nous étions enregistrés chez nous ! Les Osbornes n'auraient rien sur nous.

Bob:  Vous savez, je ne viens pas souvent. Je suis vraiment un lâche quand il est question de venir sur Terre. Vous devez avoir déjà entendu que si vous venez sur Terre pour y vivre une ou deux vies, vous obtenez une sorte de diplôme parce que vous sortez de l'une des écoles les plus difficiles de l'Univers. La Planète Terre est connue dans la galaxie comme étant un internat plutôt dur. Alors, je ne viens pas souvent.
Je suis venu à contre cœur la dernière fois. Et je peux vous dire que ce sera vraiment à reculons la prochaine fois. Pas question que je revienne de sitôt. Je ne reviens que tous les milliers d'années environ.

M: Amen... [rit]

Bob:  Non. Je vous parle de mes souvenirs. Mon dernier souvenir très net, c'est au treizième siècle, en Templier. Et ça m'a fait beaucoup de peine et d'ennuis. Et la fois d'avant, c'était il y a 2000 ans et celle d'avant, il y a 5000 ans. Alors je ne viens pas souvent. Ils doivent me traîner de force à coups de pied.

K:  Bien. C'est fabuleux de vous voir ensemble... de vous parler à tous deux. C'était merveilleux, stimulant, et divertissant et je tiens à vous remercier.

Bob:  Merci. Ce fut un plaisir.

M:  Nous vous remercions, C'était amusant.




Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+