Chercher

__________________________________________________________

David Icke - Jordan Maxwell
Frères d'armes

Traduction et sous-titres vidéo : The Avalon Translation Project



Mai 2010
Cliquez ici pour la version PDF de ce texte (12 pages)



David Icke (DI) : Si on devait juger les choses depuis le  niveau de conscience des cinq sens physiques, on pourrait croire que tout est foutu. En se référant aux infos diffusées par le système de contrôle, et si on s’en tient à cette seule perspective, alors… c’est de pire en pire, à quoi bon perdre son temps…

Jordan Maxwell (JM) : C’est vrai.

DI : Et pourtant, il y a une autre dynamique, la dynamique de la source qui fait fi des obstacles, vous savez. En 1990, quand je commençai à m’éveiller – car il s’agit d’un processus évolutif – je suis allé voir une femme médium et, à travers elle,  des choses m’ont été retransmises qui toutes se sont révélées être justes.

L’une de ces choses était que j’allais parcourir le monde et divulguer de grands secrets et tout ce qui s’ensuit. Et moi de m’exclamer : Mais de quoi parlez-vous ? A l’époque j’étais présentateur à la télévision. Mais il m’a été dit dans ces messages que je n’aurais pas à faire des recherches compliquées. Tout était déjà arrangé depuis très longtemps. Le chemin est tracé, il ne vous reste qu’à suivre les indices.

JM : Oui.

DI : Quand je regarde en arrière –et vous devriez en faire autant - les vingt dernières années de ma vie, et même plus loin, pour ce qui concerne ce dont nous parlons, je comprends que tout n’a été qu’un puzzle dont on ne fait que nous fournir les pièces. Et il ne s’agit pas d’une plaisanterie du genre : Très bien, on vous donne quelques pièces de façon à ce que vous en sachiez un peu plus, et voilà.

JM : Non.

DI : Non, il y a un sens à tout cela.

JM : Mm – mm.

DI : Le sens de tout ça, c’est que ce système de contrôle, comme toute autre chose, est fondé sur les schémas de l’information vibratoire. C’est son fondement même, et quand celui-ci sera détricoté, ce système de contrôle est voué à l’anéantissement. Il y a des gens qui sont venus dans cette réalité – ou tout au moins qui observent cette réalité, et qui, je crois, sont de plus en plus… ou agissent, plus probablement – qui ont un rôle spécifique interconnecté et qui contribuent au « détricotage » de cette ébauche.

Et pour s’écrouler… ça s’écroule ! Ça marche… C’est… le destin, c’est écrit, quelle que soit la formulation que les gens utilisent. Ça s’écroule et ça va s’accélérer  radicalement une fois atteint un certain degré de déstabilisation. La destruction ne sera pas l’œuvre de manifestations – bien qu’il ne faille surtout pas s’en priver dans la mesure où il n’y a pas de violence – cette destruction ne sera pas la suite d’évènements existant dans cette réalité, même si ceux-ci peuvent y contribuer.

L’effondrement annoncé sera déclenché par la libération du verrou vibratoire, cette ébauche vibratoire sur laquelle cette réalité a été confisquée, détournée, asservie et contrôlée.

Bill Ryan (BR) : Qu’en pensez-vous, Jordan, car le moins que l’on puisse dire c’est que vous n’avez pas toujours été très optimiste, n’est-ce pas ?

JM : Je pense que David a raison mais je me sens tout à fait concerné par ce qu’il a décrit au début. En effet, je regardais le monde et je me disais qu’il n’y avait réellement aucun espoir car dans la mesure où l’humanité dans son ensemble n’est pas capable de se protéger, elle ne sait pas se défendre.

Cela me ramène à ce dont nous avons parlé ce matin. Tels les animaux dans le Parc National du Serengeti en Tanzanie, les hommes, sur la Terre, sont là par milliers vaquant à leurs occupations habituelles et, comme ces animaux qui sont là au soleil, entourés de leur progéniture, ils essaient de vivre, de survivre, tandis que les lions autour d’eux avancent, déterminés qu’ils sont à leur prendre tout ce qu’ils possèdent.

C’est pour cela que je… que les gens honnêtes n’ont jamais été organisés. Ceux qui ne voient pas le mal partout n’éprouvent pas le besoin de s’organiser ; il n’y a que les criminels qui s’organisent. Ainsi, les individus que nous voyons au pouvoir sont ceux-là même qui veulent le pouvoir. Ils ont vendu leur âme pour occuper cette position.

Jamais, la race humaine ne sera capable de s’opposer à cette sorte de gens dont la démarche est organisée et corrompue. Mais… et c’est pourquoi j’ai ressenti tout au long de ces années que la situation était désespérée. Or, ce que je voulais faire c’était juste d’être en mesure de – pour les gens qui tiennent à savoir, pour ces gens qui s’éveillent et veulent savoir – je veux être là pour au moins leur donner le meilleur de ce que j’ai reçu, partager avec eux le meilleur de ce que je puis donner. 

Mais, je ne fais pas cela en pensant que quiconque va sauver CE monde… et je suis encore très réservé quant au sort qui attend notre race humaine. Il semble toutefois qu’une sorte de matrice spirituelle d’une autre dimension soit à l’œuvre. Pour cette raison, j’espère profondément que nous sommes accompagnés dans ce que nous faisons par des êtres cosmiques et que d’autres choses sont en marche, ainsi que le disaient les Templiers : Ce qui est en haut est en bas.

D’ailleurs, je commence à croire qu’il y a quelque chose de vrai dans l’idée qu’aucun de nous n’habite exclusivement cette réalité et que nous n’agissons pas seuls.

BR : Cela fait bien longtemps que vous évoquez pour nous l’idée d’un accompagnement cosmique dont vous avez fait personnellement l’expérience.

JM : Mm-mm, en effet.

BR : Alors…

JM : Et même…

BR : … vous êtes là pour en témoigner.

JM : … même avec cette expérience personnelle directe, j’ai toujours de fortes craintes, des doutes profonds sur tout. C’est absolument ridicule quand je pense à toutes les opportunités qui m’ont été données, toutes les choses encourageantes que j’ai entendues, toutes les expériences qui me prouvent que je suis protégé et guidé.

Pourtant, je suis toujours dans l’aspect humain... J’ai toujours peur de sortir, peur de… parce que je sais ce dont sont capables ces gens au sommet et je sais qu’ils ne sont pas humains.

DI : Hmm.

JM : Alors, ils n’ont pas peur de tuer, peu leur importe la tyrannie, ils n’hésiteront pas à vous jeter en prison ou toute autre chose dans le genre. Et j’ai peur de… J’ai peur pour ma vie que…

BR : Mais s’ils avaient jamais dû faire ça, ils l’auraient déjà fait. Je veux dire, c’est un peu tard, vous ne trouvez pas ?

JM : …

BR : [Rires]

JM : Oh, il n’est jamais trop tard, on peut s’attendre à tout de leur part.

BR : C’est vrai, mais s’ils avaient dû vous arrêter, le plus approprié aurait été de le faire avant que vous n’ayez fait votre travail, pas après. Par conséquent…

JM : Comme je l’ai dit, j’ai eu de sérieuses alertes – pas seulement des menaces, non… ils sont déjà venus frapper à ma porte, le shérif, les « fédéraux » sont arrivés avec des citations à comparaître, des mandats de perquisition dans le but de m’arrêter. Le gouvernement fédéral m’a accusé de… de choses très sérieuses. Et puis, au dernier moment, quelqu’un, quelque part, s’est interposé et a réduit les charges à néant.

BR : C’est comme ce que vous avez évoqué à propos du type qui était sur le point d’immoler Credo, juste à ce moment quelqu’un a crié Stop.

JM : Oui.

BR : C’est le même principe…

JM : Au dernier moment…

BR : … c’est le même principe.

JM :… quelqu’un s’est interposé et cela m’a sauvé la vie.

DI : Je pense que ce truc du « dernier moment », que j’ai vécu moi-aussi, fait partie de l’initiation. C’est une épreuve de foi, cela veut dire que vous devez avoir confiance.

JM : Ça, oui !

DI : J’ai maintenant atteint un point où, quoi qu’il arrive, j’ai foi dans le résultat. Je sais que les choses finiront bien. 

JM : Je suis d’accord avec vous.

DI : Plus j’en sais, plus je deviens optimiste. Et plus ma conscience s’ouvre plus mon optimisme grandit.

La puissance de ces gens s’exerce dans un cadre extrêmement restreint. Ils sont obligés d’enfermer l’humanité dans une « boîte » encore plus étroite que celle dans laquelle ils se trouvent eux-mêmes. Ce n’est pas qu’ils soient tout-puissants, ce n’est pas qu’ils soient omniscients ou omnipotents, ils ont juste créé une structure de contrôle vibratoire qui s’exerce dans une boîte, une toute petite boîte.

Ils ont bien sûr des capacités intellectuelles qui leur permettent de jouer avec la technologie, mais ils se sont eux-mêmes enfermés dans une boite intellectuelle… une boîte vibratoire. Et ils sont limités à cette boîte à cause de leur façon d’être, de leur besoin de tout contrôler. Que signifie le besoin de tout contrôler sinon un état d’extrême insécurité ? Seuls des gens qui se sentent en totale insécurité et qui ont peur veulent contrôler les êtres et les évènements.

Ceux qui sont en paix avec eux-mêmes sont très heureux de laisser les choses suivre leur cours et d’accepter les résultats tels qu’ils se présentent.

BR : C’est exact…

DI : Et donc…

BR : … s’ils ne se sentaient pas menacés, ils n’éprouveraient pas la nécessité de contrôler qui que ce soit…

DI : Absolument.

BR : … ni d’imposer toutes les structures que nous avons ici.

DI : Eh bien, les entités qui se trouvent derrière ce système de contrôle ainsi que leurs hybrides intermédiaires hommes et femmes, se pavanent partout comme s’ils étaient tout à fait sûrs d’eux et de tout le reste. Mais, voyez-vous… encore une fois, j’ai rencontré tellement de ces prétentieux… tout de suite derrière la façade, vous voyez quelqu’un de tout petit et d’effrayé, l’orgueil sert juste à dissimuler une personne effrayée et sans envergure. C’est à ce genre d’individu que nous avons affaire ici.

Ainsi donc, pour contrôler l’humanité comme ils l’ont fait, ils ont dû l’enfermer dans une boîte plus étroite que la leur. C’est ainsi qu’ils ont créé ce système de contrôle destiné à limiter la conscience de la population ciblée aux cinq sens de cette réalité, à nous déconnecter nous ou notre conscience des niveaux supérieurs de conscience.

Une fois que l’être humain se libèrera de cette camisole vibratoire qu’est la domination des cinq sens et qu’il se mettra à étendre sa conscience, il la prolongera à l’extérieur de la boîte qui le limite et l’empêche de se déployer à moins qu’ils ne transforment leur manière d’être. Et puis, si une telle chose devait se produire, personne ne chercherait alors à contrôler personne.

Alors, que nous dépassions les limites de leur boîte ou que ce soient eux qui dépassent les limites de leur propre boîte, dans un cas comme dans l’autre, le système de contrôle est voué à l’échec ! Ou bien ils renonceront à contrôler ou bien ils seront obligés d’en arriver là parce que l’expansion de la conscience humaine va mettre fin à ce contrôle.

Et une fois que vous développez votre conscience, ce que tout le monde peut faire, vous accédez à des niveaux de perception qui, non seulement nous donnent l’image de ce qui se passe, chose que le système de contrôle veut que nous ignorions, mais elle nous connecte également à ce que nous appelons la protection parce que, dans notre tête, nous créons notre réalité tout comme un ordinateur décode l’information en se reliant à Internet par le système wi-fi.

La base même de cette réalité est l’information, l’information qui se manifeste sous forme de vibration, comme Internet en mode wi-fi, partout autour de nous ! Nous la décodons à travers l’ordinateur qu’est notre corps en un monde holographique qui n’existe que dans notre tête. C’est, par conséquent, ce que nous décodons qui dicte notre expérience.

Et si nous sommes dans un état d’expansion de conscience qui permet d’accéder à des niveaux supérieurs de connaissance, d’information, de perception à l’intérieur de ce mode opératoire et que nous ne tombons pas dans le piège qui consiste à décoder ce que l’on veut à toute force nous insuffler, c’est à dire notre élimination, nous faire croire que nous n’avons rien à attendre, alors tous les espoirs sont permis ! Parce que si nous ne décodons pas cette information-là, qui stipule que nous pouvons être stoppés, assassinés, d’une part à travers l’aspect vibratoire, d’autre part à travers l’aspect électrique dans l’holographique, dans mon expérience cela ne peut en aucun cas se manifester ! C’est tout à fait impossible !

Et ces innombrables « lanceurs d’alertes » que j’ai rencontrés toutes ces dernières années et qui passent leur temps à répéter à qui veut les entendre : je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir continuer à faire ça avant qu’ils ne me neutralisent, que font-ils ? Ils tombent dans une erreur fondamentale de décodage qui consiste à leur faire croire : je peux être éliminé, j’ouvre la porte à cette possibilité. Je serai probablement éliminé, je ne sais pas combien de temps je peux continuer avant qu’ils ne m’éliminent. Vous voyez, et voici mes médailles de guerre, mes blessures de guerre, parce que je suis un héros…

BR : En langage profane, ils s’attendent à ce que cela se produise.

DI : Evidemment, c’est là toute l’histoire, et ça vient de cette façon de réagir. Cela passe du circuit électrique à l’image holographique : bang bang ! A force de faire des prophéties, les prophéties se réalisent ; ce qui n’est absolument pas une obligation - mais il y a gros à parier que vous ferez effectivement l’expérience de ce que vous percevez et croyez.

Or, j’affirme maintenant que personne ne m’obligera à partir ou ne m’arrêtera à moins que je n’aie décodé une telle possibilité comme faisant partie de mon expérience et ça, il n’en est pas question… le chapitre est clos.

Et puis, il faut savoir qu’à part ça, il y a également d’autres forces en action, lesquelles s’assurent que le processus de décodage de ce résultat n’ait pas lieu. Ainsi, les gens disent, et je l’ai souvent entendu toutes ces dernières années : Quand la cavalerie va-t-elle arriver ?

JM : En effet.

DI : La cavalerie, si c’est le nom que vous souhaitez lui donner, est déjà là, elle est dans l’espace – ou ce que nous appelons ainsi – tel que nous le connaissons. Mais la cavalerie n’est rien d’autre que la cavalerie  comparée au système de contrôle parce qu’elle vibre à un niveau supérieur de conscience. Ce qu’il convient de demander n’est pas : Quand la cavalerie va-t-elle franchir la colline ? mais : Quand allons-nous vibratoirement survoler la colline et nous connecter à la cavalerie ?

BR : Quand allons-nous enfin comprendre que la cavalerie, c’est nous !

DI : Oui, c’est ce que nous sommes, mais pour le manifester intensément et efficacement dans la réalité holographique basée sur les cinq sens, il nous faut nous connecter avec ces niveaux de perception et de conscience qui peuvent nous donner un pouvoir colossal pour transformer et mettre un terme à ce système de contrôle.

Puisque le système de contrôle se manifeste concrètement à partir de niveaux inférieurs de conscience, il est composé de densité basse et lourde, de plus il est… il est compact et sans fluidité… c’est un champ d’énergie particulièrement dense.

Voilà que maintenant le changement énergétique qui se répand et que j’appelle les Vibrations de Vérité, en est arrivé au point de fracturer ce champ d’énergie dense. Et, tandis que cela se produit, la conception même, les fondations sur lesquelles ce système de contrôle a été créé, sont en train de s’écrouler !

Il a l’air tellement solide, vous savez. Oh, mon Dieu, regardez-le, c’est un système de contrôle inattaquable, mais l’ébauche vibratoire à laquelle correspondent ses fondations est condamnée et elles sont en voie – au moment où je parle – d’être réduites à néant par le changement vibratoire qui progresse.

Et plus les gens s’ouvriront à ce changement vibratoire, plus ils deviendront  générateurs et communicateurs de ce changement et le schéma devient exponentiel. Nous vivons actuellement un moment extraordinaire, un changement d’époque, le passage d’une époque à une autre. Nous sommes au point où la densité – ce que les gens appellent l’obscurité, l’oppression, le désir de contrôler… Nous en sortons, nous avons à présent atteint le point crucial.

Nous entrons maintenant dans une ère de fluidité, d’expansion de conscience, d’harmonie, de lucidité, d’absence de peur. L’absence de peur équivaut à l’absence d’insécurité et signifie absence du désir ou de la nécessité de tout contrôler.

BR : Percevez-vous parmi les gens qui vous entourent, Jordan, que ces changements ont bien lieu ?

JM : Nous sommes d’accord tous les trois sur ce fait… la race humaine a subi la domination d’intelligences supérieures ou… inhumaines, non humaines – je dirais extraterrestre. Et la question que je me pose, je pense que jusqu’à ce que quelque chose soit fait à propos de la présence extraterrestre qui a construit ce monde à notre intention et qui a fait de nous des êtres stupides, jusqu’à ce que quelque chose soit fait à leur sujet , quel résultat pouvons-nous attendre ?

Car, à moins que ces intelligences reptiliennes ou extraterrestres quelles qu’elles soient – et je suis absolument convaincu que nous sommes manipulés en tant que race par des intelligences…

DI : C’est tout à fait vrai.

JM : … extraterrestres et, si tel est le cas, alors peu importe notre degré d’éveil et d’évolution spirituelle, quelque chose doit être fait à leur sujet, si je peux l’exprimer ainsi.

DI : Eh bien, je dirais que tout ceci est totalement connecté, parce que… - je n’aime pas utiliser le terme « spirituel » en raison des connotations religieuses qui s’y rattachent – ce changement vibratoire, cette expansion de conscience, ces Vibrations de Vérité, cette nouvelle époque, ce nouveau Yuga (terme hindou pour définir une Ere – NDT) d’expérience humaine : c’est une accélération vibratoire.

Or, cette accélération vibratoire véhicule un niveau supérieur inédit de connaissance et de compréhension. C’est pour cela que les gens qui y sont sensibles sont émerveillés de se percevoir soudain, eux et le monde, d’une toute autre manière. Mais cette accélération n’influence pas seulement les humains, elle agit aussi sur la réalité elle-même. Et ces entités, non humaines, reptiliennes et autres qui tirent les ficelles – il y a aussi des entités bienveillantes non humaines impliquées dans le lot – sont également influencées par le changement vibratoire.

Leur terrain de jeu vibratoire est la vieille époque, la vieille énergie artificielle, et c’est là-dessus qu’ils ont construit leur système de contrôle. Et une partie de ce système – le fait que l’humanité se soit connectée consciemment à cette énergie – s’est trouvée en état de manque. Au lieu d’une perception étendue, c’était plutôt Je suis Charlie Smith, Ethel Jones et qu’est-ce que je peux y faire… Voilà qui facilite considérablement les choses pour le système de contrôle en question.

A mesure que notre conscience se déploie au-delà de la boîte dans laquelle « ils » se trouvent, parce que nous le pouvons, cela devient pour eux de plus en plus difficile. Mais ce n’est là qu’un niveau des choses. Ce qui engendre véritablement la fin du système de contrôle est la base même de la vibration sur lequel il a été construit, or soudain, cette densité se réduit ! Et, ce faisant, c’est tout le château de cartes qui s’effondre parce que le système de contrôle holographique n’est finalement que la représentation holographique du schéma vibratoire sur lequel il repose !

Quand l’un s’en ira, l’autre devra en faire autant ! Ainsi donc, tout arrive en même temps et, pour moi, le fait que ce soit maintenant n’a rien de fortuit, au moment où ces Vibrations de Vérité – comme je les appelle – commencent à avoir un impact massif sur la conscience humaine. Bon sang, je veux dire, je me rappelle il y a 20 ans… je veux dire, nom d’un chien ! Mais les choses ont changé, n’est-ce pas, quand je repense au nombre de gens qui s’intéressent et qui s’exclament : Hé, attendez voir ! La vie n’est pas ce que je croyais, je ne suis pas ce que je pensais être.

Ainsi donc, ces Vibrations de Vérité ont d’ores et déjà un impact très, très puissant. Et ça ne va pas s’arrêter là… donc… comme je l’ai dit, il n’y a rien d’accidentel dans le fait que cela se produise maintenant, qu’ils nous balancent tout ce qu’ils peuvent à la figure en termes de contrôle.

Ils possèdent HAARP dont le rôle, de bien des façons, participe à créer une sous-réalité en diffusant des ondes radio sur les mêmes fréquences que les ondes cérébrales dans le but d’affecter notre manière de penser, voire même de supprimer nos pensées…

JM : Mm-mm.

DI : Ils saturent nourriture et boissons de cocktails chimiques afin de déstabiliser la capacité physique de se syntoniser à ces changements de vibrations. Par la pollution micro-onde et électromagnétique, ils génèrent une sous-réalité – les medias officiels eux-mêmes parlent de la « soupe » dans laquelle nous vivons actuellement, et ce, tout particulièrement dans les villes. Ils veulent introduire des puces électroniques afin de supprimer extérieurement l’état vibratoire et électrique du corps et ainsi nous empêcher de nous mettre en phase avec la nouvelle conscience à laquelle il suffit de s’ajuster.

Toutes ces choses se produisent actuellement. Encore une fois : lorsque la peur et le chaos s’emparent de vous et que vous êtes là à vous dire : Oh ! Mon Dieu que va-t-il donc arriver ? vous êtes dans un état vibratoire inférieur. La peur, c’est ça. C’est pour cette raison que nous disons : Oh, je me sens si tendu aujourd’hui… Je me sens si lourd. La lourdeur est un état vibratoire inférieur. Alors…

C’est une autre chose à laquelle ils s’essaient en ce moment : créer le plus de confusion possible dans le monde – le chaos, et pas des moindres, dans l’économie mondiale, les guerres, le terrorisme et tout ce qui s’ensuit – parce qu’ils veulent influer de cette manière sur notre état vibratoire. Et il y a tant d’autres choses, la liste est longue. Ce n’est évidemment pas fortuit qu’ils nous jettent tout ça en pleine figure maintenant, juste au moment où le changement vibratoire dû au passage d’une ère à une autre se fait sentir car ils essaient désespérément de se défendre.

Ce que j’essaie de dire depuis un certain temps est que ce qui se produit actuellement n’est pas l’illustration de gens dont le pouvoir augmente parce qu’ils ont eu tout le pouvoir qu’ils voulaient jusqu’à maintenant. En effet, tant que l’humanité n’avait pas conscience d’être manipulée, elle n’avait aucune idée du fait qu’elle était spoliée de ses ressources, que son énergie était vampirisée – si nous étions restés dans cet état, ces types auraient pu nous contrôler jusqu’à la fin des temps !

Ainsi, on assiste non pas à un surcroît de tyrannie mais au contraire aux tentatives désespérées d’un système de contrôle à l’agonie qui veut à tout prix s’accrocher au pouvoir qui lui échappe. La raison pour laquelle cet état de choses se manifeste à présent, c’est qu’ils peuvent voir au-delà de ce que nous appelons la ligne temporelle depuis leur niveau d’observation, juste à l’extérieur de notre réalité perceptible et que par conséquent, ils ont vu arriver ce moment.

Ils se préparent depuis très longtemps…

JM : Oh, j’en suis sûr !

DI : … à jouer le tout pour le tout. Et voilà qui en dit long, cela nous révèle une chose incroyable sur ce qui se passe, c'est-à-dire que le pouvoir de cette transformation - la puissance de cet éveil – est d’une telle profondeur qu’ils sont obligés de nous jeter à la figure tout ce qui leur tombe sous la main pour tenter de le décapiter. Certains seront décapités, certains resteront dans la boîte sous haute surveillance.

Mais la situation est en train de s’inverser, la situation est… des plus cruciales : elle change vibratoirement. Ils vont mettre la gomme et pendant les toutes prochaines années, on n’aura pas l’impression un instant – du point de vue de la grande majorité des gens sur cette planète – que le système de contrôle est en train de perdre la main… mais que le système de contrôle orwellien, l’état fasciste mondial est bien sur le point d’obtenir ce qu’il veut.

Et les gens diront : Oh, mon Dieu… nous sommes condamnés. Et alors… et c’est alors… que le moment clé vibratoire se produira. Tout ceci va finalement s’écrouler très vite. J’ai 58 ans et cela va se passer bien avant que je ne quitte ce plan. Parce que, merci beaucoup, mais je tiens à vivre un peu l’autre aspect de cette époque. J’ai eu tout ce côté-ci, je veux un peu de celui-là avant de m’en aller [Rires].

BR : [Rires]

JM : Ce que vous venez de dire me rappelle que dans la tradition mystique juive, on parle du Golem. Il s’agit d’une entité qui prend forme à partir de vos pensées…

BR : Mm - mm.

JM : … et devient véritablement un monstre vivant.

DI : C’est vrai.

JM : Mais il faut… que les gens pensent collectivement à ce monstre pour qu’il s’incarne, après quoi, il vit sa propre vie, sa propre…

BR : Il a sa propre conscience !

JM : Oui.

BR : C’est ça.

JM : Il faut toutefois, avant toute chose, que tout le monde croit qu’il existe déjà, après quoi il peut se manifester. C’est le Golem. Comme je l’ai dit, il s’agit d’une vieille conviction judaïque qui stipule que vous pouvez créer un monstre si vous y croyez assez, et si vous… Enfin, fondamentalement c’est ce que vous dites…

BR : Il est important, Jordan, que vous reconnaissiez que ce travail que vous conduisez depuis 48 ans est de fait l’une des choses contre lesquelles réagissent les contrôleurs. Car vous êtes l’une des premières personnes qui se soit levées et leur ait fait peur en diffusant des informations qui n’étaient certainement pas censées être rendues publiques.

JM : Oui, je sais, et c’est… je regarde ce qui s’est produit dans ma vie tout au long de ces 48 ans et je suis stupéfait de voir tous les changements que j’ai dû traverser et que le monde connaît également.

BR : C’est parce que vous avez vu beaucoup de choses pendant ces années…

JM : En effet !

BR … vous avez dû voir, je veux dire…

JM : Je me rappelle en 62, 63, 64, quand John Kennedy… avant l’assassinat de Kennedy. Le jour où il a été assassiné, j’étais en chemin vers le centre ville à Los Angeles Est, pour faire une conférence sur les sociétés secrètes et les religions du monde.

C’est en montant dans ma voiture que j’ai entendu la nouvelle… Je veux dire que cela fait longtemps que je parle de l’influence des forces obscures qui nous manipulent… certainement depuis 62 ou 63. Et… mais, il y a, je le sens, une forme d’intelligence extraterrestre qui nous manipule et probablement… elle est là depuis bien avant la race humaine. Elle représente indiscutablement une présence extrêmement puissante et malfaisante.

Je suis sûr que ce que vous avez dit est juste – et Bill a dit la même chose – sur le fait qu’il existe un équilibre spirituel dans l’univers et qu’il y a donc également un aspect positif. Mais, je sens qu’à moins que cette puissance extraterrestre ne soit rendue vulnérable, nous autres, humains, ne serons pas en mesure de nous débarrasser de cette… tragédie. Il est essentiel que nous… que le monde comprenne que nous ne sommes pas dirigés par des êtres humains. Nous sommes dominés par des formes de vie extraterrestre, je ne sais pas comment l’appeler autrement, qui n’a pas la moindre considération pour les humains que nous sommes. Ils n’ont strictement rien à faire de nous…

DI : Je suis tout à fait d’accord avec vous bien sûr, nous sommes entièrement du même avis. J’ai le sentiment qu’il existe d’autres forces. Voyez-vous je ne dis pas que des êtres humains vont nous débarrasser de ça, mais que des êtres humains s’éveillent à cette situation et que certains sont venus ici – que nous appelons humains car nous ne sommes que conscience, la race humaine est juste un programme spécifique à cette planète – pour jouer un rôle majeur dans la suppression de l’ébauche de ce plan vibratoire.

Mais ces autres forces dans l’invisible vont arranger tout cela de manière décisive tandis que celles qui sont ancrées dans cette réalité vont jouer leur rôle à ce niveau de conscience. Car vous avez absolument raison : sans cela, le système de contrôle continuera parce que… ce qui est à l’origine de ce contrôle jusqu’à aujourd’hui poursuivra dans ce sens. Mais ce n’est pas ce qui va se passer et « cela » va recevoir le choc de sa vie.

Parce que, de mon point de vue – c’est tout ce que je peux dire : de mon point de vue, mais – ils maintiennent les êtres humains dans une boîte encore plus étroite que celle dans laquelle « ils » sont eux-mêmes, afin de leur imposer une certaine perspective. Une perspective très réductrice si vous vous en contentez, et c’est ce qu’elle est censée être depuis la perspective du système de contrôle. Mais il y a un autre niveau de conscience qui est celui du contrôle de ces entités et, depuis ce niveau de conscience, la continuation et l’expansion du système de contrôle est déjà une réalité.

Persuadés que les jeux sont faits, ils pensent que leur but est atteint et qu’ils ont gagné. Il y a toutefois un autre niveau de conscience [Rires] auquel ils – le système de contrôle – n’ont pas accès et qui se manifeste de manière complètement différente, et ce niveau influence de plus en plus massivement ce que nous appelons la société humaine. Quelque part, et ce n’est plus très loin sur notre route, sachez que l’impact va être énorme, se trouve le point crucial dont je parle.

Alors, le système de contrôle qui est convaincu que la partie est terminée va avoir le plus grand choc de son existence. Vous savez que je suis passé par tout ça toutes ces vingt dernières années qui marquent l’éveil de ma conscience … il y a eu des moments dans les années 90 pendant lesquels je pensais : Que pouvons-nous faire à propos de cette situation ? Qu’y a-t-il à comprendre ? Et je ne trouvais pas de réponse. Mais, je vais vous dire quelque chose : je n’ai jamais cessé d’être totalement convaincu que j’assisterai, de mon vivant, à la chute de ce système.

Nos enfants et nos petits enfants ne vont pas vivre dans un système de contrôle fasciste orwellien, oh non… Ils vont passer la plus grande partie de leurs vies dans un monde à la conscience potentiellement élargie… Car, à mesure que l’époque change, elle démontre de plus en plus que ce sont les Vibrations de Vérité qui vont dominer la conscience et non l’oppression propre à l’ère que nous quittons. Les jeunes gens d’aujourd’hui, et surtout les tout petits, vont vivre la plus grande partie de leur existence dans ce que nous percevons actuellement comme un paradis, une utopie, en comparaison – il y aura des épreuves, bien sûr, comparé à ce que…

JM : Oui

DI : … nous avons traversé. Et nous sommes véritablement des gens privilégiés, nous avons fait le bon choix. Quand je dis « nous », je veux dire chacun de ceux dans le monde d’aujourd’hui qui entend jouer un rôle dans cette situation, parce qu’il s’agit bien d’un choix. Nous sommes au moment crucial mais nous avons  un rôle à jouer, d’ailleurs tout le monde peut jouer un rôle dans cette transformation.

Comme ce sera merveilleux, lorsque nous quitterons cet ordinateur corporel, ce costume spatio-génétique, de retourner, en pleine conscience, là d’où nous venons ! Nous pourrons alors nous dire : Beau travail ! Je suis heureux d’avoir fait ça.

La pire chose qui puisse nous arriver, alors que nous apportons notre concours, si toutefois nous nous autorisions à le décoder, c’est que quelqu’un nous assassine. Si quelqu’un nous assassinait, que se passerait-il ? A ce moment, ma conscience n’est plus limitée par la perception physique, l’ordinateur corporel, et elle se déploie en une conscience simultanée de tout ce qui est. Terrifiant, n’est-ce pas ! C’est la pire chose qui pourrait nous arriver !

JM : Je comprends tout à fait…

BR : Mm-mm.

DI : C’est ce qui pourrait nous arriver de pire ! Si seulement nous pouvions ne pas perdre ça de vue et comprendre que, par conséquent, cela étant le pire, il n’y a plus aucune  limitation à ce que nous pourrons dire ou faire. Nous ferons et dirons alors ce que nous savons être juste et les conséquences seront ce qu’elles doivent être.

Parce qu’en fin de compte, non seulement nous disons et faisons mais nous créons également les conséquences qui en découlent… Nous avons le pouvoir de contrôler l’un et l’autre et quand nous comprendrons cela, la partie sera terminée pour eux !

JM : Permettez-moi de vous raconter deux expériences que j’ai vécues et qui portent sur ce dont nous sommes en train de parler. Il y a bien des années, j’étais en voyage à Hawaï avec mon épouse et quelques amis. Nous étions attablés dans un restaurant et je tournais le dos à la porte. L’établissement se trouvait de l’autre côté de la rue, en face de l’hôtel Hilton Village. Quelqu’un est entré. Je ne sais absolument pas qui c’était. Toujours est-il que j’ai ressenti un choc électrique qui m’a parcouru des pieds à la tête…

DI : Hm-mm.

JM : … c’était comme si quelqu’un m’avait sans dire un mot appliqué un câble sous tension. J’ai renversé tout ce qui se trouvait sur la table. C’était un choc électrique et tout ce que je pouvais entendre à l’intérieur de ma tête, c’était : Lève-toi et sauve-toi aussi vite que possible. Tu es en danger. Ta vie est en danger. Et, instinctivement, sans réfléchir, je me suis levé et je me suis mis à courir – ce qui implique que quelqu’un d’autre que moi est responsable de mon cerveau et de mon fonctionnement parce que je ne m’étais même pas posé la question de savoir si je devais ou non m’enfuir !

Et, pendant que je traversais le restaurant, j’entendais la voix qui me disait : Vite, sors d’ici. Ta vie est en danger. Je me suis précipité vers la porte de secours, j’ai traversé à toute vitesse la cour de derrière qui débouchait sur une artère principale, je suis arrivé au boulevard tandis que la voix continuait : Traverse la rue, fais vite. J’ai hurlé : Je ne peux pas traverser, il y a de la circulation ! Et la voix, de poursuivre : Non, personne ne va te faire de mal, traverse !   

Sans réfléchir, j’ai traversé, je ne me suis même pas posé de question. Il se trouve qu’à ce moment-là, la circulation était à l’arrêt. La voix dit alors : Fais le tour de l’hôtel ! J’ai contourné l’hôtel en direction de la plage et la voix m’a dit : Tu es hors de danger maintenant. Tout va bien. Je me suis assis près d’un petit bassin, j’étais tout essoufflé…

BR : [Rires]

JM : … et je me suis mis à réfléchir. Mais, qu’est-ce que je viens de faire ? Mon épouse est assise à une table dans le restaurant en compagnie de quelques uns de nos amis. J’ai tout renversé par terre et j’ai l’air d’un idiot. Je n’ai pas la moindre idée de ce que je viens de faire ou de la raison pour laquelle je l’ai fait… Et la voix me disait : A présent, tu es en sécurité. Tout va bien.

Peu de temps après ça, je suis rentré à Los Angeles. Et la chose s’est reproduite, à l’identique. C’était l’heure du déjeuner et j’étais dans un restaurant au coin de Wiltshire et Fairfax. En fait, c’était un petit stand à hamburgers et j’étais assis au comptoir. Du coin de l’œil, je ne les ai pas véritablement vus, mais ma vision périphérique m’a fait prendre conscience de l’arrivée de ces deux types. Immédiatement, j’ai ressenti un choc électrique et j’ai failli tomber de mon tabouret pendant que la voix me disait : Dépêche-toi de sortir d’ici. Tu es en danger. Cours !

Je me suis mis à trébucher mais il fallait que je me relève. Après avoir jeté de l’argent sur le comptoir, je me suis enfui par la porte latérale. La voix continuait de plus belle : Tu as un grave problème. Cours, fais vite. Ta vie est en danger. Et en remontant le boulevard Fairfax, j’ai couru pendant trois ou quatre pâtés de maison jusqu’au moment où la voix m’a déclaré : C’est bon. Tu es à l’abri à présent. Le danger est passé. Assieds-toi. Je me suis donc assis à un arrêt de bus. Mon cœur battait à tout rompre et j’ai pensé : C’est la deuxième fois que ceci se produit. Mais que se passe-t-il donc ? Parce que, voyez-vous, c’était totalement involontaire. Je n’y étais pour rien… Je sais ce qui m’a été communiqué mais ce n’était pas quelque chose de réfléchi de ma part. Je ne faisais qu’obéir à ce qu’on me disait de faire.

Je vous raconte ça parce qu’il m’a été annoncé il y a de nombreuses années, encore et encore, par des quantités de gens – car tout comme vous, j’ai consulté des mediums – Vous avez été amené ici. Vous êtes revenu. Ils vous ont amené. Vous êtes venu faire quelque chose de spécifique. Ce n’est pas un hasard que vous soyez né et que vous soyez intéressé… Non, non. Vous étiez destiné à vous incarner dans ce monde, à ce moment précis de l’histoire.

Il me semble donc qu’une sorte de guerre cosmique dont nous ne sommes pas conscients fait rage entre des intelligences supérieures, bonnes et mauvaises. Les bonnes cheminent au côté de la race humaine alors que les autres se servent de nous. Ainsi donc, nous ne sommes que des pions sur un échiquier plus important et plus sérieux… des pions que l’on utilise pour protéger ou assurer la protection du genre humain.

BR : Je ne dirais pas que vous êtes un pion, Jordan. Pour moi, vous êtes au moins un « évêque » (nom en anglais du fou, aux échecs – NdT)…

DI : [Rires]

BR :… et peut-être même un roi, ou une reine.

JM : C’est excellent.

BR : [Rires]

DI : C’est drôle.

JM : Mais j’étais…

DI : Ce que vous décrivez ici avec cette approche différente… de la vie, dirons-nous, correspond, je crois, à ces deux époques. C’est qu’en fait, à ce stade, deux ères se manifestent à nous. L’une est celle de l’oppression, de la confiscation, et nous nous trouvons au moment crucial, à l’entrée d’une nouvelle ère. Et c’est bien parce que nous avons atteint ce moment critique qu’il se produit un face à face qui génère la situation que vous venez de dépeindre. Savez-vous ce qui s’est présenté à moi pendant que vous parliez ?

J’ai vu cette fameuse scène du film Matrix dans laquelle Néo reçoit dans son bureau un coli de FedEx. Il l’ouvre, c’est un téléphone. A l’autre bout de la ligne il entend la voix de Morpheus qui lui dit : Bon, vous êtes en danger. Baissez-vous bien. Traversez le corridor et faites ce que je vais vous dire. Eh bien, pour moi, ceci est très symbolique de ce que j’appelle la petite voix silencieuse, cette voix qui s’exprime par le truchement de notre intuition. Bien sûr, Néo a suivi la voix pendant un certain temps jusqu’au moment où il s’est trouvé devant un véritable défi.

La petite voix silencieuse lui disait : Sors par la fenêtre du côté la Tour, contourne le mur et va jusqu’en bas. A ce moment-là, c’était comme si le mental conscient s’était emparé de Néo en prenant le pas sur la petite voix silencieuse – la connaissance intuitive, la guidance intuitive. Il s’est donc fait prendre. Eh bien, c’est le défi qui est actuellement le nôtre. Qu’est-ce qui a complètement changé ma vie ? Plus que n’importe quoi au monde, en 1990, j’avais décidé que si ma tête et mon intuition devaient se trouver en conflit, je m’en remettrais à mon intuition. Evidemment, au début, vous êtes perturbé mais c’est comme l’entraînement d’un muscle, plus vous pratiquez plus la petite voix silencieuse devient audible.

C’est ce dont parlait Gandhi. Il disait – que disait-il déjà ? – quelque chose comme : Le seul tyran que j’écoute est la petite voix intérieure. Ou quelque chose qui ressemble à ça. Et le choix est le suivant : allons-nous écouter cette voix silencieuse, cette connaissance intuitive ? Car, si nous le faisons, nous suivons le niveau de conscience qui permet de suivre tout le jeu dans cette hyper réalité. Sinon, nous serons bloqués dans la réalité mentale des cinq sens qui ne voit pas plus loin que le coin de la rue. Tel est le défi qui s’offre à nous.

Si nous parvenons à suivre la connaissance intuitive, ce qu’à l’évidence vous avez fait sous forme d’actes réflexes, nous n’aurons jamais d’ennuis. Et si des ennuis se présentent, nous nous en sortirons toujours et cela vaut pour tous sur cette planète. Mais, comme l’intuition émane d’un niveau de conscience et de perception totalement différent de cette réalité programmée du berceau à la tombe pour nous présenter la vie en accord avec leurs objectifs, souvent ceci nous pousse vers des réflexions comme : Tu ne peux pas faire ça. Tu nous rends fous. Non, nous ne pouvons pas faire ça. Tu oublies ceci. Tu oublies cela. Suit alors une liste de bonnes raisons vous invitant à ne pas écouter votre intuition…

En passant outre, non seulement nous serons protégés comme, mais nous serons guidés vers une incroyable somme d’informations qui nous attend si nous suivons notre intuition, tandis que la réalité programmée nous dit : Tu ne devrais pas aller là-bas demain. Tu as un autre rendez-vous. Tu ne dois pas aller là-bas, qu’importe ce que tu racontes, tu ne dois pas y aller ! Non, non. Je vais tout annuler, je dois y aller.

En suivant votre intuition, vous tombez sur une révélation colossale que la « programmation » vous aurait refusée si vous l’aviez écoutée. La programmation fait que la plupart des gens sont « collés » à cette réalité et qu’ils tournent en rond. Ils se lèvent le matin, vont au travail et rentrent chez eux. Puis, ils dînent, regardent la télé et vont se coucher. Ils se lèvent, vont au travail et rentrent chez eux. Ils dînent…

C’est ce que dicte votre mental. Il adore ce genre de séquences répétitives. L’intuition : le flux. Intuition, circulation fluide au sein de niveaux de conscience supérieurs. La conscience de la Source à l’océan de conscience. Alors, ce faisant,  votre vie devient une incroyable suite de synchronicités, de stupéfiantes coïncidences et…

JM : Absolument !

DI : … de miracles. Je veux dire que nous avons tous eu ce genre d’expériences, non ? C’est à la portée de tout le monde si l’intellect est au service de la conscience plutôt que le contraire. Ainsi, en suivant votre intuition, vous êtes maître de votre vie, en ne vous fiant qu’à votre intellect, vous l’offrez en esclavage et c’est ce qui arrive à la plupart des gens.

JM : Oui.

DI : Vous avez donc accès à ces incroyables annales de connaissance, de guidance qui ne sont pas réservées aux « élus ». Il suffit de souhaiter ouvrir son esprit pour y accéder. Ça n’est pas un club. Nul besoin d’un code pour y entrer. Elles sont là, dans l’espace dont nous faisons actuellement l’expérience. Nous avons juste à nous ouvrir. Je l’ai dit : au lieu de nous demander quand la cavalerie va arriver, comprenons que nous sommes la cavalerie.

JM : Un prêtre bouddhiste a dit : L’univers ne possède malheureusement pas de clé, dommage ! Mais la bonne nouvelle c’est qu’il n’y a jamais eu de serrure…

DI : Exact.

JM : En effet…

DI : Exactement.

JM : … mais revenons à ce que je disais. Dans mon expérience, ce n’était pas une petite voix qui… Il y avait urgence : ma vie était en danger. Dans les deux cas, l’expérience toute entière supposait une opération de type militaire en cours impliquant extraterrestres, reptiliens, et toutes ces entités hors planète qui n’ont cessé de nous manipuler. C’est une sorte d’opération militaire. Certaines de ces entités sont bienveillantes, si on peut dire. Ce sont des puissances extraterrestres positives. Rien de nouveau ici. Le Christianisme et le Judaïsme, l’un comme l’autre, parlent de bons anges et de mauvais anges… ce qui suppose l’existence d’entités positives et négatives.

DI : De mon point de vue, Jordan, ils sont un autre niveau du jeu énergétique actuel. Vous savez, elles sont très proches… Je veux dire, nous ne nous voyons que comme des humains… en fait nous sommes une espèce limitée à la réalité des cinq sens mais il existe des entités non humaines qui peuvent prendre d’autres formes et qui ont obligation de choisir entre ces états énergétiques, ces états de conscience… Le jeu s’établit ainsi.

Quand vous dites… ce que j’entends par « petite voix tranquille », cette petite voix qui vous parle doucement, mais qui, comme il semble que cela ait été votre cas, elle peut vous saisir par le collet et vous propulser hors de la zone de danger. Vous savez, plus j’y vois clair dans tout ceci, plus j’ai le sentiment que la guidance de ceux qui ont un rôle dans cette transformation est plus cruciale que nous ne le croyons, plus proche de nous que nous ne le pensons. Mais, nous n’en prenons totalement conscience que face à une situation de panique. Tout d’un coup… boum ! Tout s’éclaire.

Parce que s’il s’agissait pour nous de venir apporter notre contribution et que les gens qui essaient de nous en empêcher n’aient plus qu’à nous éliminer et merci pour tout mais je suis le plus fort, à quoi servirait que nous soyons venus ? Il y a donc une force extraordinaire, présente pour tous les participants, assez puissante pour vous arracher, si nécessaire, à une situation des plus dangereuses.

JM : J’apprécie ce que vous dites. Mais, encore une fois, mes expériences m’ont fait conclure à une sorte d’opération militaire impliquant de fait des formes de vie supérieures invisibles de nous, comme celles dont nous avons parlé, les extraterrestres reptiliens…

DI : En effet.

JM : … De quoi parlons-nous, d’une présence reptilienne extraterrestre ? Je ne sais pas vraiment ce que tout ceci veut dire, mais je sais qu’ils sont là. J’ai entendu bien trop de choses pour ignorer l’existence de reptiliens extraterrestres sur cette Terre.

DI : C’est juste.

JM : D’où viennent-ils ? Sont-ils si puissants ? Depuis quand sont-ils ici et quelle relation ont-ils avec nous ? Comment et jusqu’à quel point peuvent-ils nous manipuler ? Ces deux expériences m’ont mis face à la réalité : une action militaire réellement dangereuse est en cours et il est possible qu’un jour vous vous trouviez, comme moi, en contact direct avec d’autres formes de vie étrangères particulièrement malveillantes…

DI : Cela ne fait aucun doute.

JM : … et si cela devait vous arriver, ceux qui vous protègent agiront très rapidement…

DI : Oui.

JM : … comme le FBI quand leur homme a été repéré par la Mafia. Le gouvernement doit agir vite et vous sortir de là sinon, vous êtes un homme mort. Dès que vous êtes découvert, c’est l’exfiltration immédiate.

DI : Mm-mm.

JM : Faites ce que vous voulez mais sortez-le de là ! C’est exactement ce qui m’est arrivé. C’était comme si soudain, hors du temps et de toute vraisemblance, deux autres entités extraterrestres… étaient entrées. Elles ressemblaient à des hommes mais ça n’en était pas. Et immédiatement, j’ai été protégé…

DI : Vous voyez, c’est ça.

JM : … comme lors d’une opération militaire : Sortez de là ! Eh bien, cela implique qu’il se passe quelque chose sur un plan militaire, en un sens métaphysique

BR : Mais cela signifie aussi que vous êtes protégé...

JM : Oui, bien sûr, mais…

BR : … et rappelons-nous que, quelles que soient ces forces, elles ne sont pas toutes-puissantes, sinon nous n’aurions pas cette conversation.

JM : En fait, j’en sais assez…

DI : Elles ne sont certainement pas toutes-puissantes.

JM : Mais, je veux vous dire que je comprends et que je suis tout à fait d’accord, il y a en fait un changement d’époque… parce que je comprends le concept…

DI : Oui.

JM :… du changement astrologique de Yugas, d’Eres et d’Epoques.

DI : C’est ça.

JM : Je reste convaincu d’une présence maléfique de type militaire très organisée.

DI : Jordan et moi exprimons ici deux versions différentes de la même chose. En fait, j’affirme que la conscience est à la base de toute chose et qu’il y a une relève de la garde au niveau énergétique de la perception de cette réalité. Nous voici au moment crucial. Bien sûr, à ce stade, c’est énergie pure, conscience pure. Mais, à mesure que nous accédons à cette conscience, elle s’exprimera diversement. Ainsi, au niveau humain, on voit des gens s’éveiller et d’autres se refermer. On voit des gens qui souhaitent la paix et l’harmonie dans le monde quand d’autres rêvent de contrôler, manipuler, exploiter et parasiter.

… Pour Jordan, sont impliquées dans cette lutte, des sphères spirituelles habitées d’entités non humaines qui, d’un côté assujettissent cette réalité et de l’autre la protègent. Ces niveaux sont également l’expression de cette transition énergétique. Mais à quel niveau sommes-nous ? Alors, en un sens, ce que je dis ou ce que dit Jordan quant à ce conflit militarisé, c’est identique dans la mesure où, à ce niveau, ce qui se produit est une expression du changement en cours parce que celui-ci s’exprime de bien des façons, l’une d’elles affectant fondamentalement le niveau humain, en relation avec ce qui se déroule dans l’hyper espace.
 
A mon sens, en raison de la transformation énergétique, l’expansion de conscience se répand et se renforce ici à mesure qu’approche le moment critique où la nouvelle énergie, dans cette réalité, deviendra dominante en prenant le pas sur l’ancienne. Alors, ces différents niveaux de malfaisance, du fond de leur monde parasite…

JM : Mm-hm.

DI : … non-humains ou extraterrestres, peuvent compter les jours qui leur restent. Mais ce n’est pas fini et, je le dis, pendant un temps, nous serons confrontés à de réels défis. De grands bouleversements s’annoncent car nous ne sommes pas encore dans la nouvelle ère mais au moment le plus chaotique, difficile et éprouvant de la transition. Avec tous ces niveaux, nous allons voir des choses incroyables. Indiscutablement, il y aura ce que l’on pourrait qualifier de guerres à ce niveau non-humain. C’est ainsi.

JM : Dans les traditions juive, chrétienne et islamique, on parle des forces spirituelles à l’œuvre…

BR : Oui.

JM : … dans l’univers. Les Chrétiens parlent d’anges bienveillants, de démons et de diables et ils sont aussi … ils sont très, très mauvais, alors que les anges sont bons et nous protègent. Ces entités réelles, qui sont en guerre dans le monde spirituel, ont leurs propres troupes sur la Terre. Les mauvaises entités ont les mauvais humains. Une sorte de matrice de conflit entre le bien et le mal existe sur Terre qui se manifeste de la manière militaire la plus classique. Des forces malveillantes nous observent, essayant de nous empêcher d’agir, alors que les entités bienveillantes s’interposent pour nous protéger.

Ainsi, dans ma façon de voir, des puissances supérieures nous influencent au plan physique pour des raisons précises. Les forces positives ont peut-être le désir de nous voir évoluer en savoir et en sagesse pour devenir des créatures tournées vers Dieu jouissant d’une civilisation et d’une vie meilleures alors qu’a contrario, il y aurait des ennemis jurés de ces forces bienveillantes, des êtres du même niveau qui contrôlent ici bas notre mental et notre conscience. Ils n’ont, eux, rien à voir avec tout ce fatras sur l’évolution, l’éveil des gens, la paix et l’harmonie.

Non, ils sont venus nous assujettir, nous gouverner ; je vois donc là une véritable obscurité toute militaire. Des forces négatives et des forces positives nous observent, je pense, et elles sont en guerre. C’est à cela que les Templiers se référaient par le célèbre adage : Ce qui est en haut est pareil à ce qui est en bas. Alors, si vous pensez que le carnage auquel se livrent nos armées … est horrible, vous devriez voir ce qui se passe dans le monde invisible. Des deux côtés, bons ou mauvais, des esprits très puissants sont à l’œuvre.

BR : Vous parlez de deux pouvoirs. N’y en a-t-il pas un troisième, le nôtre ? Car si nous voulons changer le monde, nous devons commencer par nous-mêmes. Nous ne pouvons pas forcément agir de façon directe sur les facteurs que vous évoquez, mais si nous changeons notre perception et notre relation avec le monde … nous pourrons alors nous dégager des forces qui nous tiennent… voici mon interprétation de la pensée de David… Il y a une question ? [Rires]

JM : Pour moi, l’idée toute entière tourne autour du Royaume de Dieu, l’ultime Royaume du Bien sur cette Terre. Il s’agit d’un point d’astrologie et si nous n’incluons pas l’astro-théologie et la composante astrologique que représente le Royaume de Dieu, nous ne pourrons jamais comprendre. Le Royaume de Dieu serait la tranche astrologique qui verra la race humaine finalement s’éveiller et se syntoniser avec le divin univers pour se débarrasser des forces obscures qui l’entourent.

Je vois, je comprends et j’approuve les implications spirituelles du discours de David. Mais, je vois aussi que se déroule une sorte d’opération militaire, menée par des forces de l’ombre qui sont le mal à l’état brut, des forces qui possèdent le pouvoir monstrueux de tyranniser l’humanité. Par ailleurs, des entités spirituelles sont ici pour nous protéger nous et l’évolution de l’humanité en accord avec le Plan. Selon vous, David, il y aurait différents niveaux, mais jusqu’ici, celui qui m’intéresse est le niveau implique cette opération militaire.

DI : Vous savez, Jordan, je pense que lorsque l’on observe un initié du tout premier cercle comme George Lucas à travers la saga de Starwars, on perçoit le niveau que vous évoquez. Tout ça ne se passe pas dans une lointaine galaxie, mais beaucoup plus près de nous. Le jeu est engagé à un niveau énergétique supérieur et il se reflète au niveau humain. Je vous dis les choses comment je les vois.

Dans mon nouveau livre, j’affirme que les trous noirs, tel celui du centre de notre galaxie, impriment leur vibration à l’état vibratoire de base de notre réalité. Il n’est cependant pas stable, ne vibrant pas éternellement de la même façon. Il passe par un cycle vibratoire et finalement il revient à son point de départ. Au niveau holographique, il semble prendre la forme, en raison de la façon dont nous le décodons, de ce que j’appelle une Boucle Temporelle. C’est ce qu’en Inde on appelle les Yugas…

JM : Mm-hm.

DI : … mais, ce ne sont pas les mêmes. Les trous noirs impriment leur vibration à l’état vibratoire de base qui déclenche l’information émanant des soleils, laquelle est retransmise sous forme de photons. L’énergie des photons est information or l’énergie circulant dans les méridiens d’acupuncture telle que nous la décodons est énergie photonique. La Terre décode l’information de sa grille énergétique  parcourue d’énergie photonique.

Avec ce changement vibratoire, celui ou ceux qui ont créé cet univers de réalité virtuelle – ce jeu informatique prodigieusement avancé – ont également créé ce cycle vibratoire. Dans ce cycle, l’information portée par l’énergie photonique émanant des soleils se transforme et c’est cette transformation que nous décodons. Nous traversons donc des périodes que les Anciens appelaient l’Âge d’Or, propices à une expansion de conscience massive, à la connexion, à l’harmonie, etc. ; puis il y a d’autres périodes où l’énergie et l’information sont beaucoup plus limitées, voire supprimées. Ces différents cycles se déroulent jusqu’à revenir à leur point de départ et là, tout recommence.

Alors… vous savez… au final, je ne peux parler que pour moi, quand nous sommes dans le domaine de la conscience, de la conscience pure, nous voyons tout ce jeu de manière complètement différente. Nous le voyons à travers le prisme de ce que nous appelons le corps physique et ainsi nous focalisons notre attention sur le monde des cinq sens. C’est l’œil qui appréhende la réalité de ce monde, du moins le croyons-nous. Ceci constitue la base de notre perception. Avant d’avoir choisi de venir en ce monde, pas nécessairement de nous y incarner mais… c’est complexe… avant de venir ici, la décision se prend au niveau de la Conscience Consciente d’Elle-Même, la Conscience désincarnée.

Une fois dans cette réalité, nous essayons, pour ceux qui en acceptent l’idée comme c’est indubitablement mon cas, de percevoir les raisons de ce choix. Nous tentons de comprendre ce choix à travers le prisme limité qu’est le corps, un choix décidé alors que nous étions pure conscience. C’est comme l’Oracle dans Matrix, lorsqu’elle déclare : Tu n’es pas venu ici faire un choix, ce choix tu l’as déjà fait. Tu es venu ici pour comprendre pourquoi tu as fait ce choix. Alors, vous voyez, personne à un autre niveau n’a jamais pointé une Kalachnikov sur vous pour vous obliger à vous incarner ! Nous avons choisi d’être ici et si tel est le cas, pourquoi l’avons-nous fait ?

De plus, nous décidons de naître à des moments précis de cette époque en mutation pour ces importants défis. Dans notre corps actuel, nous les aurions écartés : Moi ? J’ai choisi de faire ça ? Vous voulez rire !

JM : Mm-hm.

DI : Cette mutation est le point central de mon discours, elle est la vibration qui nous fait passer d’une période de cette boucle temporelle à une autre. Au cours de cette période de tyrannie, de limitation et de contrôle, une période que l’on peut qualifier d’obscure, un certain état de conscience fut dominant – dans la mesure où notre état de base s’y prêtait. Maintenant que nous entrons dans une ère de plus grande expansion, le fondement vibratoire de notre réalité ne correspond plus à cette conscience quelles qu’en soient les formes, et le phénomène s’amplifie à chaque instant, qu’il s’agisse de visiteurs extraterrestres, de conscience pure, voire d’humains manipulant d’autres humains.

Il ne correspond plus à cette conscience-là. Comme nous avançons vers le point crucial, le moment où se produira le bouleversement, les deux états de conscience étant actifs, comme c’est le cas à présent, ce moment pendant lequel l’énergie de la nouvelle ère dominera – à l’inverse de ce que nous avons connu –
ce qui a manipulé ici sera incapable de manipuler là, l’environnement énergétique ne le permettant pas. Nous avons actuellement, et j’en reviens à vos commentaires sur l’opération militaire en cours, sur son élément Star Wars… Je suis d’accord avec vous : à cause de cette transition… on est attaqué sur les deux plans !

Et la bagarre fait rage parce que jusqu’à présent, ce que vous appelez les forces obscures, en contrôlant et manipulant, ont joué à domicile. C’étaient elles qui dominaient. Mais maintenant, la donne a changé, quelqu’un d’autre est entré dans la partie, alors c’est la guerre. Ce n’est pas que des extraterrestres bienveillants de ce niveau apparaissent soudain et se manifestent pour la première fois – ils ont toujours été là – mais ils n’étaient pas dans un environnement énergétique propice pour s’imposer dans cette réalité.

Or, il le devient de plus en plus et nous assistons à la lutte. Mais, elle est déjà gagnée car l’environnement n’étant plus favorable aux manipulateurs, les choses vont changer. C’est pourquoi ce que nous appelons le futur – l’est-ce vraiment, quand il s’agit simplement d’un changement de milieu énergétique – sera très différent. Oui, une guerre a bien lieu mais le résultat est acquis.

JM : Eh bien… comme nous…

DI : Enfin, je le pense.

JM : Nous en parlions ce matin : nous savons tous deux que des gens ont vu des aliens reptiliens lesquels sont réels et très méchants.

DI : Absolument.

JM : C’est ce que je veux dire. Car, s’ils sont ici – et j’en suis sûr avec tout ce qui m’a été rapporté pendant ces 40 dernières années. J’ai entendu des récits dramatiques sur ce thème, je suis donc formel quant à leur présence parmi nous…

DI : Absolument d’accord.

JM : …et ceci étant, leur existence est bien réelle et véritablement funeste ici sur la Terre.

DI : Oui.

JM : Cela implique donc la présence d’autres entités tout aussi réelles qui sont ici pour nous aider ou nous protéger. C’est à tout ça que je me réfère lorsque je parle d’une opération militaire en cours sur la Terre. Il est fondé d’évoquer les aliens reptiliens car ils existent.

DI : Mais – je dis seulement ce que je ressens, Jordan – leur suprématie énergétique de la période écoulée leur est maintenant retirée car nous entrons dans une ère énergétiquement différente. Ce sont des entités dont la vibration est très basse. Certes, intelligentes mais privées de sagesse.

JM : Eh bien… Je…

DI : Elles n’ont aucune sagesse ou elles agiraient autrement mais elles sont très, très astucieuses et l’astuce sans la sagesse est la force la plus destructrice qui soit. C’est pourquoi elles sont si dévastatrices. Elles ont été très habiles en  privilégiant des technologies avancées… vous savez, leur intellect le leur permettait. Mais s’appuyer sur l’intellect dénote un niveau de conscience très bas et, avec l’arrivée de la nouvelle ère énergétique, leur aptitude à dominer comme ils l’ont fait jusqu’ici leur est retirée.

Dans cette transition, je l’ai dit, la lutte dont vous parlez se livre entre entités reptiliennes et ceux qui veulent leur enlever le contrôle de l’humanité, ils sont engagés dans une véritable guerre mais le résultat est déjà acquis.

JM : Je comprends.

DI : Oui.

JM : Vous reconnaissez qu’il existe bien un conflit en cours.

DI : Tout à fait. Je suis totalement d’accord.

BR : Hm-mm.

DI : Je dis juste que cette guerre, cette bataille, est une expression de la conscience d’une époque qui s’est manifestée sous la forme de ces…

JM : Oui, je vois.

DI : … malades du contrôle, de ces entités reptiliennes. Et le changement de conscience qui s’annonce, le changement énergétique de l’époque qui vient, se manifestera par le fait que ce contrôle sera rejeté

JM : Oui.

DI : Nous avons atteint le moment critique et le combat est engagé à tous les niveaux. Il se manifeste jusque dans l’expérience humaine à la fois chez les Illuminati représentant le système de contrôle reptilien, et chez les tenants du changement énergétique de cette époque. C'est-à-dire… Je ne veux me battre avec personne - car on devient ce contre quoi on se bat – pour vous, cette bataille se manifeste ici, et n’est manifestée qu’ici mais le changement d’énergie finira par évacuer les manifestations relevant de la vieille énergie. Nos enfants et nos petits-enfants ne vivront donc pas dans un état fasciste mondial même si les prochaines années en donnent l’impression car nous sommes au moment critique…

JM : Oui, ils vont essayer de lutter contre…

DI : …et le système de contrôle, pendant les quelques années qui viennent, va se déchaîner et essayer de s’imposer. Pardon les gars, prenez une tasse de thé, oubliez ça, ouvrez vos fichus esprits, cessez de vouloir tout contrôler – pas d’angoisse, vous êtes conscience infinie – détendez-vous et laissez-vous porter par cette sacrée nouvelle énergie. Arrêtez de vous battre, ne soyez pas idiots !

Je ne crains pas ces entités, je les plains. Vraiment. Imaginez que vous vous réveillez un matin et découvriez qu’elles sont toujours là mais que tout les terrifie, l’origine de leur nourriture, tout - tout dépendant du fait que les humains continuent à dormir. Mais pour nombre d’entre nous, ce n’est plus le cas. Ces entités vont donc se réveiller, leur peur grandissant de semaine en semaine, craignant pour leur nourriture et leur système de contrôle, de plus en plus menacées par l’humanité qui s’éveille. Je n’aimerais pas être à votre place, les gars ! Venez donc, prenons un verre. Ne soyez pas idiots ! Voilà ce que j’ai à leur dire.

JM : Je comprends.

BR : [Rires]

DI : A mesure que les gens s’éveillent, élargissent leur conscience et que nous pénétrons dans cette ère ouverte, vibratoirement supérieure, l’humanité avancera vers ces états vibratoires – de plus en plus de gens le font – où les vampires de la vieille époque ne pourront plus se connecter et perdront la source de leur pouvoir. C’est un changement incroyable au niveau mondial de la dynamique énergétique qui va transformer la réalité telle que nous la percevons en quelque chose de stupéfiant et merveilleux pour nos enfants et petits-enfants qui vont passer la plus grande partie de leur vie à en jouir.

JM : Actuellement, sur cette Terre, des forces obscures et des forces lumineuses venant d’ailleurs se livrent une sorte de guerre, comme nous l’avons évoqué. Une force qui veut nous contrôler lutte contre une force bienveillante qui essaie de sauver l’humanité pendant cette transition.

BR : Et vous aussi, vous venez d’ailleurs.

JM : Oui.

BR : Vous nous avez donné deux heures de vidéo qui en témoignent…

JM : Oui, je viens de le dire. 

BR : Nous aussi, nous venons probablement d’ailleurs, comme ce doit être le cas pour la plupart des gens qui regardent cette vidéo. Les moutons de ce monde sont les gens qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se trame, vous vous y référez parfois. Mais, beaucoup comprennent actuellement qu’eux-aussi viennent d’ailleurs, métaphoriquement ou littéralement, et qu’ils sont la cavalerie qu’ils attendaient. Nous sommes tous ici. La cavalerie est ici. A nous de nous éveiller.

DI : Selon moi, dans une perspective élargie, nous venons tous d’ailleurs. Vous êtes cette conscience infinie, le tout infini, tout ce qui est, a été, sera jamais, tous les possibles. Le tout dans le silence. Le tout et le néant. Partout et nulle part. Tous les possibles. C’est le cœur de ce que nous sommes tous et, par l’expérience de ces différents jeux cosmiques, nous percevons – avec un sens croissant de nos limites mais avec le cœur de notre être - tous les possibles, ce que j’appelle l’Amour Infini, que nous sommes d’ici, de là ou d’ailleurs. De quelle planète venez-vous ?

En fait, nous sommes tout ce qui est, a jamais été et sera jamais. Cela s’applique à ce que l’on appelle forces du mal comme à ce que l’on appelle forces du bien. La différence entre les deux est juste leur perspective appliquée à la réalité, le point d’où ils observent. C’est comme –je cite rarement la Bible, c’est connu [Gloussements] – le fils prodigue. Le fils qui s’en va est censé être un mauvais fils et le bon fils, lui, ne quitte pas son père. Le fils prodigue revient et le père l’accueille avec le même amour, la même affection qu’il a pour le fils resté à ses côtés qui, lui, symboliquement, n’est pas parti dans le monde des ténèbres.

C’est à ce jeu que nous jouons. Nous jouons à ce jeu cosmique qui, à travers le prisme du corps physique ou de ce que nous percevons comme tel, affecte fondamentalement notre perspective. Et un reptilien avec une horrible peur de ne pas survivre qui a donc l’attitude : Je dois tout contrôler mais j’ai peur de ne pas survivre et tout et tout, a une perspective terriblement limitée, une perspective dense de son rôle dans le monde, plutôt pathétique et surtout très triste. Mais en définitive, tous seront rassemblés et ceux qui sont actuellement vus comme mauvais, ou vus comme bons et dans la lumière, se rappelleront au bout du compte qu’il s’agit juste de « tous les possibles » faisant une expérience.

Plus vous déployez votre conscience et votre perception pour comprendre que nous sommes cela, plus la perspective s’élargit et passe de la taille d’un petit pois – Je suis Ethel Jones, je suis un reptilien manipulateur – à Je suis tout ce qui est, faisant une expérience. Je peux donc expérimenter mais je sais ce qui, en moi, fait cette expérience. Je ne tombe pas dans l’illusion que Je suis l’expérience. Ces entités reptiliennes s’identifient à leur expérience, c’est pour cela qu’elles sont si limitées et si pitoyables. Elles ont manipulé l’humanité pour arriver à ce résultat.

Alors que la transition se poursuit, un nombre grandissant d’individus se rappelle qu’ils ne sont pas leur expérience, qu’ils font une expérience mais que ce qu’ils sont est bien différent. Au cours de ce mouvement, un transfert énergétique massif se manifeste élevant le niveau de notre conscience – le système de contrôle en place jusqu’ici qui ne cherche qu’à contrôler… ce château de cartes s’écroule. Le jeu est fini. Ils sont écartés. Et c’est ce dont nous faisons l’expérience.

JM : Je suis totalement…

DI : A propos, c’est un grand moment à vivre !

JM : … Je suis convaincu que nous sommes sur la même fréquence. Nous voyons bien la même chose.

DI : Tout à fait d’accord.

BR : C’est votre conclusion, Jordan ? Car, comme peuvent le constater ceux qui regardent cette vidéo, ici il fait presque nuit, métaphoriquement j’entends, et le dîner est servi.

JM : Excellente idée.

BR : Il y a quelques jours, nous avons parlé de ces jeunes de 19 ans aujourd’hui, l’âge que vous aviez lors de cette remarquable expérience avec le père de votre petite amie. Ils s’éveillent par centaines de milliers partout dans le monde en regardant des vidéos telles que celle-ci, curieux de savoir ce qui se passe quand  leurs parents, professeurs et gouvernement taisent la vérité. Que leur diriez-vous pour les encourager ? Vous avez le dernier mot, profitez-en.

JM : Très bien. Je vais vous donner une opinion très personnelle. Je voudrais suggérer à tous ceux qui m’entendent et qui regardent cette vidéo de chercher un endroit tranquille où, tout seuls, ils s’adresseront à l’Esprit. Parlez clairement au Grand Esprit que les hommes appellent Dieu – peu importe le nom que vous lui donnez, parlez au divin, à la présence de Dieu.

Je crois en la présence d’une puissance qui nous observe et nous protège et je vous suggère instamment de lui demander de vous protéger, de vous guider et de mettre sur votre chemin les êtres que vous devez rencontrer pour accomplir votre destinée. C’est là ma suggestion pour tous les jeunes : c’est votre point de départ. Parlez à Dieu, parlez à l’Esprit, demandez-lui de vous indiquer ce que vous devez faire, ce que vous devez apprendre.

DI : Et c’est là que l’aventure commence.

JM : Indiscutablement.

DI : Lorsque la vie devient une aventure, quand vous atteignez ce niveau et  vous laissez porter comme Jordan le préconise, alors la vie n’est plus un fardeau. Elle est joyeuse, c’est une aventure qu’il devient joyeux de connaître.

JM : Vous avez complètement raison.

DI : C’est le véritable soi et non la fausse identité résultant de manipulations orchestrées …

JM : C’est juste.

DI : … et c’est toute la différence. Fausse identité, époque révolue. Véritable soi, époque nouvelle. Un merveilleux moment à vivre. Allons-y ! C’est comme si c’était fait, les gars. Courage.

JM : Merci, quel plaisir !

DI : J’ai adoré vous parler.

JM : Quel plaisir !

DI : Ou parler avec vous.

JM : Oui.

BR : [Gloussements]

JM : Quel plaisir. Je suis très heureux d’être avec vous, David.

BR : Vous avez été formidables, messieurs, bravo.

DI : Super ! C’est ma tournée !

JM : Très bonne idée.

BR : [Rires]

JM : D’accord.

DI : Ça, c’était excellent.

BR : D’accord, Jordan. Dites-nous quelque chose de profond !

JM : Adieu et bonne chance.

BR : [Rires]

DI : [Rires]

Femme : Et soyez bénis…

JM : Bénis sois-tu, mon fils…

Femme : [Rires]

JM : On ne fera pas plus profond ce soir.

Cliquez ici pour la version PDF de ce texte (12 pages)





Soutenez Project Avalon - faites un don :

Donate

Merci de votre aide.
Votre générosité nous permet de poursuivre notre tâche

Bill Ryan

bill@projectavalon.net


unique visits

Google+